1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,00/5 sur 350 votes)

Loading...

C’est quoi ton PROJET ?! – VLOG #008

Je suis en retard par rapport à mon planning, mais cela en valait la peine !

Nous avons vraiment créé une vidéo incroyable. On avance par rapport au programme « Entraîner pour réussir » qui va vraiment être un Tsunami en termes de transformation pour les gens. Donc, je suis content. Cela valait vraiment la peine de travailler toute la journée.

Ce n’est pas terminé. En plus de cela, après avoir nagé dans le jacuzzi, je vais terminer un peu, et au moins pour m’entraîner, je vais tourner les versions à l’intérieur pour que demain matin, je puisse tourner la version extérieure.

Il faut que je me dépêche parce que la lumière va commencer à tomber, alors je n’aurai pas énormément de temps. Je ne sais pas si je pourrais finir la vidéo, mais au moins je vais m’entraîner.

On vient d’arriver dans une nouvelle maison pour les huit derniers jours pour le tournage des épisodes. On adore déjà la maison. On a déjà commencé à faire de cette maison notre habitation. Vous allez voir, nous avons déjà mis des câbles, les valises sont déjà sorties.

Je vous fais faire un petit tour, c’est très amusant. Il y a la piscine à l’extérieur qui est vraiment sympa. Une des raisons pour lesquelles j’ai également choisi cette maison, c’est qu’en fait, la semaine précédente, on a tourné en extérieur avec un décor en plein dans le parc. Pour gagner du temps, je voulais une maison où on pouvait tourner directement avec un décor comme ceci dès le matin, dès qu’on se réveille, et gagner du temps en transport.

Ici, on a une vue très agréable qui ressemble à celle du parc, et je trouve cela magnifique.

L’intérieur est aussi magnifique. Je vous montre. Il y a surtout la climatisation qui est très importante. Quand il fait 45°C dehors, tu es content.

Il y a ma chambre à côté. C’est encore une des maisons étonnantes à Palm Spring avec des rideaux en mauvais état, c’est-à-dire que la lumière qui passe n’est pas agréable quand on dort, donc on va encore devoir en installer avec du gaffer et des plaids ; on va recouvrir la surface pour pouvoir plus dormir.

De l’autre côté, on a deux autres chambres avec une fameuse vue, et surtout, la première étage est magnifique.

Donc ici, on compte essayer de tourner une vidéo directement depuis l’intérieur. L’intérêt est de pouvoir le faire de 11h à 17h quand les horaires ne sont pas terribles par rapport à la lumière.

COMMENT MAINTIENS-TU TON ÉNERGIE SUR UN PROJET QUI VA METTRE DU TEMPS À ABOUTIR?

Cela dépend de la personne. Je pense qu’il vaut mieux démarrer par des petits projets qui durent moins d’un an, peut-être trois semaines, un mois ou deux mois.

La première chose c’est : vise plus haut, mais démarre petit ; et avec l’entraînement, tu arriveras à tenir longtemps de plus en plus.

La deuxième chose, c’est que je pense qu’il y a trop de personnes qui regardent beaucoup de formations et de livres qui sont autour du fantasme où tu peux avoir la voiture d’Hollywood, la grande maison, etc., et ils n’ont pas de projets qui les prennent vraiment dans le ventre. Plus tu as un projet qui est vraiment important pour toi – c’est un désir qui est brûlant et qui est bouillant – plus c’est dur et challengeant, mais quoi qu’il se passe, tu as envie de retourner et de recommencer, c’est-à-dire que tu vis les bas et les périodes de difficulté, mais tu y retournes.

QUEL EST POUR TOI LE POINT LE PLUS CRUCIAL?

Le fait de se connaître, de créer autour de qui on est au lieu de subir qui on est. Si, par exemple, pour toi, tu es engagé auprès de tes amis – c’est une chose qui marche – alors, engage-toi auprès de tes amis. Si, chez toi, ce qui marche, c’est créer dès que tu te lèves le matin, alors crée en te levant le matin. Si, chez toi, ce qui marche, c’est d’avoir besoin de travailler en dehors de chez toi, alors tu trouves des lieux pour pouvoir travailler.

Se connaître permet d’organiser sa vie de sorte d’avancer et d’être productif.

AS-TU UNE MÉTHODE À ME CONSEILLER?

Il faut découper les projets en checkpoints, en étapes intermédiaires à franchir, cela te permet d’avoir une croquette à manger à mi-chemin et dire : « Ah ! Ça avance, je réussis, ça marche. » Il est important d’avoir des petites victoires au fur et à mesure du chemin pour avoir les résultats qu’on veut.

– Il y a beaucoup de choses à partager sur cette thématique –

COMMENT MESURES-TU CE DÉSIR?

Il y a une chose que je trouve vraiment fascinante, c’est qu’il y a deux types de désir.

Il y a les désirs qui sont des vides, et des vides qui peuvent se remplir. Par exemple, la personne dit : « Je désire passer de 1.000 euros par mois à 1.500 par mois. » Ce vide est à 500 euros. Dès qu’elle le remplit, alors c’est bon, c’est fini, elle ne pense plus à l’argent, elle a eu ce qu’elle voulait.

Il y a d’autres types de désirs qui sont des désirs insatiables, c’est-à-dire que tu as beau mettre l’énergie et remplir, tu as toujours besoin de remplir ; non pas parce qu’il y a un problème, mais parce que c’est une vraie une cause/un projet tellement important pour toi que plus tu vas loin, plus tu as envie d’aller plus loin.

Par exemple, dans mon cas, j’ai réalisé beaucoup de choses ; mais une fois que je les ai réalisées, je me suis dit : « Ah ! C’est bien ! »

Par exemple, à un moment donné, j’avais un vide lié au « One Man Show » et je voulais le comprendre. Je me suis formé, j’ai lu, j’ai rencontré des humoristes, j’ai écrit mon « One Man Show », je l’ai appris, j’ai organisé une quinzaine de dates, et c’était super. Une fois que je suis arrivé au bout, je me suis dit : « Ah ! Eh bien c’est bon. Je suis rempli. »

Donc, ce n’est pas une cause. Par contre, sur le fait de comprendre l’être humain – de mieux comprendre la psychologie des gens, de voir les facteurs qui permettent à quelqu’un d’être plus heureux, plus épanoui, d’aller vers ses rêves, d’exprimer son potentiel, d’avoir la vie qui l’inspire -, j’avais beau m’y former, étudier, faire des centaines de tests sur moi, mais le vide ne s’est pas rempli.

Aujourd’hui, j’ai peut-être investi entre 200.000 à 300.000 euros de formation pour me former et pour me faire coacher en tant que client. Je voyage partout dans le monde pour rencontrer des chercheurs et des experts. Je ne fais que cela toute la journée : lire, regarder des vidéos, me former, coacher des personnes, accompagner mes équipes, m’accompagner moi-même, coacher à distance, faire des formations en ligne, faire des vidéos comme celle-ci, être en conférence, être en séminaire …

Tout ceci pour dire qu’en fait, 95% de mon temps est consacré à comprendre l’être humain. Cela va faire 10 ans – même 11 – que je fais cela, depuis mes 15 ans, et on peut se dire : « Avec toutes ces formations, tous les séminaires que tu as faits, toutes les personnes que tu as coachées, tu devrais en avoir marre. »

Il y a beaucoup de gens qui me disent : « Tu n’en as pas marre de répéter les mêmes choses en séminaires ? De faire des fois sept fois le même séminaire ? De repayer sept fois ? De coacher des gens en boucle ? »

Non ! Je n’en ai pas marre parce que même si parfois je me dis que c’est dur, il y a quelque chose en moi qui me dit : « Quelle est la prochaine étape ? », et c’est insatiable.

Quand tu trouves quelque chose/un projet qui est un vide éternel, tu as beau le remplir, tu as toujours besoin d’aller plus loin, alors c’est le genre de projet, où peu importe l’adversité, les erreurs, les critiques, peu importe que cela prenne plus de temps que prévu, que ce soit dur, eh bien tu continues parce que c’est viscéral.

Chez moi, c’est viscéral. Je ne suis pas devenu coach parce que je me suis dit : « Qu’est-ce que je peux faire de ma vie ? » Je suis devenu coach parce que j’avais trouvé un endroit dans lequel je pouvais m’épanouir professionnellement et réussir en tant qu’ingénieur. J’étais un bon ingénieur, c’était un bon projet. Mais là, j’ai découvert que je pouvais transformer ma vie et aider les gens à transformer leurs vies.

Quand j’ai découvert cela, c’était évident que je voulais y consacrer ma vie. Donc, je ne suis pas coach pour être coach, c’est que je ne vois seulement pas autre chose à faire. C’est la raison pour laquelle je dis aux gens : « Le métier idéal pour toi, c’est le métier que tu ferais si on mettait un milliard sur ton compte en banque. » Si, aujourd’hui, on mettait un milliard sur mon compte en banque, qu’aurais-je envie de faire ? Me former, comprendre la psychologie humaine et aider les gens à vivre la vie qui les inspire. C’est plus fort que moi. Et quand tu trouves cela, tu es inarrêtable !

POUR RÉSUMER :

– Identifie tes stratégies d’excellence

– Découpe ton projet en plus petits morceaux accessibles

– Le métier idéal, c’est le métier que tu ferais même si tu avais un milliard

– Rêve grand, mais commence par un petit pas, puis un autre, et va jusqu’au bout

– Va vers un projet qui t’inspire vraiment

– Forme-toi

AVANCE ! DONNE TOUT ! PROFITE… Crée-toi une vie sur mesure !

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This