EXERCICE 4 – COEUR CONNEXION

Bibliothèque multimédia EPR

EXERCICE 4 – COEUR CONNEXION

EXERCICE 4 – EPISODE 3 – CHAPITRE 14

On va pratiquer ensemble durant tout ce chapitre des exercices pour se connecter et ressentir pleinement l’énergie de la gratitude. Aujourd’hui on s’entraîne ensemble sur l’ouverture du cœur. Tu vas juste respirer avec moi. Mets une musique si tu le souhaites, installe-toi confortablement et commence tes respirations.

Tu inspires à fond, ferme les yeux, inspire expire encore 10 secondes

Et tout en inspirant, expirant, tu vas penser à une première chose pour laquelle tu as de la gratitude. Qu’est-ce que tu as dans ta vie qui rien que d’y penser te permet de te sentir rempli de l’intérieur. Ça peut être quelque chose de petit comme de plus grand.

Et alors que progressivement, une chose te vient, qu’elle soit précise ou non, tu peux simplement ressentir ce que ça fait dans ton corps. De te connecter avec une chose pour laquelle tu as un peu de gratitude. Et en faisant ça, je t’invite à mettre de l’attention sur tes pensées, sur comment l’énergie circule à l’intérieur de toi, que ce soit clair ou non. Ou peut-être juste tes sensations, peut-être des zones qui se tendent et ou les zones qui se détendent. D’observer ton rythme respiratoire et de simplement répondre à la question : quand tu te connectes à ce souvenir, ou cet élément, comment tu te sens ? Et à voix basse, de murmurer le mot qui te vient. Ça peut être de la confiance, de l’amour, de la gratitude, ça peut être de la sérénité, de la paix intérieure ou tout autre mot qui te parle

Inspire avec le nez, expire avec la bouche en mettant de la conscience sur ce que tu ressens quand tu expires. Inspire avec le nez, expire calmement avec la bouche en mettant de la conscience sur ce que tu ressens à l’intérieur de ton corps, expire. 

Tout en continuant d’inspirer, d’expirer, je vais t’inviter à te connecter à une deuxième chose pour laquelle tu as de la gratitude, un souvenir. Un souvenir qui peut être proche ou lointain. Et qui, le simple fait de t’y connecter, augmente ton niveau de bien-être à l’intérieur de toi. Ton sentiment d’être rempli, d’être privilégié.

Et alors que tu inspires et que tu expires, c’est comme si ce souvenir s’approchait de toi, que tu en aies conscience ou non. Et alors que tu te connectes à ce souvenir, de porter attention sur comment l’énergie circule à l’intérieur de toi, comment tu respires, comment est-ce que tu bouges, comment est-ce que tu te parles ? Et d’utiliser pour ça la musique qu’il y a en arrière plan pour intensifier l’énergie et répondre à ma question : quand tu connectes à ça, comment tu te sens ? Le simple mot qui te vient. Super

Et même si c’est la même question, de te laisser surprendre par ta réponse. Et quand tu te connectes à cette émotion qu’on appellera état n°1, comment tu te sens ? Et de laisser le mot qui te vient sans chercher à comprendre. Voilà super, juste le mot qui te vient

Et tout en disant ce 2ème mot, c’est comme si tu laissais aussi un peu plus de place à ce 2ème état interne à l’intérieur de toi. Aux couleurs, aux sons, aux bruits qui sont représentés par ce moment, par ce deuxième souvenir. Super

Et tout en inspirant et expirant, de connecter comme ça à un 3ème souvenir, idéalement encore plus fort ou sinon simplement ce qui te vient. Un 3ème souvenir dans lequel tu es pleinement dans la gratitude. Plein d’amour, rempli. Tu t’es senti chanceux, privilégié. Tu peux laisser ce souvenir venir à toi et alors qu’il vient de simplement observer : comment est-ce que tu te tenais ? comment tu respirais ? comment tu bougeais ? quels étaient les gestes que tu faisais ? la position de te yeux ?

Et là comment ça, sans réfléchir, spontanément, qu’est-ce que tu te disais à toi-même  dans cet été là ? et alors que tu inspires et que tu expires, tu peux simplement donner une couleur à ce 3ème état interne, ce 3ème souvenir. Ok et alors que tu as la couleur, d’inspirer, expirer toujours les yeux fermés et de visualiser comme une bulle de couleur autour de toi. Et d’imaginer qu’à chaque inspiration, à chaque expiration, c’est comme si tu intensifiais cette bulle de couleur. Cette bulle qui représente cet état interne.

Et tout en étant dans cette bulle qui se forme consciemment, même par ton inconscient, de répondre à cette question : quand tu connectes à ça, comment tu te sens ? super. Tu peux laisser cet état interne arriver et s’intensifier dans ton corps. Tu peux inspirer, te redresser, lâcher le dossier de la chaise si tu es assis et ouvrir le plexus solaire. Comme si ton plexus solaire était tiré par un fil d’or vers le haut. Mettre les épaules légèrement vers l’arrière et sortir un son d’expiration type ahhh et sentir simplement ce que ça fait en toi d’expirer comme ça. 

Et alors que tu connectes à chacun de ces souvenirs de gratitude, spontanément, quand tu connectes à ça, comment tu te sens ? super. Et tout en étant connecté à cet état interne, spontanément, comment tu te sens ? Le mot qui te vient. Ça peut être le même ou plus souvent un mot différent. Et alors qu’un mot différent arrive,  prendre le temps de ressentir la présence ou la sensation de ce mot à l’intérieur de toi. Et tu vas répondre à nouveau : quand tu te connectes à ça, comment tu te sens de plus grand encore ? A quoi ça te connectes de plus fort, de plus subtil comme état interne, comme émotion ? sans chercher à comprendre le mot qui te vient. Et de le ressentir. Super. 

Alors que tu es connecté à ça, quelle différence ça peut faire dans ta vie en étant de plus en plus souvent connecté à ces ou cet état interne ? Quelle différence ça peut faire dans ton couple, dans ta vie, dans tes finances, dans ta carrière, dans ton bien-être, quelle différence ça peut faire ?

Et tout en inspirant, expirant, tu vas maintenant connecter à une personne pour qui tu as de la gratitude, une personne où tu te dis que tu as de la chance de l’avoir dans ta vie. Tu peux prendre tout le temps que tu désires, laisser son visage apparaître devant toi. Peut-être entendre le son de sa voix, voir les expressions de son visage et sentir à l’intérieur de toi, idéalement dans ton cœur combien tu te sens rempli et riche quand tu vois la présence de cette personne dans ta vie. Et spontanément de répondre à ma question : quand tu connectes à ça, comment tu trouves ta vie ? super

Je t’invite à inspirer de nouveau, de redresser la poitrine. Et expire en regardant légèrement vers l’horizon les yeux fermés. Et d’imaginer que si on était au dernier jour de ta vie, tu aimerais lui exprimer quelque chose. Au dernier jour de ta vie, qu’est-ce que tu aimerais dire à cette personne ? ça peut-être une phrase toute simple mais pourtant si puissante comme « je t’aime », « merci ». et si d’ailleurs tu  n’en a aucune qui te viens, expérimente de dire « je t’aime », « merci » le plus calmement possible, pour le ressentir pleinement.

Je vais t’inviter à inspirer, expirer et là spontanément de redonner une chose pour laquelle tu as de la gratitude dans ta vie dans le présent, en ce moment. Quelque chose qui enrichit ta vie, quelque chose de simple comme peut-être avoir internet, l’eau courante, l’électricité, ou peut-être quelque chose de plus fort comme le fait d’avoir des enfants, une femme, un mari. Peut-être la chance d’avoir le métier que tu fais, d’être en sécurité dans ton pays. Ou une petite chose dans ton corps que tu aimes.

Inspire pleinement, le maximum que tu peux, tiens ton inspiration et expire calmement en ouvrant les yeux.

Si tu n’as pas senti grand-chose, tout va bien, des personnes doivent le faire plusieurs fois avant d’avoir l’ouverture de cœur.

Si ça a été intense pour toi, pense à t’ancrer dans le sol.

📃 Pour terminer note dans ton carnet ton vécu ainsi 3 choses pour lesquelles tu as de la gratitude.

 ➡ Pose ta main sur ton cœur et prends le temps de te remercier d’avoir pris ce temps pour toi-même, pour le bien-être et le bonheur que tu te donnes aujourd’hui. Si ce n’est pas déjà le cas, j’ai la certitude qu’avec le temps tu sentiras l’abondance de la vie irradier en toi. Tu es sur le bon chemin et si tu vois encore quelques obstacles, de la souffrance, tant mieux, tu n’es pas seul, on avance ensemble et je te partage les clés pour te recentrer vers l’essentiel. 

Chapitre - LA GRATITUDE - III