1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Comment faire durer son couple ?

https://www.youtube.com/watch?v=GXUDI05YEi8

Penses-tu que le but premier du couple est de te rendre heureux ?

Sais-tu comment faire fonctionner ton couple sur le long terme ?

Enfin es-tu avec ton / ta partenaire pour les bonnes raisons ?

Avant même de comprendre comment faire en sorte qu’une union fonctionne, il te faut saisir la fonction de cette union ?

La décision de fonder ou continuer une relation avec un partenaire est souvent malheureusement biaisée par des fausses croyances. De ses croyances naissent de fausses espérances qui mènent inévitablement à de vraies frustrations.

Le couple est lié à nos instincts les plus primaires, c’est donc un fondamental qui participe à notre équilibre.
Ne pas comprendre le sens qu’il a ou te méprendre sur son objectif est l’une des plus grosses erreurs que tu pourras faire.

Si tu veux aller plus loin, tu peux consulter cette vidéo qui te parle des 5 erreurs qui t’empêchent de réussir.

Les réponses au bon fonctionnement du couple sont complexes, subtiles et variées.

J’espère que la vidéo ci-dessus t’aidera à avancer vers une vie de couple épanouie.

Comment faire durer une belle relation de couple ? 

Avancer en couple, c’est mourir et naître ensemble. Le propre pour qu’un couple réellement fonctionne dans la durée, il s’agit de… 

Comment faire durer son couple ?

L’erreur, c’est de se dire : « On s’aimait il y a 20 ans, ou il y a 10 ans, ou il y a 3 ans, et donc on doit rester ensemble parce qu’on s’est aimé un jour, parce que ça a été sincère un jour. » Le truc, c’est que, qui tu es aujourd’hui et qui est ta femme ou qui est ton mari aujourd’hui, c’est complètement différent. Le propre, pour qu’un couple réellement fonctionne dans la durée, il s’agit de, quelque part, décider de se remettre en couple à plein de moments de la relation. Un couple, ce n’est pas réellement, tu vois un contrat qui a été figé pour 30 ans ou jusqu’à la fin de la vie, même si c’est ce qui est dit officiellement le jour du mariage. Pour qu’un couple marche, c’est plus un CDD que tu renouvelles à l’infini. C’est-à-dire que tu dis : « J’ai encore envie d’avancer avec toi, mais pas parce qu’on était d’accord il y a un an, parce qu’on est d’accord aujourd’hui. »

Donc, si après trois ans, mon conjoint ne me soutient pas dans ma démarche, peut-être qu’il y a une question plus profonde qui est que ce n’est pas la bonne personne pour moi, maintenant, aujourd’hui et que peut-être, je ne suis pas la bonne personne. Maintenant, l’idée, si on aime la personne, c’est de donner une chance à cette relation et donc il y a plusieurs choses qu’on peut faire. Et il y a plusieurs erreurs qu’on peut éviter.

La première, c’est de comprendre que c‘est plus facile d’être la personne qui change que de voir son conjoint changer. Et donc, il y a un bel exercice d’empathie, en se mettant à la place, dans les yeux de son mari, en se disant : « Attends, moi, je me suis mis en couple avec une personne qui avait telle vie, tel mode de vie » et c’est elle qui décide de peut-être arrêter le salariat, qui décide de se mettre à une vie où on ne compte plus les heures, où on n’a plus de vacances ou on a une insécurité financière. Il faut se mettre à la place de l’autre. Elle n’a pas décidé. C’est d’autant plus dur et ça demande de se mettre vraiment à sa place pour pouvoir créer un dialogue. L’erreur des gens, c’est qu’ils veulent que l’autre les comprenne, mais ça ne marche pas comme ça dans la vie. Jamais personne ne se mettra à ta place si tu ne te mets pas à sa place d’abord. C’est à moi, vu que c’est moi qui change et c’est moi qui perturbe l’écosystème, de dire : « Écoute mon chéri, je me mets à ta place. Je comprends que ce que j’ai envie de mettre en place ça perturbe notre sécurité financière, peut-être que les enfants ne pourront plus avoir la colonie de vacances cette année. Peut-être qu’ils n’auront plus de cadeaux comme ça. Peut-être que tu aimais qu’on passe du temps ensemble le jeudi soir et ça va être difficile et je me mets à ta place. J’imagine que c’est extrêmement difficile pour toi. J’aimerais savoir ce que tu vis et comment tu le vis, ce que tu ressens. » Et je vais d’abord laisser l’autre parler.

Simon Sinek dit : « Leaders speak last, leaders eat last », c’est-à-dire en gros, je vais parler à la fin, je vais être compris à la fin. Donc je vais passer du temps à laisser mon mari, ma femme, m’exprimer sur ce qu’il ressent, sur ses peurs, ses frustrations. Première étape.

Après ça, je ne m’exprime toujours pas et je vais dire : « OK. Voilà quel rêve j’ai et j’aimerais voir comment on peut le rendre compatible ensemble. Et qu’est-ce qu’on peut construire pour que ça te corresponde ? »

Et là, je vais essayer de séparer ce qui est de l’ordre de l’indispensable pour moi, et ce qui est de l’ordre du négociable pour moi. Et l’erreur qu’on fait souvent en couple, c’est de mélanger tout et c’est dur, c’est de dire en fait, parce que j’ai créé une image de ma vie rêvée et je la contrains à l’autre. Mais c’est normal que l’autre soit en résistance.

Donc, il s’agit de me dire dans ce que j’imaginais de ma vie idéale, peut-être que dans les 15 trucs que j’ai marqués, il n’y en a que trois qui sont vraiment non négociables pour moi et les 12 autres, tu peux jouer, tu vois. Peut-être que je me dis je vais faire un tour du monde, mais en fait, le vrai truc, ce n’est pas le tour du monde, j’ai envie de voyager et peut-être que je ne suis pas obligé de faire un tour du monde d’une traite qui, forcément, perturbe mon mari ou ma femme. Et peut-être qu’en fait, c’est aussi bien pour moi de le faire par un mois, tous les trois mois, et c’est plus compatible à ce que souhaite mon mari ou ma femme. Et pour ça, il est peut-être OK de faire un pas vers moi. Mais il n’y a aucune raison qu’il fasse des pas vers moi si je ne fais pas des pas vers lui. C’est à moi d’avoir l’exercice d’empathie puisque c’est moi qui perturbe le statu quo, c’est moi qui change le modèle du monde. 

Faut-il donner sa place à son conjoint ? 

Comment faire durer son couple ?

Non, c’est à lui de prendre sa place aussi, parce que sinon, là on va dans le mur. Si je commence à avoir la posture de c’est moi qui dirige la relation, du coup, je dérègle la relation, elle est censée être plus ou moins à un même niveau. Non, on est plus comme deux associés et on a des désirs différents en tant que deux associés. Donc, ce n’est pas je lui donne de la place, c’est qu’à la limite, je lui permets de la prendre. Mais lui donner, c’est déjà dans l’idée, j’ai inversé la posture. Je ne veux pas être avec un enfant. Je veux être avec une femme qui la prend, sa place. Et la prendre, il y a forcément une part de douleur. Il y a une part de résistance. Ce n’est pas censé être facile non plus pour mon mari ou pour ma femme. Je dois créer un espace pour, et on doit dialoguer.

Ce dialogue, c’est OK, c’est normal qu’il soit conflictuel jusqu’à tant qu’on arrive à se dire : « Yes ! Tous les deux, dans cette vision, on arrive à trouver quelque chose qui nous plaît à tous les deux. »

Avec ma chérie, typiquement, on se disait : « Mais est-ce que ça va être compatible ? Est-ce qu’on va arriver à trouver un truc qui nous plaît à tous les deux ? » Et ça nous faisait peur. Mais on a continué de communiquer plein de fois. Plein de fois, c’était conflictuel et jusqu’à tant d’êtres capables de dire : « Ben moi, mon top trois, c’est ça, ben mon top trois, c’est ça. » Et essayer de se dire, en étant créatif. Parce que l’erreur, c’est que souvent on n’est pas créatif, on ne connaît qu’une manière de réussir. On veut que ça soit comme ça.

Mais à force de discuter et d’être créatif, on s’est dit : « Tiens, et si on allait dans cette direction ? Toi, tu en penses quoi ? » Et à un moment donné, on s’est dit : « Eh ben, tiens, tous les deux, ça a l’air de nous, correspondre et ça a l’air de nous plaire. »

Mais ce n’est pas moi qui ai fait le boulot pour ma femme. Elle a su la prendre, sa place. Elle a su me confronter et elle a su me dire non. Elle a su me dire : « Si on part là-dedans, je te quitte. »

L’erreur des gens, c’est qu’ils y créent une relation qui est complètement déséquilibrée. Mais ce n’est pas censé être confortable de se remettre d’accord et de se réaligner. Mais les gens ont une telle addiction au confort qu’ils pensent que l’inconfort égal problème. Il s’agit d’être empathique pour l’autre. Il s’agit de clarifier ce qui est important pour moi. Il s’agit de discuter, jusqu’à trouver une vision qui est commune et on se dit : « Tiens, j’ai envie de la tester. » Et ensuite c’est, je fais des petits pas, c’est-à-dire que je mets en place un projet qui est petit et je crée une boucle qui est courte.

C’est-à-dire, petit projet de test, par exemple un petit voyage, et ensuite on discute ensemble : « Comment c’était pour toi ? C’était quoi tes zones de résistance ? » Et progressivement, on va itérer comme ça. Ce sont des itérations, donc des boucles, et on va juste, au bout d’un moment, peut-être trouver ce qui est important pour nous. Mais si après trois ans, à vraiment communiquer, à vraiment faire ma partie, et j’ai une personne à la maison qui ne fait que critiquer mon projet, eh bien peut-être que je ne suis pas avec la bonne personne. Et là, c’est une autre discussion de pourquoi on reste ensemble, en fait. 

Être soutenu mais être aussi challengé

Comment faire durer son couple ?

Ta femme ou ton mari n’est pas censé être dans le soutien 100 % du temps. Parce que c’est le rôle du mari et de la femme de te challenger. Le but du couple n’est pas d’être heureux. Tant que les gens auront comme idée du couple, le couple d’Hollywood, qui est que le couple est censé te rendre heureux, ils vont être dépressifs. La dépression, c’est quoi ? C’est je compare ma vie avec une vie, que je pense comment elle devrait être. Et dès que j’ai un moment où je me sens moins bien, vu que je pense que je devrais être tout le temps heureux, du coup, je me dis : « Je ne suis pas bien » et il n’y a rien de mieux pour être pas bien que se répéter que tu n’es pas bien. Tu vois une maman qui accouche, elle ne se dit pas que c’est censé être agréable.

Et la question n’est pas est-ce que c’est agréable ! 

La question, c’est est-ce que ça a du sens d’avoir un enfant. Le jour, et je n’espère pas, où les mamans se diront que c’est un problème de souffrir pendant l’accouchement, on a un vrai problème pour l’humanité. Non, elles se disent : « C’est beau d’avoir un enfant ! » Point final. Et le problème, c’est que les gens voudraient que ce soit la même chose. Ils veulent accoucher d’un projet, mais ils ne veulent pas vivre l’accouchement. Les gens voudraient, mes finances, ma notoriété et ma réussite, mais ils ne se rendent pas compte. Là, j’ai fait deux jours d’école de coaching, c’est-à-dire que je forme des coachs. J’ai fini le soir, je suis défoncé, j’ai mal aux jambes, je ne suis pas bien. Mais les gens ne veulent pas ça. Ils ne veulent pas ce que c’est de faire une vidéo avec le coeur et d’avoir 1000 personnes qui me disent que je suis une grosse merde.

Des gens qui me disent que je suis nul, des gens qui disent que je ne suis pas bien, je suis méchant, je suis con, je suis ignorant. Les gens, ils voudraient aller au paradis, mais ils ne voudraient pas passer par tout ce que ça implique. 

Ne pas chercher que du confort

C’est vraiment un slogan chez les Marines : « Tu ne peux être prêt à aller au paradis que si tu es prêt à passer par l’enfer », et c’est vraiment ce truc-là, il n’y a rien de pire pour être déprimé que de chercher à une vie de confort. Tu n’es pas censé avoir une vie de confort. Tu veux déprimer ? Cherche à avoir les abdos de Cristiano Ronaldo sans faire les abdos.

Et tu vas être déprimé. Et tu vas te lever le matin et te dire : « Mais comment ça se fait que je n’ai pas d’abdos ? » Mais tu ne fais pas d’efforts. Le problème, ce ne sont pas les efforts. Le problème, c’est est-ce que les efforts que je fais ont du sens ? On est dans une société où on a créé un truc. Là, on est dans l’ère de il faut être tout le temps dans le plaisir. Ben voilà. Et du coup, en même temps qu’on cherche le plaisir, on a une génération de dépressifs.

La clé n’est pas la recherche de plaisir. La clé est la recherche de ce qui a du sens pour moi. Le couple n’est pas censé être un générateur uniquement du plaisir. C’est censé être un générateur de croissance. Parfois, je vis des moments intenses de plaisir avec ma femme.

Parfois, elle me challenge. Parfois, elle me dit que je joue trop petit. Parfois, elle me dit que je me trouve des excuses. C’est ma meilleure coach et c’est pour ça que je l’aime. Je ne l’aime pas parce qu’elle est agréable. Je l’aime parce qu’on grandit ensemble. Je l’aime parce qu’on fait un voyage. Un voyage n’est pas censé être agréable. Il est censé être les deux. Il n’y a que sur le papier que les voyages sont agréables.

C’est pour ça qu’il y a plein de gens, d’ailleurs, qui dépriment en voyage. Ils se sont créé un voyage idyllique sur le papier. Ils partent en voyage, retard des avions, ils rencontrent des gens de mauvaise humeur. Et c’est ça la vie. Et quand tu arrives à kiffer la vie, quand elle ne paraît pas facile, là, franchement, tu es libre. Tant que tu n’aimes pas quand c’est dur. Tant que tu n’aimes pas quand tu échoues, tant que tu n’aimes pas quand tu es critiqué, c’est une prison.

On a préparé tout un processus avec Timmy et Quentin. On n’a jamais autant bossé là-dessus, jamais ! Et on n’a jamais autant foiré. C’est dur, mais quelque part, c’est drôle. Quand tu arrives à apprécier quelque part ça et apprécier quand ça marche, ça devient magnifique. Mais jouer à un jeu et vouloir que gagner, le jeu devient très dur.

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé une formation complète et gratuite Les 10 pré-requis à la réussite.

Vraiment 10 choses que si tu les fais et si tu les pratiques, ça va changer ta trajectoire de vie, mais pas de 10 %. Ça va faire passer ta vie de là, à là.

Et en plus de ça, on verra ensemble 10 schémas internes limitants qui t’empêchent de réussir sans même que tu en aies conscience. Clique sur le bouton qui apparaît juste là.

Cette année, c’est notre année. 

Pour aller plus loin, voici 2 vidéos pour faire avoir une couple de dingue :

0
0
votes
Évaluation de l'article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Maintenant la partie plus importante : VOUS!!

Votre opinion est ce qui a le plus de valeur à mes yeux.

 

Alors que retenez-vous ? Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Share This