LES 9 LEVIERS ESSENTIELS

Bibliothèque multimédia EPR

LES 9 LEVIERS ESSENTIELS

GUIDE – EPISODE 4 – CHAPITRE 13

BESOIN 1 : LA SÉCURITÉ

C’est aussi le besoin de stabilité, de certitudes. Ce besoin se traduit par la nécessité d’obtenir quelque chose de la manière dont je l’ai imaginé. Le futur se reproduit à l’image du passé (Cf Cône de Minkowski chapitre x). J’ai besoin d’avoir la sensation de contrôler les éléments d’une situation.

Le maître justement est capable de ne pas avoir le contrôle et de se sentir bien : parce qu’il y a du contrôle et du lâcher prise. 

La sécurité c’est vraiment le besoin que les choses se passent comme je les avais prévues, comme je l’ai souhaité pour je puisse me rassurer en ayant le contrôle. On a tous ce besoin là, on ne peut pas y échapper et on va l’avoir plus ou moins en fonction de certains domaines de vie.

Certains prennent le même trajet tous les jours, d’autres partent en vacances au même endroit car ils ne sont jamais déçus ! 

Ce besoin est souvent critiqué, mais c’est un besoin essentiel pour l’être humain et se doit d’être revalorisé. Parfois, ceux qui prennent beaucoup trop de risques peuvent détruire leur vie. 

Pour autant, ai-je besoin de mettre toujours autant de valeur sur ce besoin de sécurité ? Peut-être est-ce une question d’équilibre ? Avant, je favorisais trop ce besoin et ne faisais rien de nouveau car j’avais peur.

❕ La limite : si c’est un de tes besoins, sache que tu ne te sentiras jamais totalement sécurisé

BESOIN 2 : LA VARIÉTÉ

C’est aussi le besoin de découvertes, de nouveautés. À l’inverse du besoin de sécurité, c’est la soif de prendre des risques et de vivre des aventures

Ma chérie veut toujours aller dans un nouveau resto. C’est stimulant, pour elle. 

Les gens pour lesquels ce besoin est fort ont besoin de se faire de nouveaux amis, de déménager régulièrement ou de ne pas lire 2 fois le même livre. Ils ont besoin qu’un jour ne ressemble pas à l’autre et de vivre une vie énergisante, un parcours challengeant ! Ou ils ont envie d’accomplir un projet, quelque chose qui leur tient à cœur.

Parfois je ne me sens pas bien, car je ne mets pas assez de nouveauté dans ma vie pro.

Par exemple, je ne veux pas que mon séminaire soit toujours millimétré, toujours pareil, dans son déroulé. Même avec une préparation à la minute, je laisse toujours de l’espace pour l’improvisation.

Ce qui pourrait expliquer un blocage si tu es en train de mettre du changement dans ta vie mais que tu n’as pas assez de sécurité tout ton système nerveux freine cette prise de risque additionnelle. À l’inverse tu veux mettre quelque chose de nouveau en place mais tout est déjà chronométré, rangé, tu manques de peps, de nouveauté.

❕ La limite : Les événements se répètent forcément et ça peut entraîner, chez toi, une forme de lassitude et de mal-être, que tu vas fuir.

BESOIN 3 : LA LIBERTÉ

Autrement dit, c’est le besoin que personne ne puisse avoir d’emprise sur moi. J’ai besoin d’être libre de penser, manger, m’habiller, agir et faire comme je le veux. Ce besoin peut dicter nombre de mes décisions, s’il est vital. D’autres personnes y accordent moins d’importance.

Dans le passé, j’ai été recruté pour animer un superbe projet de formation. Le problème est qu’on me demandait de défendre les valeurs de quelqu’un d’autre. J’ai dû stopper net.

Pour d’autres âmes éprises de liberté, danser, courir, jardiner, faire de l’équitation est un échappatoire car elles se sentent libres ! 

❕ La limite : Tu seras toujours sous l’emprise d’un élément extérieur : ton corps, la planète, la météo ou encore une épidémie.

BESOIN 4 : LE POUVOIR

Ce pouvoir peut être exercé sur mon entourage, sur mes collègues ou plus globalement, sur les autres. Je contrôle les actions et les comportements de ceux qui m’entourent, autant que possible. Derrière se cache un besoin de reconnaissance et de sécurité.

Essaie de te poser la question, sans juger si c’est bien ou mal : tu es capable de dépenser une énergie colossale pour prendre le pouvoir mais est-ce que ce besoin est important pour toi ? Selon les parcours de vie, ça peut être un besoin vital. Certains politiciens n’ont pas besoin d’argent, mais de pouvoir, ce sont ceux qui sont dans l’ombre et “tirent les ficelles”. 

❕ La limite : Il y aura toujours quelqu’un qui aura ou pourra prendre le pouvoir sur toi.

BESOIN 5 : LA RECONNAISSANCE

Le besoin de sentir qu’on existe à travers le regard des autres est énorme dans notre société. On y est plus ou moins sensible, en fonction de notre enfance, de la façon dont on a été aimé et de nos blessures. Certains vont aller jusqu’à devenir des stars pour combler ce besoin et attirer l’attention des autres. D’autres vont se mettre en mode “victime” ou vont tomber malades pour obtenir l’attention du conjoint, des parents… D’autres vont cumuler des diplômes, gagner beaucoup d’argent ou s’engager publiquement.

On le perçoit généralement comme un élément négatif, pourtant il pousse parfois l’être humain à faire des choses géniales : servir les autres, apporter au monde, se former pour devenir une meilleure version de soi, etc. Il y a des personnalités qui construisent des fondations, créent des associations ou des sportifs qui deviennent les meilleurs dans leur domaine. 

Mon besoin de reconnaissance était très élevé, ce qui m’a poussé à créer une entreprise autour de mon nom. J’avais cette blessure de “j’ai pas de valeur alors je veux l’attention des autres”. Ce besoin a dicté plusieurs de mes comportements, ça m’a poussé à servir des personnes, à aider, à me former. 

La limite : Tu ne vis pas ta vie et cherches sans fin à remplir une bouteille percée. De plus, il y aura toujours quelqu’un pour te critiquer ou te dénigrer.

BESOIN 6 : ÊTRE EN RELATION

Ou encore besoin de se sentir connecté aux autres. Échanger, parler, se sentir partie intégrante d’une communauté. Pour rencontrer du monde, certains s’inscrivent à des évènements, des clubs de sport, des “Meetup” ou des soirées. Ceux qui viennent aux séminaires de développement personnel veulent être en relation avec des gens qui leur correspondent. On est prêt à mobiliser une énergie incroyable pour être en relation. 

À retenir : si ton besoin n’est pas nourri, tu vas le faire remonter plus haut, dans la hiérarchie des besoins prioritaires.

Ce besoin est important mais non prioritaire pour moi bien que j’ai rencontré ma femme et mon bras droit en séminaire. Le premier besoin des personnes qui me suivent n’est pas de changer leur vie mais souvent de s’entourer de personnes avec qui ils veulent être en relation. 

❕ La limite : Certaines circonstances (maladie, handicap ou enfermement) peuvent limiter ton besoin d’être en relation. Il faut alors trouver d’autres ressources en soi.

BESOIN 7 : CROISSANCE

Le besoin de progresser, d’évoluer est l’un des plus importants facteurs de bien-être. On se voit grandir, apprendre et se transformer au fil du temps. Le fait de se dire :” je suis parti de là… et suis arrivé ici, en développant telle compétence, tel trait de caractère, juste parce que je l’ai décidé…Waouh, c’est énorme !” C’est un besoin indispensable pour grand nombre d’entre nous.

Pour ma part, je suis prêt à traverser douleur, inconfort et mise à l’écart d’autres besoins (variété, liberté) au profit de ma croissance.

Pareil pour toi qui fais cette formation : tu es prêt à perdre une forme de liberté, à être plus critiqué pour grandir et croître (b.r.a.v.o !).

BESOIN 8 : RÉALISER SA MISSION

C’est aussi le besoin de découvertes, de nouveautés. À l’inverse du besoin de sécurité, c’est la soif de prendre des risques et de vivre des aventures

Ma chérie veut toujours aller dans un nouveau resto. C’est stimulant, pour elle. 

Les gens pour lesquels ce besoin est fort ont besoin de se faire de nouveaux amis, de déménager régulièrement ou de ne pas lire 2 fois le même livre. Ils ont besoin qu’un jour ne ressemble pas à l’autre et de vivre une vie énergisante, un parcours challengeant ! Ou ils ont envie d’accomplir un projet, quelque chose qui leur tient à cœur.

Parfois je ne me sens pas bien, car je ne mets pas assez de nouveauté dans ma vie pro.

Par exemple, je ne veux pas que mon séminaire soit toujours millimétré, toujours pareil, dans son déroulé. Même avec une préparation à la minute, je laisse toujours de l’espace pour l’improvisation.

Ce qui pourrait expliquer un blocage si tu es en train de mettre du changement dans ta vie mais que tu n’as pas assez de sécurité tout ton système nerveux freine cette prise de risque additionnelle. À l’inverse tu veux mettre quelque chose de nouveau en place mais tout est déjà chronométré, rangé, tu manques de peps, de nouveauté.

La limite : Les événements se répètent forcément et ça peut entraîner, chez toi, une forme de lassitude et de mal-être, que tu vas fuir.

BESOIN 9 : SE RELIER À PLUS GRAND QUE SOI

Ou le besoin d’être relié à la vie, au cosmos, à l’univers, aux dieux ou au karma. Appelle-le comme tu veux. Croire est un besoin fondamental pour l’être humain. Les études scientifiques montrent que croire en quelque chose transforme notre vie. D’où la création ancestrale de religions et leur perpétuation à travers les siècles. Certaines personnes se coupent de ce besoin pour différentes raisons, mais en réalité, on est prêt à dépenser toute notre énergie pour honorer ce besoin.

Coaching : Une femme, très pieuse, a été violée sur son lieu de travail. Elle continuait à en souffrir énormément. Je l’interroge alors sur sa foi : Est -elle toujours reliée à Dieu ? Était-ce plus important pour elle de maintenir sa croyance en Dieu ou maintenir la croyance que Dieu l’avait abandonnée ? À la suite de ce coaching, elle a arrêté de croire que ce problème était le pire événement de sa vie et a formulé que : “Dieu m’a fait vivre ça, à mon service”.

Une personne à dépassé un viol en se reconnectant au besoin de se sentir relier à Dieu. Ça m’a pris 6 mois à le comprendre que c’était son besoin le plus fort mais en 1h30 on a transformé que c’était plus important pour elle de maintenir sa croyance à Dieu que maintenir que Dieu l’avait abandonné lors de ce viol. Sans être dans le déni de la souffrance, elle s’est dit Dieu l’a fait pour moi, m’a servi donc à moi le prendre comme tremplin, pour le dépasser.

“ Tous les besoins ont leurs limites.”

David Laroche

Tu n’es jamais totalement en sécurité, tu n’es jamais totalement libre, tu rencontreras de la lassitude, tu seras face à quelqu’un qui aura du pouvoir sur toi.

On a chacun notre hiérarchie de besoin et cette hiérarchie bouge. Ce sont des leviers pour passer à l’action. Comment je peux utiliser ces besoins pour me pousser ? 

L’étape d’après c’est plutôt que d’en être la victime, sers t-en pour donner du sens à ta vie et au besoin de contribuer et croître. Comment tu peux mettre ton besoin de sécurité, de reconnaissance, de liberté, de variété, de créer du lien….au service de tes grands objectifs et non contre toi ? 

Par exemple : je prends des risques pour prendre des risques, j’aime la personne avec qui je suis mais j’ai tellement besoin de liberté que je m’engage pas, j’ai tellement besoin de reconnaissance et passe à côté de ce que j’ai réellement envie de vivre, car tu vie la vie que les autres veulent. 

EXERCICE 4 : WHAT DO YOU NEED ? – EPISODE 4 – CHAPITRE 13

Un leader est prêt à dire : “voilà ce qui m’inspire”. Il connaît ses 9 besoins. Il se sent reconnu, mais d’abord par lui-même. Il se soumet à son cœur et son âme pour se valider. Allons identifier tes besoins, ceux sur lesquels mettre plus de valeurs et ceux où tu peux lâcher du lest..

Parmi ces 9 besoins, quel est le top 3 des besoins qui orientent le + ta vie ? Pose-les ici, sans jugement.

LEITMOTIV DU JOUR : 

“Je ne me soumets à aucun être humain sinon à moi-même. “

EXERCICE 5 : BALANCE – EPISODE 4 – CHAPITRE 13

Donc sur quels besoin c’est intéressant que je lâche un peu et sur lesquels c’est intéressant que j’y mette plus de valeur pour les honorer ? 

Note : 3 besoins que tu veux servir en ce moment, 3 besoins que tu veux lâcher un peu et 3 besoins où tu vas mettre plus de valeur

Es-tu prêt à accepter de vivre du rejet pour aller vivre ton vrai leadership, oser vivre la vie qui t’inspire toi et pas les autres ?! Un leader maîtrise ces 9 besoins mais ne les contrôle pas, la maîtrise intègre la notion de lâcher prise. Je ne me soumets à aucun être humain mais seulement à moi-même et à mon âme.

Chapitre - LE CHANGEMENT - III