1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,79/5 sur 365 votes)

Loading...

Christine Lewicki | WAKE UP | Comment se réaliser et donner du sens à sa vie ?

Vous avez aimez son interview et vous souhaitez vivre ses principes réellement, je ne peux que vous inviter à vivre son séminaire « Wake Up »
Vous découvrirez sur 3 jours, 4 principes fondamentaux pour arrêter de vivre sa vie à moitié endormi.

Christine est une femme ordinaire « par le fait qu’on se reconnait immédiatement en elle » et en même temps si inspirante qu’elle donne envie d’agir.

Cliquez ici pour réserver votre place : http://www.christinelewicki.com/wake-up/

 

christinelewickiseminairewakeup

David Laroche : Tu parlais de ton séminaire Wake Up – Se réveiller. Tu parlais de quatre étapes. Est-ce que tu pourrais m’en dire plus sur ces quatre étapes pour arriver un peu à se bouger les fesses, activer la flamme et se réveiller ?

Christine Lewicki : Voilà, donc quatre principes fondamentaux pour arrêter de vivre sa vie endormie. Tout ça c’est arrivé parce qu’avec le succès de J’arrête de râler, les gens dans mon entourage m’ont regardé et voient bien que je suis quelqu’un d’ordinaire. Les gens proches voient bien que je suis une maman de trois enfants, je les conduis à l’école, je gère, je fais les courses, je conduis un mini-van… qui est sale ! Vous voyez, je suis quelqu’un de normal. Et les gens sont venus me voir et m’ont dit « mais comment tu fais Christine ? »

David Laroche : Tu es trop normale !

Christine Lewicki : Alors je dis je ne sais pas, comment je fais… Comment tu fais pour réussir dans ta vie, pour créer une vie aussi épique et extraordinaire alors que ton quotidien est plutôt ordinaire ? Je passe le balai, ce matin j’ai mis le lave-vaisselle en route, enfin vous voyez, normal quoi. Et donc je me suis posée la question : Mais qu’est-ce que je fais ? À force qu’on me la pose, je me la suis posée. Et justement c’est une phrase de Steve Jobs qui m’a aidée, c’est que Steve Jobs dit que dans la vie on ne peut pas savoir forcément comment on va réussir, mais une fois qu’on est arrivé à un certain point, on peut se retourner et là connecter les points. Donc là je me suis dit : mais finalement qu’est ce qui a contribué à cette espèce d’aventure extraordinaire qui s’est passée dans ma vie depuis la sortie de J’arrête de râler ? Enfin, depuis l’ouverture du blog J’arrête de râler et depuis tout ce qui s’est passé derrière. Et de me dire, qu’est ce qui m’a porté de l’avant et qu’est ce qui fait que j’ai réussi à pousser cette chose aussi loin ? Voilà, qu’est-ce que j’ai fait dans ma vie ? Et donc je me suis dit : est-ce qu’il y a des choses que j’ai faites différemment ? Et donc en observant mon quotidien je me suis dit, en fait, j’ai identifié quatre principes fondamentaux auxquels je reviens tout le temps. Au début j’en avais une vingtaine, des principes… un peu une philosophie de la vie. Je me suis dit : Quelle est ma philosophie de la vie ? Au début j’avais à peu près vingt choses et après j’ai identifié qu’en fait parmi les vingt, il y en avait quatre qui étaient le cœur, qui étaient vraiment…

David Laroche : Les étapes à avoir compris quoi…

Christine Lewicki : Voilà. En tout cas pour moi les choses qui, moi, m’ont aidées. Moi je pars du principe que je ne suis pas là pour être donneur de leçon, je suis là pour partager ce qui moi m’a aidé. Tout ce que je partage c’est toujours des choses que j’ai vraiment vécues dans ma vie.
David Laroche : C’est validé pour toi…

Christine Lewicki : C’est validé pour moi. Donc le premier principe c’est oser être brillant. Oser être brillant, on en parlait justement tout à l’heure avant l’interview. Quand je dis « Oui faut oser être brillant », les gens me disent « Ah ben oui mais t’es culottée quand même ». Si je dis « Oui voilà, là quand je fais ça je me sens dans ma zone de génie, je suis brillante » … À mon dernier séminaire j’ai un participant qui m’a dit « Oui quand tu dis ça j’ai une petite voix à l’intérieur de moi qui se dit : Elle est culottée quand même. Elle est culottée quand même de déclarer qu’elle est brillante ». Et c’est vrai que ce qui empêche le plus la brillance, c’est la modestie. On a été élevés par nos parents qui nous ont dit : « Tu n’es pas le centre du monde, tu n’es pas la science infuse, fais toi petit, soit discret, soit modeste ».

David Laroche : C’est marrant le terme brillante par rapport à l’image de lumière.

Christine Lewicki : De lumière, voilà, exactement. Et moi je suis d’accord avec la modestie, je n’ai pas de problème avec ça. Ce qui me gêne c’est quand la modestie empêche cette lumière de briller. Je crois du fond de mon cœur, je le sais et je le vois dans mes clients, on a tous une lumière en nous, on a tous des talents, on a tous des choses à faire dans ce monde. On est les bâtisseurs du nouveau monde. C’est nous qui pouvons construire la vie. Il n’y a que nous ! En fait c’est nous qui sommes sur Terre, c’est à nous de construire la vie comme on voudrait qu’elle soit. Et ça, on ne pourra le faire que si on active nos talents, si on contribue au monde et si on va sur le terrain de jeu, qu’on arrête de regarder la télé, qu’on va sur le terrain de jeu de la vie et qu’on ose être brillant. Oser être brillant ça veut dire oser être imparfait, aussi. Ça va ensemble. Mais oser être brillant c’est oser aller de l’avant. Oser voir grand, comme vous faites aujourd’hui avec votre tour sur les États-Unis, vous avez osé être brillant. Donc ça c’est le premier principe. Pour arrêter de vivre sa vie à moitié endormie, il faut arrêter de se cacher derrière le principe de modestie, et il faut oser être brillant. Une fois qu’on est brillant, on peut appliquer la modestie, il n’y a pas de problème. Mais appliquer la modestie sur la médiocrité, ça n’a pas grand intérêt. Je sais que je provoque un peu quand je dis ça…

David Laroche : Non non, ça me fait penser à ce que dis… je crois que c’est Thierry Jannsen qui m’avait dit la différence entre modestie et humble, j’avais trouvé ça intéressant. Je n’arrive plus à me souvenir exactement mais ça se rapproche avec ce que tu es en train de décrire.

Christine Lewicki : Voilà, et ce qu’on disait tout à l’heure c’est que dire « osez être brillants », ça ne veut pas dire « soyez meilleurs que les autres ». Quand je dis que je suis brillante, je ne dis pas que je suis meilleure que toi.

David Laroche : C’est : « J’ai ma lumière qui s’exprime ».

Christine Lewicki : J’ai ma lumière que j’active. Et je te dis, tout ce que j’espère, c’est qu’en activant ma propre lumière, j’espère inspirer les autres d’en faire autant. Je ne peux pas les forcer à en faire autant, je ne peux pas leur dire « allume ta lumière ».

David Laroche : Avec la lumière j’ai une analogie que j’aime beaucoup c’est le phare. Le phare qui est en plein milieu de la mer et qui est là justement pour aider les autres à se retrouver un petit peu…

Christine Lewicki : Donc oser être brillant c’est ça. C’est ne pas laisser la modestie sacrifier nos talents. Parce que, qu’est ce qui fait que les gens se retrouvent à 40 ans, 50 ans, en se disant « je suis passé à côté de ma vie » ? C’est parce que les gens ont vécu leur vie un peu comme dans une roue de hamster, à suivre le train-train, à suivre le quotidien et à se laisser guider, ils n’ont pas osé être brillants. Ils n’ont pas osé…

David Laroche : Ils ne se sont pas donnés la permission de…

Christine Lewicki : Ils ne se sont pas donnés la permission d’être pleinement eux-mêmes, de révéler pleinement leur talent. Et du coup, aujourd’hui le constat en fait, c’est qu’on se rend bien compte qu’on a été un petit peu trop loin dans la société de consommation. Acheter n’importe quoi, les promos, les soldes, les rayons des supermarchés qui sont remplis de trucs qu’on n’a pas besoin, nos placards qui sont remplis de trucs qu’on n’a pas besoin. Ce dont on se rend compte aujourd’hui, c’est que les gens n’ont plus envie de remplir leur vie, le vide de leur vie par des choses. Et en plus on se rend compte que d’un point de vue écologique ça n’a plus de sens. On est en train de détruire la Terre à faire ça, à remplir notre vie, le vide de notre vie par des choses. Aujourd’hui ce dont les gens ont envie c’est de révéler qui ils sont. C’est d’arrêter de mettre qui ils sont au placard dans la journée pour jouer le rôle de qui ils doivent être au travail. Les gens ont envie d’être pleinement eux-mêmes. Et là on peut remplir le vide de notre vie. Là on peut vraiment se réaliser. On peut vraiment s’épanouir. Cet épanouissement qu’on veut, ce n’est pas dans une nouvelle caméra ou même des vacances au club Med, ou même une nouvelle fringue, qu’on va l’avoir. C’est en activant ses talents. Oser être brillant c’est ça. C’est se dire : ma priorité c’est d’aller activer mes talents. Ce n’est pas de remplir le vide de ma vie avec des choses. Parce que ce n’est pas ça qui va me rendre heureux et ce n’est pas sustainable. Ce n’est pas durable. Donc ça, c’est le premier principe.

David Laroche : En fait, en gros, est ce qu’on pourrait dire que tous ces objets-là ne sont, au mieux, qu’au service de cette libération des talents ? Que les achats que je vais faire ne peuvent avoir un sens que s’ils me servent finalement ?

Christine Lewicki : Oui et on peut se faire plaisir aussi, mais il faut avoir conscience de : Est-ce que je suis en train d’essayer de remplir un vide de ma vie, ou d’être toujours à m’acheter des nouvelles fringues parce que j’ai peur de ce qu’on pense de moi, parce qu’en fait je doute de moi-même parce que je ne me suis pas révélée ? Je me trouve un peu nulle alors je vais essayer de me couvrir avec des fringues géniales. Tandis que, par contre, être brillant… moi je me suis achetée une jolie robe la quand je suis allée en France là, j’étais ravie. Il n’y a pas de problème à continuer à se faire plaisir.

David Laroche : C’est juste baser la conscience sur « qu’est ce qui fait que je le fais ? », c’est ça ?

Christine Lewicki : Qu’est ce qui fait que je le fais et puis quand on commence à avoir cette conscience-là, on a besoin de beaucoup moins acheter. Mais on peut quand même se faire plaisir, je ne suis pas contre les petits plaisirs. En tout cas la priorité ce n’est pas de remplir le vide de ma vie avec des choses. Le vide de ma vie, c’est parce que je n’ai pas révélé mes talents, je n’ai pas révélé qui j’étais, je ne me suis pas pleinement accomplie. Je pense que notre plus grande mission dans la vie, c’est d’être pleinement nous-mêmes. Un peu plus nous-mêmes tous les jours. Révéler notre talent, révéler notre brillance, révéler notre lumière, un peu plus tous les jours. Et il est là l’épanouissement, le bonheur. Il n’est pas dans les vacances au club Med, il est pas dans le dernier accessoire technologique et il est pas dans les nouvelles bottes à la mode.

David Laroche : Là on voit bien d’ailleurs des milliardaires qui sont sur leurs yachts avec tout ce qu’il faut de parfait et qui pourtant sont peut-être encore plus malheureux qu’ils ne l’étaient il y a vingt ans.

Christine Lewicki : Oui.

David Laroche : Et on va avoir d’autres personnes, milliardaires, qui sont extrêmes épanouies, qui des fois n’ont pas de yacht, ils vont faire autre chose, par exemple construire une fondation.

Christine Lewicki : Voilà, ils ont donné du sens à leur vie autrement, tout à fait.

David Laroche : Par exemple Richard Branson qui lui pour le coup utilise son argent avec une vraie vision. On aime ou on n’aime pas mais en tout cas il fait ce qui le touche.

Christine Lewicki : Ça a du sens oui, tout à fait…
Ça c’était le premier, oser être brillant. Le deuxième principe, je vais aller peut-être plus vite, c’est oser aller sur le terrain de jeu de la vie. Là, l’idée, c’est que très souvent dans la vie on râle sur ce que font les autres. Et donc en fait, c’est un peu comme si on était sur les gradins d’un stade de foot et qu’on commente ce qui se passe sur le terrain. Je ne sais pas si vous avez remarqué, c’est très facile de dire que la défense est un peu naze aujourd’hui, qu’il aurait dû tirer à gauche, que le joueur numéro 13 il n’est pas en forme aujourd’hui. Ça, on peut très bien commenter avec nos chips et notre Coca, ce qui se passe sur le terrain. Et les acteurs, qu’est ce qu’ils font ? Les acteurs, par définition ils font des choses imparfaites.

David Laroche : Donc ils sont critiqués.

Christine Lewicki : Donc c’est facile à critiquer. C’est normal ! Si t’es sur le terrain, tu es sujet à être critiqué.

David Laroche : En plus, j’aime bien l’analogie du stade parce que tu vas avoir moins d’acteurs que de spectateurs.

Christine Lewicki : Oui, tout à fait. Donc aujourd’hui l’idée c’est de se dire : Est-ce que vraiment j’ai envie d’être cette personne dans les gradins qui commente le match ? Et est-ce que ça m’apporte ce que je veux ? C’est très facile de dire que les politiciens sont tous des cons.

David Laroche : Oui, je pensais à ça aussi.

Christine Lewicki : Oui, c’est très facile. Après il faut se dire : Est-ce que j’ai envie d’aller sur le terrain de la politique ? Moi personnellement je n’ai pas envie d’y aller. Notamment sur ce sujet-là, mais il y a un autre terrain sur lequel j’ai envie d’aller. Sur celui du développement personnel et celui de mon activité, de l’entreprenariat. Celui-là j’ai envie d’y aller. Mais de choisir un terrain sur lequel on a envie d’être acteur, et de soutenir ceux qui sont acteurs sur leur terrain, c’est ça la priorité pour moi. C’est d’être acteur et d’oser aller sur le terrain de jeu de la vie, sachant que je dis toujours oser aller sur le terrain de jeu de la vie et agir une action imparfaite à la fois. Et toujours se dire : Quelle action je peux faire aujourd’hui ? Et cette action imparfaite ça sera la meilleure action imparfaite que je peux poser aujourd’hui. Ce n’est pas dire, juste dire je vais faire une action imparfaite donc je m’en fous si elle est naze, non.

David Laroche : En fait elle est parfaite dans l’instant présent

Christine Lewicki : Dans l’instant présent c’est la meilleure que je peux faire. Avec les moyens que j’ai aujourd’hui, avec où j’en suis aujourd’hui par rapport à mon projet. La meilleure chose que je peux faire aujourd’hui c’est appeler untel.

David Laroche : Et elle va être imparfaite du coup aux yeux des spectateurs…

Christine Lewicki : Non, même imparfaite parce que je vais appeler untel et peut être que j’ai un peu les chocottes de l’appeler. Peut-être que je ne sais pas trop ce que je vais lui dire. Mais j’avance plus en l’appelant et en faisant peut-être une petite boulette à un moment donné dans ma conversation avec untel, quelqu’un qui est peut-être important, je n’en sais rien… J’avance plus dans mon projet, j’apprends plus sur moi-même et j’avance plus que d’avoir les chocottes de l’appeler et de pas décrocher le téléphone.

David Laroche : Oui parce que ça ne rendra jamais l’habitude d’être à l’aise avec le téléphone.

Christine Lewicki : Exactement. Et puis souvent quand on n’arrive pas à avancer… enfin votre projet sur lequel vous avancez, si vous avez besoin d’être sur le terrain et d’échanger avec d’autres c’est en étant dans l’échange avec les autres que vous allez pouvoir l’affiner. Si vous attendez qu’il soit super nickel, lissé et parfait avant de le présenter, ça n’arrivera pas. Le seul moyen d’améliorer un projet, et d’ailleurs un projet n’est jamais parfait et super lissé ça n’existe pas. Les gens me disent « il me faut un plan d’action parfait » … vous regardez la majorité des entrepreneurs qui ont réussi dans la vie, ils ne savent pas ce qu’ils font. Ils avancent. Ils avancent sans savoir ce qu’ils font et c’est là où ils apprennent, et du coup ils apprennent ce qu’ils font. Ils progressent. Il n’y a que là que ça se passe. Il n’y a que sur le terrain que ça avance ces choses-là. Donc ça c’est le principe numéro deux. Le principe numéro trois c’est : Mes mots créent ma réalité. Donc là c’est vraiment se dire : dans une journée, quand vous regardez votre journée d’hier, c’était quoi votre journée d’hier ? C’était la conversation que vous avez eue avec votre conjoint au réveil. La conversation que vous avez eue avec vos enfants si vous avez des enfants. La conversation que vous avez eue avec les personnes au magasin si vous êtes allés faire les courses. La conversation que vous avez eue avec vos collègues. La conversation que vous avez eue avec les gens sur le quai du métro ou dans le bus. Et donc à la fin de votre journée, ce que vous allez retenir de votre journée, c’est cette succession de conversations que vous avez eu avec les gens.

David Laroche : Et avec soi-même ?

Christine Lewicki : Et avec soi-même, tout à fait. Et là, l’idée c’est de se dire : Et si je changeais mes conversations ? Quel impact ça peut avoir sur ma vie de changer les mots qui sortent de ma bouche et de changer les conversations que j’ai avec tous les gens que je croise dans ma journée. Mes mots créent ma réalité. Si je change mes conversations, je peux changer ma vie. Alors ça passe évidemment par J’arrête de râler. Donc là j’invite les gens à aller voir jarretederaler.com et ils sauront plus de quoi je parle là-dessus. Mais ça passe évidemment par J’arrête de râler, ça passe aussi par les conversations qu’on a avec soi-même par le pouvoir de l’affirmation. D’oser affirmer, d’oser dire du bien de soi-même. On a le droit de dire quelque chose de bien parfois sur soi, on n’est pas obligé toujours de dire : je suis nul, j’y arriverai jamais, pour qui je me prends ? On peut aussi affirmer qu’on a de la brillance en nous qui demande à être révélée.

David Laroche : J’ai de la force je suis confiante

Christine Lewicki : J’ai de la force je suis confiante, je peux y arriver, on a le droit de dire ça aussi sur nous. Et le troisième élément par rapport aux mots, c’est la déclaration. Je crois énormément au pouvoir de dire publiquement ce vers quoi on aspire. Comme vous, vous avez déclaré on va aller faire ce tour aux États-Unis, on va aller interviewer 30 personnes en 30 jours c’est ça ?

David Laroche : C’est ça.

Christine Lewicki : Vous l’avez déclaré et maintenant vous êtes obligé de bouger vos fesses pour le faire !

David Laroche : Exactement.

Christine Lewicki : Parce que le monde s’y attend. Vous l’avez pas gardé pour vous. Si vous le gardez pour vous, c’est facile de pas le faire. Si vous l’avez déclaré, annoncé au monde entier, et bien maintenant il faut le faire. Donc ça c’est le pouvoir de la déclaration. Donc ça c’est le troisième principe : Mes mots créent ma réalité. Et le quatrième principe, c’est nourrir sa source et ça on en a déjà parlé. C’est vraiment nourrir sa source, nourrir sa flamme.

David Laroche : Tous les éléments qui vont me permettre… que ce soit les séminaires, les audios, les livres, les rencontres…

Christine Lewicki : Les personnes autour de moi, la connexion avec la nature, le mouvement, la connexion avec mon corps, savoir que toutes les réponses dans ma vie c’est pas que dans ma tête mais qu’il y a énormément de sagesse a l’intérieur de moi, énormément d’intuition, j’ai beaucoup de réponses en moi. Simplement, il y a tellement… mes emails mon Facebook mon tel qui vibre, toutes les choses que j’ai à faire, ma To-Do list.

David Laroche : Du bruit, en fait.

Christine Lewicki : Du bruit. Il y a tellement de bruit autour de moi que je ne peux pas écouter l’intelligence de mon cœur, l’intelligence de mon âme, qui a des réponses pour moi.

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
31 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
fabrice
6 années il y a

Bonjour

Belle interview !

Sympa

Cordialement

Fabrice

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  fabrice

Merci Fabrice je suis bien contente que l’interview vous ai plus. Pour aller plus loin le 11 septembre j’organise une conférence téléphonique gratuite sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

Veronique Scheldeman
6 années il y a

Merci David de me présenter Christine Lewicki et merci à Christine pour cette excellente interview. J’ai adoré et j’en ai laissé en fait un témoignage sur mon mur facebook où cette vidéo est apparue grâce à RSS grafiti que David nous a proposé d’installer sur notre mur facebook. J’adore cela. Alors un tout grand merci j’ai compris que je dois oser laisser briller ma lumière et ainsi pouvoir rayonner autour de moi pour que ces rayons se transmettent de personne à personne pour faire rayonner le monde entier. Participons tous à ce nouveau rayonnement de la lumière sur cette terre.… Lire la suite »

Julien
Julien
6 années il y a

J’ai écrit et pris énormément de notes dans mon journal; j’ai donc trouvé cet interview riche d’enseignement; ceux qui me marquent le plus sont « oser être moi-même un peu plus chaque jour en osant poser une action imparfaite chaque jour » et surtout le pouvoir de la déclaration; avoir le courage de déclarer publiquement ce vers quoi j’aspire car après il n’y a pas de retour possibles, on est obligé de se bouger les fesses:). Merci David et Christine pour cette magnifique interview, j’ai commandé le livre « Jarrête de raler et une chose est sûre, je vais relever le défi! »

christinelewicki
6 années il y a

Chère Véronique pour aller plus loin le 11 septembre j’organise une conférence téléphonique gratuite sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

speno
speno
6 années il y a

C’est une vidéo vraiment superbe, parfait pour une remise jour pour ses comportement et ses choix dans la vie c’est vraiment extraordinaire!!!! je me sens vraiment bien!

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  speno

Cher Speno, je suis bien contente que l’interview vous ai plus. Pour aller plus loin le 11 septembre j’organise une conférence téléphonique gratuite sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

delange
delange
6 années il y a

Merci de nous partager ces principes qui nous aident a grandir.
J’aime assez cette déclaration d’oser affirmer sa « brillance » et d’en finir avec cette fausse modestie infructueuse.
le Psalmiste (poète) dans la bible dit en regardant vers le ciel:  » je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse »
Ce n’est pas de l’orgueil ! mais juste la prise de conscience de l’immense potentiel et des ressources déposées en nous
afin de nous permettre de vivre heureux ici-bas.

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  delange

Merci beaucoup Delange pour votre juste et belle contribution. Oui nous avons tous un immense potentiel. Il n’y a pas d’élus ou de personnes qui sont plus brillante que d’autre. Ce qui est important est de retirer tous les obstacles qui nous empêchent de révéler cette brillance. Pour aller plus loin le 11 septembre j’organise une conférence téléphonique gratuite sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

Yvan
Yvan
6 années il y a

Merci David pour cette interview avec Christine Lewicki, elle semble être une fille bien Motiver et sur d’elle..Courage et bonne continuation à toi Christine continue à être la lumière pour les autres, Tu le mérite.

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  Yvan

Merci Yvan pour votre soutien qui donne des ailes ! je ne doute pas un instant que vous aussi vous avez beaucoup de lumière a partager. Pour aller plus loin le 11 septembre j’organise une conférence téléphonique gratuite sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

Nicolas
Nicolas
6 années il y a

Bonsoir,
Merci David pour cette interview géniale et Christine pour transmettre ces formidables principes.
Ce que je retiens « Etre un peu plus soi chaque jour », c’est magnifique.
Cette phrase fait écho en moi est me fait penser à celle ci : « Je préfères demander pardon que la permission ».
Excellente soirée 🙂

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  Nicolas

Bonjour Nicolas. Contente de lire que l’interview vous a touché !
Pour aller plus loin le 11 septembre j’organise une conférence téléphonique gratuite sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

Marthe
Marthe
6 années il y a

Très bien Christine ! Un régal !

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  Marthe

Merci Marthe je suis bien contente que l’interview vous ai plus. Pour aller plus loin le 11 septembre j’organise une conférence téléphonique gratuite sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

Sonja Karakamisheva
Sonja Karakamisheva
6 années il y a

Merci du fond du coeur a toi David et a Christine de la lumiere que Vous nous envoyiez souvent .

Avec GRATITUDE

Abderrahmane
Abderrahmane
6 années il y a

Je vous remercie , j,ai lu son livre j’arrête de râler sur mes enfants et mon mari, c’est très intéressant, comment peut on la contacter, car je suis à Alger actuellement

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  Abderrahmane

Merci , vous pouvez me contacter [email protected] http://www.christinelewicki.com

Sandrine
Sandrine
6 années il y a

Waouh! merci de faire du lien comme ça, je fais le challenge « j’arrête de râler en 21 jours » et je suis à J8 ce soir, en ayant commencé le 21 décembre et en ayant fait valsé mon bracelet maintes et maintes fois. Mais ce défi m'emmène au-delà , bien plus loin dans la découverte de mon potentiel. Gratitude à Christine J’ai participé à ton séminaire à Paris le week-end dernier et je me sens encore plus MOI MEME que jamais, je kiffe ma vie et j’honore ma Vie!! Tu m’as époustouflé, tout comme ta chérie Julie, la lionne 😉 J’honore… Lire la suite »

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  Sandrine

Chère Sandrine ! venez retrouver les autres personnes qui font le challenge comme vous sur http://www.jarretederaler.com. Et ne ratez pas la conférence téléphonique gratuite le 11 septembre sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

nath
nath
6 années il y a

Bravo Christine,
Je fais le défi j arrête de râler depuis novembre et en discutant sur le blog j’ai découvert David. Je me disais que vous aviez beaucoup d idée en commun et c’est super de vous voir ensemble. Vous êtes deux des lumières qui éclairent mon challenge. Ce n est pas toujours facile mais en vous lisant ou en vous écoutant, je me rebooste très souvent.
Merci de votre aide
A très bientôt sur la toile.

christinelewicki
6 années il y a
Reply to  nath

Coucou Nath ! contente de voir que nos mondes se croisent ! Pour aller plus loin sur le sujet de la brillance le 11 septembre j’organise une conférence téléphonique gratuite sur le thème  » Oser être brillant(e) qu’est-ce que ça veux dire et pourquoi c’est important? » vous pouvez réserver votre place en laissant vos coordonnes ici: http://www.christinelewicki.com/wake-up/

Christine
Christine
6 années il y a

Merci à David et Christine pour votre démystification de la réussite : accessible par tous!… juste en frottant notre lampe d’Aladin intérieure pour faire jaillir notre lumière. C’est parti pour un magnifique feu d’artifice !

Laura
Laura
6 années il y a

Vraiment super! J’ai encore beaucoup appris ce soir. Cela m’a redonné de la motivation. Il y a dans cette vidéo vraiment des points précis qui m’ont permis de voir à nouveau différemment.Merci beaucoup. J’arrête maintenant de râler…;-)

danielg974
6 années il y a

Bonjour David et Christine,
merci de nous faire partager ces quelques principes simples qu’on a tendance à oublier. C’est vrai qu’il suffit de renverser les mots et nous les approprier, nous envoyer des fleurs, et aussi se donner le droit de réussir.
Comment on fait si on ne peut pas assister au séminaire? il y aura t-il un audio ou bien une vidéo?

Merci et bonne continuation à vous deux!

Daniel
http://www.formation-pizza-marketing.com/

chafia
chafia
6 années il y a

merci David de me présenter Christine LEWICKI. je sens vraiment cette lumière et mon envie de changer ma vie se développe jour après jour grasse à toi David.merci Christine pour cette interview.

Claire
Claire
6 années il y a

Merci à tous les deux pour cette « brillante » interview ! Merci à toi, David, de nous présenter Christine, et Merci à vous Christine, pour votre volonté de faire « bouger nos lignes ». Je vous dois un aveu, çà fait quelques temps que j’ai acheté votre livre, mais je ne l’avais pas encore lu… je l’avais acheté, pas seulement parce qu’il est préfacé par Laurent Gounelle, mais parce qu’il est bien évident que le monde se fait plus beau quand on prend la vie par le bon bout et qu’il est clair qu’il faut que j’arrête de m'empoisonner la vie, les autres… Lire la suite »

MarinaB
6 années il y a

merci David et merci à Christine ,
de transmettre ces 4 principes , règles de vie simple qui ont déjà leur place dans ma vie et qui se marient bien avec les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz. Notre responsabilité face à ce que nous émettons dans le monde et à ce que nous nourrissons en nous est encore mise en avant, et c’est une chose excellente pour les créateurs que nous sommes d’un monde à venir….

Au fait , quand est-ce que tu m’interviewes ? çà serait super….
http://verseau-de-la-vie.com/lart-bienveillant-dun-monde-different/

marie-jeanne
marie-jeanne
6 années il y a

Merci Christine de ton rayonnement et de ta lumière… et de tes clés pour y arriver!
ça se voit, tu es bien dans ta peau et tu nous donnes envie de l’être aussi.

Merci David, tu es touchant et encore un peu gauche dans ton interview. Là on se rend compte
vraiment de la longueur et de la hauteur de tes sauts quantiques!

Guivarc'h Christian
Guivarc'h Christian
6 années il y a

Bonjour Christine, si ça te dit de pousser tes pas jusqu’à Tahiti, contacte-moi.

Lucile
Lucile
5 années il y a

Merci pour la vidéo! J’ai mis en pratique un des points déterminés: la déclaration. J’ai osé écrire un e-mail pour exposer ma décision de changer de vie. J’appréhende la réaction de la personne. Mais je ne regrette rien!

0 0 voter
Évaluation de l'article
31
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This