1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,10/5 sur 450 votes)

Loading...

L’histoire des palmiers

Je voudrais partager avec vous l’histoire des palmiers. Et la question que je voudrais vous poser c’est : est-ce que vous vous considérez être un palmier de valeur ou un palmier qui prend de la valeur ?

Beaucoup de gens se posent la question de savoir s’ils ont de la valeur ou non et attendre que les autres voient leur valeur ou non. La question c’est : est-ce que ce petit palmier a plus de valeur ou moins de valeur que les grands palmiers qui sont au fond. Ça pourrait être tentant de se dire que le petit palmier a moins de valeur que le grand. Mais la question ce n’est pas « qu’est-ce que je vois ? » ; c’est « que va devenir ce petit palmier ? »

Si j’étais absolument certain que ce petit palmier deviendrait plus grand que les grands palmiers qu’il y a derrière, je choisirais le petit palmier.

Ce que veut nous dire cette histoire, c’est qu’il ne s’agit pas de ce que vous êtes aujourd’hui, mais de ce que vous allez devenir. Vous allez dire :  » mais personne ne va savoir qui je vais devenir ». On ne le sait pas. Est-ce que vous voulez devenir un grand palmier, un moyen palmier, un petit palmier ?

En revanche ce qui est intéressant, c’est que, ce que vous croyez être va déterminer ce que les autres vont croire. Si moi, en tant que petit palmier, je me répète à longueur de journée que je ne suis qu’un petit palmier et que j’ai moins de valeur que les autres, les autres vont commencer à croire que j’ai moins de valeur. Et si moi, en tant que petit palmier je commence à me dire que je sais, j’en ai la certitude et je crois que je vais dépasser ces grands palmiers, la croyance que j’ai, la certitude que j’ai vont faire que certaines personnes vont se dire : « il a peut-être raison, elle a peut-être raison ».

Ce qui pouvait partir d’un délire va se transformer en réalité. Si vous avez le choix entre deux petits palmiers, celui-là et imaginons exactement le même ; ils sont les mêmes, deux petits palmiers ; il y en a un qui est persuadé qu’il n’est juste qu’un petit palmier, qu’il n’a pas de valeur alors que l’autre est persuadé qu’il n’est un petit palmier, mais il est sûr de devenir au moins aussi grand que le plus grand des palmiers ; dans ce cas, lequel choisirez-vous ? C’est immédiat.

À palmiers égaux, on choisira le palmier qui est certain de devenir grand. Bien sûr, c’est une métaphore, mais c’est une métaphore qui me rappelle que Martin Luther King, à ses dix-huit ans, on n’a pas pu forcément deviner qu’il deviendrait Martin Luther King.

La question c’est : « est-ce que j’attends que les autres croient en moi ou est-ce que je commence à croire en moi? » En fait, ça part de là. Si j’attends que les autres voient de la valeur en moi, cela ne va jamais arriver. Alors qu’à l’inverse, si je décide de croire que je deviendrai un grand palmier, un grand leader, un grand entrepreneur, un grand artiste, un grand ce que vous voulez, il y aura des gens qui vont se dire : « elle a peut-être raison, il a peut-être raison ». Du coup, je vais m’attirer les opportunités que je ne m’attirait pas avant et ça va m’aider à générer des résultats que je ne générais pas avant et je vais commencer à pouvoir transformer ma vie.

Ça va m’aider parce que le petit palmier qui croit qu’il n’est juste qu’un petit palmier a-t-il de beaucoup d’énergie? A-t-il de la force? A-t-il de la motivation? Il ne risque pas. Alors que l’autre se dit : peut-être que je ne vais pas y arriver, je ne sais pas si je vais y arriver ou non, mais dans le doute, je vais tout donner. Ça va me donner de l’énergie, de la puissance, de la confiance, de la motivation, de la créativité, de la productivité.

Ma vie a changé comme ça, en me considérant comme une action en bourse qui prend de la valeur.

Dès lors que j’ai commencé à y croire, mes banques ont commencé à y croire, mes partenaires en commencé à y croire, et les gens ont commencé à vouloir miser sur moi. Au début, les gens me disaient : « mais pour qui tu te prends pour croire que tu pourrais devenir un grand leader?  »

Mais la question ce n’est pas ce que les autres pensent. La question c’est qui voulez-vous être, et commencez par croire en vous-même.

L’élève a besoin de voir pour croire, le maître croit pour voir. Devenez ce maître qui décide de voir votre propre valeur pour la voir et les autres la verront.

Devenez ce petit palmier qui est sûr de devenir un grand palmier. Voilà ce que j’avais envie de vous dire. Si cette métaphore vous parle, partagez-la autour de vous et surtout, on avance ensemble. Merci à vous.

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This