1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,80/5 sur 438 votes)

Loading...

9 règles pour être en BONNE SANTÉ – WUC #186

Bonjour à vous ! Ici David Laroche de la série Wake Up Calls, le rendez-vous quotidien pour booster et inspirer votre vie.

Aujourd’hui, voyons comment être en bonne santé et vivre longtemps en neuf points.

Notre santé est notre ressource la plus précieuse, d’ailleurs, on peut voir que même les personnes qui sont milliardaires ne peuvent pas forcément racheter leur santé. C’est finalement la plus grande ressource qu’on puisse avoir dans notre vie aujourd’hui. Donc, comment vivre longtemps ou en tout cas en bonne santé ?  

Le propos de ce vidéo n’est pas de vous donner des choses qui ne contiennent aucune certitude que vous allez vivre longtemps en bonne santé. Mais des choses que j’ai pu apprendre auprès de scientifiques, auprès de personnes qui sont dédiées à la santé.

Ce qui a été challengeant et même perturbant au début quand je me suis intéressé au sujet de la santé, c’est que je suis allé voir des spécialistes un peu partout dans le monde : aux États-Unis, en Angleterre, au Canada, en France. J’en ai aussi lu, j’avais l’impression d’écouter un expert qui me disait : « Il faut faire cela », puis l’après-midi quelqu’un qui me disait de faire l’opposé.

L’objectif de cette vidéo, c’est de vous ressortir la synthèse des points dont je n’ai pas eu de contradictions. Donc, il n’y a pas tout ce que l’on peut trouver sur la santé. Il y a les points que j’ai trouvé partout.

La première chose, je n’ai jamais entendu personne me dire : « Fais attention David, ne bois pas d’eau ! »

L’eau vous le savez peut-être, d’ailleurs, je vais vous dire des choses que vous savez, le propos n’est pas : »Est-ce que je le sais ou pas », mais seulement faire un rappel et surtout un appel à l’action pour que vous aillez envie de les utiliser davantage et de mettre de la valeur à cette ressource, la plus précieuse, qui va nous permettre de bâtir, non pas à court terme, mais à long terme.

D’ailleurs, beaucoup d’entrepreneurs négligent leur santé, pour une pseudo réussite à court terme, je dis pseudo parce que c’est souvent une réussite qui n’est que sociale ou que financière en contrepartie de beaucoup d’autres valeurs qui sont des fois négligées. ,

Encore une fois, tout est parfait, ce n’est qu’une question de choix. Je vous invite seulement à mettre de la valeur sur cette santé. Ce qui m’a aidé, c’est par exemple  de lire des biographies comme celle de Richard Branson, des entrepreneurs qui m’inspirent, qui mettent beaucoup de valeurs sur leur santé parce qu’ils ont compris que s’ils veulent bâtir un édifice, non pas sur cinq ans ou dix ans, mais sur quarante ou cinquante ans et même au-delà de leur vie.

C’est important qu’ils vivent longtemps et surtout avec de l’énergie à l’intérieur d’eux-mêmes parce que quand on est fatigué, on est ni créatif, ni productif.

C’est incroyable, le prix à payer, de ne pas être en bonne santé. Donc, la première chose, c’est de boire un maximum d’eau. Les propriétés liées à l’eau sont incroyables, en termes de réparation, de sommeil, de santé, d’immunité. Buvez un maximum d’eau.

La DEUXIÈME CLÉ est de privilégier les légumes. Vous allez me dire : « David, attends, tu nous répètes tout ce qu’on entend partout à la télé”, je sais, mais je me dis que peut-être que le fait que ce soit moi qui vous le partage, ou en tout, cas pour la dernière fois, vous aurez envie de l’utiliser.

J’insiste parce que, pour moi, la santé n’était pas vraiment quelque chose qui avait de l’importance. J’étais focalisé sur mes rêves et mes priorités en me disant la santé, on verra plus tard.

Mais ce qui m’a aidé, c’est de comprendre qu’à chaque fois que j’exagérais et que je ne me respectais pas, je payais le prix par la fatigue, par la colère, par la peur, par un manque de créativité et par des erreurs.

C’est incroyable le nombre d’erreurs que j’ai fait en étant fatigué dans mon entreprise ou dans ma relation de couple.

Au final, ce n’est pas que je voulais mettre de la valeur sur la santé, c’est que la vie m’a aidé à comprendre que c’était essentiel et que je pouvais faire tous les stages de motivation au monde, si je ne prends pas soin de cette ressource, ce capital que la vie me donne, je ne vais pas vivre longtemps. Donc, je fais attention de manger un maximum de légumes, car encore une fois, il n’y a eu aucun scientifique qui m’ait dit : « David, attention, ne prend pas trop de légumes verts parce que tu te mets en danger ».

Je ne dis pas qu’il faut arrêter le reste si ce n’est pas ce que vous souhaitez, nous allons voir dans les clés suivantes, je respecte le fait que vous y allez avec votre rythme. En tout cas, si vous mangez des frites, rajoutez des légumes, si vous mangez du riz, rajoutez des légumes régulièrement pour prendre soin de votre corps, ce qui est une belle ressource pour vous.

La TROISIÈME CLE est d’éviter la viande rouge. Alors, encore une fois, je ne suis pas contre le fait que vous mangiez de la viande, parce qu’aujourd’hui, ce qu’on ressent au niveau des croyances c’est que c’est aussi mauvais pour le corps. Ce que l’on croit lié à ce que l’on mange que ce que l’on mange. Le sous-entendu, prenons des extrêmes, ce n’est pas forcément meilleur de manger végétarien en s’insultant soi-même parce que je suis dans la culpabilité que de manger un Mc Do par exemple avec de la bonne humeur avec ses amis.

Donc, j’ai vraiment équilibré mes perceptions, de me rendre compte que le rapport à la nourriture a un rôle aussi énorme dans comment je vais ingérer ce que je mange. C’est pour cela que je vous parle d’équilibre, parce que la personne qui se force comme j’ai pu le faire, à manger un maximum de légumes à s'empêcher beaucoup de choses. Au final, j’étais plus, non pas dans le respect de moi-même, mais dans l’interdiction.

Mais tout ce qui est interdit à l’extrême va créer de la compulsion. Donc, soit des comportements compulsifs liés à la nourriture, par exemple, la personne capitule et finit un paquet entier de chocolat ou elle capitule et va boire de l’alcool, mais cela peut être des comportements compulsifs à d’autres endroits, en termes de sexualité, de drogue, de colère ou l’énervement pour compenser l’exagération que j’ai vis-à-vis de moi.

Donc, je crois qu’il y a une tendance qui est bonne pour le corps, mais je crois qu’aller trop vite dans cette tendance est autant mauvais que faire ce qui est bon. En revanche, évitez la viande rouge parce que là, c’est pareil. Il y a un maximum d’études qui montrent que ce n’est pas forcément la meilleure chose. Maintenant vous aimez ce plat, c’est votre plat préféré, alors mangez-en, mangez seulement plus de légumes.

Cela va mener sur la clé suivante, qui est la MODÉRATION.

Encore une fois, une personne qui mange du steak en petite quantité avec beaucoup de légumes, qui boit de l’eau et qui suit tous les conseils et tout le reste qu’on dit dans la vidéo, alors ce n’est pas grave.

Cela dépend aussi de la qualité de la viande. D’où vous l’achetez ? D’où elle provient ? Comment on s’en est occupé ? Cela dépend de votre rapport avec la viande. Maintenant, j’aime bien l’idée de dire : fixez-vous une vision qui vous inspire, sans mettre de deadline. Il ne s’agit pas de se stresser par rapport à la nourriture vu qu’il y a une grande relation entre l’estime de soi et la façon dont on mange, toutes nos émotions et toutes nos blessures qui déterminent les aliments que l’on va choisir, et même les saveurs avec lesquelles on va être addict.  

Je pense que c’est bien d’aller avec son rythme, mais en revanche, avoir une vision de soi qui a une certaine alimentation va vous aider progressivement au fil des mois ou des années à aller vers cette forme d’idéal. Quitte à modifier cet idéal par rapport à ce que vous apprenez ou vous ressentez et ce que vous ressentez vis-à-vis de vous.

La modération est la clé. Vous pourrez finalement manger beaucoup de choses avec de la modération.

On va voir dans le point suivant qu’il faut éviter le sucre raffiné. Aujourd’hui, c’est incroyable de voir toutes les études qui mobilisent les mêmes parties,comme l’addiction à la cocaïne. D’ailleurs, c’est l’unique drogue autorisée mondialement à tel point que maintenant, ils sont en train d’obliger les entreprises aux États-Unis de limiter les doses de sucres. Tellement on se rend compte qu’on est en train d’empoisonner les enfants.

Il y a un TED talks, très connu comme TED sur le sucre, il arrive avec une brouette de sucre qu’il vide sur la scène en disant :  » Voilà, c’est ce que vous donnez à vos enfants, de tel âge à tel âge à l’école. »

Alors, bien sûr aux États-Unis c’est pire, mais attention, si vous êtes français, on est vraiment en train de prendre exemple sur les Américains, sur plusieurs niveaux, en particulier au niveau de l’alimentation.

Donc, je ne suis pas en train de dire : « C’est mal, attention aux dangers », ce n’est pas mon propos et je vais être rarement dans ce propos-là.

C’est seulement de se demander si finalement le petit shoot, parce que c’est clair qu’il y a vraiment un shoot si vous aimez le sucre. Le vrai micro-orgasme de sucre, est-ce qu’il vaut la perte d’énergie derrière ? Est-ce qu’il vaut de ne pas être inspiré ? Est-ce qu’il vaut de vivre des colères et des peurs pour s’équilibrer ? Est-ce qu’il vaut de manquer de capacité à être inspiré vers ses rêves ? C’est la vraie question.

Encore une fois, je parle de modération, j’ai passé une période à tout interdire. Aujourd’hui, je fais les choses avec plus de respect dans mon rythme. Par exemple, si j’ai un séminaire et que, demain, je vais prendre soin de deux cents personnes, je sais que le sucre fait chuter mon niveau d’énergie, chuter mon niveau d’inspiration, alors je ne mange pas de sucre. Maintenant, je fais cinq jours de séminaires, on est au cinquième jour et là c’est profiter de ce shoot-là en conscience. Cela veut dire quoi en conscience ? En revanche, je ne me dis pas je vais manger dix fondants et je vais être en forme le lendemain. Je sais que cela peut impacter, mais je le fais en conscience, les journées après mes séminaires sont des journées de repos.  Je vais prendre le temps, faire des fois un massage, aller à la salle de sport avec un rythme plus lent. Donc, c’est important.

La SIXIÈME CLÉ, on en a parlé dans toutes les vidéos. Vous allez me dire : « David, tu te répètes! » Mais vivez une vie inspirante. C’est incroyable comment les personnes se mettent à accélérer leur vieillissement à la retraite, c’est-à-dire que si finalement on prend du recul pourquoi vivre si on n’est plus inspiré ? On voit souvent des animaux qui accélèrent leur vieillissement et qui meurent quand leur maître meurt. Il y a aussi des personnes âgées qui meurent juste après leur mari ou leur femme. Mais en fait, on est là pour vivre une vie inspirante, on n’est pas là pour travailler et avoir un job qui ne nous inspire pas et se plier à la norme de la société. Ce n’est pas cela !

On est passé dans un autre extrême, bien sûr il y a un sens à travailler et il y a un sens à contribuer, mais ce sens-là, il est d’être inspiré et de faire des choses qui vous inspirent.

Quand on est inspiré, est-ce que vous avez remarqué qu’on est moins fatigué, notre corps se repose plus avec moins de temps, donc, cela veut dire quoi ? Que sur quarante ans, en vivant une vie inspirante, en vivant en étant connecté à vos valeurs hautes, vous réduisez votre vieillissement et vous tombez moins malade ! À chaque fois qu’on tombe malade, c’est souvent des baffes de notre corps pour nous recentrer vers ce qui est juste. Quand est-ce que je tombe malade ? Par exemple, je suis en train de m’exagérer, dans mon rythme, je pousse trop… mon corps me dit : « Attends David, tu veux vivre 40 ans encore, 60 ans encore ? Repose-toi ! » Si ma tête ne veut pas le faire, mon corps le fait à ma place !

Donc, le corps a une intelligence qui est extraordinaire, on la nie, parce qu’on est dans une culture du mental, mais on nie l’intelligence du corps.

La SEPTIÈME CLÉ, développez votre gratitude.

Alors là, si vous avez du mal à le croire, tapez gratitude et tapez scientifique study. Vous allez voir des études scientifiques de partout dans le monde sur le pouvoir de la gratitude associé au sommeil. On montre aujourd’hui que la gratitude accélère la capacité à s’endormir, améliore la capacité à dormir de façon profonde. Le sommeil améliore les flux sanguins

On montre aujourd’hui que la gratitude accélère la capacité à s’endormir, améliore la capacité à dormir de façon profonde. Le sommeil améliore les flux sanguins. Il y a beaucoup d’expériences sur le pouvoir de la gratitude et je vous invite à regarder la saison 2 de Wake Up Calls et même de participer à la formation 28 jours pour activer le pouvoir de la gratitude.

Vous allez plonger en immersion sur un pouvoir qui est extraordinaire et qu’on oublie souvent.

La HUITIÈME CLÉ, j’en ai un peu parlé, METTEZ DE LA VALEUR SUR VOTRE CORPS. C’est incroyable comme le sport nous fait du bien. Je ne connais aucune personne qui fait du sport, encore une fois avec modération, parce qu’encore comme tout, faire du sport à l’extrême peut détruire le corps plus qu’autre chose, donc je ne crois pas à l’extrémisme en fait, peu importe l’endroit, non seulement le sport va vous faire du bien, marcher dans la nature va vous faire du bien, vous faire masser va vous faire du bien. Il faut être connecté à la vie, faire bouger son corps, marcher et tout cela va vous rendre extrêmement vivant.

La NEUVIÈME CLÉ est très importante pour moi. Je pense que c’est le sens de la vie, désirer profondément jusqu’au dernier souffle de sa vie, servir d’autres êtres humains. J’aime bien l’idée qu’on ne choisit pas quand on va mourir, mais on choisit qui on va être le jour de sa mort, on choisit quel impact on aura eu autour de soi, le jour de sa mort. Il y a une phrase dans Gladiator dont je me souviens plus, mais qui dit : « On ne choisit pas sa mort, mais on choisit comment on va à sa rencontre », quelque chose du genre et j’aime cette idée.

Finalement, à quoi cela sert de vivre 99 ans ou 130 ans, si c’est pour vivre une vie en ne pensant qu’à sa personne ? On est là pour contribuer ; on est là pour inspirer les autres ; on est là pour apporter de la valeur, mettre au service ses dons. Je ne crois pas en la retraite. Je crois en une vie où on utilise nos talents jusqu’au dernier souffle, d’une autre façon.

Parce qu’encore une fois, si on prend la métaphore du jeune et de la personne qui est âgée. La personne qui est jeune consomme énormément d’énergie pour peu de résultats, c’est le chien fou qui court après des croquettes et qui n’en touche aucune. Alors, il a de l’énergie, mais il n’a pas la focalisation et la maturité. Le but en vieillissant, ce n’est pas de vouloir courir comme le jeune, effectivement sur cet aspect-là, on ne peut pas faire la compétition, c’est d’avoir l’expérience, d’avoir la maturité, d’avoir la respiration d’avoir le recul, d’avoir la satellisation et avec toute l’expérience d’une vie, aller servir justement des jeunes qui courent dans tous les sens.

Les gens me disent : « Mais comment tu fais à 27 ans pour savoir tout cela ? » C’est simple, je suis allé voir des gens de 20 ans, de 30 ans, de 40 ans, de 50 ans, de 60 ans, de 70 ans, de 82 ans, m’asseoir à côté d’eux et leur dire, partage-moi le fruit de toute ta vie, les meilleurs apprentissages de ta vie, donne-moi ce que tu as appris dans ta vie. Quand tu passes ton temps à faire cela forcément tu accélères ton apprentissage. Donc là, ce que je retransmets, c’est seulement la chance que j’ai eue à rencontrer des gens qui m’ont mis leur service sur un plateau ce qu’ils ont mis plusieurs vies à pouvoir acquérir.

Donc, voilà les neuf clés si on résume.

La première chose, buvez un maximum d’eau.

La deuxième chose, privilégiez un maximum les légumes.

La troisième chose, évitez la viande rouge.

La quatrième chose, faites les choses avec modération. Mangez moins, mangez plus lentement, mangez peut-être des choses qui vous plaisent, mais plus calmement et avec plus de modération.

La cinquième chose, évitez s’il vous plaît le sucre raffiné qui est un poison pour l’inspiration et un poison pour la créativité. Les leaders pensent au long terme parce qu’il ne s’agit pas de se faire un petit shoot, d’être fatigué pendant deux semaines et de ne pas arriver à réaliser ses rêves derrière. C’est incroyable, quand j’ai fait une diète du sucre.

J’étais vraiment un vrai drogué du sucre. J’ai vu ce que c’était d’être un vrai drogué, c’est-à-dire que je marchais dans le métro et quand il y avait un bruit d’un petit sachet de sucre j’arrivais à l’entendre et savoir où il était, tellement mon système nerveux était comme un chien qui cherchait sa nourriture. Pourtant, j’avais l’impression de ne pas être addict au sucre. Je n’imagine même pas les personnes qui en mangent tous les jours à l’extrême. Donc, je n’imagine même pas le cas des personnes qui en mangent tous les jours à l’extrême, ce que cela donnerait s’ils font seulement dix jours de diète de sucre.

La sixième clé est de vivre une vie inspirante, en fonction de vous-même.

La septième, développez votre gratitude, pour la vie, pour la nature, pour les gens qu’on a autour de nous, pour les gens qu’on aime, rien que cela nous rend vivant, cela crée de l’énergie. D’ailleurs, on peut avoir de la gratitude quand on est malade, je ne parle pas de grosse maladie, c’est encore un autre sujet, cela serait une autre vidéo, mais plusieurs fois, j’ai eu des petites maladies, angine ou quoi que ce soit, mais , j’ai de la gratitude, je me dis que j’ai de la chance d’être en bonne santé. C’est incroyable, que cela aide mon corps à chaque fois que j’ai de la gratitude même quand je suis malade pour toutes les fois où je suis en pleine santé.

La huitième clé, mettez de la valeur sur votre corps. Trouvez un sport qui vous stimule, qui vous excite, allez dans la nature, faites ce qui vous touche.

La neuvième, désirez servir jusqu’au dernier souffle de votre vie. Je rêve d’être au dernier jour de ma vie, d’être en train de pouvoir partager les apprentissages de ma vie, peut-être même faire une vidéo. C’est le plus important pour moi, peu importe l’argent que je vais gagner, dans ce monde-là, peu importe la reconnaissance que je vais avoir. Je désire finir ma vie et seulement pouvoir partager jusqu’à la dernière seconde. Véhiculer des apprentissages. C’est cela vivre une vie inspirante. Voilà, jusqu’au dernier jour de ma vie je désire profondément inspirer des gens, et c’est pour cela que c’est important pour moi  de dire aux gens : »Qu’est ce que tu ferais si tu étais milliardaire ».

C’est incroyable, cette population, j’étais dedans, une personne qui vit en accord avec les autres et non en accord avec eux-mêmes.  Donc, voilà, vous avez la possibilité de mettre sur votre santé et de vivre longtemps.

Encore une fois, je vous ai donné des règles de bas, si vous avez une maladie qui est lourde, c’est encore d’autres choses, mais ce qui est sûr, c’est que vous aimez mettre de la valeur sur vous-même, vous créez une vie inspirante, de toute façon, même si à la limite, vous ne vivez pas longtemps, vous aurez au moins vécu une vie inspirante, et qui a eu un sens pour vous.

Voilà, j’espère au moins qu’il y ait une des clés qui vous a touché et qui vous a fait cogiter même si vous la connaissiez.

Partagez cette vidéo et je souhaite que beaucoup de personnes puissent avoir cette vision sur la santé. Pour vous avoir donné ce que j’ai donné là, vous n’imaginez pas comment j’ai mal vécu tout un tas d’apprentissages autour de la santé où je passai d’un monde à l’autre pour arriver à trouver un système qui puisse correspondre à un maximum de monde et qui est applicable.

Trouvez votre façon, votre alimentation et designez-la. Je comprends que c’est cela surtout l’apprentissage. Créez quelque chose qui vous correspond et qui marche pour vous.

Cliquez sur j’aime, si elle vous parle, je veux un maximum de j’aime sur cette vidéo sur la santé. Vivre longtemps c’est vraiment quelque chose d’important.

Mettez-moi en commentaire laquelle vous a la plus touchée et la plus importante pour vous à travailler et surtout on avance ensemble.

Merci à vous !

1 Commentaire

  1. Maud

    Bonjour David, Merci pour cette vidéo bien synthétique sur la santé, sujet qui m’intéresse au plus haut point. Les deux clés qui me parlent sont la gratitude (je la pratique déjà, mais une seule fois par jour) et le désir de servir les autres.

    Un petit bémol : pour les femmes en âge de procréer, les apports en fer sont importants, et le fer apporté par la viande rouge est plus assimilable que celui apporté par d’autres biais … Par contre, pour les hommes, effectivement, préférer la viande blanche (source : médecine chinoise).

    Encore merci pour toutes ces vidéos inspirantes qui nous apportent tant dans notre quotidien, David. Tout le meilleur à toi.

    Réponse

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This