1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (466,00/5 sur 4 votes)

Loading...

Comment parler devant un public ? – QDV#10

 

 

Bonjour à vous ! Ici David Laroche. Je vais pouvoir répondre à une nouvelle question de vie que je ne connais pas encore. La question de vie est : COMMENT ARRIVER A PARLER FACE À UN PUBLIC ?

C’est une belle question. Ce qui est intéressant c’est que demain nous allons être, à peu près, 150 à 160 personnes. Je vais pouvoir faire un séminaire de deux jours. C’est facile pour moi de le faire. Pourtant c’était extrêmement difficile il y a quelques années. Donc la première bonne nouvelle, c’est que si ce n’est pas évident pour vous de parler en public, c’est possible de faire en sorte que cela devienne évident un jour.

D’ailleurs j’aimerais vous raconter un petit peu d’où je pars par rapport à la prise de parole en public. Quand j’étais au collège et au lycée, je me souviens surtout qu’au collège on avait des oraux régulièrement. On devait préparer des choses et la prise de parole était la hantise pour moi. Je préparais tout le texte de ce que j’avais à dire. J’arrivais devant ma classe avec la feuille qui tremblait, j’avais du mal à lire, je transpirais et la feuille était toute trempée à la fin. J’avais de mauvaises notes parce que ce n’était pas terrible de faire une prise de parole en public en lisant ses notes pendant vingt minutes. Puis il y a quelque chose qui m’a aidé, c’était faire du théâtre. Au collège, cela m’a aidé à me rendre compte que si je travaillais autrement, si je respirais autrement, je pouvais être plus à l’aise. Je me souviens de ce jour où on avait un exposé au choix. J’avais décidé de faire un exposé sur les OGM. C’était un saut dans le vide. J’avais 15 ans et au moment d’aller passer en public, pour la première foisn je me suis dit :  » Ces notes, je les laisse sous mon bureau et je ne pars pas avec.  » Ce qui était incroyable pour moi, c’était : « Je vais lire toutes mes notes.  » à  » Je vais voir ce que cela fait de plonger dans l’inconnu.  » Le fait de ne pas avoir de note et de dire : « J’ai travaillé mon sujet.  » ; forcément, je devais pouvoir avoir des choses à dire. Ce qui est intéressant c’est que je n’étais jamais aussi bon à l’oral à cette époque, que le fait de me donner finalement plus aucune chance de revenir en arrière. Alors qu’avant, c’était la terreur, je restais collé à mes notes.

J’ai appris deux leçons dans cette période. La première c’est que, quand vous travaillez votre sujet et que c’est un sujet qui vous passionne, vous allez naturellement avoir envie de parler et avoir des choses à dire. La deuxième c’est que savoir se lancer dans l’inconnu va vous permettre d’accéder à des ressources qui vous dépassent. Je pense que c’est un évènement de ma vie qui a conditionné plusieurs choses dans la prise de parole en public, à tel point que même aujourd’hui j’ai du mal à préparer une conférence ou un séminaire avec des notes exactes. Cela m’a tellement marqué de me dire :  » Si tu te jettes dans le vide, il y aura des choses de toi qui peuvent sortir et que tu n’imaginais même pas. « 

Maintenant pour revenir à la prise de parole, je vais vous raconter une petite histoire qui m’a marqué et m’a trahi sur mon humilité. J’assistais à une conférence d’un neuroscientifique. Je voyais le conférencier arriver et je rentre dans le jugement par ce qu’il dégageait. A cette époque j’étais passionné par les grands leaders charismatiques qui parlaient en public. Je l’ai vu arriver et je me suis dit que vu sa posture, la tête qu’il faisait, comment il se tenait, j’allais vraiment m’ennuyer pendant deux heures. Apparemment dans la salle, je n’étais pas le seul à le penser parce qu’il paraissait insignifiant. Il monte sur scène, il n’y avait aucun enthousiasme dans la salle pour assister à sa conférence. Puis il a fait une introduction qui n’était pas bien. Il commence à parler du cerveau et là, il passait d’une personne qui manquait de confiance, d’énergie et qui avait une posture vers le bas, à quelqu’un qui apportait un message avec son coeur. D’un coup, sa colonne s’est ouverte, ses yeux se sont illuminés, il a commencé à faire rire la salle.

Pour moi le message incroyable c’est que quand vous parlez d’un sujet qui vous passionne, naturellement vous êtes inspiré et charismatique.

Beaucoup de fois nous allons faire la prise de parole pour quelque chose qui n’a pas de sens pour nous. Je pense profondément que nous sommes tous des orateurs. Dès lors nous allons avoir envie de véhiculer un message. D’ailleurs le but de prendre la parole à la base, c’est pour donner quelque chose. Beaucoup de fois, nous ne sommes pas très bon à l’oral parce que nous pensons un peu trop à nous :  » Est-ce-que je vais bien parler ? Est-ce-que je vais bien être perçu ? Les gens vont-ils m’aimer ? Vais-je être rejeté ?  » Alors que si je me dis :  » Qu’est-ce-que j’ai envie de donner ? Qu’ai-je envie de partager ?  » ; que je vais vraiment sur scène en me disant :  » Je veux leur léguer un cadeau.  » On ne peut pas avoir peur d’avoir un cadeau. Je vais avoir peur de :  » Est-ce-que je vais recevoir ou pas ?  » Mais si j’y vais pour donner quelque chose, je vais vraiment m’apaiser et être puissant. D’ailleurs à la fin, je suis venu le voir en lui disant que j’avais eu peur en le voyant arriver, j’ai pris une gifle et une leçon d’humilité. Il avait donné une des plus belles leçons de prise de parole en public.

Depuis ce jour, à chaque fois que j’ai des émotions de peur ou de stress, récemment j’ai fait un TED. Je me suis répété en boucle avant de monter sur scène:  » Pourquoi tu vas parler sur scène ? Que veux-tu donner ?  » Pour court-circuiter la partie de moi qui est dans l’illusion de gagner ou de perdre à partir des autres, la partie de moi qui veut prendre plutôt que de donner, la partie de moi qui veut être aimé plutôt que donner.

Je pense que si je devais donner une seule clé pour la prise de parole, c’est :  » Qu’est-ce-que je veux apporter ? Qu’est-ce-que je veux donner ? À la fin de mon intervention, avec quoi vont-ils repartir dans leurs vies ?  » Ce qui est drôle c’est que la prise de parole commence avec une personne, par exemple des hommes qui vont aller aborder des femmes dans la rue, cela arrive moins que des femmes abordent des hommes dans la rue mais cela marche également. C’est pareil si j’y vais avec l’idée de :  » Que vais-je donner ?  » plutôt que  » Que vais-je recevoir ?  » Cela va complètement changer l’état d’esprit dans lequel je vais être. Il faut juste me dire :  » Je vais faire la différence dans la vie d’au moins une personne.  » D’ailleurs c’est la question que je me pose tout le temps. Là il y a 160 personnes. Je me dis:  » Tu as l’occasion de peut-être donner un message à au moins une personne, et s’il y a au moins une, ça valait le coup d’aller parler.  » De cette question-là, il y a toutes les sous-questions qui sont importantes.

Souvent, il y a des gens qui viennent parler dans mes séminaires. Ils prennent le micro et des fois je les interroge en disant :  » Pourquoi tu parles ? A qui tu parles ?  » Parce qu’il y a  » parler pour parler de moi  » et il y a  » parler de moi pour vous parler « , c’est complètement différent. Si je vous raconte une partie de mon histoire et que vous l’ignorez si je parle de moi, mais si je vous parle d’une partie de mon histoire pour vous donner quelque chose, vous allez être naturellement captivé ; parce qu’une étude a démontré que le mot le plus employé au téléphone est  » JE  » . Cela veut dire que quelque part, on aime parler de soi. Donc on va naturellement écouter quelqu’un qui nous parle de nous.

L’objectif dans cette vidéo, c’est que je ne suis pas en train d’essayer de parler à David, je suis en train de me dire que j’ai quelque minutes pour peut-être donner une clé qui va faire la différence dans votre vie. Et c’est ce que je souhaite ; qu’il y ait au moins une personne qui voit cette vidéo et qui se dit :  » Je vais me demander, qu’est-ce-que je peux donner à la première prochaine prise de parole ? Quelle différence puis-je faire ?  » Alors j’en ai donné d’autres passages. Je vais me redresser, je vais sourire, peut-être que vous pourriez sauter sur place avant de monter en prise de parole. Je pourrais vous faire quatre heures de vidéo sur le sujet au passage.

La dernière chose que j’ai envie de vous dire est que le TED m’inspire pour cela. Ils prennent des gens qui ne sont pas des orateurs, ce ne sont pas des gens qui sont payés pour parler. Cela va faire les vidéos qui font des millions de vue. Pourquoi ? Je me suis posé la question :  » Mais pourquoi ? Ces gens-là ne sont pas des orateurs.  » Ils vont même des fois être meilleurs que certains orateurs qui vont faire un TED parce qu’il y a le croisement de ce désir brûlant de donner un message. Ce ne sont que des gens qui sont missionnés pour donner quelque chose ; avec, de l’autre côté, cette vulnérabilité d’arriver sur scène tel que nous sommes avec nos blessures, nos imperfections et nos erreurs. Je pense que c’est explosif quelqu’un qui arrive, en étant lui-même avec ses erreurs et en même temps le désir brûlant de donner un message. Le dernier angle dans le cas du TED, c’est qu’ils préparent énormément avant de parler sur scène.

Je vous ai dit en introduction, pourquoi pas le théâtre ? Le TED d’improvisation va vous libérer. Mais rien qu’avec cela, vous allez faire une énorme différence. Pour le structurer, je peux vous inviter à vous poser au moins trois questions :

  1.  » Quel est mon sujet ?  » Je dois être capable de le dire en une phrase
  2.  » Avec quoi vont-ils repartir ?  » Cela va être mon objectif, en conséquence je vais pouvoir dire :  » Aujourd’hui je vais vous parler de confiance en soi. Mon objectif, c’est qu’à l’issu de … conférence, vidéo … vous repartiez avec 1, 2, 5, 6, 7 clés pour être plus à l’aise dans votre vie.  »
  3.  » Je rentre une relation.  » Par une question, cela peut être :  » Qui, ici, a déjà eu peur ? eu du mal à dire quelque chose à quelqu’un ?  » Parce-que cela va créer une relation avec la personne, et c’est la première priorité d’une prise de parole. Ce n’est pas de faire de belles phrases, pas de paraître bien sur scène, pas de savoir fluctuer sa voix ; tout ceci sont des accessoires pour devenir un professionnel. Mais il y a d’abord la relation. Cela nous donne une dernière chose qui est souvent mal utilisée par rapport au fait de regarder la salle.

Avant, essayez de regarder tout le monde d’un coup, parce que quand nous regardons tout le monde, nous ne regardons personne. La clé c’est :  » Je vais monter sur scène, et je vais me laisser guider par une personne qui me regarde déjà et qui m’envoie de l’amour, un sourire et de l’énergie, et je vais entrer en relation avec une personne. Et s’il faut démarrer en ne regardant qu’une personne, alors je ne vais regarder qu’une seule personne pendant plusieurs minutes. Parce que je vais savoir que je ne suis pas en train de parler dans le vide, je parle vraiment à quelqu’un. Et ça a l’air de ça qui va sortir l’intuition de rajouter des choses parce que je parle à une vraie personne. Quand je fais cette vidéo, je ne parle pas à un bout de plastique, ce serait dur. Je parle à une personne, je vous parle. Je ne parle pas aux 700.000, aux 200.000, aux 30 personnes qui verront la vidéo, je vous parle à vous, juste à vous, qui êtes derrière cet écran ou cet I-phone, chez vous en train de vous dire :  » J’ai des clés pour la prise de parole.  » Une seule personne, et puis je passerai à une deuxième personne, puis une troisième personne, et c’est là que l’on devient puissant dans la relation.

C’est un sujet qui me passionne, je pourrais en parler pendant des heures. Regardez des vidéos d’orateurs qui vous inspirent et dites-moi dans la vidéo ce qui vous a touché. Partagez-la, on est tous des orateurs. Ne serait-ce que prendre la parole au restaurant c’est une forme de prise de parole en public. Posez-moi également la question que vous vous posez en ce moment auquel je vais pouvoir peut-être répondre dans les prochaines vidéos.

Merci à vous ! Nous avançons ensemble !

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This