1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

COMMENT DÉVELOPPER UNE BONNE COMMUNICATION | 8 ÉTAPES

Le pouvoir de communiquer, de savoir expliquer ses idées, est un pouvoir immense. Votre vie peut être changée grâce à des idées bien exprimées : cela peut vous ouvrir des portes, vous aider à mieux gérer une relation. Mais le pouvoir de la communication n’est pas inné. C’est une compétence qui s’apprend et s’entretient. Parfaire sa communication avec les autres est un choix, une attitude .
Voyons ensemble comment développer une bonne communication en 8 étapes.

1/ Être à l’écoute

Si vous souhaitez devenir un bon communicant, la priorité est de savoir bien écouter. Bien s’exprimer viendra ensuite, de manière naturelle.

Vous remarquerez que lors d’une conversation, nous avons tendance à concentrer notre attention sur ce que l’on s’apprête à exprimer, plutôt que sur ce que notre interlocuteur est en train de nous dire. Pourtant, une personne qui se rend compte qu’on l’écoute vraiment se sentira à l’aise et nous fera plus facilement confiance. La conversation et donc la relation seront facilitées, d’autant plus qu’une personne qui se sent écoutée écoutera à son tour lorsque ça sera à vous d’exprimer vos idées.


En effet, se concentrer et être pleinement à l’écoute de la personne qui nous parle n’est pas donné à tout le monde ; la plupart d’entre nous ne fait qu’entendre. Il est important de savoir différencier « entendre » et « écouter ». Ecouter vraiment quelqu’un demande trois types d’écoute complémentaires : l’écoute auditive, l’écoute visuelle et l’écoute kinesthésique. Cela signifie qu’il faut prendre en compte la communication verbale (les mots employés), la communication non verbale (l’attitude du corps, la gestuelle) et la communication para verbale (l’intonation, l’énergie donnée à travers la voix). Votre capacité à vous concentrer sur ces 3 points lors d’un échange va vous permettre d’être à 100 % disponible et attentif, ce qui rendra la conversation beaucoup plus agréable pour la personne en face et facilitera vos relations.

Etre à l’écoute est primordial, c’est le point de départ de toute communication.

2/ S’ouvrir à l’autre

Le deuxième point clé pour développer une bonne communication est de vous ouvrir à votre interlocuteur. Il est important de mette son coeur au service de l’autre, de véritablement souhaiter être attentif à la personne que l’on a en face de soi, de désirer être dans une relation d’écoute. Il faut que la démarche soit honnête, sincère afin que la discussion soit agréable pour soi, pour l’autre, et donc bénéfique à la relation qui est en train de se construire.

Une bonne communication sera toujours favorable à une bonne relation.

3/ Etre capable de poser les bonnes questions

Un bon communicant doit être capable de poser des bonnes questions. C’est ce qui va permettre à la relation d’évoluer dans le bon sens. Il est fondamental de poser des questions qui font avancer les choses, qui amènent votre interlocuteur à résoudre un problème ou bien à atteindre un objectif important pour lui. Des questions qualitatives qui s’intéressent réellement à l’autre font office d’entonnoir et permettent de faire émerger ce qui inspire la personne.

Prenons l’exemple d’une personne que vous venez de rencontrez, qui revient d’un voyage en Asie et qui n’a pas apprécié son séjour. En tant que bon communicant, vous pouvez lui demander plus en détails ce qui ne lui a pas plu : était-ce la culture locale, la nourriture, les paysages, la météo ? Les réponses peuvent être très diverses. Si vous souhaitez vous intéresser à votre interlocuteur, il faut être capable d’amener des question précises qui vous permettront d’entrer un peu plus dans son univers. Cela l’amènera lui-même à s’interroger sur le sujet, chose qu’il n’avait peut-être pas encore faite jusqu’à présent.

Une personne à qui l’on pose des questions pertinentes se sentira inspirée et sera par conséquent inspirante. Et si elle se sent inspiré grâce à vous, elle vous trouvera alors vous aussi inspirant. Vous saisissez la mécanique ? Même une personne qui aura pris la parole pendant la majeure partie de votre conversation pourra vous trouver inspirant. Vous n’aurez fait que poser quelques questions ciblées, mais c’est justement ces quelques questions bien senties qui auront fait évoluer la conversation et donc la relation.

Il est indispensable d’affiner votre art du questionnement.

4/ Être authentique dans sa démarche

Soyez authentique. Peu importe la manière dont vous allez aborder une personne, peu importe la phrase d’accroche que vous allez utiliser… On a tendance à se poser beaucoup de questions avant d’aborder quelqu’un : est ce que je vais le déranger ? Vais-je être trouver les bons mots ? Alors qu’il n’y a en réalité ni bons mot, ni bons moments.

L’essentiel être d’être sincère dans votre démarche, c’est la meilleure manière pour que la conversation démarre de manière simple, bienveillante et naturelle. Communiquer de manière authentique et honnête permet d’entendre vraiment l’autre et d’être entendu par lui. Une discussion saine ouvre la porte à un dialogue beaucoup plus profond et à une véritable écoute. Ouvrez-vous aux autres, des intentions positives seront toujours bien accueillies.

Lancez-vous, tout simplement.

5/ Se souvenir de son intention de départ

Gardez toujours en tête votre intention initiale. Dans une conversation, il se peut qu’il y ait des points de friction, un malentendu, ou bien la conversation peut tout simplement s’éloigner du sujet de départ de façon très naturelle. Dans ces moments là, souvenez-vous de l’intention que vous aviez initialement mise dans cette relation, dans cette discussion. Cela peut être d’apprendre à connaître une personne plus en profondeur, de lui apprendre quelque chose en particulier, etc.

Peut importe votre objectif et votre intention de départ, gardez-les toujours dans un coin de votre tête tout au long de votre conversation pour tenter de ne pas vous en éloigner. Si vous vous en écartez, se le remémorer vous permettra de vous réorienter au bon endroit de manière très naturelle et de recentrer la discussion.

6/ Savoir reformuler pour mieux se comprendre

Dans une relation, il peut y avoir des quiproquos parce que vous avez mal compris ce que votre interlocuteur souhaitait vous dire. Vous pensez très certainement avoir saisi, mais ce n’est pas toujours le cas. Savoir reformuler, réexpliquer avec vos mots ce que vous pensez avoir compris vous évitera des malentendus. Cela vous permettra de bien intégrer ce que la personne en face veut vous dire, et lui donner à elle la possibilité de confirmer -ou non – que vous avez saisi ce qu’elle souhaite exprimer.

Le message que vous recevez peut être très différent du message qu’elle a émis : nous comprenons un message selon notre éducation, nos valeurs, notre culture et nos habitudes. Notez bien qu’il y aura souvent une différence entre ces deux messages, le message émis et le message reçu.

Reformuler vous permettra de capter les informations clé de la conversation et d’avancer dans la bonne direction.

7/ Définir un objectif et savoir pourquoi on échange

Pensez à bien déterminer ce que vous attendez d’une discussion avant de la démarrer. Sachez pourquoi vous parlez, définissez votre objectif et celui de votre interlocuteur : vous serez ainsi beaucoup plus performant dans votre communication et irez à l’essentiel plus rapidement. Les objectifs d’une conversation peuvent être très variés : inspirer, faire rire, obtenir un avis, donner des informations, etc.

Lorsqu’on connaît son objectif et qu’il a été clairement défini avant de démarrer l’échange, on communiquera de manière beaucoup plus efficace. On ne parle pas de la même manière à une personne que l’on veut divertir qu’à une personne à qui on souhaite transmettre des informations, ni dans le verbal, ni dans le non verbal. Un objectif bien défini permet au cerveau de savoir de quelle manière il doit communiquer.

Avec un objectif clair et un message exprimé de la bonne manière, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que tout se passe pour le mieux.

8/ S’adapter à l’autre et à son mode de communication

Nous avons chacun une façon de parler qui nous est propre. Nous avons tous différents langages (auditifs et visuels), différentes valeurs. Instinctivement, nous communiquons avec les autres de la manière dont nous aimerions qu’ils communiquent avec nous. Savoir ce qui est important pour l’autre, de quelle manière il s’exprime, de quelle façon il voit les choses, sont autant d’éléments qui nous permettront de nous adapter à lui et de communiquer avec lui de la manière la plus efficace. Comprendre ce qui se passe dans la tête de votre interlocuteur et ce qui se joue pour lui lors de votre échange va vous aider à accorder vos violons et à faire en sorte qu’il soit présent au maximum dans la conversation.

Vous l’aurez compris, développer une bonne communication demande une vraie stratégie, et cela passe par plusieurs points clés. Si l’on combine l’ensemble des éléments que nous venons de voir ensemble : savoir écouter et s’ouvrir à l’autre, poser les bonnes questions en étant authentique, se souvenir de son intention de départ et savoir pourquoi on échange, savoir reformuler et s’adapter à l’autre, on développera une communication beaucoup plus enrichissante, et plus efficace. Que ça soit lors d’une discussion personnelle ou professionnelle, essayez de mettre en place ces différentes actions. Vous vous rendrez compte que la qualité de vos relations ira en s’améliorant.

On avance ensemble.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This