1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Comment combattre la solitude pendant le confinement ?

Combattre la solitude en confinement

Alors oui, le confinement est nécessaire pour contenir la propagation du coronavirus. Le confinement sauve des vies. Mais d’un autre côté, la solitude peut elle aussi nous rendre malades à long terme. C’est le grand paradoxe de cette crise sanitaire et économique.

La quarantaine ne devrait pas être synonyme d’isolement social et émotionnel.

La solitude peut être aussi dommageable pour ta santé que de fumer 15 cigarettes par jour. Les sentiments d’isolement et de solitude peuvent augmenter le risque de dépression, d’hypertension artérielle et de décès par maladie cardiaque. Ils peuvent également affecter la capacité du système immunitaire à lutter contre les infections, ce qui est particulièrement important en ce moment.

Des études ont montré que la solitude peut activer ton mode fight-or-flight (combat ou de fuite), provoquant une inflammation chronique et réduisant la capacité de ton corps à se défendre contre les virus. Tout cela soulève une question : que peux-tu faire pour minimiser le risque de solitude quand tu es totalement coupé de tout ?

1- C’est OK de se sentir seul 

Comme beaucoup de choses, la première étape, c’est de comprendre et de reconnaître le problème. Si tu te sens seul, rappelle-toi déjà qu’on est tous dans le même bateau. Tout le monde a peur pour ses grands-parents, tout le monde manque la gym ou le cinéma, tout le monde veut voir ses proches. C’est normal. 

Il est aussi intéressant de se rappeler que tes sentiments de solitude sont très souvent basés sur une construction sociale. Tu compares ta vie sociale avec celle des autres, que tu vois défiler sur Instagram. Ce n’est pas la réalité. Je suis persuadé que tu te sens plus seul le samedi soir que le lundi soir, par exemple. C’est parce que, inconsciemment, tu as intégré le schéma selon lequel tu DOIS sortir le samedi soir. Qui te dicte ces bullshit règles ?

 En réalité, 66 % des moins de 35 ans se sentent seuls, contre 44 % pour le reste de la population françaises, selon une étude BVA pour Astrée (2018). Les plus touchés par ce sentiment de solitude sont même les 16-24 ans. Alors, non, la solitude n’est pas marginale.

2- Connecte avec tes proches… Ou des inconnus !

Le confinement est un énorme défi pour beaucoup d’entre-nous. C’est parce que les humains sont intrinsèquement sociaux. Des temps préhistoriques à nos jours, on a vécu en groupes, dans les villages, les communautés et les familles.

 Dans des moments comme celui-ci, on doit se soutenir mutuellement et faire preuve de compassion envers ceux qui en ont besoin : le personnel médial, les personnes âgées, les personnes handicapées… C’est une expérience partagée qui est stressante pour tout le monde, et on ne sait pas vraiment combien de temps ça va durer.

Connecter avec les autres peut améliorer ta résilience face au stress. Même à distance, les relations sociales peuvent aider à réduire la solitude. Voici quelques conseils pour rester connecté aux autres quand tu es confiné :

Sois créatif. Réfléchi à la façon dont peux interagir avec les autres sans mettre ta santé ou la leur en danger. Peux-tu parler à tes voisins depuis ton balcon comme en Italie ? Peux-tu apprendre à ta grand-mère comment utiliser Zoom ? Peux-tu faire passer ton business 100% en ligne ?

Reste online. Tu te rappelles quand tu étais petit et tu t’imaginais les années 2000 ? Bon, on a toujours pas de voitures volantes, mais on peut communiquer avec n’importe qui derrière son écran. Et c’est déjà pas mal. Zoom, Skype, WhatsApp (Tinder !)… Il est temps d’utiliser toutes les ressources à ta disposition pour connecter avec les autres.

Check régulièrement si tes proches vont bien. Un simple coup de téléphone suffit.

Ose. Envoie un message à cette fille ou ce garçon que tu n’as pas vu depuis un bail, poste et commente des messages sur les réseaux sociaux, envoie une lettre à une personne âgée en maison de retraite… Ce n’est pas seulement ta famille et tes amis qui ont besoin de soutien, mais les autres membres de ta communauté.

3- Pratique la gratitude au quotidien

En ces temps incertains, c’est difficile de se sentir reconnaissant. Le monde a été bouleversé du jour au lendemain. Le coronavirus semble faire ressortir le meilleur (solidarité, redéfinition du travail…) et le pire de l’humanité (racisme, égocentrisme…)

Certains jours, tu te sens tellement démuni que tu ne peux penser à, ni prendre soin de personne d’autre que toi-même. Ceci fait-il de toi une mauvaise personne ? Absolument pas, ça te rend humain. D’autres jours, tu te sens empli d’un sentiment de reconnaissance, envers le personnel médical, les femmes et hommes de ménage, les gens qui travaillent dans l’ombre de l’épidémie. Cela fait-il de toi l’Abbé Pierre ? Absolument pas, ça te rend humain.

Pendant le confinement, c’est important de trouver un équilibre, un happy medium entre ces deux sentiments. Tu sais déjà que pour moi, la gratitude est primordiale pour se sentir bien dans sa peau. Et si tu n’es toujours pas convaincu, voici quelques bénéfices de la gratitude. Je développe plus sur les bienfaits de la gratitude dans des vidéos gratuites que je t’invite à regarder.

  •   La gratitude ouvre la porte à plus de relations. Exprimer de la gratitude peut t’aider à te faire de nouveaux amis : le simple fait de remercier une nouvelle connaissance va la rendre plus susceptibles de rechercher une relation continue et solide avec toi.
  •   La gratitude améliore la santé physique. Les personnes reconnaissantes éprouvent moins de maux et de douleurs et déclarent se sentir en meilleure santé que les autres. Sans surprise, les personnes reconnaissantes sont également plus susceptibles de prendre soin de leur santé : ils font de l’exercice plus souvent et sont plus susceptibles de subir des examens réguliers avec leur médecin.
  •   La gratitude améliore la santé psychologique. La gratitude réduit une multitude d’émotions désagréables, allant de l’envie et du ressentiment à la frustration et au regret. Robert A. Emmons, Ph.D., un éminent chercheur sur la gratitude, a mené plusieurs études sur le lien entre la gratitude et le bien-être. Ses recherches confirment que la gratitude augmente efficacement le bonheur et réduit la dépression.
  •   La gratitude renforce l’empathie et réduit l’agressivité. Les personnes reconnaissantes sont plus susceptibles de se comporter de manière prosociale, même lorsque d’autres se comportent avec agressivité.
  •   Les gens reconnaissants dorment mieux. Écrire dans un journal de gratitude améliore le sommeil. Passe seulement 15 minutes à noter quelques sentiments de reconnaissance avant de te coucher et tu dormiras mieux et plus longtemps.
  •   La gratitude améliore l’estime de soi et réduit les comparaisons sociales. Plutôt que de ressentir du ressentiment envers les personnes qui ont plus d’argent ou de meilleurs emplois — ce qui est un facteur majeur de réduction de l’estime de soi — les personnes qui pratiquent la gratitude apprécient davantage les réalisations des autres.
  •   La gratitude augmente la force mentale. La recherche a montré que la gratitude réduit non seulement le stress, mais qu’elle peut également jouer un rôle majeur dans la lutte contre les traumatismes. Par exemple, les anciens combattants de la guerre du Vietnam qui expriment leur gratitude connaissent des taux plus faibles de trouble de stress post-traumatique. La gratitude a aussi été un contributeur majeur à la résilience après les attaques terroristes du 11 septembre. Être reconnaissant, même en période de crise, favorise la résilience.
  •   La gratitude peut aider les relations de couple à prospérer. La gratitude d’un partenaire peut inciter les deux partenaires à penser et à agir de manière à promouvoir le désir de conserver leur relation.

LIRE AUSSI notre article sur COMMENT TROUVER LE BONHEUR ? LES 6 CLÉS POUR VIVRE HEUREUX juste ICI

 4- Créé sans objectif de rentabilité

Partout, on te dit d’être PRODUCTIF pendant la quarantaine. On te répète que tu dois faire PLUS, parce que tu as davantage de temps libre. Si garder un rythme consistant est important pour le moral, ne te sens pas coupable de ralentir un peu et de prendre du temps pour toi. Je pense que c’est le moment parfait pour essayer de nouvelles choses. Tu as peur d’être ridicule ou de ne pas réussir ? Personne n’est là pour te juger.

Créer sans but précis est cathartique. C’est un bon moyen de relâcher les tensions, penser à autre chose, travailler sur son ego (parce qu’il y a de grandes chances que tu vas galérer au début). Essaye d’écrire un livre, de peindre, de filmer des vidéos, de créer un podcast… C’est le moment de trouver ce qui te fais vibrer. C’est aussi le moment de tenter des choses et de te foirer.

Le cocktail contraintes + ennui est un puissant déclencheur d’innovation.

Commençons par les contraintes. Alors qu’on a souvent tendance à croire que les contraintes étouffent la créativité, elles ont en fait l’effet inverse. Dans des situations sans contraintes (de temps, d’argent, de processus, etc.), la complaisance s’installe et tu suis la voie la plus simple et la plus intuitive, celle qui offre le moins de résistance, plutôt que d’investir dans le développement de meilleures idées. 

Les contraintes sont une force qui supprime les solutions les plus évidentes et les plus banales. 

L’ennui est la recherche de stimulation neurale qui n’est pas satisfaite. Le désespoir de trouver quelque chose d’intéressant à faire, c’est le type d’ennui qui mène à la créativité. L’ennui nourrit la créativité et la résolution de problèmes en permettant à l’esprit d’errer et de rêver. Il n’y a pas d’autre moyen que l’ennui pour obtenir cette stimulation.

Essaye de t’accorder du temps sans aucune stimulation, pas de portable, pas de musique, pas d’activité physique. Être là, simplement.

Selon le chercheur Andreas Elpidorou de l’Université de Louisville : “L’ennui aide à restaurer la perception que tes activités sont significatives et intéressantes”, ce qui signifie que l’ennui agit comme un “état réglementaire qui te maintient en phase avec tes projets. En l’absence d’ennui, tu resterais piégé dans des situations insatisfaisantes et passerais à côté de nombreuses expériences émotionnellement, cognitivement et socialement enrichissantes. L’ennui est à la fois un avertissement que tu ne fais pas ce que tu veux faire et une poussée qui te motive à changer d’objectifs et de projets.”

LIRE AUSSI : notre article sur COMMENT RESTER PRODUCTIF QUAND TU TRAVAILLES DEPUIS LA MAISON ICI 

La prochaine fois que tu t’ennuies chez toi, laisses ton esprit vagabonder et accepte cet état. C’est peut-être à ce moment que tu vas avoir l’idée du siècle pour ton entreprise ou que tu vas décider de ta reconversion.

 5- Fais travailler ton corps et ton esprit

Les mesures mises en place pour limiter la propagation du virus rendent difficiles l’activité physique mais ne doivent pas être synonymes d’hibernation. Bien que les mesures de confinement soient nécessaires, notre corps et notre esprit ont encore besoin d’exercice pour bien fonctionner, empêcher la prise de poids et garder le moral pendant cette période difficile.

L’exercice peut aider à maintenir un système immunitaire fort, moins sensible aux infections et à leurs conséquences les plus graves, et mieux à même de s’en remettre. Avant même l’annonce des conditions restrictives, l’inactivité physique coûtait 5,3 millions de vies par an dans le monde. Les recommandations mondiales visent à ce que tous les adultes accumulent au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée ou 75 minutes d’activité physique intense par semaine, ainsi que des activités de renforcement musculaire deux jours ou plus par semaine. 

Garde en tête que n’importe quelle activité vaut mieux qu’aucune. Alors, bouge ! 

Prends des pauses régulières après une séance continue devant ton ordi, toutes les 20 à 30 minutes. Par exemple, tu peux aller marcher autour de chez toi, dans un parc ou ton jardin (en respectant les mesures gouvernementales, pendant une heure maximum et pas plus d’un kilomètre de chez toi), prendre un peu d’air frais sur le balcon, jouer avec ton chien pendant quelques minutes…

Monte et descend les escaliers. Alors oui, ça parait un peu bête mais c’est un moyen extrêmement efficace pour maintenir la forme physique. Aussi peu que trois montées rapides de 20 secondes par jour peuvent améliorer la condition physique en seulement six semaines.

Pas d’équipement comme à la gym ? Utilise le poids de ton corps. Les exercices de musculation à domicile qui utilisent ton propre poids corporel, tels que les pompes, les squats, la planche, sont aussi importants pour la santé que les exercices d’aérobie. Vise au moins quelques séances de poids corporel par semaine, chaque séance impliquant deux à quatre séries de huit à 15 répétitions de chaque exercice de renforcement musculaire. Assure-toi de prendre un repos de deux à trois minutes entre les séries. 

Bref, bouge ! Trouve ton propre truc, que cela soit la danse, la boxe ou le yoga.

Fais de la méditation ta nouvelle normalité. Je ne suis pas ici pour te dire que la méditation peut t’aider à répondre à tous tes problèmes. Ou que tu devrais les ignorer. Ou que tu devrais mettre de côté ton ordi, te mettre en position du lotus, vider ton esprit et ne penser à rien. Parce que ce n’est pas ça, la méditation. 

LIRE AUSSI notre article sur COMMENT GÉRER VOS ÉMOTIONS en cliquant ICI

Le but de la méditation et le but de tout le monde en quarantaine en ce moment sont exactement les mêmes : cesser de réagir de manière excessive. Et prendre une grande inspiration, parce que C’EST OK. Tu penses que tu n’as pas le temps de méditer ? C’est précisément lors de périodes difficiles que nous pouvons le plus bénéficier de la méditation.

cliniquement prouvée pour réduire l’anxiété et la pression artérielle, et pour développer notre cerveau à long terme. Bien sûr, tu peux également réduire ton stress en regardant Netflix ou en allant sur Instagram, mais c’est une évasion à court terme. Ça te rendra, au final, plus vide de sens. La méditation consiste à accepter le moment présent. 

Et en ce moment présent, c’est la merde. Qu’est-ce qu’on peut y faire ? L’accepter.  Méditer, c’est accepter les moments qu’on perçoit comme « merdique », les bons moments, et les moments neutres. Il n’y a pas d’émotion NÉGATIVE. Il n’y a que ce que tu choisis de faire de tes émotions.

Conclusion :

La solitude est un sentiment. Tu peux être seul mais ne pas sentir le poids de la solitude. Tu peux apprendre à apprécier les moments où tu es seul, en tirer parti. Dans ces moments là, où le temps semble s’allonger, tu es créatif, disponible aux autres et disponible à toi-même. Suivre une formation en ligne est l’idéal pour évoluer mentalement et échanger avec d’autres personnes dans ces moments difficiles.

Je propose plusieurs formations 100% en ligne sur 28 jours pour te permettre de réaliser tes rêves, libérer ton potentiel ou activer le pouvoir de la gratitude, vous pouvez y accéder ICI. 

Ne crains plus les moments de vide, d’ennui, de solitude. Ce sont davantage d’opportunités pour prendre soin de tes proches (même à distance), pour créer, rêver, grandir. En ce moment, je pense pas mal (avec un peu de dérision) à la conversation entre Panoramix et Otis dans Astérix et Obélix : mission Cléopâtre :

– C’est une bonne situation ça scribe ?

– Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée…

Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie…

je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent “Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ?”, et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi…

Ma formation avancée Entraîné pour réussir, sur 6 mois, te fera évoluer dans les 8 domaines de vie, l’idéal pour sortir grandi de cette crise sans précédent.

 À méditer…

Références :

Référence 1: La solitude peut être aussi dommageable pour ta santé que de fumer 15 cigarettes par jour : Référence 2: Les sentiments d’isolement et de solitude peuvent augmenter le risque d’hypertension artérielle et de décès par maladie cardiaque :  Référence 3: Des études ont montré que la solitude peut activer ton mode fight-or-flight Référence 4La gratitude ouvre la porte à plus de relations Référence 5Les personnes reconnaissantes éprouvent moins de maux et de douleurs et déclarent se sentir en meilleure santé que les autres Référence 6: Les gens reconnaissants dorment mieux Référence 7: La gratitude améliore l’estime de soi Référence 8: La gratitude augmente la force mentale Référence 9 : La gratitude peut aider les relations de couple à prospérer Référence 10 : Le pouvoir des contraintes Référence 11 : Le pouvoir de l’ennui Référence 12 : L’exercice peut aider à maintenir un système immunitaire fort Référence 13Le pouvoir de la musculation avec poids du corps : 

0
0
vote
Article Rating

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Maintenant la partie plus importante : VOUS!!

Votre opinion est ce qui a le plus de valeur à mes yeux.

 

Alors que retenez-vous ? Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] moins 5 ans. Mais alors même que le moral de la planète est en berne nous vivons pour autant un moment historique « extraordinaire », dans le vrai sens du terme “hors de l’ordinaire”, clairement […]

0 0 vote
Article Rating
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This