3 leviers pour DÉVELOPPER son entreprise ! – Comment développer son entreprise

J’espère que vous êtes en pleine forme, que vous êtes prêt à faire de cette année, une année extraordinaire, peu importe les circonstances économiques, peu importe l’extérieur.

J’aurais aimé être présent avec vous et j’avais envie de vous laisser un petit message, depuis Paris, pour vous inciter et vous inviter à vivre une année extraordinaire.

Il y a trois choses, pour moi, qui me semblent importantes et je sais que vous les connaissez déjà. Mais je sais aussi que parfois ré-entendre quelque chose permet de l’utiliser et de l’appliquer encore davantage.

La première chose, je sais que vous le savez, mais je sais que cela fait une différence, je peux l’observer dans les accompagnements que j’ai, avec les entrepreneurs que j’accompagne, c’est le pouvoir de l’énergie.

C’est incroyable comme une petite différence en termes d’énergie peut faire dire “oui” à une banque qui disait “non”, de faire dire “oui” à un particulier qui disait “non”. Peut-être, se sentir plus confiant, plus déterminé, être plus persévérant ; ou peut-être simplement, être plus dans la joie. L’énergie fait une différence. C’est tentant parfois de se plaindre, de râler et de voir tout ce qui fait que cela ne marche pas, de faire partie de ces personnes qui disent “oui” mais la conjoncture économique est dure, c’est pour cela que je n’y arrive pas et avant c’était mieux.

C’est facile de faire partie de ces personnes-là, mais c’est encore mieux de faire partie de ces personnes, qui peu importe, les circonstances économiques, peu importe que ce soit facile ou difficile, qui se lèvent chaque matin et donnent tout et donnent le meilleur d’eux-mêmes. Parce qu’au final, peu importe ce que cela a donné, peu importe qu’on ait réussi ou échoué, le plus important c’est de se regarder dans le miroir à la fin de la journée et de se dire : « J’ai tout donné ! Je suis fier de moi ! »

C’est ce que j’ai compris en travaillant avec des sportifs, c’est qu’au final, il y a des jours où tu es au top, il y a des jours où tu es moins au top.

C’est aussi pareil en accompagnant des personnes qui jouent au poker. Il y a des jours où tu as des mains incroyables et il y a des jours où tu as de mains moins bonnes.

Mais ce qui fait la différence, c’est les 5% d’énergie en plus que les autres. Comme le disait Arnold Schwarzenegger : « Ce qui compte, c’est la traction que tu fais quand les autres abandonnent. » ou quand on demandait à Mohamed Ali : « Combien de pompes tu fais ? » et il répondait : « Je n’en sais rien, parce que je commence à compter seulement quand cela fait mal. »

Donc, c’est tentant de se plaindre, mais c’est tellement magnifique de pouvoir se regarder dans un an, ou à la fin de l’année et de se dire : « Peu importe les résultats,  ce que je sais, c’est qu’on a tout donné, on a été un groupe de personnes, une communauté et on s’est dépassé ensemble pour faire de cette année, une année où on est fier de nous-mêmes. »

L’énergie est la première chose. La deuxième, et cela a changé ma vie, cela a changé la vie de milliers si ce n’est des millions de personnes aujourd’hui que je peux accompagner à travers mes vidéos, ou mes séminaires surtout, c’est le pouvoir de se dépasser tous les jours, d’un petit pas, de sortir de sa zone de confort.

C’est peut-être d’aller voir ce particulier à qui on n’a pas parlé, c’est peut-être le relancer, c’est peut-être prendre son téléphone, c’est peut-être aborder des gens dans la rue. C’est peut-être faire cette chose, dont tu sais, au fond, qui pourrait faire passer ton activité à un autre niveau, mais tu ne le fais pas, parce que tu as peur.

Mais là, c’est le moment de se dire : « Qui ai-je envie d’être ? Quelle vie j’ai envie d’avoir ? Comment j’ai envie de me sentir à la fin de cette année ? »  

Et tous les jours, il faut sortir de sa zone de confort, tous les jours il faut faire quelque chose de nouveau. Cela peut-être une petite chose, cela peut-être une grande chose, cela peut-être petit, aux yeux des autres ou grand, pour soi-même, mais ce qui compte c’est le muscle.

Comme aller à la salle de sport tous les jours et renforcer le fait d’être  quelqu’un qui se dépasse.

S’il y a bien une chose que la vie a pu m’enseigner, c’est que tout, absolument tout, s’apprend. J’étais mal dans ma peau, timide, pas à l’aise avec les autres, vraiment pas à l’aise en public. Et tous les jours, avec des petits pas, j’ai pu transformer ma vie.

Je vois des gens, des centaines de milliers de personnes et des milliers en séminaire, transformer leurs vies à petits pas. Je les vois se dépasser, faire des choses qu’elles n’ont jamais faîtes, et un an plus tard dire : « Waouh… C’est incroyable. » Et j’adore cette phrase : “on sous-estime souvent ce que l’on peut faire à long terme et on surestime ce que l’on peut faire à très court terme”.

C’est sûr que le petit pas de tous les jours ne paraît pas sexy, mais si vous cherchez l’investissement le plus garanti aujourd’hui, c’est d’agir tous les jours et d’aller vers ses rêves.

La troisième chose que j’ai envie de vous dire et je sais que vous le savez, pourtant, le ré-entendre, même vous le redire, me fait du bien, c’est d’aller au-delà des buts du quotidien, d’aller se connecter à ses propres aspirations et d’aller chercher dans des buts qui sont personnels, le but du but.

Peut-être que votre but c’est de pouvoir regarder vos enfants et de dire : « Tu vois ! Papa, il a tout donné cette année ! Maman, elle a tout donné cette année! » Peut-être que le but est d’être fier de vous-même, le dernier jour de votre vie.  Peut-être que le but, c’est d’honorer cet enfant que vous étiez il y a quelques années ou plusieurs décennies, en fonction de votre âge, cet enfant qui avait des rêves, cet enfant qui s’est dit : « Moi, je peux le faire ! Je peux jouer sur un autre niveau. »

On a chacun des buts personnels, mais ce que j’observe en séminaire ou en coaching individuel, et je vous invite à me rejoindre en séminaire en groupe et d’avancer ensemble, en travaillant avec des personnes, c’est qu’il y a souvent des buts qui nous motivent, mais il y a des buts, ce n’est même pas ce qui nous motive, c’est que c’est impossible, c’est impossible de ne pas y aller.

Chez chaque être humain, il y a un levier, j’appelle cela un « trigger », un  » trigger » qui nous donne envie de tout donner. Pour certains, c’est pour leurs enfants ; pour certains c’est pour honorer l’enfant qu’ils étaient ; pour certains c’est pour mourir fier d’eux-mêmes au dernier jour de leurs vies ; certains, c’est pour gagner beaucoup d’argent ; certains, c’est pour la gloire.

On a chacun nos motivations à l’intérieur de nous-même, mais quand on touche à cela, on joue sur un autre niveau.

Pour terminer, j’aimerais finir avec deux phrases d’un film que j’adore, qui est le film Gladiator, c’est : « Se lever chaque matin, les choses ne sont pas garanties, et c’est à moi de les créer. »

Il y a deux phrases que j’aime de Maximus. La première, c’est cette phrase qui me met des frissons au quotidien, c’est : « Nos actes raisonnent dans l’éternité. »

On ne s’en rend peut-être pas compte, mais ,qui je suis au quotidien avec ma femme, avec mes enfants, au travail, impacte des dizaines, voire même, des centaines d’êtres humains sans même que je m’en rende compte.  C’est comme un ricochet dans un lac qui, progressivement, a un impact autour. J’ai la possibilité en étant fier de moi chaque jour, en me dépassant chaque jour, d’impacter et d’inspirer les gens que j’aime et peut-être au-delà. « Nos actes raisonnent dans l’éternité. »

La deuxième phrase de Gladiator, que j’adore, c’est qu’il demande comment il peut faire pour passer de Gladiator à un homme libre. Et il lui explique que le seul moyen, c’est qu’il gagne la foule. Il répond : « Je leur donnerai quelque chose qu’ils n’ont jamais eu ! je leur donnerai quelque chose qu’ils n’ont jamais eu! »

Bill Gates disait : « Comment on peut faire pour servir et apporter encore plus de valeur à encore plus de clients avec les ressources qu’on a déjà ? »

Oui, peut-être que la conjoncture n’est pas appropriée ou peut-être qu’elle l’est, mais ce qui fait la différence dans les gens qui excellent, c’est que peu importe les conditions extérieures, ils ont compris une chose, tout le monde a les mêmes conditions extérieures.

Donc, là où la différence se fait, c’est dans la capacité de se lever le matin, tout donner, performer, se remettre en question, apprendre, persévérer, lire, se former et faire en sorte de jouer sur un autre terrain de jeu.  

Pour terminer, faisons d’une norme le dépassement de soi ; faisons d’une norme le fait de rire des choses qui sont un peu tragiques ; faisons d’une norme le fait de donner le meilleur de soi-même.

Seth Godin, qui est un des papes du marketing aux États-Unis, a compris cette chose-là. Il y a deux principes, quand je l’ai demandé aux États-Unis, qu’est-ce qui font la réussite d’un business, c’est trust, la confiance que tu installes avec tes clients et generosity, le fait d’apporter plus de valeur côté client, leur apporter même quelque chose qu’il n’avait même pas acheté, qu’il n’attendait pas.

Donc, je vous dis à très vite, je vous laisse voir la vidéo « devenez extraordinaires », une vidéo que j’ai réalisée en 2014. On avance ensemble et c’est parti, cela commence maintenant.

Nous ne savons pas ce qui est possible ou non, alors, pourquoi ne pas agir dès maintenant, comme si tout est possible.

Merci d’avoir regardé cette vidéo ! Si elle vous a plu, je vous invite à la partager aux personnes que vous connaissez qui sont intéressées sur le sujet de l’entreprenariat.

Et si vous avez envie d’aller encore plus loin, j’aimerais partager avec vous « les cinq erreurs que font la majorité des entrepreneurs et qui vont couler leur entreprise tôt ou tard. » Si cela vous intéresse, il vous suffit de demander l’accès gratuit à cette vidéo et dans les prochaines minutes, vous aurez appris ce qui fait que la majorité des petits business vont mourir et couler avant même de faire des profits.

Pourquoi 98% des entrepreneurs ont programmé l’échec de leur entreprise à sa création et cela même si aujourd’hui, ils font des profits ?

Enfin, comment vous pouvez être davantage libre et faire beaucoup plus de profits pour avoir l’entreprise que vous méritez ?

Si cela vous intéresse, cliquez sur le lien. On se dit, à tout de suite de l’autre côté.

Merci à vous et excellente journée !

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Share This