1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,13/5 sur 458 votes)

Loading...

Comment surmonter une RUPTURE AMOUREUSE ? – WUC #193

Bonjour à vous ! Ici David Laroche de la série Wake Up Calls, votre rendez-vous quotidien pour booster et inspirer votre vie.

Aujourd’hui, voyons comment se remettre d’une rupture amoureuse.

La première chose que j’aimerais vous dire, c’est que vous avez le droit de souffrir, de juste respirer et de vivre un moment qui n’est pas forcément agréable. Je me rappelle d’une rupture que j’ai pu avoir il y a cinq ans, je l’ai mal vécu, et j’avais l’impression que c’était un des pires moments de ma vie. Donne-toi le droit de vivre l’émotion sur une, deux ou trois journées, c’est complètement d’accord.

Il y a une vraie différence entre vivre l’émotion parce que cela montre et qu’on vit une forme de deuil liée à une relation en souffrant un, deux ou dix ans après, où on maintient une histoire plutôt que souffrir de l’événement réellement, c’est-à-dire qu’on maintient quelque chose qui nous fait souffrir.

Vous avez le droit de souffrir, mais vous avez également le droit de sourire et de rire. Les gens me disent : « Mais je ne vais pas rire, c’est horrible ! » Et pourquoi pas ? Vous savez ce qui se passe lorsqu’on commence à rire ? Quand on commence à rire, des fois, on trouve des raisons de rire après. Sauf que les gens veulent des raisons de rire pour rire. On va commencer à mettre un bon sourire sur votre visage, vous le maintenez, et si vous avez envie d’essayer, même avec la rupture amoureuse, vous pouvez commencer : « Hahahahaha… » et vous le faites deux ou trois fois comme cela, et logiquement, si vous êtes normalement constitué, cela devrait augmenter la joie à l’intérieur de vous. Mais cela demande de se libérer de la culpabilité de se dire : « Mais comment je peux rire alors que j’ai vécu quelque chose d’horrible ? »

Faites-le ! cela va vous aider à vous transformer.

La deuxième clé que j’aimerais vous partager, c’est peut-être quelque chose de nouveau pour vous, c’est de vous rappeler le but d’une relation. Une relation n’a pas pour but de vous rendre heureux, ni d’ailleurs de vous faire souffrir, mais de vous faire grandir.

On sait aujourd’hui qu’au niveau neurologique, vous avez besoin de chaos et d’ordre, c’est-à-dire de soutien et de challenge. Qu’est-ce donc la relation ? C’est vivre des expériences agréables et désagréables, confortables et inconfortables, qui ont pour but de nous faire grandir.

On s’attire des personnes – j’adore ceci-. Il y a deux slogans intéressants :

– On est attiré par les points communs

– On attire ce qui est différent de nous

En fait, les deux marchent à des niveaux différents. Consciemment, on est attirés par les points communs, les valeurs communes, et ce qui nous ressemble. Mais inconsciemment, on attire à nous ce qui est différent, ce qu’on n’a pas appris à aimer à l’intérieur de nous. Donc, qu’est-ce qu’un couple ? C’est rencontrer quelqu’un qui fait un entretien d'embauche, et qui va montrer la partie commune de nous pour que l’on soit séduit. Et ensuite, on va dans la relation après une fois que la chimie est partie, découvrir des choses qu’on n’avait pas vues à l’entretien d'embauche en disant : « Waouh ! je ne connaissais pas ceci. » Et cette partie est moins agréable à aimer. Le but du couple, c’est d’apprendre à aimer cela, parce qu’en aimant cela à l’extérieur, cela nous demande de nous aimer nous.

Donc, qu’il y ait une rupture ou que le couple dure vingt ans, dans tous les cas, le but est que cela a servi à vous faire grandir.

La troisième clé, c’est peut-être nouveau pour vous de l’entendre, c’est de lâcher le fantasme de l’unique âme-soeur. Je n’y crois pas. Je pense qu’aujourd’hui, on est dans une vie d’abondance. Je n’ai pas dit qu’il s’agissait d’avoir 22 relations en même temps, mais je pense que le couple est un voyage qu’on décide de faire avec une personne. Mais en soi, heureusement que l’univers est abondant et que la terre est abondante : sept milliards de personnes, et on a l’illusion de penser qu’il n’y en a qu’une. C’est horrible de penser cela parce que justement, en cas de rupture, on se dit : « Oh ! J’ai perdu la personne de ma vie », en cas de décès : « J’ai perdu la personne de ma vie. » Non ! La vie nous aide à nous attirer les personnes dont on a besoin pour grandir. Maintenant, si ce n’est pas elle, il y en aura une autre, une autre que souvent, nous correspondra davantage, pas forcément dans le confort, mais qui va être une autre étape de notre vie pour grandir et évoluer.

Donc, lâchez le fantasme de croire qu’il n’y a que cette personne que vous venez de perdre, parce qu’il y a peut-être une autre personne derrière qui arrive et qui est encore mieux.

Vous savez, quand j’ai vécu cette séparation, j’avais l’impression d’avoir perdu une personne tellement importante pour moi en me disant : « Je ne trouverai jamais quelqu’un d’autre comme lui. » parce que c’était une des premières fois où je ressentais ce type d’émotion. Et en fait, je me suis dit, si cela est arrivé, c’est peut-être pour m’aider à rencontrer une autre femme qui me correspond mieux.

Souvent, dans les séminaires, j’adore demander : « Qui, ici, est en couple ? Levez la main ! » Ensuite, je demande de ceux qui n’ont pas divorcé de baisser la main. Donc, il reste ceux qui sont en couple et ceux qui ont divorcé par le passé de lever la main. Et je leur demande : « Est-ce que vous regrettez d’avoir divorcé ? » Et en fait, 95% des gens disent « non » parce qu’ils ont divorcé un jour en disant : « C’est le pire jour de ma vie. » Et un, deux ou dix ans plus tard, ils rencontrent quelqu’un et ils disent : « Merci, tu as bien fait de me quitter ! Tu as bien fait de me tromper. Merci beaucoup ! C’est un cadeau que tu m’as fait. »

Donc, je vous garantis, il y aura un jour dans votre vie où vous direz « merci » à la personne qui vous a quitté parce que vous aurez rencontré quelqu’un qui vous correspond mieux, je vous le garantis.

La quatrième chose que j’aimerais vous dire, c’est que le but d’une relation, c’est de vous préparer éventuellement à la relation suivante. Je vous ai dit que la relation de couple est un voyage, c’est-à-dire que je décide de me mettre en couple avec quelqu’un. Ce voyage, je ne connais pas quand il va s’arrêter, je sais seulement que je démarre un voyage avec une personne qui me correspond dans l’instant présent. Elle va évoluer dans un sens, je vais évoluer dans un autre sens. Peut-être que ce voyage durera de maintenant jusqu’au dernier jour de ma vie, peut-être un, dix ou vingt ans. Mais ce qui est intéressant, c’est de me rendre compte, et de peut-être, vous rendre compte que tous les couples que vous avez eu avant ont préparé les suivants. Le but du couple est de grandir et de nous apprendre des choses. Une fois qu’on a appris dans un couple, eh bien on passe au suivant.

Donc, c’est quoi un coupe qui s’arrête en réalité ? Soyons honnête ! Un couple s’arrête, dès lors qu’il arrête de nous faire grandir, soit quand il y a trop de challenges et qu’on n’arrive pas à apprendre, soit il y a trop de banalités, de sécurités, trop de confort, ou alors parfois quand c’est trop la routine.

Ce couple vous prépare alors pour le suivant, rassurez-vous !

La cinquième clé, c’est de descendre la personne du piédestal. Faites cet exercice, s’il vous plaît, seulement celui-là. Lors de cette rupture amoureuse, j’ai pris un papier, un stylo, et j’ai listé toutes les choses que je n’aimais pas chez cette personne. Au début, je ne voulais pas me l’admettre parce que je voulais garder mon fantasme de : « J’ai perdu la personnes qui me correspondait. » Mais après un, deux, trois et dixième point, c’est devenu de plus en plus simple de voir ce qui n’allait pas chez cette personne. Et au bout d’un moment, je me suis dit : « Finalement, je gagne du temps à ne plus être avec cette personne. Je gagne tout un tas de choses. »

Cela m’amène sur la sixième clé : profitez-en pour faire ce que vous n’arriviez pas à faire quand vous étiez en couple. Si on est honnête, le couple a un prix à payer : on perd du temps, de l’énergie … Tout un tas de conversation que l’on doit avoir pour pouvoir s’harmoniser et aller ensemble.

Personnellement, je suis en couple, et c’est une des plus belles choses qui m’arrive dans ma vie. Mais si je suis honnête, il y a des inconvénients en couple, et c’est important de lâcher le fantasme. Donc, profitez-en pour aller voir des amis que vous ne voyez pas d’habitude, pour peut-être vous lancer dans un rêve ou un projet que vous ne vous lanciez pas.

D’ailleurs, souvent, quand j’accompagne quelqu’un en individuel, on se rend compte que lorsqu’il y a une rupture, il y a finalement une énorme opportunité à aller faire ce voyage vers quelque chose qui nous correspond. Finalement, de passer du chaos à l’ordre.

Et cela m’amène à la dernière clé : donnez du sens à ce qui se passe, prenez la décision là, maintenant, aujourd’hui, peu importe quand était la rupture, prenez la décision de faire de cette rupture le plus grand levier de votre vie, le plus grand cadeau de votre vie.

Je ne vous ai pas dit que c’était simple. J’ai souffert pendant cette semaine-là où j’étais vraiment mal. Un mois après, j’ai rencontré la chérie avec laquelle je suis depuis des années.

Finalement, une rupture peut générer quelque chose qui est extraordinaire. Aujourd’hui, si je recroisais cette ex, j’aurais envie de la remercier pendant deux heures d’avoir su me quitter. Elle a laissé un espace dans ma vie pour rencontrer une femme qui me correspond plus avec qui j’ai envie de faire un voyage, une femme qui, d’ailleurs, aime se challenger, qui sait également m’apporter, c’est-à-dire qu’on se soutient, on se challenge et on grandit ensemble. Et tant qu’il y a ce chaos et cet ordre dans le couple, eh bien on aura toujours envie de voyager ensemble.

Pour résumer, quelles étaient les sept clés ?

La première chose : vous avez le droit de souffrir. Si c’est nouveau comme rupture, vivez-le à fond. Vous avez également le droit de sourire et de rire. Il y a de la comédie lorsqu’il y a de la tragédie.

La deuxième clé, c’est de vous rappeler du but des relations. Les relations sont là pour vous faire grandir et non pour être confortable. Plus on lâche cela, mieux on vit l’expérience de couple : on arrête le fantasme de vouloir quelque chose qui n’est que confortable. Et si votre couple n’était que confortable, certainement une des raisons pour laquelle cela s’est arrêté, parce que cela ne vous faisait pas grandir. Il y avait certainement quelqu’un en dessous et quelqu’un au dessus.

La troisième chose est de lâcher le fantasme de l’âme soeur unique. Vous avez une personne qui vous correspond ? Il y en a d’autres, il y a de l’abondance, et vous allez vous attirer une autre personne avec qui faire un voyage plus ou moins long pour continuer de grandir.

Quatrième chose : chaque relation prépare la suivante. S’il n’y a pas de relation suivante, alors c’est parfait. Mais encore une fois, la relation que vous avez eue était parfaite pour la suivante, et elle vous a préparé à vivre un couple qui est encore meilleur. Et je vous garantis que vous vous souviendrez de cette vidéo. Dans un, dix ou vingt ans, dans la prochaine relation, vous serez en train de célébrer la perte de votre ex.

La cinquième clé, c’est de descendre cette personne du piédestal. Elle n’était pas parfaite, elle avait plein de choses que vous n’aimez pas. Rappelez-vous tous les petits détails énervants de cette personne. Je vous garantis qu’il y en avait : les choses qui ne vous nourrissaient pas, les choses dont vous aviez l’impression de perdre du temps, l’impression d’être sur deux stations radios différentes, ou peut-être, que vous aviez l’impression d’avoir deux rêves complètement opposés, où est-ce qu’elle ne vous correspondait pas ? Faites tomber la personne du piédestal. C’est le seul moyen pour attirer de nouvelles personnes parce que s’il n’y a pas d’espace à l’intérieur de vous pour rencontrer quelqu’un, vous n’aurez pas les yeux ouverts aux opportunités qu’il y a autour de vous.

La sixième clé, c’est de profiter du célibat pour faire ce que vous ne faites pas d’habitude, et de vous lancer dans des projets et des rêves importants.

Et enfin, la septième clé : donnez du sens à ce qui vient de se passer et faites en sorte d’en faire une histoire inspirante pour vous et pour les autres. Mettez du sens à cela. Et rappelez-vous de cela. Créez l’image dans le futur d’une version de vous qui célèbre.

Finalement, une rupture peut être une opportunité. Je n’ai pas dit que c’était facile ou confortable, je suis passé par là, mais j’ai dit qu’il y a une partie de vous qu’ici, vous êtes encore en train d’écouter la vidéo, c’est que vous savez que vous pouvez en faire une opportunité et qu’un jour, peut-être, vous serez comme moi, en vidéo, via un livre ou une conférence, ou dans une discussion avec quelqu’un/ un inconnu qui sera peut-être mal d’avoir une rupture, et vous lui direz : « Un jour, j’ai vu une vidéo, elle m’a appris ceci. » Vous allez lui transmettre ce flambeau et l’inspirer que peut-être cette rupture est le plus beau cadeau de sa vie.

Si cette vidéo vous inspire, je vous invite à la partager, ou peut-être l’envoyer en privé à quelqu’un qui vient de vivre une rupture, ou la sauvegarder pour quelqu’un qui va vivre une rupture et l’envoyer au bon moment.

Encore une fois, si c’est votre cas, mettez-moi en commentaires ce que cette vidéo a généré. J’espère qu’elle a généré chaos et ordre, qu’elle a été à la fois agréable et en même temps suffisamment inconfortable pour vous pousser à grandir.

On avance ensemble ! Je vous remercie. Et je vais terminer cette vidéo avec le soleil qui est en train de se coucher. Merci à vous !

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This