1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3,00/5 sur 3 votes)

Loading...

Comment apprendre à gérer vos émotions ?

Apprendre à gérer ses émotions

Il arrive qu’un événement vous impacte fortement… Vous ressentez alors de la colère, de la tristesse ou une autre émotion. Rien d’anormal là-dedans, bien entendu. Mais chez vous cet état, plutôt que d’être passager, va s’installer durablement… Comment font les autres pour ne pas se laisser dominer par leurs émotions ?

Comment font-ils pour garder leur sang-froid ? Comment font-ils pour passer immédiatement à « autre chose » ? Ces questions, vous vous les posez souvent, car vous constatez que vous n’arrivez tout simplement pas à gérer vos émotions… Alors comment les maîtriser ? Est-il possible de les contrôler ? Restez focalisés! 

C’est ce que va vous apprendre cet article qui vous enseignera même comment… vous en servir !

Gérer ses émotions, ce n’est pas les supprimer

Comment définir une émotion ?

Les émotions sont diverses et variées. On peut ressentir de la colère, de la tristesse… mais aussi ressentir de la joie, de l’enthousiasme, de la gratitude… En réalité, les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises en soi. Quand on parle d’émotion, on parle d’abord de chimie corporelle.

Il s’agit d’un signal électrique produit par notre corps, d’un signal qui est porteur d’un sens qu’il nous revient d’interpréter, de comprendre.

Il faut tout d’abord comprendre une chose : en tant qu’humain, il est normal de vivre des émotions, et il n’est pas question de les éradiquer, même les moins « agréables », même celles dont nous aimerions pouvoir nous débarrasser. En revanche, une émotion est et doit rester passagère.

Si une émotion dure, si elle s’installe, alors elle devient une humeur, quelque chose qui définit notre personnalité.

Il est normal d’avoir des émotions, mais elles doivent être passagères

Et si une émotion « dure », c’est que je la fais durer. Si je suis en colère et que je n’arrive pas à changer d’état émotionnel, le risque est que je devienne colérique, c’est-à-dire que je me mette en colère… alors même qu’aucune raison extérieure ne me pousse à ce que je rentre dans cet état.

Le risque est le même pour la peur. Si je n’arrive pas à me déprendre de ce sentiment de peur, cela deviendra un état constant, j’aurai plus ou moins tout le temps peur, je m’attendrai à avoir peur, même quand il n’y a pas réellement de raison à cela.

Vos émotions sont liées à vos perceptions

Quelle est l’histoire que vous choisissez de vous raconter ?

Une émotion est une réaction qui dépend de nos perceptions, des perceptions que nous nous faisons de la réalité. Mais nos perceptions ne dépendent que de nous. La réalité extérieure dépend de nos perceptions, de notre propre interprétation du réel. La réalité ne dépend que de ce que nous en faisons, et que de ce que nous choisissons d’en faire.

Tout dépend donc de l’histoire que nous choisissons de nous créer au sujet de la réalité. Face à un événement, nous allons percevoir différentes menaces. Mais il ne tient qu’à nous d’y voir des opportunités. Nos perceptions sont déterminées souvent par notre passé, nos croyances, nos valeurs.

Mais il ne tient qu’à nous de changer nos biais cognitifs pour voir la réalité autrement. Si j’apprends à voir dans une situation les opportunités qu’elle représente (plutôt que de me focaliser sur les potentielles menaces), alors je n’aurai plus peur.

Vos émotions ne dépendent que de vous

Nos perceptions vont déterminer notre état interne, et souvent la peur (ou la mélancolie par exemple), sont le fruit d’un sentiment de perte. Une perte réelle ou bien une perte seulement imaginée.

Il faut apprendre à relativiser nos émotions, à ne pas les « dramatiser ». Il est normal d’avoir des pensées extrêmes. Il ne faut pas culpabiliser pour ça, il faut prendre du recul. Nous avons tous pensé à nous suicider un jour, cela ne signifie pas que nous sommes fondamentalement suicidaires.

Or des personnes ne vont pas savoir gérer ce type de pensées qui leur viennent, elles vont en faire un problème, ce qui peut les plonger dans un état réel de déprime.

Il faut faire la différence entre ce qui durablement installé de façon chronique et ce qui n’arrive qu’une fois. Si une personne nous critique, nous remet en cause, cela peut nous blesser. Pendant quelques minutes ou quelques heures nous allons pouvoir y repenser, rester touché par ce qui a été dit.

Mais si cet état chez vous s’installe plusieurs jours, si vous n’arrivez plus à vous en défaire, la situation devient plus problématique. Si cet état dure, c’est que vous le revivez de manière ininterrompue.

Comment gérer ses émotions ?

Savoir gérer ses émotions

Les cinq étapes pour mieux appréhender vos émotions

Face à ce type de situation, il existe plusieurs solutions. La première chose est de s’objectiver, de prendre du recul, de prendre le temps de s’observer de l’extérieur, de façon détachée. Ensuite la deuxième chose à faire est de prendre le temps de se connecter à ses sensations physiques.

Comment mes émotions se manifestent sur mon corps ? Est-ce que j’ai une boule au ventre, est-ce que j’ai chaud, froid ? Est-ce que je tremble ? La troisième étape est de revenir au moment présent, de se reconnecter à l’instant. Quatrième étape, je me concentre sur ma respiration.

Je respire, je change ma posture puis je me focalise sur mes sensations : Qu’est-ce que je ressens ? Je décris mon émotion, je mets des mots sur ce que je suis en train de vivre.

Vos émotions ont un sens, à vous de le déchiffrer

Tout ce processus doit vous aider à comprendre le « message » qui se cache derrière cette émotion, le sens qu’elle porte. Que veut-elle vous dire ? Vous ressentez une boule au ventre ? Placez vos mains sur lui et écoutez ce que votre émotion a à vous dire.

Vous ressentez de la colère ? Pourquoi ? Peut-être que vous souhaitez que le développement de votre entreprise se fasse plus rapidement, cela ne va pas aussi vite que vous le souhaiteriez. Alors adoptez une démarche constructive, posez-vous les bonnes questions. Que pourriez-vous faire pour avancer plus rapidement ?

« Switcher » vos émotions : vous pouvez le faire

En vous focalisant sur votre émotion, vous allez comprendre le vrai désir qui se cache derrière elle. Vous allez vous focaliser dessus et, par la même occasion, changer votre état interne, « switcher » votre émotion, ne plus vous appesantir sur ce que vous ressentez. Et de cette façon, vous allez vous donner de l’énergie.

Une autre manière de mieux contrôler ses émotions va être de les faire durer moins longtemps. Souvent, nous allons vouloir aller trop vite, « switcher » nos émotions en un clin d’œil, c’est illusoire et donc improductif. Mieux vaut y aller progressivement.

Vous en avez marre de rester en colère trop longtemps ? Faites en sorte la prochaine fois de le rester (un peu) moins longtemps. Puis la fois suivante encore moins longtemps. Vous allez progresser de cette façon..

Plutôt que de subir vos émotions, apprenez à vous en servir !

Elles vous montrent ce qui vous inspire vraiment

Mais vous ne devez pas seulement travailler « contre » vos émotions, vous pouvez aussi vous en servir. Et les traverser. Utilisez vos émotions pour les pointer sur ce que vous désirez. Nos émotions sont souvent le fruit d’un désir exacerbé. Je ressens de la honte car j’ai un désir extrême de me montrer performant et reconnu aux yeux des autres.

Je vais avoir peur de l’échec parce que je tiens absolument à réussir. Nos émotions sont donc ce qui nous régule par rapport à nos illusions, nos fantasmes, nos désirs profonds…

Comprendre nos émotions nous permet donc d’avoir un rapport authentique à nous-même. Elle nous aide à comprendre et à viser ce qui nous inspire, la vie que nous voulons vraiment vivre.

En « changeant », vous vivrez d’autres émotions

Les émotions sont toujours liées à une personnalité que nous nous sommes créés. Vous avez l’habitude de vous plaindre ? Vous avez besoin de reconnaissance, d’être au centre de l’attention ? Cassez cela! Changer votre personnalité, visualisez-vous dans cette nouvelle identité.

Challengez-vous à devenir votre moi du futur. Il faut installer en vous de nouvelles « autoroutes neuronales ». ne plus s’attendre à sans cesse ressentir de la peur, de la tristesse

Avant vous aviez peur ou vous étiez triste « sans raison » parce que vous étiez durablement installé dans ces émotions. Alors apprenez plutôt à ressentir de la joie, de l’enthousiasme, de la gratitude… Connectez-vous à ces moments les plus beaux dans votre vie et repensez-y pour changer votre perception de la réalité, changer le filtre qui vous fait toujours interpréter la réalité de la même façon.

Et apprenez à équilibrer vos perceptions. Aucun événement de la vie n’est totalement « positif » ou « négatif ». Même les choses les plus négatives en apparences comportent des opportunités. Même les choses les plus « géniales » au premier abord comporte des inconvénients.

David Laroche et son équipe pensent que dans toute entreprise humaine il faut des objectifs. C’est pourquoi nous vous proposons gratuitement, le programme Excellence Business et Finances pour savoir gérer vos émotions quand vous êtes entrepreneur.

0
0
voter
Évaluation de l'article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3,00/5 sur 3 votes)

Loading...

Maintenant la partie plus importante : VOUS!!

Votre opinion est ce qui a le plus de valeur à mes yeux.

 

Alors que retenez-vous ? Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] Les émotions […]

trackback

[…] cela tu dois ne pas te laisser dominer par tes émotions, elles te feront forcément prendre les mauvaises décisions : avec la chute des marchés, bon […]

0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This