1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,60/5 sur 350 votes)

Loading...

😰 TRANSFORME tes PENSÉES NOIRES et va de l’AVANT grĂące Ă  ces 4 CLÉS !

La seule et unique compĂ©tition saine, c’est de se donner le dĂ©fi : « Je vais chaque jour ĂȘtre meilleur que le moi d’hier. » Le moi dans un an, qu’est-ce qu’il est capable de faire et de crĂ©er que je n’arrive pas Ă  faire aujourd’hui ?

Avec l’abondance des rĂ©seaux sociaux, les gens se lĂšvent comme ça le matin et prennent leur tĂ©lĂ©phone et ils comparent leur vie qu’ils connaissent par cƓur Ă  1 % de la vie de quelqu’un qui n’est parfois mĂȘme pas 1 % de la vie de quelqu’un, qui est 0 % de la vie de quelqu’un et qui est complĂštement « fake ». Et donc, les gens se sentent nuls et ce qui me touche lĂ -dedans, c’est que du coup, les gens courent vers des rĂȘves qui ne sont pas les leurs et s’en veulent de ne pas avoir l’Ă©nergie et la motivation d’y aller.
Mais en fait quand tu fais profondĂ©ment ce que tu aimes, tu as une Ă©nergie Ă  l’intĂ©rieur qui se rĂ©vĂšle.

Tu vois par exemple, mon obsession en tant qu’entrepreneur, c’est de savoir que si je n’aide pas les personnes avec qui je travaille, Ă  trouver ce qu’ils aiment vraiment et essayer du mieux que je peux et du mieux qu’on peut parce que c’est collectif Ă  se cocrĂ©er chacun des missions et des jobs qu’on aime. Je ne peux pas attendre d’eux sur le long terme qui soit engagĂ© et productif parce que c’est hyper important de comprendre.
On a un truc Ă  l’intĂ©rieur de nous qui nous amĂšne dans une direction. Si on n’honore pas cette direction, eh bah, on s’autosabote !

On a des pensĂ©es noires, on n’a pas de motivation et paradoxalement, ces pensĂ©es noires, cette procrastination, ce  » ah j’ai du mal Ă  y aller ! « , les gens ils ne le voient que comme un problĂšme, mais c’est parfois un bel indicateur que ce que tu fais ça ne te correspond peut-ĂȘtre pas assez. Alors, il ne s’agit pas de faire noir au blanc.

Parfois, tu vas dans la bonne direction et tu as quand mĂȘme peur. Mais beaucoup de fois quand tu as peur et beaucoup de fois quand tu mets du temps Ă  t’y mettre, c’est intĂ©ressant de te demander : « Est-ce que c’est la bonne direction ? » Et donc du coup, un des premiers ingrĂ©dients, c’est d’aller vers ce que tu aimes.

La seule et unique compĂ©tition saine, c’est de se donner le dĂ©fi : « Je vais chaque jour ĂȘtre meilleur que le moi d’hier. »
Au moins, le localiser dans ton art. Si on prend la vidĂ©o, comment chaque jour je m’assure d’ĂȘtre le meilleur monteur vidĂ©o que le moi d’hier et si ce n’est pas chaque jour parce que chaque jour, ça peut ĂȘtre oppressant. Chaque semaine ou chaque mois ou minimum chaque annĂ©e.

Moi, dans mon cas, chaque annĂ©e, j’essaie et je fais tout pour ĂȘtre un meilleur coach que l’annĂ©e derniĂšre, un meilleur formateur que l’annĂ©e derniĂšre, un meilleur interviewer que l’annĂ©e derniĂšre. Mais de me dire l’interviewer dans un an, le moi dans un an, qu’est-ce qu’il est capable de faire et de crĂ©er que je n’arrive pas Ă  faire aujourd’hui ?

On est tellement influencĂ© par qui on cĂŽtoie. Pourquoi il y a tant de gens Ă  San Francisco qui crĂ©e des start-ups ? C’est parce que c’est normal de crĂ©er une start-up.
Si tu es Ă  Los Angeles, c’est normal d’ĂȘtre dans le monde du cinĂ©ma. Donc, lĂ  je prends des clichĂ©s en prenant des villes. En soi, tu peux te crĂ©er un micro « San Francisco », Ă  Lyon, Ă  Paris. Ce truc de se dire : « Je vais cĂŽtoyer des gens pour qui, qui j’ai envie de devenir. » C’est normal, ils ne vont pas me regarder bizarrement, ils ne vont pas me regarder comme je suis fou ou je ne vais pas y arriver, c’est indispensable.

S’il y a un truc qui me fascine dans toutes les personnes que j’ai rencontrĂ©es et interviewĂ©es, c’est que tu peux leur mettre n’importe quelle adversitĂ© sur leur chemin aussi dures qu’elles soient, ils finiront toujours par en faire quelque chose qui au final va les servir, tous. ‹C’est un muscle de t’entraĂźner Ă  transformer ce qui t’arrive en opportunitĂ©.

Donc concrĂštement, ça peut ĂȘtre : mon boss m’a mal parlĂ©. Au lieu de passer les deux jours Ă  machine Ă  cafĂ©, Ă  rĂąler sur ton boss, mais la question c’est : « En quoi c’est une opportunitĂ© pour moi quand mon boss fait ça ? »
Peut-ĂȘtre que c’est une opportunitĂ© de gĂ©rer mieux mes Ă©motions, peut-ĂȘtre que c’est une opportunitĂ© de savoir avoir de la rĂ©partie, peut-ĂȘtre que c’est une opportunitĂ© d’ĂȘtre centrĂ© et calme, peut-ĂȘtre que c’est une opportunitĂ© de changer le job. Je ne sais pas en quoi c’est une opportunitĂ©, mais plus vite, je vois ça comme une opportunitĂ©, mieux c’est.

Marc AurĂšle, pour qui je voue une admiration en ce moment, c’est l'empereur romain aujourd’hui, on va dire le plus respectĂ© pour sa sagesse. Dans ses mĂ©moires, il Ă©crivait que s’il devait choisir qu’un ingrĂ©dient pour expliquer sa rĂ©ussite, s’il n’avait qu’un seul, c’est la capacitĂ© qu’il avait Ă  transformer tout ce qui l’arrive en opportunitĂ©. Et ce gars-lĂ  n’en parle pas d’un embouteillage comme difficultĂ©. Il a eu des tentatives d’assassinat, il a eu des attaques des barbares Ă  l’Ă©poque qui attaquaient Rome, il avait plein de difficultĂ©s Ă  gĂ©rer et c’est vraiment un truc que tu retrouves chez tous les plus grands.

================================

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai rĂ©alisĂ© la vidĂ©o qui s’appelle  » Les 5 erreurs que la majoritĂ© d’entre nous font  » et qui vont nous causer l’Ă©chec de nos projets, nos rĂȘves et notre rĂ©ussite. Une seule de ces 5 erreurs va t'empĂȘcher littĂ©ralement de rĂ©ussir et d’ĂȘtre pleinement heureux. Clique sur le lien dans la description, va voir la vidĂ©o, c’est un indispensable !!

Je te dis Ă  trĂšs vite, on avance ensemble !
Cette annĂ©e, c’est notre annĂ©e !
C’est parti !

0
0
vote
Article Rating

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 vote
Article Rating
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This