ARTICLE – LES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES

Bibliothèque multimédia EPR

ARTICLE – LES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES

ARTICLE – EPISODE 4 – CHAPITRE 10

Nous allons nous arrêter sur les émotions qui sont vécues : ce sont les émotions désagréables, la peur, le dégoût, la tristesse, la colère. Connecte-toi à la bibliothèque et entrons dans le vif du sujet ! 

LA COLÈRE

Tout d’abord, je rappelle qu’il est normal de ressentir de la colère, il n’y a pas à s’en vouloir !

J’ai été très en colère un jour où j’ai cru avoir perdu mes disques durs pendant un vol. J’ai littéralement “pété un câble” dans l’avion. Je n’en suis pas fier. Puis je me suis rendu compte que je les avais rangé ailleurs et là j’ai eu honte au point de vouloir disparaître ! Je voulais incarner le mec parfait, lisse, le coach sans émotion et c’était le paradoxe : plus j’avais ce fantasme de ne pas avoir de colère, moins j’arrivais à gérer mes émotions. 

Aujourd’hui je suis moins exigeant, je suis un être humain, je l’accepte et ça casse ce cercle vicieux d’être en colère.Personnellement je l’utilise régulièrement pour prendre des décisions radicales.

La première attitude à avoir quand on ressent de la colère est de s’autoriser à vivre l’émotion. Nous avons évoqué ce qui provoque la colère c’est notamment l’illusion que la perte est plus importante que le gain.

😬 Les choses ne se passent pas comme prévues selon les règles que tu avais fixées ?

Dans ce cas, ce qui est intéressant, c’est de se rendre compte que la clé est de recalibrer. En quoi les règles du jeu sont importantes pour moi ?

Peut être que ces règles n’étaient même pas claires pour moi. C’est une opportunité de clarifier ou d’exprimer ce qui est important pour moi. Pour mettre en place un processus avec l’autre pour atteindre ce que je veux. 

La colère est utile pour changer des choses mais toute l’expression de pus à l’extérieur ne sert à rien. Utilise ta colère pour clarifier ce qui est important pour moi et mets en place des actions pour que ça se passe autrement la prochaine fois, ça, c’est wise !

🙌 Debrief Coaching

Je me rappelle un coaching que j’ai fait en séminaire : Une femme était en colère vis-à vis de son mari qui parfois était agréssif avec leur fille. Cette femme était contre la violence mais ressentait beaucoup de colère face à ces conflits. Le mari culpabilisait et s’en voulait d’agir comme ça auprès de sa fille, sa femme culpabilisait de faire culpabiliser son mari…et la jeune fille stressait de voir ses parents comme ça…

J’ai aidé cette femme à prendre sa colère et à l’utiliser pour oser dire les choses à son mari et clarifier, plutôt que d’attendre le summum de la colère et sortir définitivement de l’état de sagesse et de calme.. 

L’objectif est d’aider la personne à voir l’opportunité positive de la situation. Elle s’est rendue compte que l’attitude de son mari révélait le fait qu’elle voulait sur-protéger sa fille, pour qu’on lui parle toujours bien et qu’on la valorise tout le temps. Quand elle a pris conscience de ça, elle était beaucoup plus apaisée. Elle a vu l’opportunité extraordinaire d’accompagner sa fille à savoir comment réagir avec son père. Elle était arrivée en mode victime, elle ne savait pas quoi changer et sans changer la situation extérieure, je l’ai aidée à prendre conscience que ce qu’elle voulait ce n’était pas que son mari change, mais que sa fille grandisse. Elle pouvait donc accomplir ce désir en étant plus claire sur les règles du jeu, communiquer avant d’être submergée par la colère mais aussi, former sa fille à savoir comment respirer, se tenir et comment réagir face à son père. C’est un excellent entraînement pour le reste de sa vie où elle rencontrera d’autres personnes violentes verbalement à son égard.

Tu avais une attente irréaliste et donc tu fais un caprice..?

Si tu es beaucoup dans le contrôle, à vouloir que les choses se passent comme tu veux, tu seras plus facilement en colère, et du coup cette émotion va t’obliger à être plus souple et moins dans le contrôle. La maîtrise, ce n’est pas la tension de la rigidité.

“ La maîtrise c’est à la fois du contrôle et de la flexibilité.”

David Laroche

J’ai souvent eu des colères car j’étais dans une attente irréaliste de perfection et quand j’ai compris que cette attente était un fantasme irréalisable j’ai diminué l’intensité de mes colères et je me suis adouci. J’ai commencé à m’aimer comme je suis et aimer les gens tels qu’ils sont, en bref à aimer la vie telle qu’elle est.

En fait, je suis en colère quand je présuppose que la manière dont je veux que les choses se fassent, m’apporte plus de bénéfices, que telles que ça se passe réellement. Cette perception provoque ma colère, mais finalement je peux envisager le fait que ma vision n’est pas globale. Parfois je me rends compte que la situation que je vis et qui m’énerve est en fait une opportunité pour accomplir ou recevoir autre chose. 

Pour quelqu’un qui est beaucoup dans le contrôle, c’est intéressant de se rendre compte que si tu as souvent pété un câble, au final ça s’est tout de même bien passé. Quand une telle situation t’arrive, prends du recul et dis-toi qu’il y a un tas de bénéfices et d’avantages que tu ne vois pas encore. Retarde le moment de te mettre en colère, donne-toi le temps du doute et reste serein, tu verras que ça se passera mieux plutôt que de réagir tout de suite parce que tu es sûr de perdre quelque chose.

C’est une opportunité pour clarifier ce que je veux, qu’est-ce qui est vraiment important pour moi ? Comment j’aurais voulu que les choses se passent, et de mettre un processus en place dans sa relation avec l’autre, au sein d’une entreprise avec ses collaborateurs de sorte à obtenir réellement ce que je veux et cela dissipe énormément la colère. 

Entraîne-toi : “Quels sont les bénéfices de la situation présente ? 

 “Quels sont les bénéfices potentiels futurs ?”

LA PEUR

Décortiquons quelques-unes des peurs les plus communes, ses nuances s’expriment à travers le stress, l’anxiété, l’angoisse,etc…

“ La peur est liée à l’illusion de perdre dans le futur.”

David Laroche

La peur de l’échec 

Je présuppose que si j’échoue, il y aura plus de souffrance que de plaisir or c’est totalement faux. Si on prend toutes les réussites de ta vie, on va se rendre compte qu’avant toutes les réussites il y a eu des échecs. Echec et réussite fonctionnent ensemble, tu ne peux pas les dissocier, tu ne peux pas réussir sans échouer et échouer sans réussir parce que tu as besoin de vivre des expériences et donc des échecs pour réussir ce qui est important pour toi. 

Avoir peur de l’échec est une illusion et c’est ne pas comprendre ce qu’est l’échec, toutes les grandes réussites sont remplies d’échecs. Vois l’échec comme une opportunité de grandir, d’être fier de toi et avoir une belle histoire à raconter, de développer son courage, tu ne peux pas être fier de toi sans difficultés.

Avoir peur de l’échec c’est mal comprendre la vie, c’est une vision erronée de la réalité, j’ai remplacé le mot échec par le mot apprentissage. C’est pour cela que l’on découpe les objectifs en étapes intermédiaires.

La question à te poser est : Si le pire arrive qu’est-ce que cela va m’apporter de bon ?

Si tu as peur tu peux découper ce que tu as à affronter en petites étapes. La peur ne justifie pas de ne pas commencer

La peur peut être saine si ce que tu veux est vraiment irréaliste, par exemple si je me demande de vivre une vie qui n’est pas la mienne, que tu vises un objectif qui n’est pas le tien.

La peur du rejet 

C’est une illusion car personne ne peut te rejeter, il n’y a que toi qui peut te rejeter.

Être rejeté est une façon incroyable pour apprendre à s’aimer.

Ta peur du rejet est exacerbée quand tu as un désir extrême d’être important aux yeux des autres. Détache-toi de ce que l’on dit de toi mais accepte que dans ce qu’on dit de toi il y a une part de vérité.

C’est bien d’être rejeté quand on n’est pas soi-même ou bien quand on ne correspond pas à certaines personnes, c’est l’occasion de faire le tri dans son entourage.

Plus vite tu vas être rejeté et plus vite tu vas t’aimer et attirer des gens qui t’aiment pour ce que tu es.

💡 Souviens-toi du leitmotiv : 

Je préfère être rejeté pour qui je suis plutôt que d’être apprécié pour qui je ne suis pas.

Alors autant être soi-même, c’est une bonne leçon d’humilité que de ne pas vouloir être aimé de tout le monde et d’être accro à la reconnaissance. À l’inverse, quand on me remercie et m’encense, je remercie tous ceux qui m’ont permis d’être qui je suis aujourd’hui et de faire ce que je fais et m’ont beaucoup appris. 

Story : Stephen King avait mis son œuvre à la poubelle car il s’est dit que c’était de la merde et sa femme l’a récupéré, les cofondateurs de Google sont allé voir Yahoo et ont été rejetés, Walt Disney a vu 102 banquiers, J.K Rowling l’écrivaine d’Harry Potter s’est vu rejeté de 12 maisons d’édition.. Le rejet crée l’excellence, c’est génial, sois fier d’être rejeté ! Tellement de gens ont vécu des choses horribles et ont su le transformer pour vivre une vie extraordinaire !  Pioche dans ta bibliothèque et abreuve-toi de biographies inspirantes si tu as besoin de mentors du rejet !  

Si tu prends mal quelque chose que l’on dit de toi, c’est que tu y crois, c’est génial que les gens appuient sur tes blessures. Reconnais aussi là où tu es intelligent et là tu as des progrès à faire…apprends à aimer toutes tes facettes.

Si tu es présent avec toi et tu n’auras plus peur du rejet. 

La peur de l’inconnu

Ce n’est que l’imagination d’avoir de la souffrance, le fait d’avoir vécu de nombreuses situations inconnues mais qui se sont bien terminées permet de relativiser. 

La peur de réussir

Cela peut être la peur de faire de l’ombre à ses parents, des conséquences de la réussite, d’être harcelé. Ce n’est pas une excuse pour ne pas démarrer.

Tu ne vois pas les bénéfices pour toi et pour les autres à réussir, ça peut les inspirer, les challenger. Tu n’as pas une vision concrète de ce qu’est réussir. Avoir un pourquoi qui est grand et l’impact que tu peux avoir dans le monde peut t’aider à dépasser cette peur.

Quels sont les avantages de réussir et d’aller vers la réussite de la manière qui t’inspire ? 

La peur en général peut devenir une excuse pour ne pas avancer et ça vaut le coup de se dire : Assez discuter de ma peur, je me bouge et j’avance, pour le reste on verra plus tard, La peur est une projection ERRONÉE de la réalité donc en étant réaliste donne toi un an pour accomplir ton projet bouge tes fesses et vois ensuite !

“ Le seul moyen d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi.”

David Laroche

LA CULPABILITE

La culpabilité vient de l’illusion qu’on a provoqué plus de douleurs et de souffrance dans la vie d’une personne, que de bénéfices et de plaisir.

Par exemple, je culpabilise de dire non à quelqu’un mais c’est une erreur, parce que je ne vois pas la vision globale, je ne vois pas la situation dans le temps à l’échelle de sa vie.

Je le suppose, mais c’est une pure illusion de penser que je dois par mes actions, faire en sorte que  l’autre se sente toujours bien

Quels sont les avantages, les bénéfices que cette situation a apportés à cette personne et à moi-même ?

Maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? Peut-être allez-vous modifier un élément de votre relation, pour qu’elle soit plus épanouissante pour vous deux ? Peut-être vas-tu lui donner la chance de s’aimer plus ou de grandir, suite à cet événement ? En y réfléchissant, tu réduiras ta culpabilité, voire, tu la feras disparaître. 

N’oublie pas que les trahisons, critiques et remises en question, sont aussi les expériences nécessaires pour te faire grandir et vivre la vie de tes rêves. En y pensant de cette façon, tu vas ressentir beaucoup plus de gratitude pour ces gens qui t’ont trahi ou critiqué, dans le passé. À l’échelle du schéma de ta vie, il n’y a que de la perfection. Si tu sens que tu n’as pas été juste envers quelqu’un, tu peux te dire : qu’est-ce que j’en fais maintenant ? 

L’art de se corriger le plus vite possible est une des voies royales pour devenir un super être humain !

LA HONTE

Voici les formes de hontes les plus répandues : honte d’avoir été trompé, honte d’être malade, honte d’avoir insulté ou frappé quelqu’un, la honte d’avoir fait faillite, honte d’avoir été traité d’idiot devant des proches, honte de ne pas avoir trouvé de partenaire de vie, honte d’avoir des problèmes sexuelles, d’échouer à un examen, etc…

Tu es loin d’être le seul. Ce sentiment vient de ta croyance qu’il n’y a qu’une manière d’être un “bon être humain”. C’est encore une fois une pure illusion !

Si tu es accro à la performance : tu auras honte quand tu seras vu comme inefficace.

Si tu es addict à la beauté : tu auras honte d’apparaître le visage bouffi ou cerné.

Si c’est au fait de montrer ton meilleur visage : tu auras honte toutes les fois où tu ne  seras pas aussi parfait que prévu. Tu veux être percu comme toujours intelligent, tu auras honte quand tu seras perçu comme étant stupide. Tu veux être vu comme quelqu’un d’hyper rapide, tu auras honte à chaque fois qu’on te trouvera lent…

La honte te force à t’aimer tel que tu es. “Je suis beau dans mon ensemble”. 

Souvent, tu te demandes d’incarner un être humain qui n’existe pas. Tu ne veux être que gentil et cette fois-là, tu t’es comporté méchamment ? 

Sois réaliste :  Si tu n’acceptes de montrer qu’un seul aspect de toi-même, tu dévoiles, finalement, le peu d’amour que tu as pour toi.

Si je souhaite me montrer toujours brillant, intelligent, je vais me couvrir de honte à la moindre bêtise proférée. L’avantage de la situation est que les gens cesseront de me mettre sur un piédestal et se compareront moins à moi.

Lorsque tu apparais comme quelqu’un qui “réussit”, tu n’attires que des personnes fascinées par la lumière et non par qui tu es, véritablement. 

Quand tu oses exprimer les diverses facettes de ton être, tu es aimé pour qui tu es. Tel que tu es tu mérites d’être aimé et tel que tu es tu mérites de t’aimer et tu es un bel être humain.

Quelle est ma honte chronique et récurrente, celle qui me limite dans la vie ?

Par exemple, si tu es atteint de stérilité définitive et que tu veux avoir des enfants, examine les avantages de cet état de fait dans ta vie. Quelles forces et quelle énergie vas-tu développer, quelle énergie, quelles nouvelles relations vas-tu créer, comment pourras-tu servir les gens qui vivent la même chose ? Le champ d’opportunités est énorme.

Si tu as une honte régulière et chronique, fais la liste de 50 avantages à la vivre, en lien avec tes rêves dans tes 8 domaines de vie. Crée cette liste et imprègne-t’en jusqu’à ce que tu puisses te dire : “Je n’ai aucune raison d’avoir honte.”

LA TRISTESSE

Elle s’exprime quand on croit qu’on a perdu quelque chose dans le passé. Certes, on a perdu, mais n’oublie pas : rien ne se perd, tout se transforme. On est triste parce qu’on ne voit pas l’opportunité dans ce qui se passe.

🙌 Debrief Coaching : Une femme que j’ai reçue en coaching avait perdu sa mère. Elle l’aimait profondément et ne se remettait pas de sa mort. À force de la questionner, elle m’avoua enfin que celle-ci pouvait être tatillonne. Je lui ai posé la question : “Est-ce que tu ne gagnes pas quelque chose avec son départ ?” Son père a l’espace de pouvoir s’exprimer car elle prenait beaucoup de place, tu vas avoir l’opportunité defaire autre chose de ton dimanche après-midi, ect…
Ça te met mal à l’aise ? C’est normal, socialement, il est “mal vu” d’exprimer ce genre de pensées. Oui, elle était chouette mais elle était aussi chiante et ça ne change rien au fait que tu l’aimes et à ta tristesse. Mais à force de creuser des pistes dans le coaching, à force de voir ce qui pouvait être libérateur et émancipateur dans le décès de sa mère, elle finit par voir tout ce qu’elle pourrait faire maintenant, et ressentir de la gratitude à se libérer émotionnellement.

Une autre femme avait vécu un deuil tragique : son frère s’était pendu. Après avoir exploré les bénéfices possibles d’une telle perte, elle a fini par voir que le temps était venu pour elle de vivre une magnifique relation avec ses enfants et d’honorer enfin la femme qu’elle voulait devenir. 

Un directeur ayant été licencié économique a réalisé, après plusieurs mois de coaching, que cet évènement était une chance majeure dans sa vie : une chance pour amorcer des changements, dans plusieurs domaines de vie. 

Il faut vivre et ressentir la tristesse, car elle exprime un besoin de se nourrir quelque chose, de te remplir autrement. C’est une vraie chance de reconstruction, ce que tu as perdu existe sous d’autres formes. Après avoir vécu la tristesse, on se connecte à l’amour et la vie repart de plus belle !

LE DEGOUT

Il est lié à la perception que ce n’est pas propre ou pas sain, souillé.

Il y a 2 sortes de dégoût :

Si tu rentres dans une salle pleine de vomi, ton dégoût est spontané. Referme la porte, respire et passe à autre chose en pensant à une situation drôle ou un désir positif, qui t’emmène mentalement ailleurs.

Il y a des personnes qui éprouvent un dégoût récurrent par rapport à l’idée de saleté et développent des TOC. C’est lié à la perception erronée que les microbes ou germes sont, par nature, répugnants. Or, les germes font partie intégrante de leur écosystème quotidien, tout autour d’eux. La solution pour ces personnes consiste à chercher s’il y a eu un évènement déclencheur spécifique, regarder celui-ci avec amour si tu as vraiment envie de changer et t’apaiser par rapport à cette émotion.

D’autres personnes sont dégoûtées par le sexe ou les préliminaires. C’est souvent lié à des croyances familiales ou des expériences traumatiques passées. Changer leur perception autour de la sexualité les aidera. Ils peuvent s’entraîner à voir l’acte sexuel comme une communication spirituelle ou comme une pure manière de créer la vie. Leur dégoût s’en trouvera nettement diminué, voire, effacé. 

“ Le moyen de surmonter les pensées négatives et les émotions destructrices, consiste à développer des émotions positives opposées, plus forte et plus puissantes.”

Dalai Lama

EXERCICE 4 : LES ÉMOTIONS NÉGATIVES – EPISODE 4 – CHAPITRE 10

Identifie l’émotion que tu vis le plus souvent parmi celles que j’ai données et amuse-toi à équilibrer tes perceptions. Poses toi les questions : “Quels sont les bénéfices de la situation présente ? “Quels sont les bénéfices potentiels futurs ?”

Quand tu oses exprimer les diverses facettes de ton être, tu es aimé pour qui tu es. Tel que tu es tu mérites d’être aimé et tel que tu es tu mérites de t’aimer et tu es un bel être humain. À l’échelle du schéma de ta vie, il n’y a que de la perfection.  L’art de se corriger le plus vite possible est une des voies royales pour devenir un super être humain !

Chapitre - LES ÉMOTIONS - III