1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,77/5 sur 358 votes)

Loading...

Comment atteindre ses objectifs ?

La première étape comme je vous le disais, c’est Destination.

Pourquoi destination ? Parce que c’est extrêmement important de savoir là où vous voulez aller.

J’accompagne beaucoup de personnes en coaching individuel et j’ai des personnes qui viennent me voir et qui me disent :

« David, je ne comprends pas, je n’ai pas la vie que je veux, je ne libère pas mon potentiel, je n’ai pas confiance en moi »

et je leur pose une question toute simple :

« Ok, est-ce que tu sais la vie que tu voudrais ? » « Euh….Ba non… ».

Comment avoir ce qu’on veut quand on ne sait même pas ce qu’on veut ? Comment avoir des opportunités quand on ne sait pas ce que c’est une opportunité ? La puissance des objectifs est énorme. Avec un objectif vous avez un pourquoi, vous avez un pourquoi agir.

Pourquoi se fixer des objectifs ?

Vous savez, avant de faire cette formation j’ai fait beaucoup, beaucoup de conférence, jusqu’à même parfois 2 conférences par soir pendant des mois. Je ne parlais pas des objectifs, je me disais : « non mais ils ne veulent pas m’entendre parler des objectifs, ils sont là pour avoir des clés par rapport au stress, par rapport à la peur ». Et je revoyais les personnes 6 mois après et je me disais : « mais…elles n’ont rien changé » alors je me disais : « Qu’est-ce qu’il fait qu’elles n’ont rien changé ? Pourquoi elles n’ont rien changé ? »

Et je sais que ça ne vient pas des clés, parce que comme je vous le disais dans mon histoire j’ai rencontré des centaines d’entrepreneurs, des centaines de personnes qui, alors qu’elles étaient timides, alors qu’elles avaient peur, ont dépassé leurs limites, ont libéré leur pouvoir intérieur ! J’étais timide, j’ai eu peur, j’ai eu extrêmement peur, et pourtant j’ai réussi. Comme je vous disais, je vois des points communs dans mon histoire, dans la vie des personnes que je rencontre.

Pourquoi les personnes n’agissent pas

Et donc je voyais ces personnes et je me disais : « Ça ne vient pas des clés, les clés fonctionnent avec 100% de certitude » je me disais : « Le problème c’est moi. Qu’est-ce qu’il manque dans mon enseignement pour que les personnes n’agissent pas ? » Et je me suis dit : « Mais pourquoi elles n’agissent pas ? » Mais enfaite, le pourquoi il était dans ma question, si la personne n’a pas un pourquoi, si vous n’avez pas un pourquoi vous lever le matin en disant : « Yes ! J’ai l’opportunité de m’offrir une autre vie ! ». Sans pourquoi on ne fait rien ! Parce que vous savez notre problème souvent, c’est que notre vie elle va presque trop bien. Elle va des fois pas assez mal pour changer.

Vous n’imaginez pas le nombre de personnes qui après un cancer disent : « Ça a changé ma vie. Je me suis offert une autre vie ». Enfaite ce n’est pas le cancer qui a changé leur vie, le cancer a été une opportunité, et ce sont eux qui le disent, pour voir les choses autrement et pour se dire : « Non, ma vie telle qu’elle est elle ne me correspond pas ». Et du coup ça donne le pouvoir de déterminer ce qui est important. Quand j’étais timide, j’ai pris un papier et je me suis dit : « Mais qu’est-ce qui est important pour moi ? Ce qui est important pour moi si tout est possible ? J’ai envie d’être à l’aise à l’oral, j’ai envie d’oser aborder une personne dans la rue ». Et non pas culpabiliser le soir. J’imagine que si vous laissez passer une opportunité vous culpabiliser. J’imagine que vous avez pris la décision de dire : « Stop ! J’en ai marre, je ne veux plus ça ! ». La bonne nouvelle, c’est qu’avec cet objectif ça va faire la différence.

Alors vous vous demandez surement comment clarifier un objectif, c’est justement l’objectif de cette vidéo, vous donnez des étapes et vous donnez des outils.

Comment clarifier un objectif

Mais avant ça, j’aimerais vous partager l’histoire d’un ami qui fait du golf. Il m’a expliqué comment les golfeurs de haut niveau apprennent à golfer.

Il y a la balle qui est à leurs pieds et il y a un trou. Donc ça veut dire quoi : il y a un point A et un point B. Donc c’est très simple. On pourrait imaginer que pour relier le point A au point B, ils visualisent la balle aller de leur pied jusqu’au trou. Plus surprenant, ils visualisent la balle dans le trou et mettent le film en « rewind », en arrière jusqu’à eux. Alors pourquoi ? Parce que le cerveau a un principe, le principe de cohérence. Quand il croie quelque chose de vrai, il va tout faire pour le vérifier et le valider.

Si je vous dis : « Qu’est-ce que vous voulez ? ». Vous allez vous dire : « Qu’est-ce que je peux ? ». Et ce n’est pas ça ma question. Qu’est-ce que vous voulez ? Il y a une question qu’on va bannir dans cette vidéo c’est comment. J’en ai rien à faire de comment vous pouvez faire ! Pourquoi ? Parce que si vous m’aviez demandé à 15 ans : « David, comment tu vas faire pour rencontrer des célébrités, pour devenir si confiant, pour faire des conférences devant des centaines de personnes et adorer ça ? ». J’aurais dit :  » Mais comment ? C’est impossible. » Alors du coup je me serais privée de rêver, parce que je n’aurais pas vu le comment. L’idée là, c’est de faire comme un enfant.

Vous demandez à un enfant : « Qu’est-ce que tu veux pour Noël ? ». Il y a une question qu’il ne se pose pas : « Comment maman et papa vont faire pour payer ? ». Non ! Il rêve ! Alors on va rêver. Et du coup, le faite de rêver, on va définir ce B. Et on va du coup fonctionner dans l’autre sens. Pourquoi ? Parce que vous allez partir d’un principe, c’est que l’objectif est atteint. Et ça va être beaucoup plus simple de trouver et de tracer la route, quand votre cerveau est persuadé que vous l’avez atteint cet objectif. Si tout était possible qu’est-ce que vous voulez dans 5 ans ?

Vos différentes catégories de vie

Alors il y a plusieurs catégories de vie dans votre vie. Je vais vous les partager. Il y a les finances, c’est-à-dire l’argent que vous avez. Il y a votre capacité à contribuer, c’est-à-dire qu’est-ce que vous donnez aux autres, au monde, à vos enfants, à vos amis. Qu’est-ce que vous apportez. Il y la dimension spirituelle, c’est-à-dire notre connexion à quelque chose de plus grand. Si ça ne vous parle pas, vous n’êtes pas obligé de le prendre en compte. Il y a votre vitalité, la vitalité et la santé on les mettra dans une même catégorie. À quel point votre corps il crée de l’énergie ! Parce que votre corps, on va le revoir, c’est votre véhicule ! Schumacher en Clio il ne gagne pas le grand prix, vous êtes d’accord avec moi. Ensuite, votre catégorie professionnelle, c’est-à-dire comment vous vous sentez dans votre évolution professionnelle. Ensuite il y a la dimension personnelle, loisir, la dimension sentimentale, ou de couple.

En fonction de là où vous en êtes, comment ça se passe pour vous ? Comment ça se passe dans les relations avec votre famille ? Avec vos enfants ? Avec vos frères et sœurs ? Comment ça se passe ? C’est un pilier important. Alors du coup la question elle est toute simple : si tout est possible, qu’est-ce que vous voulez ? Imaginez que vous avez 100% confiance en vous, quelle différence ça fait ? Comment serait votre vie si vous étiez certain de ne pas échouer, dites-moi. J’imagine qu’elle serait meilleure. L’idée là, c’est de commencer à ressentir de la stimulation. S’il y a de la peur qui arrive, c’est normal. On va voir, dans les modules suivant que la peur est un module extraordinaire.

Donc c’est normal d’avoir peur, si vous avez peur ça ne veut pas dire que ce n’est pas un désir. Peur et Désir vont ensemble.

Mais qu’est-ce qui vous fait vibrer ? Si tout était possible, si la peur n’existait pas, vous feriez quoi avec cette confiance en vous ? Pour l’instant vous pouvez réfléchir dans toutes les catégories de votre vie, sans faire de choix. Qu’est-ce qui vous fait vibrer ? C’est un travail qui est extraordinaire parce que ça va donner du sens à votre vie.

Utilisez le GPS

Ça paraît évident, vous n’avez pas remarqué, qu’un GPS il vous dit : point d’arrivée, point de départ. Mappy pareil, Michelin pareil. Quand il y a un ami qui est perdu, au téléphone vous lui poser ces 2 questions. C’est comme une confrérie, tout le monde s’est mis d’accord, pour arriver à aller quelque part il vous faut ce point B. Regardez, vous passer des heures, des années des fois à planifiés vos vacances, planifiés votre mariage, planifiés vos soirées, et qu’est-ce qu’il se passe ? Elles ont lieu ! Ce n’est pas une recette miracle, je vous le dis, ça marche. Et je voudrais vous partager maintenant 2 études qui ont marqué ma vie avant de vous laisser faire cet exercice-là.

La 1ère c’est une étude qui était faite auprès d’étudiants. Ils ont constaté que 3% seulement des étudiants ont des objectifs. Et c’est une étude qui a été faite à Harvard, ils sont revenu 20 ans plus tard et ont constater que c’est 3% la avaient l’aire plus heureux, avait l’air de gagner plus d’argent, avait l’air d’avoir plus de réseaux. Incroyable non ? Parce qu’ils avaient définit ce qu’ils voulaient. Parce que c’est quelque chose d’extraordinaire d’être là en train de dire :  » Woaw, je suis en train de vivre ce qui est important pour moi ! ».

La 2eme étude qui me marque encore au quotidien, c’est une infirmière australienne, qui s’occupait de personnes, dans la semaine avant de mourir. Elle leurs posait des questions, les écoutaient, les interrogeait. Vous savez ce qui est revenu ? C’est que la plus part des personnes, 95% des personnes, dans la semaine avant de mourir, disent : « Je regrette de ne pas avoir agit en cohérence avec ce qui est important pour moi. » Le plus étonnant c’est que si on leurs demandaient 20 ans plus tôt : « Comment tu trouves ta vie ? », c’est personnes la disent : « Oh génial ! ». Non pas pour mentir aux autres, mais parce qu’elles ont vraiment développé une capacité à se mentir à elles même. Comme moi à l’âge de mes 15 ans. Dans cette formation je vais vous demander d’être authentique, authentique envers vous-même. Et c’est vraiment un mot clé pour commencer à s’ouvrir et se dire : « Tien, effectivement, je le sais ce truc la mais je ne le fait pas. »

Donc voici maintenant l’exercice d’aujourd’hui.

Vous allez prendre 3 feuilles. Une feuille avec marquer : + 5 ans, une feuille avec marquer : + 3 ans, une feuille avec marquer : + 1 an. Comment vous allez procéder : vous allez d’abord prendre la feuille a + 5 ans. C’est-à-dire celle qui est la plus lointaine. Et vous aller vous donner 10 minutes avec une musique inspirante et un stylo pour écrire, par rapport à toutes vos catégories de vie, comment vous voulez que votre vie soit. Si tout est possible, comment est votre vie. J’insiste bien, tout est possible. Je ne vous demande pas d’être mesuré, non tout est possible. Alors vous allez me dire : « Mais quand faire l’exercice ? ». Idéalement, faite le maintenant si vous avez le temps.

Mais je vous demande vraiment d’être authentique, pas de vous trouver des excuses. Mis à part le fait que votre chef vous attend à heure pile, il n’y a aucune autre excuse, mise à part la grosse urgence. L’engagement que vous prenez vis-à-vis de moi : ne vous couchez pas ce soir, avant minuit, vous allez prendre le temps de faire cette exercice. Sinon pourquoi vous suivez cette formation ? C’est la vraie question. Ensuite quand vous aurez marque le + 5 ans, vous allez vous imaginer dans le + 5 ans comme si c’était du présent. C’est à dire :  » Wow, j’y suis, je le vie ». Ressentez ça, essayez de construire des images, essayez de retrouver des sons, essayez de retrouver des émotions.

Ça ne vient pas ? C’est ok. On va voir que c’est un muscle, on va le travailler. Déjà mettez-vous dans cette expérience-là, vivez le truc. Et à partir de là vous allez imaginer qu’il y a un journaliste qui vient vous voir et qui vous dit : « Qui tu étais 2 ans auparavant ? ». Par rapport au +5 ans, tout comme quand vous solliciter votre mémoire, les choses viennent petit à petit. Vous allez faire le même exercice, c’est-à-dire que je suis a +5 ans, où est-ce que j’en étais 3 ans auparavant ? Et vous pouvez choisir de soit focaliser sur une catégorie de vie ou soit de, pour l’instant, de continuer à mettre toute les catégories de vie. On est en train de suivre le même schéma que le golfeur. Je ne vous demande pas de comprendre ce qu’il se passe, je ne vous demande pas de me croire non plus, je vous demande de l’expérimenter. Les résultats sont étonnants, et les résultats sont encore plus étonnant au niveau inconscient. Donc c’est normal de ne pas comprendre. Quand vous avez marqué, et pris 10 minutes pour faire le +3 ans, on va recommencer le truc.

Vous vous remettez dedans et vous recommencer en disant : « Ok, je suis à +3 ans, ou est-ce que j’en étais -2 ans ? ». Ce qui correspond a +1 an par rapport à cette vidéo maintenant tout de suite. Et vous allez voir que, en ayant fait cette exercice la : +5 ans -2, donc 3 ans, -2 donc 1 an, ça créer une connexion dans le cerveau. Et du coup c’est comme si, le présupposer, c’est que les 5 ans existe ! Si les 5 ans existent votre cerveau est en train de créer une autoroute neuronale. C’est exercice là il est utilisé pour des sportifs de haut niveau qui dépasse des fois les 6 chiffres dans leurs revenus. Maintenant vous avez un choix, le choix de me croire ou le choix de ne pas me croire. Et enfaite je m’en moque, expérimenter le suffisamment de fois pour que ça deviennent vivant pour vous. Réel pour vous. Vous pouvez aussi faire quelque chose, c’est programmer ça pour ce soir et passer toute la journée à vous poser la question :

« Qu’est-ce qui me rend heureux ? Qu’est-ce qui me fait rêver ? Qu’est-ce qui me passionne ? »

Parce que des fois trouver ses objectifs c’est juste ce poser une simple question : « Qu’est-ce qui me fait vibrer ? Qu’est-ce qui créer une sensation en moi ? » Qu’elles sont les activités où vous passer des heures et des heures sans voire le temps passer ? C’est juste ça une passion. Les gens me disent : « Mais moi je n’ai pas de passion. » Une passion c’est quelque chose que vous faite sans regarder le temps.

C’est quelque chose faite et vous êtes capable de le partager, de la transmettre, parce que vous adorer ça. Qu’est-ce que c’est ? Imaginer que vous êtes capable de construire votre vie idéale. Et si vous me dites : « Oui mais moi je ne sais pas le métier que je veux faire ». Imaginer-le. Si vous n’avez pas votre métier, construisez-le, dessinez-le.

Par exemple : « J’ai besoin de liberté, j’ai besoin de responsabilité, j’ai besoin d’être formé, j’ai besoin de découvrir ». On est dans une ère aujourd’hui où on peut construire les choses. Une autre question que j’aimerais vous posez : qu’est-ce que vous aimeriez avoir réalisé dans votre vie ? Qu’est-ce qui vous rendrais si fière de vous ? Imaginez qu’il y ai votre petit bout de chou ou votre nièce qui est à côté de vous et vous lui raconter votre vie. Qu’est-ce que vous aimeriez lui raconter qui vraiment enrichit votre vie. Juste, pensez-y. Qu’est-ce que vous aimeriez le jour où devez fermer les yeux parce que c’est la fin ? Si n’est pas précis ce n’est pas grave parce que enfaite le simple travail de déjà commencer à clarifier, c’est ça le travail de trouver l’objectif. Enfaite, un truc très important, c’est que la dynamique de la recherche d’objectif ce n’est pas une garde arrivée, hop c’est fait.

Tous les mois je me pose la question : « Qu’est-ce qui est important pour moi ? Qu’est-ce qui est important pour moi ? » Qu’est-ce qu’il se passe à votre avis ? C’est comme quelqu’un qui apprend à tirer à l’arc, au début il tire à côté, complètement à côté. Et le on pourrait se dire : « Mais David, si tu as tiré à côté ça ne sert à rien ! ». À votre avis, pour arriver à être cette personne qui est capable de tirer directement au centre, il faut faire quoi ? Il faut accepter de viser à côté plusieurs fois. Et c’est possible que les gens vous disent : « Mais regarde, une fois tu vise la, une fois tu vise ici, donc ça ne sert à rien tu perds ton temps ! ». C’est faux. En ayant visé là, vous avez trouvé là-bas, en ayant visé là-bas vous avez trouvez ici, en ayant visez ici vous aller vous dire : « Non c’est plus par-là ». Qu’est-ce qu’il se passe ? Vous affinez. Donc ce travail, cette vidéo, je vous invite non seulement à la regarder maintenant, mais peut-être dans 1 mois, 2 mois, 6 mois, la regarder régulièrement. Parce que plus vous faite ce travail, plus ça devient précis, plus ça devient vibrant. Et je le fait moi-même. Et en plus de ça la bonne nouvelle, c’est que re-regardez cette vidéo dans 21 jours, en ayant fait les exercices des 21 autres vidéos, vous allez voir à quel point ça ouvre le champ de consciences.

Aujourd’hui, j’ai une capacité à être clair. Mais je n’étais pas si clair il y a 5 ans, pas si clair il y a 8 ans. Mais j’ai quand même fait cet exercice.

Faite-le. Demain on va continuer de travailler les objectifs, pour voir justement comment revenir dans la matière et avancer par rapport à ça.

3 Commentaires

  1. Jo

    Bonjour David, mon p’tit SOLEIL de ma journée !!!
    J’ai toujours été capable de me remettre sur la route de mes passion. 33 ans de pratique à « empowerer » les autres en situation de crise…
    Du gros travail, du don de SOI. Du travail visant toujours l’excellence (formations continue à mes frais , de travail de plus à la maison pour améliorer encore plus…
    Tellement que des collègues en ont pris OMBRAGE et j’ai connu du harcèlement psychologique ….mais j’ai le feux sacré, mes CLIENTS étaient tellement reconnaissant,donc j’avais ma « paye » à chaque intervention …
    J’ai donc attendu qu’ils décident s’unir pour se débarrasser de moi, de me monter un »faux » dossier » d’insatisfaction …de me rencontrer avec les ressources humaine pour me confronter, m’ébranler, mettre en jeu ce que je suis… Intègre, professionnel , respectueuse et que pour moi j’ai toujours eu à cœur mon mandat…aider les gens à cheminer avec ces drame de vie au quotidien…
    Je n’ai pas été capable d’entrer dans leur jeux, de rigoler suèdes clients lors des discussions de travail préparatoire ….
    Je ne pouvais concevoir que l’on discute de nos weekend ou de cette dernière vedette ….perdre du temps précieux pour quenotte journée soit professionnellement profitable au maximum…
    J’ai craqué…j’ai démissionné après 25 ans de pratique dans cette boîte …25 ans « d’ENGAGEMENT » professionnelle !!!
    Perte de salaire, de fond de pension, d’estime de moi, l’épuisement professionnel tout simplement!!!
    Et pourtant je vibrais à 200% avec les clients chaque jour et même avec mes collègues intègres, par ce que ce n’était pas toute l’équipe qui était harceleur seulement 3 personnes sur 15 environ…
    Donc aujourd’hui tu me dis de suivre ce qui nous fais « vibrer »!!!
    Je suis dans un néant …j’avais réussis à obtenir un poste tellement convoité …parce que j’avais su saisir il y a 9 ans une opportunité ….personne ne voulait assumer ce poste ou trop de jeux de pouvoir étaient présent ….et moi j’ai pensé être capable de rester en santé, là où j’avais rêvé travailler !!!
    Je te regarde chaque soir car au Canada je reçoit ton réveil matin avant de me mettre
    au lit et maintenant je le regarde avec ma jeune fille qui T’ADMIRE…
    Grosse bise David
    Tu me fais du bien et peut-être que ton INCROYABLE « ÉNERGIE  » me fera renaître.
    Jo

    Réponse

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This