1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,70/5 sur 427 votes)

Loading...

Comment être plus confiant ? – #WUC 157

Bonjour à vous! Ici David Laroche de la série Wake Up Calls votre rendez vous quotidien pour secouer et booster votre vie.

Aujourd’hui on va aborder le thème de la confiance en soi et comment vous pouvez en huit clés être plus confiant.Comment vous pouvez être à l’aise en toute circonstance et devenir la personne que vous avez envie de devenir alors déjà avant que vous fermiez la vidéo. La confiance en soi pour moi s’adresse à tout le monde, que vous soyez confiants ou que vous ne le soyez pas, que vous soyez timide ou hyper à l’aise je pense qu’en tant que champion du monde ou en tant que débutant de la confiance on peut développer notre confiance. Je vous invite à mettre de la valeur sur chacune des clés en vous demandant, non pas à ce que je l’essaye mais est-ce que je les pratique ou est ce que je peux les pratiquer davantage. Je sais qu’au fond de vous réside un potentiel qui peut s’exprimer davantage, je sais qu’au fond de vous, vous pouvez faire tellement plus que ce que vous faites aujourd’hui. L’intention de cette vidéo c’est de vous aider à révéler cet homme ou cette femme que vous êtes au fond qui est confiant et qui peut réaliser ses rêves grâce à la confiance. Je suis fasciné déjà par la question de qu’est ce que c’est la confiance en soi, en anglais self confidence veut dire self soi, con avec en latin et fidence la foi c’est à dire avec la foi en moi-même c’est quand j’ai tellement la foi que peu importe ce qui va se passer je sens que j’ai les ressources en moi pour faire face à ce qui va arriver, alors on observe qu’il y a deux types de confiance en soi, la confiance qui est conditionnelle et la confiance qui est inconditionnelle, la confiance conditionnelle c’est celle qu’on acquiert par la répétition, celle qu’on acquiert à force de répéter la même chose, la même action en boucle jusqu’à acquérir une compétence, par exemple peut être qu’au travail ou à l’école vous étiez pas à l’aise à faire telle ou telle tâche mais qu’à force de la faire vous êtes devenu à l’aise voire même que vous n’avez même plus à y penser pour la faire, c’est ce qu’on appelle de la confiance par répétition, la confiance conditionnelle et donc la condition c’est de l’avoir fait suffisamment de fois, par exemple je suis à l’aise à faire des vidéos parce que j’en suis à plus de 1000 vidéos en français et en anglais et en même temps je fais entre 100 à 200 interventions par an de conférences, des séminaires partout dans le monde donc parler pour moi est devenu confortable par la répétition d’accord et on peut acquérir quoi que ce soit par la répétition c’est déjà un super axe à comprendre c’est que finalement quoi que ce soit que vous avez envie de pouvoir maîtriser si vous vous y entraînez et si vous le répétez suffisamment de fois. Vous finirez par être à l’aise et c’est un premier niveau de confiance qui est intéressant parce que déjà il sécurise et qu’il suffit d’être un minimum travailleur, un minimum impliqué et investi pour savoir que vous pouvez être confiant pour quoi que ce soit dès lors que vous travaillez ça c’est le premier type de confiance.

Le deuxième type de confiance qui est encore plus fascinant c’est la confiance en soi inconditionnelle, c’est finalement peu importe qui va se passer, peu importe le sujet, les circonstances, les gens face de moi, peu importe les probabilités qui puissent émerger il y a quelque chose en moi qui me dit que j’ai les ressources pour faire face à ce qu’il va t’arriver, même plus grand encore je dirai que c’est une confiance en soi inconditionnelle de niveau 2, c’est j’ai la foi qu’il existe dans la vie exactement tout ce qui me faut pour grandir et réussir, la foi que ce qui m’arrive est là pour me faire grandir, je ne parle pas d’une foi religieuse, je parle d’une foi en la vie, ça peut être une foi même en l’être humain, une foi en la science d’accord, qu’on se comprenne c’est vraiment l’idée que tout ce qui m’arrive est là pour m’élever, est là pour me supporter, me soutenir, me supporter en anglais support, et quand je comprends ça, ça a un autre niveau de confiance parce que je peux même me lancer dans ce que je ne sais pas faire encore et me dire que quelque part ça se passera exactement comme ça doit se passer et que je grandirai de ça et l’intention de cette vidéo c’est surtout de vous aider à développer cette confiance inconditionnelle que je passe tant de temps à développer pour moi et avec les personnes que j’accompagne, il faut savoir que je suis quelqu’un à la base qui était très timide, mal dans ma peau, j’avais beaucoup de mal à être devant une caméra, à parler aux gens, je faisais ce qu’on appelle un burn in, c’est à dire que c’est l’inverse d’un burn out où ça se voit c’est à dire que j’avais envie de me suicider et je ne m’aimais pas, j’étais dans un masque c’est à dire que on n’aurait jamais pu deviner que j’allais mal parce que je disais toujours ça va alors qu’au fond de moi j’enchaînai d’ailleurs les angines, j’étais très très mal et je détestais ma vie et les autres, je ne comprenais pas les interactions entre les êtres humains et je trouvais qu’il y avait beaucoup de violence, beaucoup de violence en moi, beaucoup de violence entre les enfants, les ados et voilà, je ne me trouvais pas à la hauteur aussi pour tout un tas de choses donc cette confiance je l’ai d’abord acquis par la répétition je me suis entraîné, entraîné, entraîné à parler aux inconnus, à parler aux gens et c’est un premier niveau de confiance qui est vraiment riche parce que j’ai commencé à pouvoir faire des choses que je ne pouvais pas faire avant et ça m’a aidé à développer cette confiance inconditionnelle parce que je me disais que finalement par la répétition je voyais qu’à chaque fois par la répétition, je pouvais devenir à l’aise donc j’ai commencé à développer l’idée que même si je ne suis pas à l’aise, je finirais par être à l’aise donc c’est une sorte de paradoxe qui me faisait dire que même si je ne le suis pas je finirais par l’être parce que je peux travailler et donc je pense que ce premier type de confiance conditionnelle elle est intéressante surtout pour démarrer pour vous montrer qu’en travaillant et en répétant vous pouvez y arriver et le meilleur moyen de se rendre compte c’est même pas par le futur, c’est par le passé, c’est de réaliser toutes les choses qui vous paraissaient inconfortables que vous arrivez à faire aujourd’hui, faites moi la liste des choses que vous avez réussies à maîtriser par la répétition d’accord, maintenant voyons comment faire pour développer cette confiance inconditionnelle, la première chose c’est par la physiologie, faites en sorte de vous tenir le plus souvent possible droit, de respirer calmement, d’avoir un visage détendu, les muscles détendus parce que plus vous allez avoir une physiologie c’est à dire une posture, un corps qui aide à faire tourner l’énergie de la confiance plus ça sera facile, les études montrent que justement rien que de fermer les épaules de courber et contracter le plexus solaire, d’arrêter de respirer change complètement la biochimie de notre corps, les émotions c’est de la chimie, la confiance est une émotion qu’on acquiert par de la chimie donc je peux me sentir de la confiance mentale mais si mon corps il tire vers le bas et si je ne prends pas soin de ce corps là eh ben je vais avoir beaucoup de mal à développer la confiance. donc je vous ai donné des bases mais il y a aussi l’alimentation, le sommeil, tout ça va favoriser un sentiment de confiance en soi, plus j’ai des réussites plus je vais capitaliser sur des réussites et croire que je peux réussir et créer le sentiment de confiance, donc c’est un système de pleins de petites briques la confiance en soi, là je vous en donne quelques une importantes pour vous aider à commencer à travailler, je vous invite si vous voulez aller beaucoup plus loin à participer à mes séminaires pour vraiment vivre une transformation de l’intérieur et goûter à cette confiance inconditionnelle.

La deuxième chose que je voudrais vous donner c’est une question très simples et si j’étais confiant et si j’étais davantage confiant et ça va mobiliser le pouvoir de votre imagination parce qu’on ne peut pas arrêter une question, rien que le fait de vous demander et si j’étais davantage confiant comment ça serait, vous créez une porte dans votre système nerveux et vous ouvrez la brèche à un nouveau vous, vous permettez à votre cerveau de considérer le futur différemment que le présent, vous permettez à votre cerveau d’imaginer un futur différent, et vous permettez de devenir confiant, demander-vous régulièrement comment ça serait si vous étiez davantage confiant peu importe que vous le soyez déjà, voyez plus grand, visez plus haut et pour ça fermez les yeux et passez du temps à vous imaginer, investissez des heures dans le mois, des minutes par jour à vous imaginer confiant en chaque situation, plus vous le ferez plus vous allez réorganiser totalement votre cerveau et les connexions neurologiques, la confiance est un mix entre la biochimie de votre corps et les croyances qu’il y a au niveau de vos pensées, c’est chimique plus pensées qui déterminent la majorité des émotions que vous faites tourner dans votre corps, si vous avez complètement une autre réorganisation neurologique ça sera dur pour vous de ne pas expérimenter la confiance donc investissez du temps comme un sportif à imaginer le-vous du futur confiant.

La troisième chose c’est la force de l’intention, posez l’intention d’être plus confiant et le pouvoir de l’intention marche encore mieux quand on ne sait pas comment ça va se faire et en lâchant prise, posez l’intention de laisser émerger un nouveau vous confiant chaque jour de plus en plus, chaque matin fermez les yeux, respirez, ancrez vous à l’intérieur de vous-même et posez l’intention d’être plus confiant, posez l’intention de vous surprendre vous-mêmes et soyez patients les choses se feront sur la durée et sur les mois sur les années et comme une plante qui grandie, vous vous étonnerez à voir que vous êtes tellement plus confiant que la veille et pour ça vous avez besoin de patience et de temps parce qu’on ne voit pas une plante grandir dans l’instant, on la voit grandir par contraste entre l’avant et l’après donc c’est la même chose avec l’intention c’est vous donner une direction vers qui vous avez envie de devenir et votre cerveau va conspirer en concréation avec la vie pour vous permettre de devenir cet homme ou cette femme confiant ou confiante, vous pouvez le faire vraiment vous pouvez être confiant, je ne m’aurai jamais imaginé moi même pouvoir être à l’aise devant cette vidéo à vous parler comme je le fais maintenant et c’est ça qui est bluffant avec le cerveau c’est qu’on peut devenir plus que ce qu’on imaginait pouvoir devenir dans le passé, vous pouvez vous surprendre à révéler un nouveau vous à chaque seconde de votre vie.

la quatrième chose essentielle c’est de cultiver les victoires et de célébrer les victoires, faites en sorte de lister toutes les victoires de votre vie, les moments où vous avez été confiants et faites ça en fermant les yeux et en vous replongeant physiologiquement, plus vous allez replonger les pensées et le corps dans les souvenirs de victoires de votre vie plus vous permettrez d’avoir la biochimie c’est à dire l’émotion qui tourne à l’intérieur de vous associée à ces moments de victoires, parce que ce que vous êtes est le fruit de ce que vous êtes le plus souvent, si vous faites tourner souvent de la tristesse, vous serez souvent dans la tristesse parce que ça serait la norme pour vous, notre corps fonctionne par addiction et fait émerger le plus souvent possible ce qu’on fait tourner souvent, donc faites en sorte de faire tourner le plus souvent la confiance en soi même dans des situations où vous n’avez pas spécialement besoin, comme un sportif qui s’entraîne tous les jours, comme vous qui vous brossez les dents tous les jours, votre brossage de dents à partir de maintenant ça sera de faire en sorte à chaque instant avec vos amis, vos enfants, vos parents de faire tourner la confiance et comment, prenez un papier et listez les victoires de votre vie et repensez-y et connectez-vous à ça jusqu’à sentir que c’est énorme pour votre système respirez pareil, bougez pareil, tenez-vous pareil et vous verrez que vous allez révéler le nouveau vous confiant, vous pouvez le faire, je vous dis vous pouvez le faire, vous pouvez être plus confiant que ce que vous êtes aujourd’hui, et si ce que je vous dis vous étonne, vous surprend, vous avez l’envie de me critiquer, allez y mais cette vidéo il ne s’agit pas de moi, il s’agit de vous, il s’agit de vous de votre désir d’être plus confiant, de votre désir d’être à nouveau vous.

La cinquième chose c’est de regarder les personnes confiantes, mettez votre attention sur ce que vous aimez, la physique quantique nous dit qu’on développe ce qu’on regarde, on développe ce qu’on voit plus je mets mon attention sur ce qui est magique chez les gens confiants plus je crée par neurones miroirs les neurones que j’ai besoin pour être confiant, donc au lieu de regarder les gens qui sont timides regardez les gens confiants, regardez les à la télé, à la radio et modélisez, inspirez vous de leur énergie, sentez que vous êtes ce qui vous inspire ce qui vous inspire est en vous parce que vous ne pouvez pas être inspiré par quelque chose à l’extérieur qui n’existe pas en vous, vous êtes donc finalement le reflet de ce que vous aimez à l’extérieur, c’est ça qui est extraordinaire, autorisez vous à accepter qu’est-ce que vous aimez chez les autres existe en vous, si vous aimez mon énergie par exemple ou si vous aimez l’énergie de quelqu’un d’autre c’est parce que ce que vous aimez chez moi existe en vous, vous ne m’aimez pas moi, vous vous aimez vous, c’est vraiment important la confiance en soi se développe aussi par le fait de prendre soin de soi chaque petit geste que je fais par amour pour moi en termes d’alimentation, de conversation quoi que ce soit que je fais pour moi c’est un moyen d’honorer mon système, d’augmenter mon estime de soi et par ricochet ma confiance en moi, je vous invite vraiment à prendre soin de vous dans votre façon de parler, de bouger, de respirer parce qu’il n’y a rien de plus beau que l’être humain qui décide de prendre soin de lui-même, qui d’autre que vous peut décider de vous valoriser, qui d’autre que vous peut décider de bien parler, qui d’autre que vous peut décider d’agir correctement vis-à-vis de vous-même, prenez soin de vous, vous êtes un joyau et faites en sorte de prendre soin de ce joyau, comportez-vous avec vous-même comme un bon parent bienveillant et vous verrez ce qui va se passer.

Maintenant, la septième chose que je voulais vous dire c’est sortez de votre zone de confort à chaque fois que vous vous permettez de faire un pas en dehors de votre zone de confort c’est à dire faire des choses que vous ne faites pas d’habitude, vous êtes obligés de stretcher votre système et de créer des connexions que vous n’aviez pas d’habitude, vous êtes obligé de développer quelque part la confiance conditionnelle mais à force d’étendre du territoire, à force de faire ce que vous ne faites pas d’habitude, à force de vous considérer pouvoir faire des choses autrement, à force de faire ça, vous allez vous surprendre à être à l’aise là où les autres sont dans l’inconfort, faites en sorte chaque jour de faire ce qui vous fait un peu peur, faites en sorte de faire des choses qui vous font un tout petit peu peur, à la frontière entre le chao et l’ordre, à la frontière entre le sens et le non sens, à la frontière entre ce qui vous soutient et ce qui vous challenge parce que si vous faites ça, vous vous permettrez d’ouvrir un espace où vous allez explorer un nouveau vous, chaque nouvelle action dans un espace d’inconnu laisse émerger une partie de vous que vous ne connaissiez pas encore, faites le par amour pour vous, étendez du territoire, devenez un conquérant de la confiance en soi, devenez quelqu’un qui conquit les espaces d’inconforts pour faire en sorte qu’ils deviennent confortables.
Et enfin, la huitième chose que je voulais vous dire, soyez vous-même parce que finalement la confiance c’est quoi, la confiance c’est être soi-même, la confiance c’est s’aimer tellement que peu importe finalement que j’y arrive, que peu importe que je réussisse, que peu importe que je sois critiqué ou non, si je m’aime le reste n’a pas d’importance, donc aimez-vous, aimez-vous à maximum et donnez-vous de l’amour, je sais que ce terme peut peut-être vous paraître bizarre ou perché mais qui d’autre que vous peut vous donner de l’amour, ça n’aurait pas été bizarre d’aimer notre conjoint ou notre conjointe eh ben ça nous ne paraitra plus bizarre à partir de maintenant de nous aimer au minimum autant que la somme de toutes les personnes qu’on aime à l’extérieur, faites en sorte de vous aimer parce que c’est juste ça être soi-même dès que je prends le masque et je le vire et je l’enlève, je suis libre qu’est ce qui pourrait se passer une fois que je suis moi même ben je suis justement.

Si cette vidéo elle vous parle, s’il vous plait cliquez sur le j’aime, ça me permet de voir quelles sont les vidéos qui vous plaisent et d’aider YouTube à propager mes vidéos mais surtout le plus important encore partagez la vidéo, cliquez sur les boutons de partage Twitter et Facebook et diffusez là à maximum de monde, une vidéo peut impacter une vie et une vidéo peut aider quelqu’un à être plus confiant et c’est une belle épreuve de confiance que d’osez partager une vidéo sur la confiance, vous pouvez le faire, maintenant rappelons-nous que 1- la confiance en soi elle est conditionnelle et inconditionnelle et je que peux développer les deux en même temps, que la physiologie est importante pour le bien être, ma posture, ma respiration, mon sourire comment je me tiens que je peux me poser la question 2- et si j’étais confiant et si j’étais à l’aise comment ça serait d’imaginer le moi du futur, 3- de poser l’intention d’être plus confiant chaque jour et le faire le matin, 4- de cultiver les victoires, de les remémorer et de les réhabiter à chaque seconde pour cultiver la biochimie du moi confiant, 5- de regarder et de poser les yeux sur ce les gens qui ont confiance et de modéliser de m’inspirer d’eux, 6- de prendre soin de moi et d’avoir des actes d’amour vis-à-vis de moi même, 7- de sortir de ma zone de confort et de conquérir l’espace d’un confort pour devenir confortable dans l’endroit où ce n’est pas inconfortable pour les autres, faites en sorte de faire des petits pas régulièrement plutôt que des grands pas de temps en temps et enfin soyez vous-même et rappelez-vous qu’être confiant c’est s’aimer dans sa partie ombre et sa partie lumière et c’est reconnaître que quoi qu’il arrive je vais grandir et ça fera au moins grandir les autres donc maintenant rappelez-vous on avance ensemble et je vous dis à très vite.

0 commentaires

Share This