1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

5 clés pour développer sa CONFIANCE en soi… POUR DE BON !

L’une des choses qui m’a empêché de poursuivre mes rêves pendant de nombreuses années était la peur de l’échec et le manque de confiance en moi dont j’avais besoin pour surmonter cette peur. Si on avait dit au gamin timide que j’étais que je serai là où je suis aujourd’hui, à faire tout ce que je fais, je n’y aurais tout simplement pas cru.  C’est quelque chose auquel nous sommes tous confrontés, dans une certaine mesure.

La question clé c’est : Comment surmonter cette peur ?

En travaillant sur ta confiance en toi et ton estime de toi. C’est ce que j’ai fait au fil des années, et c’est ce qui m’a aidé à surmonter mes peurs, à poursuivre mes rêves et à créer une vie abondante. Alors oui, j’ai toujours des craintes, sans aucun doute. Mais maintenant, je sais que je peux les battre, que je peux briser ce mur de peur et sortir de l’autre côté, confiant. Comme je le dis souvent, je ne sais pas ce qui est possible ou non, alors j’agis comme si tout est possible. 

Parfois, j’échoue, je suis critiqué, je rate. Mais je n’en ai rien à faire. Je me relève, je continue, j’avance. 

Avant de voir comment tu peux développer ta confiance en toi, je pense que c’est important de revenir sur une question fondamentale, à savoir : Qu’est-ce que la confiance ? Ça parait tout bête, mais crois moi, c’est plus complexe que tu ne le crois.

“Une fois que nous croyons en nous-mêmes, nous pouvons risquer la curiosité, l’émerveillement, la joie spontanée ou toute expérience qui révèle l’esprit humain.”

Cette citation du célèbre poète E.E. Cummings reflète bien ce qu’est la confiance en soi : un trampoline vers le succès, l’abondance, la joie.

Dans les conversations de tous les jours, la confiance en soi est souvent confondue avec l’estime de soi et elle chevauche le terme moins connu d’auto-efficacité. Mais je pense qu’il est très utile de distinguer les trois: L’auto-efficacité : Ce terme, tel que défini par Albert Bandura, un psychologue de l’université de Stanford, fait référence à ta croyance en ta capacité à accomplir des tâches spécifiques. Si tu penses que tu es capable de préparer un dîner de fou pour ton ou ta chéri ou de terminer un projet complexe avec une deadline serrée, ça reflète une grande auto-efficacité.

Les personnes ayant une faible auto-efficacité mettent souvent moins d’efforts dans une tâche si elles ne croient pas qu’elles y réussiront, augmentant ainsi la probabilité d’échec. La confiance en soi : La confiance en soi est davantage une vue générale de la probabilité que tu atteignes un objectif que tu t’es fixé, en particulier en fonction de ton expérience passée. Quand tu t’entraînes à jouer du piano, tu augmentes ta confiance en ta capacité à jouer du piano.

Quand quelqu’un se fout de toi parce que tu as un projet un peu fou en tête, tu vas sûrement être moins confiant de le partager avec d’autres la prochaine fois. La confiance en soi et l’efficacité personnelle sont toutes deux enracinées dans l’expérience, mais la confiance en soi reflète une vision plus large de toi-même, plutôt que ta confiance dans des tâches spécifiques.

L’estime de soi : Le terme le plus souvent confondu avec la confiance en soi est en fait celui qui lui ressemble le moins. L’estime de soi fait référence à une croyance en ta valeur globale en tant qu’homme. Les déclarations générales comme “Je suis une bonne personne” entrent dans cette catégorie. L’estime de soi est l’un des niveaux de la hiérarchie des besoins de Maslow.

Il représente l’estime de soi comme le besoin de réussir ce que tu entreprends, de se sentir compétent et d’être reconnu par les autres. Ces trois concepts se chevauchent : tu peux avoir suffisamment confiance en toi pour croire que tu es capable d’aller vers cette fille ou ce garçon qui te plaît, par exemple, tout en manquant en même temps d’auto-efficacité pour croire que tu vas réussir à avoir son numéro dès le premier coup. En travaillant sur ta confiance en toi, tu vas naturellement améliorer ces trois différents concepts.

Une confiance en toi élevée augmente tes chances de succès.

Tu es bien plus que ce que tu penses que tu es. Avoir confiance en toi t’aidera à prendre des risques pour améliorer tangiblement ta vie. En interne, une véritable confiance en soi conduit à plus de positivité, de bonheur et de résilience. Sur le plan externe, une confiance en soi élevée conduit à prendre plus de risques, ce qui est directement lié à la récolte de plus de succès. Au contraire, le manque de confiance en toi paralyse.

Tu restes bloqué, tu as peur, et au final, tu ne fais rien. Si tu crois que tu peux créer ta startup, il y a une grande chance que tu le fasses. Si tu ne te sens pas capable, je peux te garantir que tu ne le feras jamais. La confiance en soi ne te rend pas magiquement meilleur dans ce que tu fais, mais elle t’incite à prendre les risques nécessaires pour atteindre tes objectifs.

Comment tu peux améliorer ta confiance en toi ?

Si la confiance en soi consiste à changer tes croyances sur toi-même, ça demande beaucoup de travail, je ne vais pas te mentir. Tu peux te répéter : “Je suis assez bon, je suis assez intelligent, je suis assez persévérant” dans le miroir tous les jours (et ça peut marcher dans une certaine mesure pour certains !), mais ce n’est pas ça qui va réellement te faire bosser sur ta confiance en toi. Il existe des outils plus pratiques et efficaces que tu peux utiliser pour développer ta confiance en toi POUR DE BON !

1- Sois hyper honnête avec toi-même.

Être hyper honnête avec toi-même est un moyen simple d’exercer ta confiance au quotidien. Par exemple, disons que quelqu’un te demande ce que tu fais dans la vie. Tu te sens soudainement rougir, tu perds tes mots, tu bullshit… Observe comment tu réagis. Évalue ton propre language corporel. Peut-être que c’est une indication pour arrêter ce que tu fais (As-tu honte de ton boulot ? Pourquoi ?

T’y sens-tu heureux ?) ou, plus probablement, accepter cette partie de toi-même et en être fier. Quand tu vas arrêter de cacher des parties de toi-même à d’autres personnes, tu vas te sentir plus confiant et tu vas croire davantage en l’homme ou la femme que tu es. Détache-toi du regard des autres. Sois hyper honnête avec toi-même. Assume qui tu es.

2 – Bouge !

Beaucoup de gens commencent à faire du sport pour perdre du poids ou développer des muscles, mais l’exercice peut également être un énorme coup de pouce pour la confiance en soi (1). Faire du sport régulièrement nécessite un engagement, et maintenir cette routine est un accomplissement. Non seulement le maintien d’une nouvelle habitude va te rendre plus confiant, mais les améliorations physiques de ton corps vont aussi participer à augmenter encore plus ta confiance en toi. 

Pense aussi à ajuster ta posture. La posture que tu adoptes a une influence sur ce que tu ressens. Bien que cela puisse sembler un peu idiot au début, essaye des positions qui te font sentir puissant (le dos bien droit, la tête haute). Des recherches de l’Ohio State University (2) suggèrent que les personnes qui se tiennent droite se sentent confiants et inspirent la confiance aux autres. 

3 – Essaies des choses qui te mettent mal à l’aise. 

Sortir de ta zone de confort est inconfortable. Et c’est le but ! La confiance, c’est être à l’aise dans pleins de situations différentes qui mettraient la plupart des gens mal à l’aise. Si tu pousses tes limites un peu tous les jours, ta zone de confort va s’élargir. Tu te sentiras à l’aise dans les situations les plus inconfortables, et même en dehors de ta zone de confort. 

Ose faire des choses intimidantes, comme quitter ton job pour monter ta startup ou faire un speech important devant un public. Tu peux aussi choisir d’y aller pas après pas, plus lentement, comme engager une conversation avec quelqu’un de nouveau si tu es normalement timide, ou essayer un nouveau sport. Ce qui est important, c’est que tu élargisses régulièrement ta zone de confort plutôt que de te jeter de temps en temps dans le grand bain.

4 – Repeat, repeat, repeat.

Rappelles-toi quand tu as appris à conduire une voiture pour la première fois ? Tu n’avais aucune idée de tout ce qu’il y avait à apprendre n’est-ce pas ? Puis, lorsque tu t’es assis pour la première fois au volant, tu t’es rendu compte que tu étais en fait complètement incompétent ! Mais avec la pratique, la pratique et encore plus de pratique, tu as augmenté ta confiance, au point où tu as finalement commencé à conduire en mode pilote automatique.

Conduire est devenu un comportement inné. On ne nait pas tous avec la confiance de Jean Claude van Damme. C’est quelque chose qui peut être pratiqué, encore et encore. Quand tu décides de faire quelque chose, puis de le concrétiser, tu donnes, à toi et aux autres, la preuve que tu es capable d’accomplir de grandes choses. Mais pour réellement intégrer ça profondément dans ton cerveau, tu dois le faire, encore et encore. 

La répétition t’aide à maîtriser la compétence.

Qu’est-ce que tu veux accomplir ? Gagner ton premier million ? Monter ta startup ? Demander ta on ton chéri.e en marriage ? Quand tu abordes ce genre de changements dans ta vie avec un état d’esprit curieux, tu es moins susceptible d’être stressé ou d’être abattu si les choses ne se passent pas exactement comme tu l’avais imaginé.

Aborde les nouveaux défis comme une expérience scientifique. Définis ton objectif et ton plan d’attaque, puis chaque jour, passe quelques minutes à analyser tes progrès. Demande-toi : Qu’est-ce que j’apprends ? Qu’est-ce que je veux faire différemment ? Comment puis-je aborder cela sous un autre angle ?

LIEN VERS ARTICLE ICI

“Une des clés du succès est la confiance en soi. La clé de la confiance en soi est la préparation.” (Arthur Ashe)

Bosse sur tes points faibles. Avec de l’entrainement, tu peux devenir bon dans n’importe quel domaine. C’est la règle des 10 000 heures de Malcolm Caldwell : la clé pour obtenir une expertise de classe mondiale dans n’importe quelle compétence, est une question de pratique répétée jusqu’à atteindre les 10 000 heures. Ça parait beaucoup, mais si tu pratiques quelque chose pendant 5 heures chaque jour pendant 5 ans, tu deviendras expert dans ce domaine.

Entraine-toi tous les jours. Ai une vision à long terme. Agis petit, mais avec consistance. La répétition te rapproche de la perfection. 

5- Défie le syndrome de l’imposteur.

Le syndrome de l’imposteur est un bug mental très agaçant qui te convainc que tes réalisations ne comptent pas vraiment et que tu vas être découvert comme une fraude. Ce doute peut s’introduire car il est plus facile de se souvenir des défauts mais plus difficile de se souvenir des succès. L’une des premières étapes pour surmonter le syndrome de l’imposteur est de reconnaître les pensées et de les mettre en perspective.

Demande-toi : Est-ce que cette pensée t’aide ou te gêne ? Tu peux également recadrer tes pensées. La seule différence entre une personne qui souffre du syndrome de l’imposteur et une personne qui n’en souffre pas est la façon dont elle répond aux défis. Les gens qui ne se sentent pas imposteurs ne sont pas plus intelligents, compétents ou capables que le reste d’entre nous.

Apprends à valoriser la critique constructive, comprends que tu ralentis réellement ton équipe lorsque tu ne demandes pas d’aide, souviens-toi que plus tu pratiques une compétence, mieux tu y arriveras.

Il peut également être utile de partager ce que tu ressens avec des amis, ton mentor ou ton coach. Les personnes qui ont plus d’expérience peuvent te rassurer sur le fait que ce que tu ressens est normal, et le fait de savoir que d’autres ont été dans ta position peut rendre les choses moins effrayantes.

Si tu souhaites approfondir ces sentiments, je recommande de passer du temps en groupe avec des gens qui ont la même vision, les mêmes objectifs que toi. Le programme Titanium est un groupe de 40 personnes pour qui évoluer, se dépasser, réussir et faire la différence dans la vie des autres est une priorité. 

Je t’en fais la promesse, ta confiance en toi sera sans limites, et tu obtiendras très vite des résultats, que ça soit dans ta vie professionnelle et privée. La plupart des gens vivent des moments de doute, et c’est normal. L’important est de ne pas laisser ce doute contrôler tes actions. Tu es bien plus que ce que tu ne le penses !

Si tu souhaites allez loin pour booster ta confiance en soi cette formation en ligne sur « 10 jours pour avoir confiance en vous » est faite pour toi. Tu peux y accéder ICI

Références

1- Référence (1)   2- Références (2)

5
4
votes
Évaluation de l'article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Maintenant la partie plus importante : VOUS!!

Votre opinion est ce qui a le plus de valeur à mes yeux.

 

Alors que retenez-vous ? Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
5 4 votes
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This