LE DÉFI DU JOUR – MERCI PAPA, MERCI MAMAN

Bibliothèque multimédia EPR

LE DÉFI DU JOUR – MERCI PAPA, MERCI MAMAN

LE DÉFI DU JOUR – EPISODE 6 – CHAPITRE 14

La lettre de gratitude est puissante dans le simple fait d’écrire à la personne, tu n’es pas obligé de l’envoyer ensuite.

Choisis un de tes deux parents, idéalement le parent avec lequel tu as, ou as eu le plus difficultés et tu vas écrire une lettre de gratitude pour cette personne. Choisis celui pour lequel tu as le plus de charges, de pensées type “ça aurait été mieux si elle avait été autrement”. Que tu ais eu une enfance difficile ou non, nous avons presque tous une forme de frustration sourde à l’intérieur et c’est exactement ce dont on veut se libérer.

Dans les cas difficiles, si tu as été battu, abandonné, si tu as eu un parent agressif, ou face au silence, si tu as tendance à ne plus être en contact avec, si tu es très en colère contre cette personne, tu peux penser que ça ne sert à rien cet exercice. Je te garantis et c’est prouvé scientifiquement, qu’il y a une relation directe entre ton bien-être, ta physiologie, ta santé, ta confiance, ton estime de toi et la relation que tu entretiens avec tes parents. 

Le frein qui revient souvent lorsque l’on écrit sa lettre de gratitude, c’est d’avoir l’impression de faire un cadeau à l’autre. On se dit qu’après ce qu’elle nous a fait, tout ce qui s’est passé, elle ne le mérite peut-être pas. En réalité, c’est à toi que tu es en train de faire un cadeau, en utilisant un basique neurologique. 

Donc si tu n’es pas capable d’aimer quoi que ce soit dans cette relation, de reconnaître l’intérêt, la plus value, ce que ça nous a apporté, ça ruine et dirige notre vie. 

L’objectif n’est pas d’améliorer la relation avec cette personne, même si ça en a le pouvoir : c’est te libérer du poids conscient mais surtout inconscient, que tu le veuilles ou non, lié à cette personne

L’objectif est d’écrire une lettre de gratitude qui commence par “Merci papa”, ou “Merci maman”. Et j’ai conscience que c’est un exercice difficile, mais j’ai accompagné des personnes battues, quittées, abandonnées, violentées, agressées, critiquées, humiliées et qui en faisant l’exercice se sont vraiment libérées. Certaines personnes ont dû le faire en plusieurs fois. Encore une fois, il ne s’agit pas de devoir donner la lettre mais de pouvoir se libérer.

Si le Merci est trop fort maintenant, commence par une lettre de pardon à la personne. Dans tous les cas, c’est une lettre de libération.

🙏 Merci papa pour m’avoir soit appris ça, soit enseigné ça, soit donné ça, soit partagé ça… J’ai appris ça, peut être de manière indirecte mais je réalise aujourd’hui, en étant le plus objectif possible, qu’en étant absent, tu m’as entraîné à savoir me gérer toi-même et c’est une des choses que j’apprécie le plus dans ta vie…

Si tu n’y arrives pas, c’est peut être que tu ne veux pas t’avouer qu’il y a un lien entre la personne, source de notre souffrance et ce qu’on aime dans notre vie. 

Si tu veux te libérer, si tu veux passer à un autre niveau, c’est indispensable que tu connectes les points. Les zones de souffrance de notre vie sont du même ordre que les zones de plaisir qui ont aussi façonné notre vie.

Mon père a été abandonné et qu’il l’avoue ou non (je ne lui ai jamais demandé) ça a forcément fait grandir en lui, la force de s’accompagner par lui-même, de se prendre par la main, d’être autonome. Ça a généré plein d’inconvénients, on ne les renie pas et on n’est pas en train de s’aveugler  mais on est en train de voir les choses de manière intégrales, telles qu’elles sont. Il a mis une hyper présence avec son fils, il en a été étouffant mais il a été présent avec son fils, nous n’aurions pas notre relation s’il n’avait pas eu cette enfance. Il a une extrême empathie avec ceux qui ont eu une enfance difficile… donc merci papa, merci maman.

Si tu as eu une belle enfance, une belle relation, elle mérite aussi des remerciements. Merci pour le cadeau, pour le regard, pour cette petite attention, pour ton soutien, de m’avoir donné un toit, ton amour, des études…

C’est un exercice libérateur même si tu commences à te rendre compte que non, c’est trop dur, trop fort. Note 5 lignes juste de “pardon et je te pardonne pour telle raison” et rajoute 2-3 lignes de “merci”. Que tu te l’avoues ou non, chaque chose dans ta vie t’a fait grandir, a façonné qui tu es. Maintenant tu as le choix de faire partie de : 

  • ⚡Ceux qui refusent de voir que leur vie est de leur côté, qui sont persuadés qu’ils ont la poisse, que la vie peut être difficile, voir horrible. 

  • 🌞 Ou alors, être de ceux qui se disent : ok la vie elle peut être difficile mais la vie est à mon service, elle est là pour me faire grandir, m’aider à réaliser mes rêves, me pousser à devenir l’homme ou la femme que je rêve de devenir. 

Qui a raison entre les deux, je ne peux pas te le dire. Ce que j’affirme maintenant, c’est ce que je sais de manière factuelle : la personne qui est persuadée qu’elle a eu le père “parfait” pour elle, peu importe ce qui c’est passé, a plus de détermination, de bien-être, de courage et de magnétisme. 

Tu as la possibilité de te libérer aujourd’hui. De développer de la confiance à un niveau surréaliste. Ça prendra peut-être 1h, 1 semaine, 1 mois, 1 an, 10 ans mais si tu restes concentré là-dessus, fais moi confiance, les résultats et les bénéfices vont se générer à court, moyen et long terme, au-delà de ce que tu imagines.

LE TOUT POUR LE TOUT

Pour ceux qui se sentent d’aller plus loin, appelle la personne et lis ta lettre. N’attends pas en revanche d’avoir un retour particulier. Si tu écris la lettre pour obtenir de l’amour, ça fera l’inverse. Si tu écris pour que la relation s’améliore, ça sera neutre. Offre cette lettre comme un cadeau que tu te fais et un cadeau à la personne. 

Tu peux écrire une version pour toi-même et une version raccourcie pour la personne. Si la personne n’a pas l’habitude de t’entendre exprimer des choses intimes, mets-y les formes, explique le contexte, ça peut être un vrai moment de partage : “J’ai fait un exercice, je voudrais te partager le résultat, tu n’es pas obligé de répondre…” 

Tu peux aussi attendre de lui lire en face. Mais j’insiste ne le fait pas en voulant combler le truc du petit garçon ou petite fille en obtenant quoi que ce soit comme amour de leur part car tu risque de générer l’opposé. Et il ne s’agit pas de déguiser une lettre d’insultes par une lettre de gratitude, ce n’est pas merci d’avoir été un enculé mais des merci sincères. Et c’est ok si c’est difficile et que tu mets des semaines à l’écrire mais fais-le.

On prend le temps d’apprécier et célébrer notre vie cette semaine et c’est vraiment important. Communiquer l’amour, la reconnaissance, le pardon, l’acceptation, le lâcher-prise pour vivre sa vie pleinement. Deux types d’énergies que tu peux activer et transmettre : la joie et l’enthousiasme et de l’autre côté la sérénité et le calme.

Chapitre - LA GRATITUDE - V