1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,50/5 sur 390 votes)

Loading...

COMMENT je faisais en sorte d’être en DÉFICIT à mes DÉBUTS – Le pouvoir du SUBCONSCIENT

Quand je faisais mes premiers évènements et que j’ai créé mon entreprise, même si j’arrivais avant des gens qui avaient envi de me voir et d’assister à mes conférences, je me débrouillais pour être en déficit chaque fin de mois. Et j’avais beau essayer tous ce que je voulais, les stratégies marketing et essayer de proposer mes services, je trouvais toujours le moyen d’être en déficit.

J’ai développé des outils et des technologies qui permettent de programmer le subconscient, c’est au moins 50% des résultats qu’on a.

L’impuissance apprise, elle est à la fois fascinante et perturbante. Le meilleur exemple de l’impuissance apprise, c’est l’éléphant. L’éléphant, il fait cette taille quand il est tout petit et tu prends une corde et tu accroches son pied, sa patte et tu l’accroches au bout d’un enclot et qu’est-ce qui se passe ? Eh bien, il se débat, il se débat dans tous les sens, il essaye de s’enfuir et à force d’essais, il se rend compte qu’il n’y arrive pas, il abandonne. Et là, il développe une croyance, dans son subconscient, qui est que quand j’ai une corde accrochée à ma patte, ça ne sert à rien que je m’épuise, je n’y arriverai pas. Sauf que la biologie fait qu’il va grossir et qui va plus que doubler sa taille, plus que doubler sa force. Il est adulte, tu l’accroches au bout d’une corde, tu ne l’accroches même pas au bout du même enclot, tu l’accroches au bout d’un caillou, juste pour qu’il y ait une petite pression de la corde, et il a appris que quand je suis accroché je ne bouge plus. Il pourrait largement déplacer l’enclot entier, mais il n’essaye pas parce qu’il a appris dans son subconscient : quand il y a une corde, je ne bouge pas. Et la personne qui ne regarde, elle va dire : c’est quoi le rapport entre l’éléphant et moi ? Le rapport, c’est qu’en fait qu’on fait pareil ! C’est qu’on a appris des choses de notre enfance qui était adapté par rapport à note environnement. Là récemment, j’ai pu rencontrer un homme qui est fascinant, qui est brillant, qui est inspiré, qui est missionné, qui s’appelle Bruce Lipton qui est un scientifique très reconnu. J’ai passé deux trois heures avec lui à San Francisco il y a un mois, il parle de la biologie des croyances, il parle de l’influence de ton environnement sur l’activation de tes gènes. Ça remet en question beaucoup de chose parce qu’avant on pensait qu’on était l’héritage de nos gènes. Sous-entendu, tu as des parents performants, tu vas être performant ; tu as des parents heureux, tu vas être heureux ; tu as des parents dépressifs, et bien pas de bol. Et lui ce qu’il dit, c’est plus complexe que ça, et c’est une super bonne nouvelle, c’est que tu as un héritage qui est génétique et tu n’es pas obligé de l’activer en fonction de ce que tu manges, de ce que tu bois, de ce qui tu côtoies, de là où tu vis, de tout ce qu’il y a autour de toi. Donc c’est scientifique, c’est démontré, on peut taper sur internet l’épigénétique et c’est super-intéressant parce que du coup, ‘les croyances que tu vas développer, elles sont le reflet de qui tu côtoies. » Sous-entendu, tu as développé des croyances face à un environnement donné à l’époque, qui étaient adaptées. Tu es né en période de guerre et tu as appris qu’un inconnu, c’est dangereux, est-ce que c’est utile ? Oui, c’est utile ; mais la guerre s’arrête, Et le problème, c’est que même si consciemment tu sais que la guerre s’arrête, ton subconscient il a appris un truc : inconnu égale danger. Et tu te dis, la guerre s’arrêtait depuis vingt ans, j’ai envi de créer mon entreprise, mais créer ton entreprise ça va demander à parler avec des inconnus, des gens dans la rue, peut-être aller pitcher ton entreprise. Et tu ne comprends pas, tu as beau faire des formations, tu as beau lire des livres, tu as beau dire j’ai envie, tu ne comprends pas, à chaque fois tu fais un pas en avant deux fois en arrière. Par exemple dans mon cas, mes parents ont divorcé quand j’avais deux ans, et ce que j’ai appris, c’est deux choses. Inconsciemment j’ai appris, argent égale conflit, puisque les seuls moments où j’entendais parler d’argent c’était mes parents qui me parlaient d’argent pour dire : « Tu demanderas ça à ton père, tu demanderas ça à ta mère. » Et donc, inconsciemment j’avais appris dans mon subconscient : les conflits sont générés par l’argent. Et j’avais appris aussi : être en couple génère de la douleur. Et donc, grandissant j’ai essayé de me mettre en couple et je ne comprenais pas, j’avais beau essayé de me mettre en couple, j’avais beau essayé de développer mon couple, que j’y arrive d’ailleurs ou non, je sabotais mon couple, parce que j’avais appris dans mon subconscient : couple égale danger. Et tout ce que ton subconscient a imprimé comme étant un danger, il va tout faire pour l’évite, pour te protéger. J’avais imprimé argent égale conflit, de sorte que quand je faisais mes premiers évènements et que je crées mon entreprise même si j’arrivais à avoir des gens qui ont envie de me voir et d’assister à mes conférences, je me débrouillais pour être en déficit chaque fin de mois. Et j’avais beau essayer tous ce que je voulais, les stratégies marketing et essayer de proposer mes services, améliorer mon coaching, me former au coaching, être brillant dans ce que je faisais, je trouvais toujours le moyen d’être en déficit. Et j’avais même un taux record de client qui se sentait, eux, pour le coup, très à l’aise de ne pas me payer ; parce que moi je n’étais pas à l’aise d’être payé. Parce que moi je n’étais pas à l’aise d’être payé, parce que moi je n’étais pas à l’aise d’être payé, c’est ce que j’avais imprimé : recevoir de l’argent, c’était la source de tous les conflits.

Je me suis fasciné sur comment tu travailles sur la partie subconscient même s’il y a plein de chose que tu peux faire, comme j’ai dit l’entrainement, changer la manière de respirer de te parler, et cœtera. Cette partie du subconscient, il faut qu’on la travaille parce que sinon, et bien tu ne comprends pas pourquoi tu as un pote qui fait la même formation que toi, il produit des résultats et pas toi, et il y a des grandes chances que ça soit lié à l’inconscient.

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé une vidéo qui s’appelle « Les cinq erreurs que la majorité d’entre nous font » et qui va nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite. Une seule de ces cinq erreurs va t'empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux. Clique sur le lien dans la description, vas voir la vidéo. C’est un indispensable, on se dit très vite. On avance ensemble. Cette année, c’est notre année. C’est parti !

0
0
votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Share This