Peur & Courage

Bibliothèque multimédia EPR

Peur & Courage

GUIDE – EPISODE 4 – CHAPITRE 6

Quand tu as déconstruit une perception erronée de la réalité et qu’elle est toujours là, quand tu as éradiqué le fantasme et qu’elle subsiste, c’est le moment de passer à l’attaque ! 

ÉTAPE 1 – ACCEPTATION 

Essaie d’être honnête sur ce que tu ressens. Accepte et mets de la valeur sur ce que tu es en train de vivre :J’ai le droit d’avoir peur.” On s’est déjà tous senti nul, vulnérable, en dessous des autres, ce n’est pas grave ! C’est humain. Dis-toi que plus tu refuses quelque chose à l’extrême plus il va s’exprimer ! Alors dans ces moments-là, je te propose d’accepter ce ressenti et de te donner de l’amour. Comme un parent dirais à son enfant : “C’est ok de ne pas être toujours au top, c’est ok de ne pas avoir confiance en soi, c’est ok de se sentir dépassé, inadéquat, de ne pas être le plus brillant, le plus drôle, la plus belle, ect…Je t’aime comme tu es, là où tu en es, tu es assez, tu fais de ton mieux et c’est déjà beaucoup !”

Les “Ken&Barbie” tout sourires étincelants, qui nagent et courent sans peur et surtout sans se décoiffer, ni suer une goutte n’intéressent personne ! Et on ne pourra jamais s’y attacher, ils sont trop parfaits

C’est pourquoi chaque héros de cinéma à une faille, un point faible. Sa vulnérabilité te permet de te reconnaître en lui et de t’y attacher. C’est ainsi que l’on connecte avec l’autre, il souffre des mêmes galères quotidiennes que toi ! 

Problème, les gens associent vulnérabilité avec impuissance hors c’est l’inverse : ce qui mène à l’impuissance c’est de refuser sa vulnérabilité

Si tu refuses ta vulnérabilité, elle va te revenir en pleine face, multipliée par 10. De plus, oser être vulnérable, c’est montrer qu’on est solide et qu’on ne s’écroule pas en dévoilant ses failles. C’est créer des liens avec d’autres humains, qui se reconnaîtront.

Je peux monter sur scène et être stressé et dire que j’ai la voix qui tremble. En acceptant que je suis vulnérable, je crée une connexion avec 70 % de la salle. Et j’évacue mon stress. Je sais qu’oser être vulnérable c’est être fort.

 Oser être vulnérable c’est être puissant.

▫ La soumission. C’est être impuissant, tu subis, tu te plains.

▫La puissance de façade, communément acceptée. C’est-à-dire tu semble puissant mais c’est un masque, tu fais semblant et si quelqu’un trouve ta faille tu vas t’effondrer car tu es fragile (pas impuissant). 

▫ La vulnérabilité acceptée. L’équilibre entre puissance, stabilité, ancrage. 

S’autoriser à être juste soi dans toutes ses imperfections est très puissant. Certains trouveront ce que je fais nul, d’autres me critiqueront, moi j’avance et j’accepte mon émotion.


Avant j’étais addict à vouloir être aimé et apprécié de tout le monde, aujourd’hui je me concentre sur le fait de vouloir servir une personne et pas toute la salle, ça me ramène à des choses plus accessibles. Et ma peur de la salle à diminuer car mon fantasme à diminué. 

LEITMOTIV DU JOUR : 

« J’ai le droit, je fais de mon mieux, je suis en développement et chaque stade de développement est parfait.”

Autorise-toi à vivre ta peur 5 min, laisse la traverser tes émotions, puis avance. Une partie de la peur partira en s’autorisant à la vivre..

ÉTAPE 2 – OBSERVATION

À présent, regarde toi comme de l’autre côté du miroir, dans une phase contemplative, analyse et observe. Cherche à nommer ce que tu es en train de vivre. 

Le simple fait de mettre un mot sur une émotion diminue son intensité et permet d’avoir du pouvoir dessus, et plus le mot sera précis et exact mieux ça fonctionne.

Enrichis ton vocabulaire émotionnel pour gagner en pouvoir, sur la gestion de tes émotions. Car plus tu es précis, plus ça fonctionne. Être dégoûté, stressé ou angoissé ne sont pas les mêmes émotions. L’excellence naît dans la précision et la répétition. On dit que le nombre de mots que tu possèdes sur une thématique détermine ton intelligence sur le sujet. 

Après avoir nommé, observe ce qui se passe dans ton corps (ventre serré, gorge nouée, mal dans le cou, dos tendu, mains moites, etc.) Qu’est ce qui se passe, précisément, à l’intérieur de toi ? Quelle est la source, le déclencheur ? Est-ce quelque chose que j’ai vu ? Mon inconscient ? Ne cherche pas à changer quoi que ce soit, observe tes sensations et réactions corporelles, de manière distanciée et localisée.

“ Choisis toujours l’option qui t’effrai le plus, car c’est elle qui t’aidera à grandir.”

David Laroche

ÉTAPE 3 – TRANSFORMATION 

Technique N.1 – Je transforme mon ressenti. 

Je me redresse et je relâche mon ventre. Je détends mon visage, je peux sourire, rire même s’il n’y a rien de drôle. Je prends de grandes respirations et bouge mes épaules, détends mes bras, masse mon visage et ma nuque. J’inspire profondément et expire par la bouche, 3 fois. 

Je reviens ensuite dans l’instant présent, dans mes 5 sens :

▫ La vueQu’est-ce que je vois ? Par exemple, je cherche 5 choses qui sont rouges autour de moi.

▫ L’ouïeQu’est ce que j’entends ? Une voiture qui passe, le bruit du ventilateur, un oiseau…

▫ L’odorat – Qu’est-ce que je sens ? Une odeur de parfum, de friture, une odeur neutre ?

▫ Le toucher – Qu’est-ce que je sens dans mes mains ? Chaleur, froid, picotements…

▫ Le goûtDans ma bouche ? Amertume, acidité, neutralité, café …?

Technique N.2 – Je crée des contacts physiques.

Je mets ma main sur la zone de tension avec un but : entrer en communication avec cette partie de moi. Je lui demande :  que cherches-tu à nourrir ? Quel désir cherches-tu à assouvir ? Il peut me dire, par ex : “vas-y à ton rythme, profite aujourd’hui ou lâche prise”.

J’identifie un message que la partie de mon corps cherche à me dire, tout en respirant calmement, en conscience. Je me dis à haute voix, 5 fois : “ Je veux être moi-même aujourd’hui, je veux faire de mon mieux.”Progressivement, transforme cette tension en amour.

Tes sens t’aident à revenir dans l’instant présent. Tu ne peux pas te concentrer sur tes sensations physiques et vagabonder dans tes pensées, en même temps. Sentir ton corps sur le sol te ramène ici et maintenant.

ÉTAPE 3 – TRANSFORMATION 

Technique N.1 – Je transforme mon ressenti. 

Je me redresse et je relâche mon ventre. Je détends mon visage, je peux sourire, rire même s’il n’y a rien de drôle. Je prends de grandes respirations et bouge mes épaules, détends mes bras, masse mon visage et ma nuque. J’inspire profondément et expire par la bouche, 3 fois. 

Je reviens ensuite dans l’instant présent, dans mes 5 sens :

▫ La vueQu’est-ce que je vois ? Par exemple, je cherche 5 choses qui sont rouges autour de moi.

▫ L’ouïeQu’est ce que j’entends ? Une voiture qui passe, le bruit du ventilateur, un oiseau…

▫ L’odorat – Qu’est-ce que je sens ? Une odeur de parfum, de friture, une odeur neutre ?

▫ Le toucher – Qu’est-ce que je sens dans mes mains ? Chaleur, froid, picotements…

▫ Le goûtDans ma bouche ? Amertume, acidité, neutralité, café …?

Technique N.2 – Je crée des contacts physiques.

Je mets ma main sur la zone de tension avec un but : entrer en communication avec cette partie de moi. Je lui demande :  que cherches-tu à nourrir ? Quel désir cherches-tu à assouvir ? Il peut me dire, par ex : “vas-y à ton rythme, profite aujourd’hui ou lâche prise”.

J’identifie un message que la partie de mon corps cherche à me dire, tout en respirant calmement, en conscience. Je me dis à haute voix, 5 fois : “ Je veux être moi-même aujourd’hui, je veux faire de mon mieux.”Progressivement, transforme cette tension en amour.

Tes sens t’aident à revenir dans l’instant présent. Tu ne peux pas te concentrer sur tes sensations physiques et vagabonder dans tes pensées, en même temps. Sentir ton corps sur le sol te ramène ici et maintenant.

ÉTAPE 4 – JOUER SUR TES PERCEPTIONS

Technique N.1 – Le pire

Quand je regarde les pires effets que mes peurs pourraient engendrer, si elles venaient à se réaliser… Je me rends compte que le pire dans 95 % des cas…n’est pas si terrible !  

Si je fais faillite, au pire : je perds tout l’argent que j’ai et mes équipes. Si ma femme me quitte, au pire, je déprime et me sens seul, si les gens me critiquent, au pire, je suis blessé. Oui, je vais en souffrir, mais ce sera temporaire. Je vais me relever, apprendre et aller bosser ailleurs, voyager ailleurs ou rencontrer quelqu’un d’autre. En soi, je suis encore en vie et j’ai encore des ressources pour m’en relever. 

J’ai rencontré tant de personnes qui ont osé, raté et qui sont quand même fiers d’elles. En revanche combien de millions de personnes n’osent pas et ne seront jamais fiers d’eux ?

J’avais peur d’être quitté par Julie, alors je l’appelais sans cesse, quand elle était à l’étranger. Elle sentait ma peur et ça l’agaçait. Plus elle était distante, plus je la sollicitais, plus elle s’éloignait, plus j’avais peur de la perdre. Mais j’ai regardé en face les “ bénéfices” de la perdre : j’étais heureux avant elle et je le serai toujours, après elle. Maintenant, je désire avancer avec elle, tout en étant détaché. Elle, de son côté, se sent sécurisée par un homme qui est confiant et non plus dans la peur. Paradoxalement, en étant prêt à la perdre, notre couple est passé à un autre niveau. Pareil quand j’ai accepté l’idée de faire faillite, mon entreprise est passée à un autre niveau. Tant que tu n’es pas prêt à vivre un pôle, tu ne peux pas aller vivre l’autre. Ça fait partie du jeu.

“Soit prêt à échouer pour réussir.”

David Laroche

Technique N.2 – Changer d’angle

Lorsque tu changes d’échelle de temps par exemple entre ce qui t’arrive aujourd’hui et l’impact sur les 30 années à venir, au final est-ce si grave si je rate ça ?

Sous un autre angle, tout ce qui t’arrive est finalement minime.

“Franchement la vie nous aime à chaque instant.”

On a besoin de soutien et de challenge. On a besoin de plaisir et de souffrance.

On a de la chance car “Tout se transforme” : on peut donc être heureux avec des problèmes!

Peu importe ce que tu vis, ce que tu as vécu, ce que tu vivras, tu sais qu’il existe une partie de toi qui est forte, puissante et capable de s’adapter !

Technique N.3 – Mise en perspective

Tu as peur de quelque chose, mais peut être que tu pourrais inspirer des personnes autour de toi en allant au bout de ta peur, dans tous les cas ce n’est pas un échec.

Changer de point de vue c’est en ton pouvoir : tu peux voyager dans le temps, l’espace et voir les choses à travers yeux de quelqu’un d’autre (parent, ange, client, la vie…). 

Le pouvoir de la satellisation à l’échelle de la galaxie : voir des fourmis minuscules vaquer à leurs occupations, ça ne te fait rien. Mais nous sommes des fourmis à l’échelle de l’univers. 

Il y a toujours un angle duquel tu peux observer ta vie et dire “ça va”. Et tu verras que tu réussi grâce à de précédents échecs. Donc la pire chose dont tu aies peur est potentiellement ta meilleure opportunité.

Une fois que tu l’as compris tu te rends compte que tu es déjà accompli! Le reste c’est du bonus ! 😉

Technique N.4 – Pourquoi

Liste au moins 5 pourquoi tu souhaite accomplir cette chose qui t’effraie ?

Pourquoi je désire le faire ? Pourquoi c’est important pour toi ? Pourquoi c’est indispensable ? 

Tu transformes ta peur en plein de bonnes raisons d’agir !

Parce que : 

▫ J‘ai besoin de stagner et de se dépasser, de soutien et challenge ! ça a un sens, on a de la chance, la vie nous aime et nous aide à grandir. 

▫ Tout se transforme et des gens qui ont été battus, violés, tous m’ont dit ça ! C’est pas agréable mais ça change ta vie. J’ai décidé de faire de ça un tremplin, une opportunité pour vivre la vie qui m’inspire ! C’est l’opportunité de transformer tes plus grosses galères en légende là, elle démarre là ! et tu vas inspirer des gens !

Tu as le choix d’être deux types de personnes :celui qui se sent fort parce qu’il n’as pas de problèmes ou l’autre qui se sent fort alors qu’il a des problèmes. 

ÉTAPE 5 – LE TOP

Liste les 30 bénéfices à le faire. Tu gagneras l’énergie et la volonté suffisantes pour te lancer ! Lister les bénéfices à le faire, à court et long terme, pour toi et pour les autres. Liste les bénéfices des bénéfices (bénéfices secondaires) .

Fais le plein de bénéfices !

Si cela ne suffit pas, on tente la 6ème étape, douloureuse mais nécessaire pour provoquer le déclic.

ÉTAPE 6 – LA CONFRONTATION

Liste les 30 conséquences de ton inertie, ton inaction. 

Visualise les effets, la douleur, le sentiment d’impuissance, de ta stagnation à court, moyen et long terme. As-tu vraiment le choix ?

Tu as fait ce programme pour te bouger et te créer la vie que tu mérites : une vie de dingue, à la mesure de tes ambitions ! Alors, par quoi peux-tu commencer là, maintenant, tout de suite ? 

Avancer dans ton coaching, c’est faire de ta peur une norme. Avance par petit pas vers ce qui te challenge jour après jour pour en faire une habitude et ainsi dompter tes peurs.

Avec le recul, les gens qui ont fait ce travail disent maintenant : “Il y a 2 ans, j’étais terrorisé, maintenant, cette action est devenue aussi banale que faire mes lacets”.

Tu te diras dans 1 ans ou plus, ouais, c’était vraiment dingue de faire ça, j’ai eu les chocottes, mais ça en valait tellement la peine !

ÉTAPE 7 – JE ME FÉLICITE

Il est essentiel que ton cerveau enregistre les fois où tu réussis. Afin que ça devienne une norme, pour lui. Avance tous les jours, à petit pas, dépasse ta peur, agis et honores-toi de l’avoir fait ! Note et célèbre toutes les fois où tu traverses ta peur !

Je veux que ton cerveau note : Que je crois que ce soit possible ou non, j’apprends, que j’ai peur ou non, j’avance!” Note le en évidence quelque part !!

EXERCICE 6 : LE GRAND SAUT – EPISODE  4 – CHAPITRE 6

Choisis quelque chose te fait peur lié à ton objectif et expérimente la en passant par ces 5 étapes.

Détermine ensuite au moins deux actions à effectuer tout de suite.

Chapitre - TRANSFORME LA PEUR EN MOTEUR - IV