1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,30/5 sur 10 votes)

Loading...

Devenir un maître de l’expérience intérieure grâce à la gratitude

Gratitude et Maître de l’Expérience Intérieure

Il y a fort à parier que vous connaissez des personnes de votre entourage qui sont capables de rester heureuses en toutes circonstances. Les événements extérieurs semblent ne pas avoir prise sur elles et il se dégage une véritable paix de leur personne.

Et si vous aussi, vous deveniez un maître de l’expérience intérieure ? Grâce à la gratitude, vous serez bientôt capable de faire ressortir du positif de n’importe quelle situation, qu’elle soit confortable ou inconfortable.

Alors, comment utiliser la gratitude pour devenir un maître de l’expérience intérieure ? Et d’abord, qu’est-ce au juste que devenir un maître de l’expérience intérieure ? Découvrons ensemble quelques techniques qui vous permettront de vous détacher des conditions extérieures et d’être en capacité de tirer profit de toutes les situations.

Qu’est-ce que l’expérience intérieure ?

L’expérience intérieure détermine la qualité de la vie de ceux qui sont parvenus à la maîtriser. C’est un véritable art que de savoir maîtriser son expérience intérieure et cela passe avant tout par la capacité à éprouver de la gratitude.

On dit que le maître vit de l’intérieur alors que l’élève vit de l’extérieur. Concrètement, cela signifie que le maître se remplit de l’intérieur alors que l’élève dépend des circonstances extérieures pour se sentir bien, être heureux et être dans la gratitude.

Si on dit à l’élève qu’il est extraordinaire, alors il commencera à se sentir comme tel. Le maître, quant à lui, se sent déjà extraordinaire sans qu’on le lui dise et peu importe les circonstances extérieures.

L’élève se base sur la santé, sur le bonheur de ses proches ou sur les biens qu’il possède pour pouvoir ressentir de la gratitude. Par contre, le maître sera toujours rempli de gratitude, même dans la maladie, le malheur ou la pauvreté, car il sait que l’abondance et la richesse existent à l’intérieur de lui.

Comment devenir un maître de l’expérience intérieure ?

Se détacher des circonstances extérieures

Bien évidemment, pour devenir un maître de l’expérience intérieure, il n’y a pas besoin de se priver des relations extérieures. Ce qu’il faut en revanche, c’est développer le muscle de la gratitude pour parvenir à une parfaite maîtrise de son monde intérieur.

Ce qu’il est intéressant de noter, c’est que plus vous maîtriserez votre expérience intérieure, plus vous parviendrez à vous connecter au monde extérieur, car plus vous dépendez de l’extérieur, plus vous vous y attachez et plus vous allez en souffrir. Alors que si vous êtes capable de vous détacher de l’extérieur, vous en profiterez encore mieux !

Prenons un exemple : si vous êtes toujours attaché à un certain confort, comme d’avoir toujours la même chambre lors de vos déplacements dans un hôtel ou le fait de vous rendre toujours dans le même magasin pour faire vos courses, vous ressentirez de la souffrance et serez dans l’ingratitude si votre chambre est occupée ou que votre magasin préféré est fermé.

Cependant, si vous parvenez à vous détacher des circonstances extérieures et que vous êtes dans la gratitude, vous deviendrez maître de votre expérience intérieure et vous ne dépendrez plus du confort auquel vous êtes habitué. Ainsi, vous profiterez de votre nouvelle chambre d’hôtel ou vous découvrirez un nouveau magasin, pour reprendre l’exemple cité au-dessus.

Comprendre que l’extérieur est un amplificateur

En fait, l’extérieur n’est qu’un amplificateur de toute la gratitude que l’on ressent à l’intérieur. L’un des plus grands amplificateurs de gratitude est sans doute le couple. Si une personne vit dans l’ingratitude d’elle-même, de sa vie ou de ses capacités, son conjoint ne fera qu’amplifier son mal-être. Elle se dit qu’elle n’est pas assez bien ou pas à la hauteur de la personne qui partage sa vie.

Eh oui, si on ne s’aime pas soi-même, comment les autres peuvent-ils nous aimer ? Et s’ils nous aiment tout de même, comment pouvons-nous le reconnaître et l’apprécier ? Mais lorsque l’on est dans la gratitude, que l’on s’aime et que l’on se respecte tel que l’on est, il n’y a aucune raison de ne pas ressentir de la gratitude pour la personne qui partage notre vie.

Tout part du monde intérieur

La gratitude est la clef

Dans tous les domaines de votre vie, la gratitude vous permet d’avancer sereinement. En la ressentant, il y a de fortes chances pour que vous provoquiez également de la gratitude chez vos proches, amis ou collègues qui seront ravis de vous côtoyer.

Cela est particulièrement vrai pour les chefs d’entreprise qui, s’ils éprouvent de la gratitude pour les personnes qui travaillent avec eux, leur donneront envie de produire un bon travail. Attention, cela ne signifie en rien qu’il ne faut pas exprimer ses besoins ni être ferme à certains moments.

Ce qu’il faut, c’est être dans la gratitude pour qui ils sont, tels qu’ils sont et se dire que chaque situation fera grandir l’entrepreneur en même temps que l’employé.

Il est important d’insister sur le fait qu’être dans la gratitude ne signifie pas tout laisser passer ! Imaginons des parents qui laissent tout passer à leurs enfants sous prétexte de gratitude. Comment les petits pourraient-ils apprendre de leurs erreurs ?

Avoir de la gratitude serait par exemple de se dire : « mon enfant a fait une bêtise et j’en éprouve de la gratitude. Ainsi, il va pouvoir apprendre à faire plus attention et moi je vais apprendre à me détacher des biens matériels. »

Comprendre son schéma intérieur

Dans ce processus et en étant maître de son expérience intérieure, il n’y a pas besoin de passer par le circuit de la colère. Lorsque vous faites face à un problème, prenez une seconde pour vous demander pourquoi vous vous sentez mal. Vous verrez que la réponse viendra naturellement.

Souvent, lorsque nous nous mettons en colère ou que nous nous sentons mal, cela provient d’une blessure intérieure. Par exemple, si vous vous croyez stupide et que quelqu’un vous dit que vous êtes bête, vous allez certainement vous sentir attaqué et blessé.

Alors que si vous avez la certitude d’être intelligent, vous ne comprendrez simplement pas pourquoi on vous dit que vous êtes bête et vous passerez à autre chose.

Encore une fois, il ne s’agit pas de se laisser faire ou de se laisser insulter. Il s’agit de se faire respecter tout en se sentant bien et sans éprouver de colère. Un maître de l’expérience intérieure n’est pas une victime, loin de là ! Celui-ci ne se laisse pas déstabiliser par les évènements extérieurs et est capable d’agir en conscience et avec stratégie pour faire avancer les choses du mieux qu’il peut.

Concrètement, la prochaine fois que vous vous sentirez attaqué ou blessé, ne laissez pas la colère ou le jugement monter en vous. Ressentez de la gratitude pour la personne ou la situation et demandez-vous comment celle-ci est en train de vous faire grandir.

Vous allez être surpris de constater à quel point cette technique est puissante, car elle vous permet de vous sentir mieux tout en cherchant une solution adéquate en réponse à l’évènement qui vous perturbe.

Comment créer le muscle de la gratitude ?

Considérez la gratitude comme un muscle… il faut le faire travailler pour le développer ! En effet, plus vous vous obligerez à éprouver de la gratitude, plus vos connexions neuronales se renforceront et plus la gratitude deviendra naturelle.

La meilleure technique pour créer le muscle de la gratitude et le faire travailler est de se demander : « en quoi ai-je de la chance ? » Cette question doit devenir une véritable habitude. Les personnes qui sont passées maîtres de leur expérience intérieure se posent très souvent cette question, même lorsqu’elles doivent faire face à des situations parfois très inconfortables.

Réaliser tout ce qu’on a déjà

Imaginons que vous ayez une petite maladie bénigne et passagère. Bien sûr, ce n’est agréable pour personne d’être malade. Mais ne serait-ce pas le moment de se demander : « en quoi ai-je de la chance ? » Vous allez tout à coup réaliser que le reste du temps, vous et vos proches êtes en bonne santé et que c’est grâce à ce petit virus passager que vous allez savourer votre santé.

Même lorsque l’on souffre d’une maladie ou d’un handicap, il est toujours possible de devenir un champion de la gratitude en réalisant que certes, il y a quelque chose qui ne va pas, mais tout le reste va bien. Réaliser tout ce que vous avez, c’est comme voir le verre à moitié plein.

Mais attention, car il ne s’agit en aucun cas de positivisme, c’est-à-dire qu’il ne faut pas nier qu’une partie du verre est vide. En effet, la pensée positive a souvent tendance à faire abstraction de ce qui est négatif. Ici, il ne s’agit pas de se concentrer sur ce qui est positif ou négatif, mais sur les choses qui nous font grandir. Eh oui, plaisir et souffrance font grandir et nous en avons tous besoin !

Avez-vous déjà essayé de vivre dans cette vie comme si vous voyiez pour la première fois. Ouvrez grands les yeux et regardez autour de vous. Voyez toutes ces choses que vous avez et qui vous aident au quotidien. Il peut s’agir de biens matériels bien sûr, mais aussi de vos proches, de votre travail, etc.

Réaliser tout ce qu’on pourrait ne pas avoir

Cette fois, il s’agit de faire l’inverse du point précédent. Au lieu de voir ce que vous avez, réalisez à quel point votre vie serait différente si vous n’aviez pas tout ce que vous avez ! Imaginez une vie sans électricité, sans eau, sans amour…

Certaines personnes pensent que c’était mieux avant. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’avant c’était parfait… pour avant ! Aujourd’hui est parfait pour aujourd’hui et c’est à nous tous de faire en sorte que demain soit encore mieux ! Avoir de la gratitude pour ce qu’on pourrait ne pas avoir, c’est utiliser son cerveau et son intelligence pour voir ce qui marche et ce qui fait du bien. Ainsi on réalise à quel point on a de la chance.

En bref

Êtes-vous prêt à devenir un maître de l’expérience intérieure grâce à la gratitude ? Il s’agit de développer l’art de ne pas dépendre des circonstances extérieures. Pour y parvenir, il faut :

  • se détacher des événements extérieurs ;
  • comprendre que l’extérieur n’est qu’un amplificateur de ce qu’il se passe à l’intérieur ;
  • développer le muscle de la gratitude ;
  • découvrir son schéma intérieur ;
  • réaliser tout ce qu’on a ;
  • réaliser tout ce qu’on pourrait ne pas avoir.

Vous aimeriez en savoir plus sur la gratitude ? Toute l’équipe de David Laroche vous a concocté la formation dans laquelle vous apprendrez à passer au niveau supérieur de votre vie grâce à la gratitude et aux neurosciences. Cliquez ICI pour accéder gratuitement à la formation..

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,30/5 sur 10 votes)

Loading...

Maintenant la partie plus importante : VOUS!!

Votre opinion est ce qui a le plus de valeur à mes yeux.

 

Alors que retenez-vous ? Qu’en pensez-vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This