1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3,90/5 sur 277 votes)

Loading...

3 clés pour développer sa CONFIANCE en soi

J’ai foiré, raté plein de fois, j’ai eu peur plein de fois et je me suis senti mal plein de fois. Mais il y a un truc : « Je suis allé au bout de mes rêves. Dans le sang, j’ai tout donné pour mes rêves. »

==============================

50 % de ton changement au moins, il commence le jour où tu te dis :  » Ah, putain ! C’est possible qu’un jour, je sois confiant ». C’est-à-dire qu’en fait, tu serais venu voir le David de 13 ans, tu lui avais redit :  » Est-ce que tu veux des astuces pour être plus confiant ?  » Tu sais ce que je t’aurais répondu :  » Je n’en veux même pas parce que je pense que ce n’est pas possible « .

Je pense que les gens qui nous regardent et qui nous écoutent ne réalisent pas à quel point il y a un potentiel de dingue chez eux, à quel point ils peuvent faire des trucs de dingue. Va demander à Gandhi, je ne sais pas à 13 ans, est-ce que tu sais que tu vas devenir Gandhi ? On ne sait pas qui on peut devenir et c’est pour ça que je répète tout le temps cette phrase :  » Je ne sais pas ce qui est possible ou non, alors j’agis comme si tout est possible « .

La prof de Français décide de faire un truc génial ou pourri dans mon monde à l’époque qui est venue nous faire faire du théâtre. Et je me suis dit :  » Je dois tout faire pour être le moins mauvais possible  » et donc, je regardais en boucle Louis de Funès, la scène qu’on devait faire devant tout le monde-là. Et je la regardais, je ne sais pas deux heures par jour avec ma cassette VHS, là, comme ça. Et je l’ai bossé, bossé et bossé et puis on arrive le jour de passer et je passe devant tout le monde, j’ai cette adrénaline, je ne me rends pas compte si j’étais bon ou pas bon, j’ai juste… Il s’est passé un truc tu vois ?

Et donc, la prof de Français s’approche de moi et elle me dit :  » David, qu’est-ce qui s’est passé ?  » Et je dis :  » Ah, putain !  » et elle me dit :  » Vingt sur vingt « . Il n’y a personne qui a vingt sur vingt à ça. Et là, je me dis :  » Si je bosse, si je m’entraîne, je peux devenir bon « .

Quand tu as vraiment envie de développer ta confiance et que ça paraît insurmontable. Moi, ça me paraissait insurmontable plein de choses. Bah, essaie de te dire :  » OK, je vais passer de vouloir faire des grands trucs de temps en temps à : »Je vais faire de petits trucs régulièrement « .

Et tu vois, on parle de ce truc parce que c’est un exemple que je prends souvent parce qu’en soi, c’est concret. Je rigole souvent avec ça, j’avais peur de faire 40 ans toujours puceaux deux. Cette nana qui me plaît dans la rue, je vais aller lui parler. Et donc, j’ai commencé à dire à mes potes  » voilà, je vais y aller par étapes « . Je vois une fille passer et je vais aller dans la rue et je vais lui parler. Les premiers temps, ce n’est même pas demander un numéro, c’est juste trouver un prétexte : du genre, je vais aller lui parler et je vais lui demander où est-ce que, tel bas et tel truc.

Les gens qui nous écoutent et qui sont à l’aise, ils vont se dire :  » Ah non, mais David, ce n’est rien ça ! « . Mais moi, ça, j’ai l’adrénaline, j’ai mon cœur qui a envie de sortir de mon corps. Et les premières fois, j’y vais, mais je passe deux heures à parler à personne, juste aller demander des infos, c’est difficile. Donc, je fais ça, c’est ma première étape.

Et j’ai tous mes potes à chaque fois qui viennent me voir en disant :  » Mais concrètement, tu as couché avec combien de nanas ?  » J’ai dit :  » Tu ne comprends pas, je vais faire ça pendant plusieurs jours, semaines « . Puis, je me dis :  » OK, on va…  » Je commence à être plus à l’aise avec ça, puis progressivement c’est de demander le numéro. Et je progresse, je progresse. Après, je me donne le défi d’aller en boîte de nuit et je me dis :  » OK, défi ce soir, tu vas parler à toute la boîte de nuit : hommes, femmes, tout le monde « . Et je m’amuse à aller de plus en plus loin.

Et ce qui est drôle et ce qui est super intéressant là-dedans, c’est qu’au bout d’un moment, les mêmes mecs qui me disaient :  » Ton truc, ça ne sert à rien  » commencent à venir me voir en disant :  » Mais comment ça se fait que tu as toutes ces nanas qui te parlent ? Comment ça se fait que ta capacité à parler, ta capacité à passer tes idées, ça a changé «  ?

Ça fait trois ans que je te dis en fait, tous les jours, je fais un truc qui me fait peur. Et c’est la raison pour laquelle aujourd’hui mon message, c’est que « tout » qui est important pour toi peut s’apprendre avec l’entraînement et j’ai une conviction totale.

Ce qui m’a vraiment aidé à accélérer et qui m’aide encore aujourd’hui, c’est me dire :  » J’ai le droit de rater, j’ai le droit d’échouer, j’ai le droit d’être critiqué, j’ai le droit que ça prenne plus longtemps que prévu. La seule chose qui compte, c’est que chaque année, je progresse, que je sois fier de moi. Et pendant que les autres parlent, j’avance, je m’entraîne, j’essaie de faire mieux, j’essaie de me remettre en question.

Cette philosophie-là où tu joues long terme, tu agis tous les jours petit et tu sais que même si le pire arrive, ça va t’aider, ça peut t’aider à faire des trucs de dingue.

Combien de gens auraient cru que je puisse être à l’aise en termes de communication, à l’aise en termes de business, que je puisse rencontrer les gens que j’ai rencontrés, que je puisse avoir ma femme et créer ce couple que j’ai pu me créer, que j’ai pu transformer ma sexualité ? Mon message, il est là, je ne veux pas créer l’image de  » tu dois tout réussir du premier coup  » je ne réussis pas du premier coup.

Mais si les gens qui nous écoutent même s’ils mettent un peu plus de temps que prévu. Mais si au final, ils retournent dans la gamme, ils retournent dans le jeu et ils y vont et ils le font sur le long terme, ce sont ceux-là qui gagnent.
Tu es plus que ce que tu penses que tu es. Tu ne sais pas ce qui est possible ou non alors agi comme si tout est possible. Ose rêver aussi grand que tu veux et entraîne-toi tous les jours.

================================

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé la vidéo qui s’appelle  » Les 5 erreurs que la majorité d’entre nous font  » et qui va nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite. Une seule de ces 5 erreurs va t'empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux. Clique sur le lien dans la description, va voir la vidéo, c’est un indispensable !!

Je te dis à très vite, on avance ensemble !
Cette année, c’est notre année !
C’est parti !

0 commentaires

Share This