1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,57/5 sur 355 votes)

Loading...

Comment traverser UN DEUIL ? 3 outils pour surmonter le décès d’un proche (coaching)

Le deuil, c’est un sujet qui m’intéresse vraiment parce que beaucoup de personnes souffrent de ça pendant des années, mais sachez qu’aussi fou que ça puisse paraître, peu importe, la personne que tu perds, il existe des outils pour dépasser la perte de quelqu’un.

====================================

3 OUTILS POUR SURPASSER LE DÉCÈS D’UN PROCHE

J’ai eu beaucoup de coaching dans les dernières années sur le sujet du deuil. J’ai accompagné des personnes qui ont perdu leurs enfants, parents, des personnes qui ont perdu, des amis, collègues de travail, des personnes qui ont perdu aussi des animaux, qui étaient importants pour eux. Et ce qui est fou, c’est que la manière dont on peut aborder, approcher le coaching d’un deuil, le coaching d’un décès est assez similaire, peu importe le coaching. Et que les résultats, ils sont bluffants parce qu’en fait à la hauteur du niveau de la souffrance de la personne et comment ça la bloque dans sa vie pour son bien-être. Quand elle se libère de ça, l’énergie qui est libérée pour créer des choses incroyables se libère. Et du coup, la personne, elle, peut mobiliser l’énergie qu’elle n’avait pas avant.

La première chose la plus commune que j’observe quand je fais des coachings sur le deuil, c’est que la personne ne s’autorise pas à être heureuse parce qu’elle a une croyance stockée à l’intérieur d’elle. Comme quoi, si j’aime mon enfant, si j’aime mon papa, si j’aime mon mari, si j’aime ma femme et si je l’aime vraiment, je ne peux pas être heureux parce que si je suis heureux, ça veut dire que je ne l’aime pas. Et donc, souvent, tu observes une véritable interdiction de la personne d’être heureuse quand elle perd quelqu’un de proche et tu as des personnes qui mettent 15 ans à s’en remettre alors que sincèrement, tous les coachings que j’ai faits sur le deuil, ça a pris toujours moins d’un mois à dépasser le deuil et pour la plupart en deux heures, quand la personne, elle est vraiment prête à faire l’exercice.

Donc, je faisais une vidéo sur le deuil parce que j’ai reçu une vidéo de témoignages de Cyril que j’ai accompagné en coaching individuel sur scène. Donc Cyril, c’est un homme qui a perdu son papa, mais qui a perdu aussi quatre autres personnes par décès et qui en a beaucoup souffert pendant des années. On a fait un coaching à peu près de 40 minutes, une heure qui a vraiment transformé sa manière de voir le deuil.

1re ÉTAPE : TROUVER UN ÉTAT DE BIEN-ÊTRE
Et donc, la première étape de l’exercice, c’est de lui faire réaliser que le plus beau cadeau qu’il peut faire à la personne qui est décédée, ce n’est pas de se sentir mal, mais au contraire de se sentir bien. Et souvent, ce que je fais, c’est que je lui ai fait inverser les rôles. Je l’ai fait imaginer : « c’est toi qui es décédé et c’est ton papa qui est vivant. » Et si les rôles étaient inversés, toi tu es décédé et lui, il est vivant, qu’est-ce que tu dirais à ton père ? Est-ce que tu lui dirais : « déprime, si tu m’aimes », ou est-ce que tu lui dirais « profite ! » Alors ça peut paraître très simpliste, dit comme ça, puisque c’est théorique. Mais la force de l’exercice, c’est que je lui fais vivre la personne, c’est que je lui faire ressentir. Du coup, ce n’est pas mental, c’est vraiment quelque chose de physiologique.

2ᵉ ÉTAPE : CHAQUE ÉMOTION SE TRANSFORME
La deuxième étape, c’est qu’il y a une loi en chimie comme quoi rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Et donc ça n’existe pas sur Terre, quelque chose qui ne peut que disparaître sans quelque chose qui puisse être créé. Et quand tu regardes l’histoire des gens qui ont perdu quelqu’un, l’histoire de la séparation ; chaque décès et chaque séparation, c’est souvent l’occasion d’union avec d’autres personnes. Sauf que quand on l’est dans le décès, on n’est pas bien, on est replié sur soi et on ne voit pas.

3e ÉTAPE : SE PROJETER DANS LE FUTUR
Et la troisième étape, c’est d’aller dans le futur. On est allé regarder dans le futur et je lui ai fait imaginer que dans vingt ans, les gens demandent à Cyril : »D’où as-tu trouvé ton énergie ? D’où tu sors cette force ? D’où tu sors cette détermination ? » Et j’ai fait imaginer à Cyril que, du coup, Cyril répond dans vingt ans : »Un des trucs qui me donnent de l’énergie et de la force aujourd’hui, c’est de pouvoir honorer mon père ! » Et d’un coup, on est passé d’un monde où, pour honorer son père, il faut déprimer, à un monde où pour honorer son père, on donne tout ; pour honorer son père, on se dépasse ; pour honorer son père, on crée des choses pour soi-même. Au lieu d’être quelque chose qui lui prend de l’énergie qui a réalisé qu’au final, aujourd’hui, il pouvait gagner en énergie grâce à ces cinq personnes. Il pouvait penser à chacune de ces cinq personnes et se promettre d’honorer leur existence par la vie qu’il va se créer de sorte que dans vingt ans, quand les gens lui disent : « Mais comment tu as fait pour créer tout ça ? Comment tu as fait pour oser de créer une vie extraordinaire ? Comment tu as fait pour transformer la vie de certaines personnes ? » et qu’il puisse répondre : « Je l’ai fait grâce à mon père, à telle personne, à telle personne, à telle personne. »

Et du coup, si tu regardes la vidéo ou que tu es en train de vivre un deuil, tu as perdu quelqu’un ou un animal qui t’es proche et que tu souffres, déjà c’est normal de souffrir. Il n’y a pas à t’en vouloir, c’est OK, si tu es triste, OK, c’est OK si tu as l’impression d’avoir un poignard dans le cœur. C’est ce qui se passe souvent pour les personnes. Mais maintenant, c’est important que tu entendes qu’il y a une petite lumière au bout du tunnel, que ça ne va pas rester toute ta vie comme ça. Tu vas retrouver de l’amour, tu vas retrouver de la joie de vivre, tu vas retrouver de l’énergie et que ça peut prendre moins longtemps que prévu. Tu n’es pas obligé d’attendre 10 ans, ça peut prendre un mois, ça peut prendre un an, ça peut prendre une semaine à toi de sentir. Et que le plus beau cadeau que tu peux faire à la personne qui est décédée, c’est justement de t’autoriser à rire, c’est de t’autoriser à te dépasser, c’est de t’autoriser à réaliser tes rêves et c’est de faire de ce décès une énergie et une force, parce que c’est le plus beau cadeau qu’on peut faire aux gens qu’on a perdus, c’est d’aller vivre une vie de malade. C’est le plus beau cadeau qu’on peut faire.

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé une vidéo qui s’appelle « Les cinq erreurs que la majorité d’entre nous font » et qui va nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite. Une seule de ces cinq erreurs va t'empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux. Clique sur le lien dans la description, va voir la vidéo. C’est un indispensable. On se dit à très vite, on avance ensemble. Cette année, c’est notre année. C’est parti !

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This