1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3,00/5 sur 354 votes)

Loading...

Comment grandir SPIRITUELLEMENT ? – WUC #224

 

 

Bonjour à vous. Je suis David Laroche.

J’espère que vous allez bien !

Bienvenue dans la saison 4 des #WakeUpCalls, une série pour booster et inspirer votre vie.

Aujourd’hui, voyons un thème qui s’appelle : « Comment grandir spirituellement ? » et on va voir ce que j’appelle : « La spiritualité ».

On entend beaucoup de choses autour de la spiritualité. Sachez que dans cette vidéo, cela va être concret, cartésien et rassurez-vous, je ne vais pas faire des incantations ou quoi que ce soit. On va seulement être concret et droit au but.

Déjà, j’aimerai vous dire qu’à l’origine, je n’étais pas spécialement ouvert par rapport au thème de la spiritualité et dès que j’entendais les gens prononcer ce mot, je me disais : « Oulala ! C’est quelqu’un de perché ou d’étrange ou quoi que ce soit ».

Pour moi, la spiritualité, c’était, soit pour les gens perchés ou alors pour la religion. Et la raison pour laquelle je me suis ouvert à cette notion, c’est le fait d’avoir rencontré ou étudié des personnes qui m’ont inspirées.

Steve Jobs dit que c’est important de se sentir connecté à quelque chose qui est plus grand que soi.

Il y a beaucoup d’études sur le sujet qui parle des personnes qui ont, soit aucune connexion à quelque chose qui est plus grand, ou des personnes qui ont, à l’extrême une connexion à quelque chose qui est plus grand.

Dans le cas premier, c’est la personne qui pense qu’elle est toute seule sur cette terre, il y a rien d’autre qui se passe et il n’y a aucun ordre qui nous dépasse derrière cela. Et l’autre personne qui pense que tout est lié à au-delà d’elle.

En fait, les études montrent que dans les deux extrêmes, les personnes ne sont pas très épanouies et heureuses. Parce que dans le premier cas, la personne vit beaucoup d’événements qu’elle ne comprend pas. Elle se sent démunie par rapport à l’immensité de l’humanité et de cet univers. Et dans l’autre cas, la personne, elle n’a aucun pouvoir et c’est uniquement Dieu, la vie et l’univers qui décident tout pour elle.

Les personnes qui sont assez centrées, c’est-à-dire qu’à la fois, elles sentent qu’elles ont du pouvoir et en même temps, elles sentent qu’il y a quelque chose qui les dépasse.  Ne serait-ce que l’influence de la cosmologie, des planètes, du magnétisme, de tout ce qui se passe autour de nous, des autres personnes, de l’épigénétique, c’est-à-dire l’activation de notre environnement sur les gènes qu’on a et de se rendre compte qu’à la fin on a du pouvoir.

En même temps, il y a des choses qui me dépassent. Finalement, ceux sont les personnes qui sont les plus épanouies qui sont les plus heureuses

Donc, je vais cadrer la spiritualité dans l’idée de se sentir connecté à plus grand que soi. Cela peut être la science, la religion, la vie, l’univers ou tout ce que vous voulez.

En soi, vous pourriez me dire : « Je crois aux dragons » et je vous dirais : « très bien ».

La seule question que je vous poserai, c’est : « Est-ce que cela te donne de l’énergie et est-ce utile pour toi ? »

Avant, je venais d’un parcours très scientifique. Donc, j’aurais tout questionné en mode : « Est-ce que c’est vrai ou faux ? » Et je me rends compte que dans les croyances, c’est trop compliqué de savoir ce qui est vrai ou faux. Passons plutôt de ce qui est utile ou ce qui ne l’est pas, ce qui vous donne de l’énergie ou pas.

Donc, voyons six clés ensemble.

Clé n° 1 : Apprendre à aimer

Pour grandir spirituellement, c’est le fait « d’apprendre à aimer ». C’est de se rendre compte que chaque fois que j’ai quelqu’un que je rencontre, qui me titille, met en colère et me rend triste ne peut me mettre en colère et me rendre triste que parce qu’il active quelque chose en moi.

On a à peu près 2800 traits de caractère et on les exprime tous. On est altruiste, égoïste, courageux, feignant, déterminé, peureux, calculateur et innocent. On est tout ce que vous voulez, manipulateur et on a tous les traits de caractère. Et on peut se faire croire qu’on ne peut être que lumière sans ombre, héros sans vilain et que Dieu sans diable, mais, la réalité c’est qu’on exprime tous les traits de caractère. Et c’est un fantasme qui est véhiculé autour de nous et dans la société : qu’on ne peut être qu’un pôle sans l’autre pôle.

Donc, pour grandir spirituellement, c’est de se rendre compte que tout ce qui se passe dans notre vie : agréable ou désagréable et que cela soit lié aux autres ou à nous-mêmes, ou à des évènements extérieurs comme la météo, tout nous apprend à aimer. Si vous voulez grandir spirituellement, mettez de la valeur là-dessus.

Clé n°2 : Apprendre à observer

Si vous voulez grandir spirituellement, c’est : « d’apprendre à observer ».

Vous observez autour de vous, vos réactions, comment votre corps réagit, votre respiration et comment l’énergie elle circule en vous ?

On a un exemple cliché, Jean-Claude Van Damme dit : « Be aware » alors, je pense qu’il a pris d’autres produits et qui font que les livres qu’il a lu sont certainement très intéressants et il les retransmet d’une manière qui est très étrange. Mais, en soi, si on passe la formulation un peu étrange de Jean-Claude Van Damme, si on passe la forme dans le fond et dans le contenu, il dit quelque chose de très intéressant. C’est que : « si tu veux grandir spirituellement, tu dois prendre conscience de plus de choses, tu dois ouvrir les yeux et pas seulement regarder la vie dans un prisme qui est très serré. »

Observer, c’est soit observer les autres en permanence pour illustrer quelque chose. Si tu vois ta vie bloquée par rapport à l’espace et au temps, c’est-à-dire que tu vois sur un espace et un temps qui est très réduit, quand tu vis une difficulté, tu vas regarder juste là, maintenant, et ce qui vient de se passer.

Par exemple, on te licencie et tu vois un espace physique, c’est-à-dire toi et la personne qui te licencie, et tu vois seulement toi et la personne qui te licencie dans un espace de temps qui est très réduit, qui est juste maintenant. Mais quand tu prends conscience plus largement, dans l’espace et dans le temps ; tu te rends compte que finalement, ce n’est pas que cette personne qui te saoule chez elle ; étrangement, cela te renvoie des choses de ton passé et de ton enfance. Cela te renvoie à d’autres interactions avec d’autres hommes ou d’autres femmes et qu’étrangement, dans le temps tu te rends compte que c’est quelque chose qui date de plus loin.

Tu ne vois plus l’interaction comme un problème. Tu es en train de te rendre compte que, dans l’espace et dans le temps, c’est une opportunité pour toi et pour les autres.

Alors, cela veut dire quoi dans l’espace et dans le temps ?

Dans le temps, cela veut dire que le problème que tu viens de vivre à l’échelle de 5 mn, c’est un problème. Mais à l’échelle de 30 ans, est-ce que tu peux en faire une opportunité, inspirer tes enfants et transmettre des choses aux autres ? Oui !

Et maintenant, à l’échelle de l’espace, c’est-à-dire pas seulement toi, mais, le département, le pays, le continent et la planète. Est-ce que tu peux faire des cadeaux de ce qui t’arrive pour d’autres personnes ? Est-ce qu’il existe d’autres personnes qui vivent la même difficulté que toi dans ce monde ?

Maintenant, imaginons espace et temps réunis. C’est-à-dire : « Est-ce que tu peux transformer ce qui t’arrive en opportunité pour toi sur les 40 prochaines années et à l’échelle de l’humanité ? Est-ce qu’il existe une personne dans les 40 prochaines années que tu peux inspirer avec ce qui t’arrive ?» Oui !

Quelque part j’ai joint les deux. C’est ma troisième clé, c’est « de tout transformer en opportunité et d’apprendre à grandir. »

Clé n° 3 : 
Tout transformer en opportunité et d’apprendre à grandir

Pour moi, si vous voulez grandir spirituellement, c’est d’apprendre à grandir dans chaque situation de la vie. La vie vous aime, vous apprend et vous donne des leçons. Il y n’y a aucune raison que la vie nous donne d’autres choses tant qu’on n’arrive pas à aimer ce qu’elle nous donne.

Donc, apprenez à grandir et à tirer des leçons de chaque chose que la vie vous donne.

Je ne crois pas en cette vision, des fois, biaisée de la spiritualité « qu’on ne peut être qu’un pôle sans l’autre pôle ». On sera toujours ombre et lumière, chaos et ordre, soutien et challenge, héros et vilain. Et le paradoxe, c’est que plus on aime les deux parties, la partie forte et faible en nous, la partie lumineuse en nous et la partie qu’on veut cacher, qu’on aime les deux polarités, plus on s’ouvre et plus on s’aime.

Comme dit Einstein : « L’amour, c’est la synthèse et la synchronicité des opposés ». Cela veut dire qu’amour, c’est « attraction et répulsion. » Donc, t’aimer toi-même, c’est t’aimer dans ce qui est brillant et dans ce qui ne l’est pas.

Les gens peuvent prétendre qu’ils ne sont qu’heureux et pas tristes, déterminés et pas peureux, mais c’est faux ! Même les gens qui écrivent des livres sur le sujet du bien-être et du développement personnel. Et pour avoir interviewé plus de 250 personnes sur le sujet et avoir mangé chez eux dans leur salon, je peux vous garantir que certains ont un discours qui est différent en privé que ce qu’ils disent en public. Pour certaines personnes, ils ont même écrit des livres qui ont été vendus à des millions d’exemplaires, leur vraie vie démontre des choses différentes de ce qu’ils enseignent.

Je ne veux pas dire que ce qu’ils disent sont faux et n’ont pas de valeurs. Cela a énormément de valeur et souvent, c’est biaisé parce qu’ils ne montrent qu’une partie de l’équation. J’ai de la tristesse, peur, colère, parfois je ne m’aime pas c’est dur, parfois je suis feignant, je suis critique,  et parfois je suis peureux. J’ai tous les traits de caractère et plus vite je m’aime pour les deux, plus vite je grandis.

Clé n°4 : Sortir de l’illusion du gain et de la perte

La quatrième chose, si vous voulez grandir spirituellement, c’est «  de sortir de l’illusion du gain et de la perte ». C’est-à-dire que, finalement, quoi qui se passe vous gagnez et vous perdez, il y a une loi chimique, mécanique, électrique, physique que vous avez appris : « rien ne se perd, rien ne se crée ; tout se transforme. » Une des lois pour grandir spirituellement, c’est de se détacher et de se rendre compte que finalement, tout est une question de changement de forme.

Quand tu perds une opportunité, tu perds une forme. Tu ne perds pas vraiment quelque chose parce que tu peux perdre ici et au même degré, gagner ailleurs. Quand tu perds quelqu’un que tu aimes ou un animal, tu souffres parce que la personne que tu aimes  et la forme disparaissent.

Mais, ce qui était important pour toi vis-à-vis de cette personne, dans ton cœur, elle peut rester jusqu’au dernier jour de ta vie. Tu peux ressentir plus d’amour pour quelqu’un qui est décédé et parfois même, tout au long de sa vie quand elle était vivante.

Donc, cela montre bien qu’il y a une partie de nous qui, quelque part, transcende l’illusion de nos sens, nos cinq sens, qui perçoivent du gain et de la perte.

Peut-être que quand vous m’entendez, cela peut vous sembler bizarre ou perché. Sachez que si je prends le temps, aujourd’hui, de faire une vidéo sur ce sujet-là,  j’ai conscience que quelqu’un comme moi, il y a quelques années, il se serait dit : « Oulala ! C’est bizarre comme sujet, mais c’est parce que cela transforme une vie. »

Clé n°5 : La vie vous aime, vous aide, vous soutient et veut vous aider à grandir.

Aujourd’hui, la science avance énormément sur le sujet de la spiritualité et ce qui est important surtout de comprendre, c’est de se rendre compte que considérer, et c’est ma cinquième clé, « que la vie vous aime, vous aide, vous soutient et veut vous aider à grandir. » C’est une magnifique croyance ! Et que même si elle était fausse, même si j’étais à côté de la plaque et si c’est un pur délire, en attendant, entre deux versions de moi, celui pur cartésien qui dit : « Je n’y crois pas » et qui pense que tous les problèmes de la vie ne sont que des poisses et l’autre qui crois que tous les problèmes de sa vie peuvent être un cadeau et comme dit Einstein : « Il y a deux types de personnes dans la vie, ceux qui pensent que rien est un miracle et ceux qui pensent que tout est un miracle. » Donc, les deux ont raison. Il y en a seulement qui sont plus heureux. Je préfère faire partie de ceux qui sont dans le délire de croire que la vie nous aime que ceux qui sont dans le délire de croire qu’ils ont de la chance, qu’ils peuvent apprendre et qu’ils peuvent construire à partir de ce qui leurs arrivent, que ceux qui sont dans le délire de croire qu’ils n’ont pas de chance et que la vie est dure et que c’est seulement comme cela.

Clé n°6 : Etre quelqu’un d’ancré dans la matière

J’aimerai arriver sur ma dernière clé – il y en aurait beaucoup d’autres sur la spiritualité, c’est un sujet qui est passionnant. Beaucoup de personnes pensent que spiritualité, c’est se détacher de la matière, l’argent, d’un métier et c’est d’être juste lumière. Non.

Pour moi, je pense que si on a un corps physique, si on est là sur cette terre, on a un cerveau et si on peut apprendre des choses, c’est pour bâtir.

Je crois que le meilleur moyen d’être un être spirituel, c’est d’être quelqu’un d’ancré dans la matière, de comprendre et d’étudier la vie, d’étudier les sciences, la communication, les relations et de bâtir pour l’humanité.  

C’est bien de méditer et j’invite les gens à méditer. C’est bien d’avoir des moments de grâce via une prière pour ceux qui sont religieux ou via des exercices de gratitude pour d’autres personnes. Mais, à quoi cela sert d’avoir des moments de grâce si ce n’est pas pour en faire quelque chose pour l’humanité ?

Des fois, j’ai des clients. Ils viennent me voir et me disent : « Mon mari n’est pas spirituel » et je dis : « Mais qu’est-ce qu’il fait ? », ils me disent : « Il est entrepreneur et ne pense qu’à l’argent ». Je dis : « Mais il fait quoi comme business », ils disent : « Bah, il a 200 salariés ». Je dis : « Il n’est pas spirituel, alors qu’il permet à 200 foyers de manger, à 200 papas et mamans de donner à manger à leurs enfants et payer des études. Ce n’est pas spirituel ? »

Donc, je vous invite à faire partie des gens spirituels qui sont ancrés dans le sol, qui parlent normalement, qui ne cherchent pas à créer un personnage d’un cliché de Yu-Gi ou je ne sais pas quoi, qui bâtissent pour le monde, qui apprennent à s’aimer, à aimer les autres, et à reconnaître que la vie les aime.

Vous avez des talents, vous êtes nés avec des talents, vous êtes né avec un savoir artistique, avec une capacité d’observation et de raisonnement, avec de l’humilité et une simplicité, avec de la chaleur et avec un certain corps.

Imaginez sept milliards d’individus qui méditent, ce serait un peu ennuyant de vivre sur cette terre.

Donc, méditons, soyons inspirés et une fois inspirés,  bâtissons, avec les talents que la vie nous a donné, pour faire de ce monde, un monde qui nous correspond et qui nous inspire.

Il y a cette phrase de Will Smith qui dit : « Je veux, parce que j’ai vécu sur cette terre, que le monde soit meilleur ». Pas dans le sens de l’ego de « j’ai changé le monde », mais dans le sens de « j’ai un rôle à jouer » et vous avez un rôle à jouer.


Donc, voilà comment on peut grandir spirituellement.

Résumons ce qu’on a vu ensemble.

1- Apprenez à aimer, à vous aimer, à aimer les autres et voir qu’on n’est victime des personnes. Les autres nous font grandir !

2- Apprenez à observer, vous observer, à ressentir l’énergie qui circule à l’intérieur de vous, à regarder les choses autrement et monter votre sphère de conscience et vous rendre compte que ce n’est seulement pas l’espace et le temps qui est limité, mais, on joue sur une vie sur plusieurs dizaines d’années.

3- La troisième chose qu’on a vu, c’est d’apprendre à grandir, de tout transformer comme une opportunité de grandir et construire.

Et combien de fois je vois des gens qui se disent spirituels et ils se plaignent de leurs maris, de leurs femmes, de leurs patrons, de choses, du monde ou des personnes qui se disent : « Je n’aime pas l’argent » et ce sont les premières personnes à être les plus ennuyantes par rapport au sujet de l’argent. Donc, apprenons à grandir sur ce que la vie nous donne, à être humbles et voilà. La vie nous aime.

4- La quatrième clé est de « sortir de l’illusion du gain et de la perte » : quoi qu’il se passe, vous gagnez et vous perdez et vous vous rendez compte que c’est seulement de se détacher de la forme. Tout change de forme et de toute façon, la vie vous pousse à grandir même quand vos yeux perçoivent que vous êtes en train de perdre. Un échec comme une réussite, un rejet comme une attraction.


Le sentiment d’être seul peut amener, le fait de se sentir connecté à soi ou à d’autres personnes, il y a toujours cette balance et équilibre dans cette vie et c’est fascinant, vous avez plus de temps.

5- La cinquième chose dont on a vu plusieurs fois « se sentir aimé par la vie ». Regardez toutes les synchronicités comme dit Steve Jobs : « Tu collectes les points à la fin  de l’histoire et de réaliser qu’il y a plusieurs belles personnes dans ta vie et tu es profondément aimé.»

6- Enfin, c’est presque le plus important pour moi, être spirituel, c’est une fois qu’on est inspiré, bâtir, agir et contribuer dans des projets qui peuvent rendre ce monde un peu meilleur d’une manière ou d’une autre. Cela peut être via des vidéos ou des conférences, des films, votre talent d’observation ou via la comptabilité. Via, être un avocat, professeur ou un ouvrier, ce que vous voulez.

Donc, voilà. On peut en parler pendant des heures, vous avez de quoi grandir spirituellement et mettez de la valeur dessus. Désacralisons ce sujet où dès qu’on en parle c’est : “Ouh là, le mec est étrange.”

C’est comme si, pour être spirituel, il faut parler avec une voix étrange.  Non, non ! Tu peux parler normalement comme avec ta boulangère et être connecté à ton cœur et de te sentir bien ou quoi que ce soit. Et on parlera aussi dans les Wake Up Calls de l’ego qui est aussi un gros sujet avec beaucoup de pression.

En attendant, si vous aimez cette vidéo, je vous invite à la partager et diffuser un maximum autour de vous. Je fais ces vidéos parce que c’est une façon pour moi de vivre ma spiritualité et de contribuer à quelque chose de plus grand que moi et j’espère que vous aimez.

Mettez en commentaire ce que vous avez appris de cette vidéo. J’espère que vous aussi, vous mettez de la valeur sur le fait d’aborder cette spiritualité avec un côté concret et agissez pour vos rêves, les gens que vous aimez, pour vous, pour le monde et on avance ensemble !

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé la vidéo qui s’appelle : “Les cinq erreurs que la majorité d’entre nous font et qui vont nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite.” Une seule de ces cinq erreurs va t’empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux. Clique sur le lien dans la description, va voir la vidéo. C’est un indispensable.

Je te dis à très vite. On avance ensemble !

Cette année, c’est notre année. C’est parti !

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This