1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,91/5 sur 464 votes)

Loading...

Devenir champion du monde grâce au développement personnel – Cyril Benzaquen

David Bonjour à vous , aujourd’hui je vous présente une nouvelle personne qui s’appelle Cyril Benzaquen. Il est champion du monde en boxe Thaï. Vous allez voir même qu’il est plus exactement. Alors, j’ai envie de l’interviewer pour plusieurs raisons : déjà il est jeune , il a 24 ans, en plus de ça il est champion du monde dans une discipline qui n’est pas forcement pas connue par tout le monde que j’ai envie de faire connaitre, la troisième chose , c’est que dans cette année , il a eu une ascension qui est assez spectaculaire en développant sa confiance. Et donc je trouve ça intéressant, toujours le mélange entre le corps et l’esprit qui pour moi, ces deux-là sont fait pour fonctionner ensemble. Donc, il est avec moi, donc il va nous expliquer qu’est ce qui a changé cette année, pourquoi il a avancé. Et surtout, je vous rappelle que l’idée ce n’est pas de le regarder passivement ou de regarder l’interview passivement, c’est de vous dire quel est le millimètre que j’aime mettre en pratique pour qu’en fait ce n’est pas une interview ou vidéo que j’ai vu, c’est une source d’inspiration pour changer ma vie. Donc l’idée, ce n’est pas de regarder l’interview mais c’est de changer votre vie. A tout de suite.
Salut Cyril

Cyril Salut David, enchanté

David Je suis enchanté, je suis très content de vous interviewer. Tu m’as écrit, tu m’as raconté un petit peu ton parcours et j’aimerai te laisser raconter qui tu es.

Cyril Alors donc , j’ai 24 ans , je suis champion du monde de Box depuis cette année en boxe Thaï et auparavant j’avais acquis différents titres notamment: j’étais champion de France , champion d’Europe , et en fait il se trouve qu’au niveau sportif, d’un point de vue sportif, j’ai eu tout de suite .. Je me suis beaucoup impliqué, donc j’avais beaucoup.. Un gros potentiel et il se trouve que j’avais une petite faiblesse qui était ma confiance en moi. Donc en fait sur le ring, j’avais du mal à m’exprimer totalement. En fait je n’exprimais pas l’intégralité de mon potentiel et j’avais des blocages internes et j’avais un peu, je ne peux pas appeler ça de la peur mais un peu de crainte et j’étais vraiment sur la défensive quoi. Et donc, j’ai commencé à dire voilà, aujourd’hui, Cyril tu as des objectifs, tu as des envies, il va falloir faire quelque chose pour améliorer ça .Et un ami m’a fait découvrir l’une de tes vidéos dans laquelle tu abordes beaucoup de points et dans laquelle notamment tu abordes notamment des points qui m’ont vraiment interpellé. Notamment ou tu invites les spectateurs à se remettre en question comment serait leur vie si ils avaient 100 % confiance en eux, la visualisation des objectifs qu’on espère atteindre à court terme.
Et donc par cette vidéo là j’ai commencé à me dire que chaque jour je vais mettre en œuvre une nouvelle action ça va être dans le ring et ça va être aujourd’hui. J’ai envie de boxer uniquement avec la confiance aujourd’hui et voilà. Et donc vraiment j’ai commencé à mettre en place des des situations où j’exprimer de plus en plus ma confiance et en fait assez vite ça s’est répercuté sur le ring et du coup en fait, j’ai mon style de boxe qui a complètement changé il était auparavant assez dans la défense.
Je suis devenu un attaquant les adversaires je les ai fait mal et je les ai fait chuter comme je n’aurais pas pu le faire auparavant et de la même manière j’ai affronté des combattants contre lesquelles j’étais incapable de gagner précédemment il y a un an parce que lorsqu’il aurait pris le dessus sur le mien, non pas que je étais moins fort techniquement mais du fait de la conscience. Et je pense vraiment que la confiance en soi est un élément constructeur dans tous les domaines et dans le sport particulièrement ou à haut niveau, la différence peut se faire la .. Exactement voila

David Donc, ce qui est intéressant, c’est que tu aurais pu te dire, tu étais déjà super techniquement et tu boxes déjà 25 heures par semaine ton sport. Tu aurais pu te dire ça suffit mais tu te dis qu’il y a sûrement un truc à rechercher surement, c’est ça ?

Cyril Oui parfaitement. Tu as mis des points exactement où il fallait les mettre. Je m’entraînais les 25 heures par semaine et mon entraîneur sentait il me disait il faut que tu te lâches. Lui ses mots étaient, il faut que tu te lâches. Il s’appelle Alexandre Méprisot, il me disait lâche toi Cyril, t’es encore.. Tu es trop timide ou quoi. C’étaient les mots qu’il avait avec moi, tu es trop timide sur le ring, tu es trop timide dans la vie vas-y. Et donc du coup j’ai fait un travail sur moi-même j’ai vu un autre entrepreneur qui s’appelle.. Et qui est coach en thaï, et donc on a vu ensemble quelques blocages en alterne. Et donc j’ai découvert ta vidéo. L’assemblage de tout ça a fait, a fait que [ ] En fait ta vidéo je l’ai regardé pendant, pendant 2 mois tu vois. Et en gros, je la regarder tous les jours et j’ai vraiment, tu vois, décortiquer. C’est à dire que, je la regarder tous les jours mais je ne l’écoutais comme une musique. A chaque fois que tu abordais une séquence, une motivation, j’essaie de visualiser sur moi ce que je vais faire, ce que j’avais fait, ce que je pourrais faire, tu vois. Chaque fois il y’a vraiment un travail dans le future. Et du coup je l’ai regardé pendant 2 mois, un moi qui la suivi je suis devenu champion du monde après j’étais champion d’Europe pareil et tous les mois qui ont suivi j’ai été champion de France. Parce qu’on fait pour faire le parallèle j’ai deux disciplines je suis en boxe thaï [ ] voilà tout à fait. Et donc dans les deux disciplines j’avais réussi à performer puisque j’ai donc atteint les 2 niveaux, deux titres nationaux et donc j’étais le meilleur français on va dire et parallèlement j’ai acquis un titre international quoi. Tout ça a alimenté en moi une confiance et aujourd’hui je me sens vraiment mieux sur le ring tu vois j’aborde le ring avec..

David en fait ce qui est intéressant, qu’elles sont tes pensées aujourd’hui quand tu allais sur le ring

Cyril alors qu’elles sont mes pensées aujourd’hui quand je suis sur le ring. J’arrive en bas du ring. On a toujours une petite appréhension, une peur de ne pas faire ce qu’on aimerait faire mais cette crainte je sais la mettre de côté aujourd’hui. Aujourd’hui quand j’arrive sur le ring je repense en fait ça va être des ancrages beaucoup d’encrage positif. Je pensais à tous les moments où j’étais excellent tous ces moments où j’étais fort et tout ça va alimenter ma confiance qui fait plus je vais m’approcher du ring plus je vais ressentir la confiance. Puis je vais m’approcher plus je vais me dire ce gars-là est pour moi. Et donc voilà ça c’est qu’aujourd’hui, bien sûr il y’a une implication à côté de ça, un entraînement important et fait que l’assemblée des deux.. Je suis une valeur sûre dans ce sport.

David alors toi tu m’as dit tes pensées, est-ce que tu respires quand tu arrives sur le ring ?

Cyril comment je respire quand j’arrive sur le ring ? Ecoute je suis assez détendu, je prends de grandes aspirations. Je respire par le nez et je souffle par la bouche de manière à vraiment oxygéner le corps.

David tu marches comment ?

Cyril alors tu sais comment ça se passe sur le ring ? Tu as une musique, un public, etc. Et aujourd’hui une musique qui me tient à cœur c’est peut-être une musique qui n’a rien à voir avec le box c’est une musique de  » Earth, Wind & Fire – September  » on fait une musique qui me met en bonne humeur

David c’est une musique qui se passe dans toute la salle ?

Cyril Oui, c’est dans toute la salle. Des musiques qui sont un peu plus, on va dire agressives des choses comme ça.et moi cette musique elle me correspond vachement elle me met de bonne humeur et pour moi le combat c’est la fête c’est ce que j’aime faire, je ne suis pas un gladiateur qu’on m’a forcé à me mettre sur le ring c’est moi qui a décidé d’aller là, donc c’est parce que ça fait plaisir. Et donc tout ce que je fais c’est avec plaisir et c’est pour ça que je le fais bien

David ça c’est énorme. Je regardais une interview de Jamel Debbouze, qui est un ami trop cher dans ma vie, qui disait qu’est-ce que je fais je le fais dans le plaisir et c’est la clé de la réussite. Donc tu as ça en tête, tu respires, ta posture justement est ce qu’elle est plutôt ouverte ?

Cyril Alors, pendant le combat c’est vrai qu’on est fermé, parce que on se protège, mais c’est vrai que, quand j’arrive sur le ring, je suis plutôt, je suis beau.. C’est ça que tu te mets dans l’état d’esprit, tu lèves menton, tu respires, tu es dans ton cercle d’excellence. J’irai plus loin, tu sais parallèlement que je suis étudiant

David Etudiant ou ? Parce que c’est intéressant.

Cyril je suis étudiant dans Université Paris Dauphine, où je prépare mon master, là je viens d’obtenir mon Master première année en marketing et là je vais faire ma deuxième année de master en entrepreneuriat. Et donc là où le parallèle est intéressant, c’est que ça lui arrive d’avoir très souvent des interventions des sujets sur lesquels on doit intervenir. Et à travers de ses sujets, je ne suis pas forcément toujours à l’aise, parce que ce n’est pas des sujets que je maîtrise. Il me faut avoir de l’attention si je veux être percutant dans mes mots. Du coup je me fais des ancrages par rapport au ring tu vois ce que je veux dire, juste avant de démarrer l’intervention je vais repenser à ce moment je suis sur la Scène et je prépare la rentrée sur le ring. Parce que ces moments-là je sais que c’est un moment où je respire de la confiance. Donc je visualise, je ressens, comme si j’y étais, tu vois ? Je vois j’entends j’aime respirer l’odeur des huiles chauffantes, et après cette petite bouffée de 15 secondes je me sens en confiance et je suis prêt à aller dans un domaine dans lequel je suis un peu moins..

David aujourd’hui tu arrives à transmuter l’énergie que tu as sur le ring dans d’autres catégories

Cyril Voila parfaitement.

David Donc là c’est scolairement. L’école de Dauphine ce n’est pas une petite école, sûrement il y a ceux qui sont surpris par cette double réussite

Cyril Alors oui, oui beaucoup, sont surpris, parce que c’est difficile de faire les deux en même temps et je ne pense pas parce que ce n’est pas des obligations. C’est vrai que si tu fais que des obligations, tu vas te dire ce n’est pas possible. Des temps on a du mal à un aller dans des obligations et ne faire que ça. Alors moi les deux choses que je fais je sais pourquoi je les fais, et ça me fait plaisir. Je pense que ça c’est vraiment bien et du coup il y a beaucoup d’admiration de la part d’autres étudiants quand je suis cours.

David j’imagine qu’ils ne s’amusent pas à t’emmerder aussi

Cyril Non ça va

David Tiens justement si tu me dis en deux choses, qu’est-ce que tu retiens si on faisait un résumé qu’est-ce que cette video t’a apporté avec un peu de recul. Je sais que c’était il y a quasiment 6 mois, mais qu’est-ce qu’elle tu as apporté cette vidéo ? Si on essaye de décortiquer pour trouver les clés

Cyril Alors, cette vidéo qu’est-ce qu’elle m’a apportée ? Elle m’a apportée une remise en question de ma vie c’est-à-dire que, je commençais à être dans le haut niveau et il faut se démarquer dans le haut niveau, et je me suis dit que si tu ne veux pas être tout le temps un boxeur de deuxième. Pour récapituler ma carrière j’ai fait plusieurs championnats du monde et je suis arrivé deuxième, et je me suis dit si je continue comme ça je vais tout le temps pour 2e, c’est-ce que mon entraîneur me disait. Et dans ta vidéo, tu poses une question ultra percutante, dans lequel tu dis comment serait votre vie si vous n’avez pas peur de l’échec, comment serait votre vie si j’avais 100 % confiance en moi etc. Et ces phrases-là, m’ont vraiment touché parce que j’ai directement eu une projection, comment serait ma vie si je ne faisais pas ce que j’ai envie de faire. Et c’est terrible donc du coup je me suis concentré sur ce que j’ai envie de faire ce qui était bon pour moi. D’une part il y a eu ça, par ailleurs il y a eu un passage dans lequel tu parlais de la gratitude, et c’est vrai que c’est un exercice dans lequel m’avait proposé d’agir mon entraîneur. C’est-à-dire que chaque fois je faisais quelque chose avec quelqu’un je le remercie tout le temps je me remercie aussi moi de de je que faisais. Et je pense que ça eu un impact, peut-être plus obscure à repérer. Ensuite, qu’est-ce que je pourrai dire, mon implication ça je le faisais déjà, mais la visualisation, ça c’était très fort. Quand je regardais ta vidéo, tu disais, visualiser tes objectifs, te je me souviens encore, il me semble que c’était ce passage-là danser vidéo, où j’avais les poils qui se hérisser, parce que vraiment j’étais vraiment à fond, j’étais en train d’imaginer ma vie quoi à l’avenir, ce que je rêve de faire

David combien de fois par exemple. Combien de fois tu arrives à imaginer un mois trois mois.. Un an ?

Cyril c’était un moyen terme, en fait on a eu le temps et on commence à être dedans

David qu’est ce ça fait d’ailleurs ?

Cyril qu’est-ce que ça fait ? J’apprécie tu vois on va dire que je suis en train de faire un voyage et j’en profite pleinement. Je ne pense pas forcément à la suite du voyage du moment que je profite de ce voyage

David est-ce que tu as d’autres choses comme ça qui t’ont marqué, si on essaye de décortiquer un peu plus pour les gens

Cyril qu’est-ce qui m’a marqué dans cette vidéo ? Je te disais que c’était vraiment la confiance en soi quand tu parlais de ayez confiance en vous et en vos objectifs, je me suis dit que c’est vrai j’y crois en moi mais pas assez. Et du coup, ce que je peux dire aux gens c’est qu’ils doivent croire en eux. On a tous comme tu dis un potentiel et il est temps de le libérer.

David alors tiens pourquoi tu l’as regardé plusieurs fois pas une seule fois. Tu aurais pu te dire un jour ça suffit je l’ai vu elle est bien, elle m’inspire

Cyril alors on fait si tu veux je l’ai regardé, je l’ai tellement apprécié que je me suis dit il faut que je la regarde, parce que j’ai envie de la re-regarder, elle dégage quelque chose cette vidéo, c’était pour l’énergie la première fois c’était beaucoup l’énergie, il y avait une petite musique entraînante qui me faisait réfléchir. Je t’entendais parler et ça me faisait réfléchir. Et de plus en plus je l’ai écouté vraiment pour te dire je l’ai mis en audio sur un mp3, là je l’écoute est vraiment souvent et d’ailleurs avant mes combats, j’avais oublié de le mentionner, avant mes combat, je mettais mon mp3, je me prépare dans le vestiaire et je mets de la musique qui m’entraîne et m’inspire, et cette vidéo faisait partie de ses musiques. Je t’ai écouté faire, et du coup ça m’a vraiment mis en situation.. C’était vraiment intéressant. Pour revenir à ta question plus je regardais ta vidéo j’ai commencé à analyser les séquences et en fait je faisais une introspection, c’est-à-dire tu abordais un thème et je faisais de l’introspection, je me disait attend là, il manque pour y arriver, pour arriver à cet objectif là il manque ça c’est sûr ça que je dois bosser pour arriver. Et à chaque fois je faisais des projections comment serait ma vie si j’aurai fait ça donc il est temps que je me mette en place

David juste une petite pause, là c’est énorme, je veux que les gens qui nous entend, vous entendiez cela, c’est que en fait d’un petit millimètre tu poses la question parce que c’est intéressant est-ce que je le fais, et si je le faisais qu’est-ce que ça changerait. A chaque fois tu fais l’aller et le retour entre la situation de la route. On est maintenant, et le futur, c’est ce petit mm qui change.

Cyril voilà la vie est faite de manière incroyable, et je te dis cette année-là, j’ai vraiment explosé sportivement médiatiquement aussi il n’y a pas longtemps j’ai eu un reportage sur France 3 et j’ai des radios j’ai d’autres trucs qui arrivent dans des domaines dans la photo ma carrière est en train de monter et cette vidéo a participé sûrement mon l’émancipation. Je pense si on analyse le tout on peut s’en servir pour n’importe quel domaine.

David je pense aussi. Pour conclure cette interview, si tu me disais les points communs entre la réussite générale et le sport. Les ponts communs d’un sportif à haut niveau, et la vie

Cyril Déjà, il y’a de l’implication. Pour moi, les fondamentaux, sont l’implication.

David c’est quoi l’implication pour toi

Cyril l’implication, tout ce qui est de la rigueur, les résultats, il va falloir travailler peut être plus que les autres. Moi je sais que je m’entraîne beaucoup surement plus que les autres boxeurs, je m’entraîne toujours 2 à 3 fois par jour. Que tu le veuilles ou non c’est cet entraînement qui est un peu en surcharge, ça va avoir des effets sur ta confiance, ça va te donner de la confiance. Et donc la, pour revenir au deuxième point, la confiance.

David c’est quoi la confiance pour toi déjà ?

Cyril Pour moi c’est quoi la confiance ? C’est d’être capable de faire ceux dont tu rêves. C’est à dire ah, je reverrais d’être astronautes. Et aujourd’hui je suis en train de travailler dans un garage. Pourquoi ? Parce que j’ai jamais eu le moyens pour.. Et là il faut que j’y aille demain, il faut que je passe un diplôme pour devenir astronautes. Tu vois ? Et ça, c’est la confiance en toi. Ou ça peut être dans une autre situation, je rêverai de parler à cette fille, je ne sais pas allez lui parler. C’est ça pour moi la confiance en soi. Moi sur le ring, ça s’est répercuté avec voilà, j’aimerais avancer d’avantage. J’étais défensif, maintenant il faut y aller. Il faut y aller comme si j’avais perdu. Tu démarre le math comme si tu avais perdu. Et donc la confiance c’est vraiment ça pour moi et c’est vraiment fondamental dans le sport ou dans le domaine de la réussite en général. Ensuite, il faut avoir du plaisir et de la passion, comme tout ailleurs je te disais j’aime ce que je fais, c’est à dire je ne verrai pas réussir dans un domaine que je n’aime pas. Après, ce n’est pas impossible, je ne dis pas ça mais, c’est différent. Donc là, vraiment c’est quelque chose de fondamental, aussi le plaisir que t’éprouve à faire ton activité. Ça va vraiment être lié, ton activité doit être ta passion. J’ai envie que toutes les personnes qui ont eu de passion, qu’ils la vivent pleinement par ce que je pense que c’est ça notre but sur terre. On a une passion et on est souvent freinés pour l’exercer, pour un artiste ou autre qui va accomplir un chemin, que leur entourage leur conseille par protection mais qui n’ont pas réalisé ce dont ils ont envie. Ils doivent suivre leur inspirations et avec de l’implication ça marchera forcément par ce quand on fait ce qu’on a envie de faire, on le fait bien.

David Donc, l’implication, la confiance, et la 3éme tu m’as dit ? La passion.. Parfait. C’et géniale, je pense qu’il y’a de quoi appliquer et transformer. Vous avez envie de passer à l’action surement, est ce qu’on peut te trouver sur internet d’ailleurs ?

Cyril oui on peut me trouver sur internet, déjà j’ai ma page officielle Facebook, là où il y’a tout mon actualité sportive, et part ailleurs il y’a des vidéos, j’ai eu un passage d’un reportage sur ma chaine YouTube

David Parfait, salut à vous. Merci à toi

Cyril Je t’en prie

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Brouche
4 années il y a

A 4/5 min de la vidéo Cyril parle d’une vidéo qu’il regardait en boucle. Il parle de laquelle ?
Merci

0 0 voter
Évaluation de l'article
1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This