6 erreurs à notre développement personnel – #WUC 165

Bonjour à vous c’est David Laroche de la série Wake Up Calls votre rendez vous pour booster et secouer votre vie, aujourd’hui nous allons voir six erreurs vis-à-vis du développement personnel.
J’imagine que si vous regardez cette vidéo c’est que consciemment vous faites du développement personnel alors c’est quoi le développement personnel, pour ma part c’est juste consacrer, dépenser du temps, de l’énergie, voire de l’argent pour grandir et devenir la nouvelle version de nous même, en fait pour moi toutes les personnes de la planète font du développement personnel, on est programmé pour ça, on est programmé et désigné pour grandir et évoluer. Maintenant ce qu’on appelle le développement personnel c’est la pratique consciente d’évoluer et de grandir c’est l’engagement que je vais mettre pensées, temps, énergie, argent pour devenir une nouvelle version de moi, et ce qui est intéressant c’est toutes ces personnes qui travaillent sur elles-mêmes pour grandir et évoluer et qui en fait retournent les clés du développement personnel contre elles et j’en connais pleins parce que j’organise des stages et des conférences partout dans le monde en particulier dans la francophonie et en tant que client j’ai participé à beaucoup de stages où j’ai vu des personnes presque plus mal après avoir fait du développement personnel ce qui est un peu un paradoxe, c’est dommage d’investir pensées, temps, énergie, argent pour grandir pour au final être plus dépressif qu’avant, une petite anecdote que je voudrais vous partager c’est que quand j’ai commencé à travailler sur moi, au bout d’un moment je suis devenu un optimiste dépressif, alors qu’est ce que je veux dire par là, c’est que j’ai appris que c’était bien de faire des phrases positives, j’ai appris que c’était bien de focaliser sur ce qui était top, et du coup à chaque fois que j’avais une pensée du type ah ça ne marchera pas je veux dire putain merde David encore une pensée de merde, et je m’insultais tout seul ce qui est un peu dommage quand on fait du développement personnel, ou par exemple quand je commençais à avoir une phrase de critique ou de jugement de dire tiens c’est un gros con, avant quand je me disais que c’est un gros con ben ça s’arrêtait là et je me disais oui c’est d’oublier le gros con et tout allait bien, sauf qu’après je me dis que c’est un gros con et oh t’as encore dit un gros mot et donc du coup je retournais le développement personnel comme un fléau contre moi et c’est ça la première chose que je voudrai vous dire c’est de ne pas faire du développement personnel un fléau, ça veut dire que, gardons l’intention de base, l’intention c’est de se sentir mieux, l’intention c’est d’évoluer alors oui il y a des règles de base comme le fait de parler positivement, comme le fait d’être constructif, comme le fait de vouloir avancer, comme le fait de prendre soin de son corps, de son alimentation, ça c’est des tendances maintenant c’est ok d’avoir des doutes, c’est ok d’avoir peur, c’est ok d’être dans le jugement, c’est ok d’être critique, c’est ok de ne pas être un saint en fait, c’est juste ok et dès que je réalise ça je respire, donc erreur numéro 1, faire du développement personnel son fléau et de devenir un extrémiste du développement personnel, devenir un optimiste dépressif parce que j’arrive pas à tout appliquer, c’était moi avant je mes disais il faut que je fasse du yoga, méditation, des rituels le matin je me pose des supers questions, en fait mon rituel du matin il aurait pris 48 heures donc à un moment donné, ouf on respire, on lâche, tout va bien.
Deuxième grosse erreur que je vois énormément arrêtez d’être un élève, il y a des personnes qui en fait à 25, 30 ans 50, 60 ou 70 ans, un jour elles se disent c’est bon, comment ça c’est bon! ben c’est bon je sais tout, je connais tout maintenant, j’ai plus besoin de progresser, plus besoin d’apprendre je sais tout et en fait on peut toujours apprendre, non, non je sais tout la clé pour moi c’est de se rappeler que je peux être un maitre, je peux savoir pleins de choses et je peux aider les autres à grandir mais ça m'empêche pas que je peux apprendre de vous je peux apprendre de la personne qui marche sur la plage je peux même apprendre en regardant le sable ou la nature je peux toujours apprendre donc erreur numéro deux, croire qu’un jour j’aurai plus besoin d’apprendre et d’arrêter d’être un élève donc des fois c’est bien de savoir, désolé, se la fermer, écouter et grandir.

Troisième chose, troisième erreur et celle ci je la vois tellement, il y a des gens et c’est ce que j’appelle être à Jean-Michel Letacaifon, à cet instant là, ils sont supers contents et ils se disent j’ai la clé, mais t’as la clé de quoi, j’ai la clé David, mais de quoi j’ai trouvé la clé, je dis mais c’est bien et tu vas en faire quoi, ben j’en sais rien en fait c’est un peu dommage d’avoir trouvé quelque chose qui peut marcher qui peut m’aider à passer ma vie à un autre niveau et de ne pas l’appliquer.
Troisième erreur, ne pas appliquer ce qui marche, il y a pleins de gens ils savent comment transformer leur couple, ils savent comment transformer leurs finances, leurs vies mais ils ne le font pas oui mais David je le sais, mais je m’en fou que tu le saches est-ce que tu le fais, est ce que tu l’appliques, est ce que tu l’utilises et même mieux encore comment est ce que tu l’utilises est ce que tu peux mieux l’utiliser.

Quatrième grosse erreur c’est l’illusion du bien et du mal alors bien sûr l’idée c’est d’avoir des comportements qui tendent à me sentir bien, dès que je vis avec l’illusion de croire qu’il y a des choses qui sont bien et des choses qui sont mal et je vis avec un fouet dans la main et à chaque fois que je fais quelque chose qui est mal et je me fouette encore plus il n’y a rien qui est bien et il n’ y a rien qui est mal, la bonne question c’est pas qu’est ce qui est bien de faire la bonne question c’est qu’est ce qui est juste pour moi parce que peu importe ce que je vais faire il y aura toujours des gens pour me dire c’est mal David, je peux faire une vidéo avec le cœur, l’envie de servir, l’envie de vous aider là comme je le fais maintenant et il y aura des gens sur Youtube qui diront regarde le gros con, ben voilà j’ai fait de mieux en fait, donc j’ai pas envie de baser ma vie sur ce que les autres pensent, si ça se trouve il y a des gens sur la plage qui pensent que c’est mal de faire une vidéo sur la plage parce que je dérange les pigeons j’en sais rien. j’ai pas envie de me baser sur eux pour être heureux ou pas heureux c’est à moi de savoir qu’est-ce qui est juste pour moi juste ça donc si ça se trouve je vais faire quelque chose qui est mal aux yeux des autres mais moi je serai aligné avec moi même et je serai content.

La cinquième erreur que je vois dans les personnes qui font du développement personnel c’est qu’elles repartent, elles sont supers contentes, elles ont appris pleins de choses et souvent elles se sentent bien après un stage, quand les gens sortent de mes séminaires, ils se sentent super bien ils ont vécu deux jours, trois jours, cinq jours des fois dix jours, dans un environnement où les gens sont constructifs, positifs, déterminés à aller vers leurs rêves, à parler en étant constructif forcement tu te sens bien et qu’est ce qu’ils font, ils ressortent et ils ne changent pas leur environnement, ils vont voir les mêmes amis, ils mangent la même chose, ils parlent de la même façon, ils bougent de la même façon, ils font tout pareille mais c’est un fantasme d’espérer les nouveaux résultats sans faire de nouvelles choses comme dit Einstein donc oui c’est important de changer l’environnement et l’environnement commence par où est ce que j’habite, qui je côtoie, quels sont mes amis je sais que c’est douloureux mais c’est une des grosses erreurs que je vois c’est ma cinquième erreur.
Ma sixième erreur c’est de vouloir atteindre des rêves qui sont pas les siens, j’ai appliqué cette erreur pendant des années j’ai voulu devenir un ingénieur en informatique parce que je croyais que ça ferait plaisir à mes parents. je croyais que ça ferait plaisir à ma famille que je serais David le mec bien qui serait aimé par tout le monde, j’allais devenir l’ingénieur avec un bon salaire un bon métier et en fait une vie que j’aurai pas trouvé super, il n’y a rien de pire que de vouloir réaliser des rêves qui ne sont pas les siens parce que si j’y arrive je vais finalement avoir une vie qui est confortable qui ne me correspond pas, et il vaut mieux se dire qu’est ce qui est vraiment important pour moi, vous savez quand on tombe amoureux, quand on tombe amoureux, on ne voit pas le temps passer, on est passionné, on est créatif on est déterminé, qu’est ce qui se passerait si vous aviez des projets pendant lesquels vous tomberez amoureux, moi je suis tombé amoureux de mon entreprise, je suis tombé amoureux de la technologie, tombé amoureux du matériel et j’adore ce que je fais, j’adore demander aux gens, si t’étais milliardaire qu’est ce que t’aimerais faire, qu’est ce que t’aimerais continuer de faire, si j’étais milliardaire je continuerai de faire ce que je fais toujours c’est plus fort que moi donc la sixième erreur c’est de faire des trucs qui ne sont pas pour vous.

On va donc résumer nos six erreurs la première erreur c’est de faire du développement personnel son fléau rappelez-vous que l’objectif c’est de se sentir bien d’avancer et grandir.
La deuxième erreur c’est de ne plus être un élève de croire qu’un jour j’aurai pu à grandir et apprendre on peut apprendre de chaque personne les chinois disent que chaque personne est un maître dans un domaine donc on peut apprendre de tout le monde.
La troisième erreur c’est de ne pas appliquer ce que j’apprends, si j’ai l’idée de ah ça il faut que je l’applique, ça il faut que je l’utilise surtout quand vous gardez mes vidéos, arrêtez vous, utilisez là et appliquez là ce qui fait la force des gens que j’accompagne en coaching c’est qu’ils appliquent ce que je leur donne plus que la plupart des gens, appliquez vraiment ce que vous apprenez et vous allez voir votre vie va passer à un autre niveau.
La quatrième erreur c’est l’illusion du bien et du mal ça n’existe pas le bien et le mal ce qui compte c’est qu’est ce qui est juste pour moi, qu’est ce qui m’honore moi.
La cinquième erreur c’est de ne pas changer d’environnement quand vous sentez de l’énergie et de l’inspiration faites en sorte d’aller vers des nouvelles personnes de changer là où vous habitez où la façon dont c’est décoré pour changer là où vous êtes vous pouvez être la meilleure graine du monde dans un terreau pourri et vous ne poussez pas la différence avec une graine c’est qu’on a le pouvoir de se relever et de changer là où on est semé pour pouvoir vraiment mieux évoluer.
La sixième erreur c’est de vouloir atteindre des rêves qui ne sont pas les siens prenez le temps de vous poser et de vous demander qu’est-ce que je veux vraiment peu importe les normes sociales qu’est-ce que je désire, qu’est ce qui me touche, là où je ne vois pas le temps passer, là où c’est facile pour moi, là où je désire avancer, est ce que vous avez un projet ou vous êtes tombé amoureux et c’est facile pour vous d’avancer. Voilà ce que je voulais vous dire c’est les six erreurs.
Donc regardez à nouveau cette vidéo et voyez où est-ce que vous en êtes par rapport à ses six erreurs, en tout cas on avance ensemble et rappelez-vous que l’objectif c’est de prendre toutes ces clés là et les retourner en positif bien entendu.
Si vous pensez qu’autour de vous il y a des amis, des proches qui peuvent faire ces erreurs là, partager là discrètement sur Facebook, ils ne sauront pas que vous pensez à eux, c’est l’intérêt de Facebook donc cliquez sur j’aime, cliquez sur partager, abonnez-vous et surtout on avance ensemble merci de votre confiance.

0 commentaires

Share This