1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Apprendre à surmonter ses peurs | 8 étapes clés

La peur est présente chez chacun d’entre nous. Elle peut se présenter sous différentes formes et exister de manière plus ou moins prononcée. Elle impact notre quotidien et nos projets, et nous empêche souvent de déployer tout notre potentiel.

Mais la peur est indispensable : elle nous alerte de potentiels dangers, elle nous pousse à la réflexion et peut-être source de sagesse et de réflexion.

Lorsque nous sommes dans une phase d’inquiétude, nous faisons passer le sentiment d’appréhension avant tout le reste, quitte à occulter ce que l’on pourrait gagner en réalisant nos projets. Pourtant, pour avancer, il est essentiel de prendre conscience que la peur n’est pas une fin en soi et qu’il est possible de passer outre. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble, en 8 étapes, comment procéder pour se débarrasser de vos craintes à l’aide d’outils concrets afin qu’elles ne soient plus un frein à votre évolution personnelle.

1 / Voyez votre peur comme une opportunité de grandir

Beaucoup d’entre nous voient la peur comme une finalité : elle détermine souvent nos actions et nos décisions. On la perçoit comme un frein et on se soumet très souvent à elle.

Il est simple de la concevoir comme un élément conditionnant, qui nous empêche de réaliser les choses qui nous font envie. Pourtant, vous seriez surpris de vous rendre compte à quel point il est facile de dépasser vos peurs. Pourquoi ? Parce que seulement 10 % d’entre elles sont des peurs liées au danger physique. Et le reste ? Les 90 % restantes sont des angoisses que l’on se créé par nos propres perceptions, en fonctions de notre imaginaire et des expériences que l’on a vécues.

Gardez bien cela en tête la prochaine vois que vous serez bloqué par l’une de vos peurs. A partir de maintenant, ne vous cachez plus derrière elles. Envisagez-les comme un jeu, un challenge qui vous obligera à sortir de votre zone de confort et à faire de nouvelles expériences. Ce qui vous défini, ce ne sont pas vos peurs, mais l’attitude que vous choisissez d’avoir face à elles ! Faites-en une opportunité d’apprendre, de grandir.

2 / Acceptez vos peurs

Avoir peur est naturel. Nous avons tous le droit de ne pas être à l’aise dans telle ou telle situation, avec telle ou telle personne. C’est quelque chose de naturel, de très sain.

Le problème est que nous avons tendance à nous focaliser sur cette peur, nous nous apitoyons sur notre sort, nous nous demandons pourquoi ces appréhensions sont présentes, à quoi elles sont dues… Alors que là n’est pas l’essentiel ! Il faut les accepter, les apprivoiser. Autorisez-vous à être vous même, avec vos peurs. Une fois que vous avez pris conscience qu’elles sont là, la question est maintenant de savoir quoi en faire.

Nous avons tous des peurs. Certains choisissent de rester bloqués à cette étape, et d’autres décident d’avancer.

Est-ce que je reste dans mon coin avec mes craintes, à me persuader qu’elles m’empêchent d’avancer ?
Ou bien est-ce que je choisis d’accepter qu’elles existent et d’avancer malgré tout ?

3 / Changez votre physiologie (respiration, posture, sourire)

La plupart du temps, nous avons peur car nous nous l’autorisons. Nous nous mettons dans une position de vulnérabilité.
Les 3 choses à changer pour modifier et améliorer la physiologie de votre corps sont les suivantes :

Respiration : la respiration une action des plus naturelles. Mais en situation de peur, nous oublions souvent comment respirer de la bonne manière. Pensez à respirer pleinement, à faire circuler l’air dans tout votre corps. Cela va vous aider à évacuer le mauvais stress et les angoisses. Vous vous viderez les poumons et la tête en quelques secondes.

Posture : redressez-vous, redressez vos épaules et votre tête, montrez que vous voulez aller de l’avant.

Sourire : souriez, prouvez que vous êtes capable d’aller au-delà de vos peurs. Le sourire a des bienfaits physiologiques : il produits des réactions chimiques en nous et nous donne instantanément une sensation agréable. Souriez, c’est un conseil tout simple qui aura des répercussions instantanément.

Combiner ces 3 composants : respiration, posture, sourire (RPS) vous aidera à changer la physiologie de votre corps et à adopter une attitude positive. Il faut s’obliger à prendre une posture positive pour prouver à son corps que l’on peut, que l’on est prêt à surmonter ce qui nous fait peur. Le reste suivra de façon très naturelle.

4 / Focalisez-vous sur les gains

En période de peur, nous sommes enclins à nous focaliser davantage sur l’objet de notre peur que sur l’expérience que nous nous apprêtons à vivre, et sur ce qu’elle peut nous apporter. Il ne faut pas laisser les éventualités négatives nous paralyser, mais envisager ce qu’il peut se passer de mieux.

Pour cela, il faut utiliser sa capacité de projection et rester concentré sur ce que l’on désire accomplir, sans laisser la peur venir parasiter nos pensées.

L’important est de prendre conscience que quoi qu’il se passe, nous sortons toujours gagnant d’une expérience. Car même si elle ne s’est pas déroulée exactement comme prévu, elle nous aura permis de grandir. Surmonter nos peurs nous fait nous sentir fier de nous, car nous avons évolué et appris des choses qui nous font progresser.

5 / Stockez un maximum de souvenirs positifs.

Nous devenons ce que nous regardons. Les éléments sur lesquels nous mettons notre attention nous influencent et nous aident à développer qui nous sommes.
Pour fonctionner, le cerveau se base sur les moments dont on se souvient, que l’on garde en mémoire. Il est donc essentiel que ces moments soient des expériences positives, qui nous laissent un sentiment agréable.

Si l’on conserve uniquement des moments d’angoisse et de stress, le cerveau prendra facilement la mauvaise habitude de nous rappeler nos peurs, il continuera à les nourrir et en créera de nouvelles.

Les croyances que nous avons sont le fruit de ce que nous avons stocké. Il faut réussir à inverser la tendance en se créant un maximum de souvenirs positifs. Emmagasinons des bons moments, des expériences où l’on a au départ eu peur et où finalement tout s’est bien passé, où l’on est parvenu à transcender cette peur. Notre cerveau sera alors en mesure d’associer des moments d’angoisse à des moments de joie et de détermination, des moments agréables.

6 / Changez votre façon de vous parler

Lorsque nous avons peur, nous nous parlons d’une façon qui enrichit et accroit cette dernière – que ce soit avec nous-même ou avec les autres. Nous nous concentrons sur nos angoisses et notre langage est conditionné par cet état d’esprit. Nous entrons dans un cercle vicieux : plus nous en parlons, plus nos peurs prennent de l’importance, et plus nous avons peur.

Il est important d’en prendre conscience et de stopper cette mécanique, en se disant à soi-même des choses qui permettent de se sentir bien. On arrête de penser « Je suis nul quand il s’agit de parler en public ». On se dit plutôt « C’est une chose avec laquelle je ne me sens pas à l’aise. J’ai des progrès à faire, j’ai une marge d’amélioration ».

Au-delà de la pensée positive, il faut également pratiquer la parole positive. Arrêtons de nourrir notre esprit négatif. Nous sommes ce que nous pensons, alors commençons ensemble dès aujourd’hui à muscler notre positivité et notre aptitude à nous parler, à formuler les choses de manière positive.

7 / Vivez l’instant présent

Notre cerveau tend naturellement à ruminer le passé ou à envisager des scénarios d’avenir.
Si nous sommes stressés ou angoissés, cela signifie que nous ne sommes pas dans l’instant présent. En effet les peurs sont toujours liées à un événement futur, à une projection que l’on se fait, et sont déclenchées par un événement traumatisant de notre passé.

Pour chasser nos peurs, il faut rester concentré sur le moment présent et être pleinement conscient de ce qu’il se passe en nous et autour de nous. Pour y parvenir, concentrez-vous sur vos sens. Pendant une période d’angoisse, prenez un temps pour lister 5 choses que vous voyez, 5 choses que vous entendez et 5 choses que vous ressentez. Relisez votre liste en vous arrêtant un moment sur chaque ligne. Cela vous permettra de revenir instantanément dans le présent.

S’installer dans le présent et ne pas laisser sa pensée vagabonder nous permet de chasser nos angoisses.

8 / Comprenez que vos actions feront grandir quelqu’un.

Lorsque nous sommes paralysés par nos angoisses, nous nous créons des scénarios qui nous confortent dans nos peurs. Nous avons tendance à limiter le potentiel impact de nos actions pour nous convaincre de ne pas les faire. Il est facile de se dire que le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Pour passer cette barrière mentale, dites-vous que peu importe la finalité, vos actions pourrons aider quelqu’un.
Il y a toujours une éventualité que les choses ne se passent pas comme prévu, c’est très probable. Mais quoi qu’il arrive, cela bénéficiera forcément à quelqu’un d’une manière ou d’une autre. Soit parce que vos actes ou vos paroles auront été enrichissants, motivants ; soit parce que le fait même d’oser vous lancer aura inspiré quelqu’un à faire la même chose.

Votre pensée sera inévitablement amenée à divaguer ou à s’éloigner à un moment ou un autre, et vous rappellera qu’il y a un risque que rien ne se passe comme vous le souhaitez. A ce moment là, c’est à vous de choisir de voir le côté positif et de vous concentrer dessus pour avancer. C’est à vous de décider de prendre les rênes de votre mental pour mettre toute votre attention sur ce qui peut fonctionner et bien se passer.
Boostez votre cerveau, orientez-le vers le positif et apprivoisez vos peurs.

Souvenez-vous que les peurs sont saines, naturelles, et qu’elles sont des occasions d’apprendre et de grandir.

Chacun des événements qui arrivent dans notre vie représente l’opportunité de révéler qui nous sommes vraiment. La décision de devenir quelqu’un de confiant et de positif n’appartient qu’à vous.

Nous sommes la somme de ce que nous pensons, de ce que nous regardons et écoutons. Il faut s’entourer de positivisme, et cela commence par vous même.

On avance ensemble.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This