1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,78/5 sur 359 votes)

Loading...

Comment se décider de passer à l’action ? – QDV#08

Bonjour à vous ! Ici David Laroche. Je vais pouvoir répondre à une nouvelle question avec vous, que je ne connais pas encore et que nous allons découvrir ensemble. La question est : « Comment se décider à passer à l’action ? » C’est une question bien vaste alors je vais vous donner mes premiers éléments de réponse.

Je voudrais parler de la procrastination, le fait de reporter des actions au lendemain. Il y a énormément de livres sur la procrastination. Il y a deux courants : il y a un courant de la procrastination que nous devons éradiquer, et il y a un autre courant que je trouve – quelque part – sage, c’est que nous procrastinons naturellement pour les choses pas si importantes pour nous. Je vais le nuancer parce que, encore une fois, il y a des choses qui sont profondément importantes pour nous, mais qui nous font tellement peur que nous n’y allons pas. Mais globalement, nous passons facilement à l’action pour les choses qui sont importantes pour nous.

Passer à l’action pour passer à l’action n’a pas de sens en soi. Par contre, il faudrait se demander : « Qu’est-ce qui fait que j’ai envie de passer à l’action ? Si j’avais envie de passer à l’action, comment serait mon action ? » parce que si j’arrive à toucher mes hautes valeurs qui sont profondément importantes pour moi, il y a une partie de mon cerveau qui va naturellement envoyer une impulsion pour créer de l’énergie dans mon corps. C’est incroyable ! C’est comme si on prenait un enfant  à qui l’on dit : « Mais cette loque n’est pas motivée ». J’aime bien discuter avec des parents qui ont des adolescents et qui me disent :

– « Mon enfant est une loque »

– Pourquoi c’est une loque ?

– Il passe toute sa journée devant les jeux vidéo.

– Mais quand est-ce qu’il est devant les jeux vidéo ? Est-il motivé ?

– Oui, il est motivé.

– Est-ce qu’il est focus ? Est-il concentré ?

– Oui, il est concentré.

– Est-ce qu’il procrastine ?

– Non, il ne procrastine pas. »

C’est intéressant parce que nous n’avons pas besoin de motiver un enfant en lui disant : « Allez, il faut que tu te mettes devant les jeux vidéo maintenant, cela fait plusieurs heures que tu n’y as pas joué. » Nous n’avons pas besoin de lui dire : « Arrête de te déconcentrer », il se concentre seul. Il va être créatif. Nous sommes naturellement créatifs, concentrés, et en train de passer à l’action quand nous sommes dans nos hautes valeurs. Nous essayons de faire beaucoup de choses, soit parce que ce n’est pas dans nos hautes valeurs, soit nous n’avons pas encore assez vu en quoi cela nourrit nos hautes valeurs.

Par exemple, pendant un certain temps, j’avais du mal à faire la comptabilité parce que de base, cela ne nourrit pas mes hautes valeurs. Simplement, j’ai réalisé que je n’avais que deux choix : soit je ne fais pas la comptabilité, soit je la fais. Chacun de ces choix va avoir des avantages et des inconvénients. Dans mon cas, je désirais faire la comptabilité, pas parce que j’aimais faire la comptabilité, mais cela nourrit un des valeurs qui sont plus hautes et des projets qui sont plus grands. Tant que je n’avais pas associé « faire la comptabilité » avec « réaliser mes rêves », « faire la comptabilité » avec « devenir un entrepreneur plus puissant, plus certain, plus stable et plus sécurisant », « faire la comptabilité » avec « rassurer, sécuriser ma compagne », tant que je n’ai pas suffisamment associé de hautes valeurs avec la comptabilité, il n’y avait aucune raison que je le fasse.

Heureusement, il y a une partie magique en nous qui est supérieure au mental, et le mental répond à l’illusion, le gain, la paix, au fait de se subordonner à ce qui est bien et ce qui est mal. Heureusement qu’il y a une partie élevée en nous, qui nous donne de l’énergie quand c’est profondément important pour nous parce que sinon, cela veut dire que nous pourrions faire tout et n’importe quoi, nous n’aurions pas une boussole intérieure qui nous dit « c’est par là ». Donc, la clé pour passer à l’action, c’est soit d’être directement dans ses valeurs — là, il n’y aura même pas besoin de se poser la question — quand vous êtes dans vos valeurs, vous avez l’énergie, la créativité, la productivité, la capacité à être focalisé, vous avez tout ; ou alors, vous avez envie d’agir, mais ce n’est pas directement dans vos valeurs, il faut faire une liste jusqu’à voir en quoi faire cela nourrit mes valeurs.

Je pense que cela est la réponse majeure pour passer à l’action. Après, si nous étions dans une formation dédiée au passage à l’action, je vous invite à revoir une de mes anciennes formations que j’ai faites « la formation 21 jours pour libérer son potentiel » où je vais plus en profondeur là-dessus. Mais il y a beaucoup de questions que vous pouvez vous poser qui vont vous aider à passer à l’action. Par exemple, « comment vais-je me sentir si je le fais ? » qui, indirectement, va nourrir des valeurs hautes. Je vais me sentir fier de moi, je vais me sentir dans la gratitude et dans la joie.

La conclusion de cette réponse c’est que nous ne faisons rien si nous n’avons pas un « pourquoi ? » suffisamment grand. C’est à nous de prendre la responsabilité de connecter à ce « pourquoi ? » suffisamment grand.

Nous sommes faits pour certaines choses et cela demande seulement du courage. Nous sommes comme une graine qui est adaptée à un certain sol, cela demande du courage de sortir de terre, de se semer et s’enraciner soi-même dans un sol propice à notre révolution. Alors naturellement, nous nous mettons à l’action et les choses deviennent fluides.

Il y a de grandes chances que si vous ne faites pas ce que vous voulez faire, c’est que cela ne vous correspond pas tant que ça. Il y a eu nombreuses choses que je voulais faire dans mon entreprise parce que je pensais que c’était bien, mais au fond, ce n’était pas pour moi. Par exemple, j’ai procrastiné pour l’écriture d’article, mais la réalité c’est que si nous enlevons la question de réussite et qu’on me disait : « David, tu as un milliard sur ton compte en banque, que fais-tu ? » alors je ferai des vidéos et non des articles. Donc cela montre bien que j’ai un naturel à faire des vidéos, et non un naturel à écrire des articles.

Maintenant, je vais écrire, nous allons écrire des articles parce que j’y vois des bénéfices à long terme pour ce que je veux créer pour moi et pour le monde ; mais à la base, mon impulsion de départ est plus vers les vidéos. C’est la raison pour laquelle c’est facile pour moi de discuter de vidéo, de cinéma, de rencontrer des gens autour du cinéma, d’en parler, d’étudier cela, de regarder et d’observer les films, et que cela me demande beaucoup plus d’effort de juste lire, de discuter avec des auteurs. C’est intéressant, mais pas autant que les vidéos.

Encore une fois, suivez votre cœur et vous passerez naturellement à l’action.

Si vous avez aimé cette vidéo, partagez-la à un maximum de monde, mettez-moi en commentaire les questions que vous voulez poser, et j’y répondrai au fur et à mesure.

A très vite ! Nous avançons ensemble ! Merci à vous !

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
trackback

[…] il ne sert à rien de se morfondre. Personne n’est parfait, alors face à la culpabilité, autant entrer en action, avancer, respirer et envoyer de l’amour envers soi-même et envers les […]

0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This