1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,67/5 sur 418 votes)

Loading...

Comment incarner le changement en 5 points – Le message de Gandhi partagé par David Laroche

Bonjour à vous ! Je m’appelle David Laroche. J’espère que vous êtes en pleine forme et que vous allez vraiment bien. Dans cette vidéo depuis Malaya, je voudrais vous partager ce que c’est selon moi : incarner le changement.

Je voudrais m’appuyer sur cette phrase de Gandhi que vous connaissez : « Be the change you wish to seen in the world », « Incarne le changement que tu veux voir dans le monde ». Je vais vous partager cinq façons de l’être.

Pour moi, la première façon d’être un exemple, d’être une source d’inspiration, d’être le changement pour les autres c’est de prendre soin de soi et de son corps. Je crois que ma première mission en tant qu’individu, en tant qu’être humain, c’est de prendre soin de ce que la vie m’a donné. Elle m’a donné des yeux, un corps, un véhicule qui va me permettre d’aller réaliser mes rêves et je vais prendre soin de ce véhicule. Je peux être un super pilote, si je ne prends pas soin de la Ferrari, je ne vais aller nulle part.

Ma première façon d’incarner le changement, c’est de prendre soin de mon corps au travers de l’alimentation, du sommeil, de la façon de parler, de massage, de sport, de la façon dont je bois pour que ce corps-là soi le plus en forme possible. Pour ma part, la natation fonctionne très bien pour moi. En tout cas, je vous invite à prendre soin de votre corps.

Plus votre corps sera en forme, plus vous allez irradier du positif, du constructif et vous allez inspirer les autres. J’imagine que vous avez déjà testé une journée ou vous étiez fatigué, de voir l’impact que cela a eu sur vos pensées, vos croyances, sur la façon dont vous percevez le monde et sur comment vous inspirez ou non les autres. Je me rappelle la fois où j’étais fatigué et du coup, j’avais tendance à aller voir chez ma chérie ce qui ne me plaisait moins alors que d’habitude, tout allait bien. Ou en tant qu’entrepreneur, que de petites choses devenaient des montagnes justes parce que j’étais fatigué. Du coup, cela va impacter les relations autour de moi. La première chose importante si je veux incarner le changement, c’est de prendre soin de mon corps. J’ai eu beaucoup de mal à le faire jusqu’à ce que ma chérie m’envoie un article de Richard Branson : si tu veux vraiment être un entrepreneur d’excellence, prends soin de ton corps, et cela va te permettre de durer dans le long terme. Voici la première façon de faire.

La deuxième façon pour moi d’incarner le changement c’est d’être un générateur de positif d’ondes constructives pour moi et pour les autres. Cela veut dire, dans un maximum de situations, de plus en plus souvent, par mon sourire, par mon énergie, par ma posture, par ce que je vais dire, par les mots que je vais choisir, par l’énergie que je vais dégager dans ma voix ou peut-être juste dans la façon de regarder quelqu’un que ma présence soit une opportunité pour les autres de se sentir bien. Cela peut être au restaurant, dans une boulangerie, dans n’importe quelles circonstances, j’ai envie de faire en sorte que ma présence soit un prétexte à positif. J’ai envie de faire en sorte que quand je rentre dans une pièce et quand j’y sors, finalement, il y ait plus d’énergie positive par ma présence. Ce n’est pas un jeu d’ego, J’ai juste envie que cette question qui est comment de vivre avec moi ? C’est comment d’être au contact de moi ? me permet de réaliser à quel point juste ma présence va pouvoir impacter les gens dans une direction ou dans une autre.

Le nombre de fois où je me sentais mal ou que quelqu’un se mettait à rire, j’étais presque en colère que quelqu’un soit en pleine forme. C’est fou l’impact de notre énergie intérieur et c’est fou l’impact de notre énergie intérieure sur les autres. Donc, pour incarner le changement, mon deuxième principe c’est de faire en sorte de plus en plus souvent, d’année en année, d’être un générateur de positif et non pas un générateur de pu sur les autres, ce qu’on a tendance à être quand on ne se sent pas très bien.

Mon troisième principe pour incarner le changement c’est de réaliser mes rêves. On a tous entendu qui nous ont dit : fais ce que je dis, mais non pas ce que je fais ! Et cela a donné quoi ? Pas grand-chose. Plutôt que de parler, des fois, juste réaliser ses rêves, juste être en train de le faire, cela nous aide davantage. Je vous invite à réaliser un maximum de vos rêves, non pas seulement pour vous, mais parce qu’en le faisant, vous allez pouvoir être une opportunité pour les autres. Les gens vont se dire : si lui ou elle peut le faire, je peux le faire.

Est-ce qu’il y a des gens que vous aimez : amis, parents, enfants, professeurs, enseignants, collègues, partenaires, chef d’entreprise, boss, peut-être des gens que vous managez où vous dites que si vous vous le faites, ils peuvent le faire. Cela c’est une chose qui est le plus fort pour moi et je pense que c’est la raison pour laquelle j’ai été choisi le 28 septembre 2015 pour introduire le petit fils de Gandhi sur scène à Paris et je vous invite à être là, cela va être énorme.

J’ai été choisi parmi toutes les personnes du développement personnel pour être la personne qui va le présenter sur scène et véhiculer le message de Gandhi. Je pense qu’il y a une raison, c’est que justement il n’y a pas un séminaire, une conférence que j’organise, une vidéo que je fais qui est quelque part relié à l’idée que ce je veux faire de ma vie va être un exemple pour les autres. Ce n’est pas un jeu d’ego, c’est juste un fait. Ce que je fais de ma vie va impacter les autres. J’ai la possibilité en réalisant mes rêves de montrer l’exemple à ma chérie, à mes parents, à tout un tas de personnes autour de moi.

Je vais vous partager un des moments qui était le plus fort de ma vie, c’est quand j’ai reçu un SMS de ma mère, il y a un an. Dans ce SMS, c’est marqué : mon fils, tu m’inspires et vu que tu m’inspires, je prends la décision de démissionner et d’aller réaliser mes rêves.

Pourquoi cela est arrivé ? Ce n’est pas parce que j’ai parlé, mais parce que je fais en sorte de réaliser mes propres rêves. J’avais le rêve de faire un one man show et j’ai réalisé ce rêve. J’avais le rêve d’apprendre l’anglais et je l’ai réalisé. J’avais le rêve de construire un programme 360 dans lequel je les coache, je les forme, je les suis, je les emmène dans un endroit vraiment inspirant comme là, et je suis en train de le vivre une troisième année, encore une fois avec eux. J’avais le rêve d’être invité par Anthony Robins, cela a été fait. J’avais le rêve d’interviewer des gens qui m’inspirent, c’est fait. De me former, d’être confiant, d’être en couple, tout un tas de rêve.

Donc, le fait de réaliser mes rêves, de transcender mes peurs, j’inspire des gens qui sont autour de moi qu’ils soient des amis, des clients, des parents, des partenaires en leur disant : si je peux le faire, tu peux le faire. Et cela c’est ma troisième façon d’incarner le changement, de réaliser un maximum de rêve, de réaliser ce qui me semblait impossible, j’adore l’émotion de réaliser quelque chose que je trouvais impossible et de le partager en disant :  » attends, je n’ai rien de plus que toi, je n’ai rien de plus que toi qui est derrière l’écran en train de me regarder, je juste comme toi avec un désir brûlant et bouillant de réaliser mes rêves et de t’inviter à faire pareil ». Si je peux le faire, tu peux le faire. J’hallucine de ma vie à 26 ans, je me détestais, j’avais envie de me suicider et aujourd’hui l’amour pour moi a quadruplé, j’ai une relation avec une femme que j’aime et tout un tas de choses qui a changé : ma relation avec mes parents, mes grands-parents, avec les gens, j’ai des amis que j’aime, j’ai des gens avec qui je travaille que vraiment je les aurais voulus en tant qu’ami avant. Ma vie a changé, si je vous le raconte c’est pour vous dire à quel point c’est possible pour vous. Troisième façon d’incarner le changement !

Pour moi, la quatrième façon, ce n’est pas la plus facile, mais qui pourtant fait une vraie différence. C’est d’être de transformateur de difficulté, un créateur de magie, quelqu’un qui prend les situations de sa vie, les difficultés de sa vie et qui en crée un cadeau pour soi et pour les autres. On a la possibilité de prendre ce que la vie nous donne et d’en faire un cadeau. Est-ce qu’il existe une difficulté dans sa vie où on va être le seul à la vivre dans la planète ? Non ! Cela veut dire que toutes difficultés qu’on vit va nous permettre d’être un exemple pour les autres, et peu importe ce que je vais vivre, vous pourrez vivre une faillite, un licenciement, d’être trompé, d’être attaqué, d’être critiqué, voire même des choses qui sont beaucoup plus « lourd » : un viol, être battu, volé… peu importe ce que c’est. Je ne suis pas en train de dire que c’est facile, ni que c’est agréable, ni que je le souhaite à quiconque, bien entendu, ce n’est pas du tout ce que je souhaite. Mais est-ce qu’on est les seuls à vivre ce genre de difficulté ? Non ! Donc, maintenant, si moi je me relève, est-ce que je vais pouvoir inspirer et partager à d’autres l’envie de se relever ? Oui ou non ? Eh bien oui ! Cela veut dire que finalement, les plus grandes difficultés de ma vie sont une graine pour me permettre d’être une ressource pour les autres. Je répète cette phrase : les plus grandes difficultés de ma vie sont en fait une graine qui me permette d’être une source d’inspiration et le changement pour les autres. J’ai la possibilité en utilisant les difficultés de ma vie, de grandir au travers de cela et du coup, partager aux autres que c’est possible de transformer cela.

Et pour moi, c’est le plus beau jour de notre vie, quand on se retrouve face à quelqu’un qui a eu la même difficulté que nous et que parce que nous on l’a transcendé et dépassé, on est en capacité de l’inspirer à faire pareil. Et je sais que cela vous est déjà arrivé d’inspirer quelqu’un qui vient d’avoir une difficulté que vous avez eue. Par vos mots, par votre présence, par votre ouverture de cœur, par votre certitude que oui, c’est possible de transcender. Vous l’avez aidé, vous l’avez guéri, vous lui avez permis de se révéler. Et là, vous avez été un exemple !

Le plus beau cadeau de ma vie, c’est quand je rencontre un jeune de 15, 17, 18, 20 ans, timide, mal dans sa peau, malade, qui a envie de se suicider, qui déteste sa vie et que par mes mots, par ma présence, par qui je suis, je l’aide en quelques minutes en quelques heures à faire ce qu’il m’a fallu des années à transformer.

Encore, il y a un mois à Rennes, il y avait un jeune de 18 ans, il m’a dit à la fin du séminaire de 3 jours, alors qu’il n’avait pas envie d’être là, alors que ce n’était pas vraiment une chose qu’il aime, « Écoute, personne ne m’a jamais parlé comme toi, personne ne m’a jamais compris comme toi, en 18 ans. Comment as-tu fait ? » La réponse, c’est parce que j’ai eu les mêmes difficultés que lui et que je les ai dépassés que je m’aime là-dedans, qu’aujourd’hui j’ai de la gratitude d’avoir été timide, mal dans ma peau, d’avoir été complexé, d’avoir eu du mal à passer à l’action, de ne pas croire en mes rêves avant, de croire que j’aillais faire quarante ans, toujours puceau de…, j’ai la gratitude de tout cela parce que grâce à cela, c’est ce qui fait qu’aujourd’hui il y a plus de 8 millions de personnes qui ont vu mes vidéos, même 10 millions avec les États-Unis, qu’il y a eu plus 30 000 personnes qui ont participé à mes stages, à mes formations, qu’on a reçu des milliers de témoignages de gens qui ont transcendé leur vie, simplement par mes mots, ma présence, non pas parce que je suis exceptionnel, mais simplement parce que j’ai assumé que les difficultés de ma vie, je pouvais en faire un cadeau pour les autres.

Une des personnes qui m’a aidé à le comprendre, c’est une interview d’un cancérologue, on lui demande : « mais, comment faites-vous, monsieur pour aider autant de personnes à transformer le cancer, à guérir du cancer, mais déjà même mieux vivre leur cancer ? » Là, il commence à avoir des larmes et dit : « Vous savez, ma mère a eu un cancer quand j’avais 8 ans. De 8 ans à 12 ans, j’ai vécu avec ma mère ! » Et là, quand j’ai vu cela, je me suis dit : « c’est évident ! Si je prends les difficultés de ma vie pour en faire un cadeau pour les autres, je deviens le changement, j’incarne le changement ! »

Qu’est-ce qui pourrait se passer dans votre vie si vous prenez chacune des difficultés de votre vie, dès qu’elles arrivent, qu’elle soit petite comme un retard, un petit oubli ou une erreur, n’importe quoi et de réalisé que c’est OK de faire des erreurs, de s’aimer là-dedans et d’être un exemple d’amour de soi pour les autres. Du coup, je deviens un égoïste, altruiste c’est-à-dire que je pense à moi, je réalise mes rêves, je me relève, je me redresse, je célèbre la vie et j’en fais quelque chose pour les autres.

Ma chérie, par exemple, vient de perdre quelqu’un qui est important pour elle, eh bien, elle va m’inspirer dans le faite qu’elle transcende et transforme le fait qu’elle ait perdu quelqu’un qu’elle aime. Est-ce que c’est ma personne sur terre à perdre quelqu’un qu’elle aime ? Non ! Est-ce que cela va m’arriver ? Oui ! Donc, dans sa faculté, sa capacité à irradier de la joie, à transcender, à être vecteur de changement, elle fait deux choses, trois choses même : un, elle se fait du bien, deux, elle me fait du bien et trois, elle honore cette personne qui finalement est décédé, et qui du coup, grâce à elle, je suis en train de faire cette vidéo. Cela fait ricochet, cela fait que finalement, elle inspire des gens. Et c’est cela pour moi le changement.

La cinquième chose, et je vais finir sur cette phrase de Gandhi : « Je suis cohérent quand ce que je dis, ce que je fais et ce que je pense sont alignés »  

Voilà pour moi ce que c’est « incarner le changement ».

En tout cas, j’ai hâte de vous retrouver le 28 septembre 2015 pour la première fois où Gandhi arrive en France, sur scène, le petit fils de Gandhi, le seul qui a été éduqué par Gandhi, et c’est un honneur d’être là pour vous pendant les 7 ou 8 minutes que je vais avoir sur scène, pour vous partager encore plus ce que c’est pour moi : « incarner le changement ».

Je vous réserve une surprise !

Là, ce matin, je faisais mon rituel et j’ai eu un flash de ce que je vais faire avec vous le 28 septembre.

En tout cas, Gandhi est une des personnes qui a transformé ma vie, impacté ma vie.

Ce qui est fou avec les citations, c’est qu’une citation, on peut la relire, la relire… toute notre vie, on la comprend mieux. Je pense que je n’ai jamais autant compris ce que voulait dire Gandhi quand il disait : « Incarne le changement que veut voir dans le vent ».

Finalement, on peut commencer avec soi ! Incarne le changement que tu veux voir chez toi ! Incarne le changement que tu veux voir chez tes amis ! Incarne le changement que tu veux voir chez tes enfants ! Incarne le changement que tu veux voir dans ta collectivité, chez ton boss, chez les gens que tu manages, chez tes clients, chez les gens avec qui tu travailles, avec tes prestataires, tes partenaires ! Incarne le changement que tu veux voir dans ta ville, dans ton département, dans ton pays, incarne le changement que tu veux voir dans ton propre pays, dans ton continent et dans cette planète et pourquoi pas dans l’univers, dans les milles prochaines années !

Parce que même, après ta vie, tes idées, tes actes, ce que tu as bâti et construis pour le monde, cela restera ! Ton corps ne restera peut-être pas, mais ce que tu auras fait pour toi, pour les gens que tu aimes et pour le monde, cela restera !

Incarne le changement que tu veux voir dans le monde !

Voilà le message que je voulais te donner et je suis vraiment heureux de vous retrouver ! Je vous invite à partager cette vidéo si vous l’aimez, s’il y a quelque chose dans cette vidéo qui vous a fait frissonner, qui vous a touché, qui vous a sensibilisé.

Mais tous ici, comme dit aussi Martin Luther King, Mandela, on peut être des exemples pour les autres, on peut être des sources d’inspiration pour les autres, on peut révéler notre lumière pour être des phares pour les autres.

À très vite ! Avançons ensemble !

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This