1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,00/5 sur 479 votes)

Loading...

Comment développer SON INTUITION avec ces 7 lois – WUC #205

Bonjour à vous ! Ici, David Laroche de la série Wake Up Calls, le rendez-vous quotidien pour booster et inspirer votre vie.

Aujourd’hui, voyons comment développer votre intuition.

On me demande souvent comment développer l’intuition et j’aimerais vous partager six clés pour vous y aider.

La première chose, c’est d’écouter avec attention la petite voix intérieure qui vous parle. Vous allez souvent me dire que vous n’arrivez pas à faire la différence entre la voix du mental et la voix du corps / du coeur. Mais la première clé, c’est déjà de porter attention à cette petite voix-là peu importe si vous ne faites pas la différence entre la voix du mental et celle du coeur / du corps pour l’instant. Seulement écouter et mettre son attention dessus va vous aider à exacerber votre capacité à sentir l’intuition. Écoutez-vous.

La deuxième clé, c’est que l’intuition s’exprime sous différentes formes. Pour certaines personnes, cela peut être via une sensation dans les mains, dans le dos, un frisson, une voix intérieure, des flashs, etc.

L’intuition est une boussole à l’intérieur. “Intuitio”, en grec, veut dire regarder à l’intérieur de soi. Donc, on sait que la clé, c’est de passer du temps à s’écouter. La deuxième clé, c’est d’identifier la forme de votre intuition. Est-ce que c’est via une chaleur, un message auditif ou des flashs ? Pour vous, comment cette intuition s’exprime-t-elle ?

Il y a un livre qui s’appelle « la poulpe attitude »,  qui est une étude faite auprès de grands entrepreneurs pour voir comment ils font leurs choix. Il s’est rendu compte que la plupart des grands entrepreneurs choisissent grâce à l’intuition qui est une capacité à arriver à ingérer une quantité énorme d’informations pour pouvoir mieux choisir.  Des fois, quand c’est trop complexe, on n’arrive pas avec le mental. Donc, l’intuition peut s’expliquer même sur un plan cartésien et rationnel.

La troisième clé pour développer votre intuition, c’est de mesurer sur dix. Par exemple, j’ai un choix A et un choix B. J’ai envie de sentir mon intuition. Alors, je prends le choix A et je me demande mon niveau de certitude ou de joie sur une note sur dix ; puis, sur B, je me demande mon niveau de certitude.

La question, ce n’est pas de bien faire le choix, mais d’entraîner son intuition ou sa capacité à sentir son intuition. Par exemple, j’entends 7/10 ou 3/10, peut-être que je vais me tromper, mais plus je me pose de questions, plus je vais arriver à sentir les subtilités entre un 3, 6, 8, 9 ou 10/10.

La quatrième clé, c’est de la tester sur des petites choses. Le meilleur moyen de développer l’intuition, c’est de le tester par exemple sur des plats au restaurant, sur un chemin ou sur des choses où l’enjeu est faible.

Il faut être centré. « Centré » veut dire que vous ne répondez pas à l’illusion de gagner ou perdre par rapport au choix A ou B. « Être centré », c’est réaliser la perfection de la vie et l’intérêt de développer sa gratitude parce que quand on est dans la gratitude, on n’est pas dans la peur de perdre ou dans le fantasme de gagner ; on est seulement là, dans l’instant présent et connecté à la vie. C’est dans ces instants présents qu’on a les meilleurs messages de l’intuition.

L’idée, c’est d’équilibrer ses perceptions et de les tester sur les choses qui ont peu d’enjeux ; ensuite, progressivement développer sa gratitude jusqu’à équilibrer ses perceptions pour des choses qui ont plus d’enjeux. À force de le faire, vous allez avoir de plus en plus d’intuition pour des choses qui ont de l’enjeu.

Avez-vous remarqué qu’il est plus difficile d’avoir des intuitions justes pour les gens que vous aimez parce que vous êtes émotionnel ? Vous avez envie de gagner et éviter de perdre. Mais à l’inverse, pour des choix qui vous concernent moins, vous allez plus entendre les voix de l’intuition. D’où l’intérêt de rajouter comme une clé bonus le fait de travailler et de développer votre gratitude.

La cinquième clé pour développer votre intuition, c’est d’écouter l’impulsion. Celle-ci peut être de différentes formes.

L’impulsion peut se manifester par la chaleur qui monte ou qui baisse – c’est le fait d’avoir froid ou chaud -. Si vous avez chaud, c’est un « oui », c’est plus vers une direction ; par contre, pour le froid, c’est un « non ». Quand c’est un « oui », le corps part souvent vers l’avant ; tandis que quand c’est un « non », le corps part souvent vers l’arrière. Cela peut être le corps qui se contracte, qui est souvent un « non », ou qui se détend, pour souvent un « oui ». Cela peut être une ouverture au niveau du visage -qui est souvent un « oui » – ou une fermeture du visage. Cela peut être un niveau de certitude qui baisse ou qui monte.

Écoutez l’impulsion de votre corps et comment il vous répond. Votre ventre vient-il de se serrer ou de s’ouvrir ? Est-ce que votre niveau d’énergie monte ou descend ?

Au début, vous allez vous dire que vous n’y arriverez pas. Mais la clé, c’est de vous tromper. Trompez-vous, testez plusieurs choses, écoutez. L’objectif, ce n’est pas de faire de bons choix. L’exercice, c’est d’apprendre une nouvelle langue comme l’anglais, le russe, l’italien, etc. Il faut du temps, s’exercer et faire des erreurs.

Quand je dis « il faut », ce n’est pas une forme de pression, mais pour dire que cela fait partie du chemin.

À force de faire des expériences et d’évaluer les messages qui viennent, je vais de plus en plus distinguer les voix à l’intérieur de moi,  entre la voix du mental – une voix qui a peur de perdre ou de gagner – et la voix du coeur – une voix de sagesse qui me donne une direction -.

C’est d’ailleurs un bon moyen de faire la différence. La voix du mental te dit : « Tu devrais faire ceci parce que tu vas gagner cela. Tu devrais faire ceci pour éviter de perdre cela. » La voix du coeur ne répond pas à ce genre de question, elle dit seulement : « Fais ceci. »

Souvent, tu as le coeur qui dit une chose, et la tête qui t’en dit une autre : « Attention, si tu fais cela, il y a tel gain ou telle perte. » Tu sais que tu es dans le coeur quand, au moment où tu as la réponse, tu ne te poses plus de questions.

Je ne parle pas du fait d’avoir une réponse de son coeur et d’avoir peur après un mois, c’est autre chose. Je parle du fait que quand tu as la réponse de ton coeur, à ce moment-là, tu n’as plus de questions à poser, tu le sais.

Cela veut dire que tant que tu ne sais pas, il y a deux choses : soit tu n’as pas assez travaillé ta capacité à écouter – la réponse est là, mais tu ne l’entends même pas -, soit ce n’est pas encore le moment de décider, alors il s’agit de décaler la prise de décision pour mieux entendre l’intuition – tu n’as peut-être pas assez d’éléments et d’expériences vécues pour pouvoir vraiment choisir -.

La sixième clé pour développer l’intuition, c’est de se demander a posteriori. J’aime l’idée de travailler sur le long terme. J’ai un choix, j’essaie d’écouter mon intuition, j’inspire, j’expire, je laisse le message du corps venir et je choisis. Suis-je à 100 % sûr que c’est le bon choix ? Des fois oui, mais la plupart du temps non. Mais j’aime bien me demander a posteriori si c’était une intuition ou non. Et souvent, a posteriori, on arrive à savoir.

Pour mon cas, je me fouette plus, je me dis seulement que j’ai appris quelque chose. Cela éduque mon corps et mon système à mieux sentir la voix du coeur au lieu de la voix mentale.

Je vais vous rajouter une septième clé bonus – on l’a déjà dit, mais je veux insister -, c’est le fait d’être aligné. Cela veut dire que plus vous serez dans la gratitude, plus vous serez aligné dans vos perceptions, et pas dans le fantasme d’avoir ou de ne pas perdre, mais vous êtes centré. Plus vous êtes là-dedans, plus c’est facile d’écouter l’impulsion de votre coeur et savoir ce qui est important pour vous.

Je vous invite à être dans la gratitude et dans le coeur, et à équilibrer vos perceptions.

Résumons ce qu’on a vu ensemble.

La première chose, c’est d’écouter votre voix intérieure. Pour l’instant, vous écoutez et vous voyez ce qui se passe. On ne l’a pas dit, mais c’est très important d’avoir des espaces de silence pour écouter (dans la nature, dans la douche, passer du temps seul). Dans ces moments-là, vous allez avoir suffisamment de silence pour entendre cette voix qui vous parle.

La deuxième chose, c’est que l’intuition s’exprime sous différentes formes. Étudiez votre façon d’avoir des intuitions.

La troisième clé, c’est de mesurer sur 10. Vous prenez le choix A, vous l’évaluer et lui donnez une note Y/10 ; et vous faites la même chose pour le choix B.

La quatrième clé, c’est de tester sur des choses qui ont peu d’enjeux comme le restaurant, le chemin, etc. Vous n’avez pas de pression et c’est un bon moyen de s’exercer.

La cinquième clé, c’est d’écouter l’impulsion du corps. Est-ce que cela monte ou  descend ? Est-ce que votre énergie monte ou descend ? La position du corps va-t-elle vers l’avant ou vers l’arrière, se contracte ou s’ouvre ? Je trouve passionnant d’apprendre le langage de son corps.

La sixième clé, c’est de se demander a posteriori – après – pour éduquer dans un deuxième temps, dans le but de travailler pour le long terme. Selon moi, était-ce l’intuition ou le mental ? A posteriori, vu que souvent c’est fait, on n’est plus dans la peur de l’enjeu, donc on a la réponse si c’était la voix du mental ou non. Cela permet de développer « le muscle de l’intuition ».

La septième clé, c’est de s’ouvrir à l’amour de sa vie, de notre vie et de la terre. Développez votre gratitude et équilibrez vos perceptions. Vous arriverez de plus en plus à écouter votre intuition parce que vous n’êtes plus dans la peur du gain ou de la perte, vous n’êtes plus dans l’enjeu.

Si cette vidéo vous a parlé, cliquez sur le bouton « j’aime », partagez-la un maximum. Dites-moi en commentaire ce qui vous inspire et les questions que vous vous posez sur la saison 4 des vidéos.

On va se revoir très prochainement pour une autre vidéo sur un autre sujet.

Je vous dis à très vite ! On avance ensemble.

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This