1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Conflit amoureux : 3 techniques de CNV pour le désamorcer

Dans ton couple, rien ne va plus. Ça fait des semaines que ça dure, et vous n’arrivez pas à résoudre ce désaccord ?

Plus le temps avance, plus les tensions augmentent et plus les disputes se multiplient ?

Chaque conflit amoureux a une raison d’être… et donc une solution !

Alors, pourquoi ne pas te saisir de tout ce qui peut t’aider à dépasser cette crise conjugale ?

Dans les années 60, le psychologue américain Marshall Rosenberg développe une nouvelle approche des relations interindividuelles : la communication non-violente.

A la fois passionnante, facile à comprendre et révolutionnaire, cette technique de communication a pour but d’améliorer nos rapports sociaux.

Elle peut aussi bien être utilisée pour développer des relations plus épanouissantes, que pour résoudre des conflits amoureux.

Dans cet article, tu découvriras trois outils de communication non-violente – ou CNV – qui t’aideront à améliorer ta relation amoureuse.

Comme l’explique Marshall Rosenberg, chaque émotion est en fait l’expression d’un besoin profond.

Avant toute chose, il te faudra donc cerner quels sont tes besoins et pour quelle raison ces besoins sont inassouvis.

Cette première technique est précieuse, car elle te permettra d’identifier, puis de combler un besoin profond.

Ensuite, tu verras comment communiquer avec précision tes ressentis et tes besoins.

Marshall Rosenberg propose principalement trois techniques :

  • Identifier et utiliser les mots qui définissent le mieux ce que tu ressens
  • Parler uniquement en ton nom et ne pas faire de reproche
  • Utiliser uniquement des tournures positives

Et devine quoi ?

En suivant ces quelques règles d’or, tu t’apercevras qu’il devient facile de se comprendre et de se réconcilier !

Pour finir, la troisième technique consiste à assumer ses responsabilités et à prendre des décisions en toute conscience.

C’est une nouvelle manière de faire des choix, qui peut prendre deux formes. Soit embrasser totalement une décision, même si elle ne semblait pas être de prime abord la plus satisfaisante. Soit faire preuve d’inventivité et trouver une solution qui vous comble pleinement tous les deux.

Tu as l’impression que justement, tu fais souvent les mauvais choix ?

Découvre dès maintenant cette formation gratuite sur les 10 erreurs qui t’empêchent de réussir ! Tu y apprendras à cerner 10 schémas internes limitants, de manière à développer ta motivation et ta confiance en toi.

Tu es prêt(e) pour mettre toutes les chances de ton côté pour t’épanouir à nouveau dans ton couple ?

Découvre plus en détail ces trois techniques de CNV !

1 – Réussir à comprendre ses propres besoins pour résoudre un conflit

La communication non-violente part du principe que chaque émotion est l’expression d’un besoin.

Comme l’explique Marshall dans son ouvrage « La Communication non-violente au quotidien » :

« La communication non violente, c’est le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d’en faire autant. »

Plutôt tentant, n’est-ce pas ?

Afin de gérer un conflit amoureux, il faudra donc d’abord te poser deux questions :

  • Quels sont mes besoins?
  • Pourquoi ces besoins sont insatisfaits dans cette situation ?

Grâce à ces deux interrogations, tu pourras déjà comprendre tes propres réactions et cerner tes besoins.

Tu aimerais un petit exemple, pour illustrer cette première technique de communication non-violente ?

Ça fait des semaines que tu vois ta ou ton partenaire uniquement en rentrant du travail. Tous les soirs, c’est pareil : vous êtes si épuisé(e)s que vous échangez trois phrases.

Tu ne peux t’empêcher de constater l’évidence : vous vivez ensemble, mais vous partagez de moins en moins de choses.

Cette situation crée chez toi une forme d’angoisse, de lassitude, voire de tristesse.

Résultat ?

Tu es moins patient(e) et plus irritable, ce qui entraîne un cercle vicieux : les seuls moments partagés sont encore moins épanouissants.

Pour sortir d’une telle dynamique, commence par cerner le besoin qui se cache derrière ces émotions déplaisantes.

Si tu es désagréable, c’est peut-être parce que :

  • Tu as peur de perdre la personne que tu aimes
  • Tu angoisses à l’idée d’être abandonné(e) 
  • Tu ressens un fort besoin d’être aimé(e)

Qu’importe le besoin qui réside derrière ton émotion, réussir à le cerner est une première technique efficace.

Cette approche te permet d’entrer dans un deuxième niveau d’analyse de la situation. Ainsi, tu ne tenteras plus de résoudre le problème superficiel, mais tu pourras répondre au besoin profond.

Ensuite, tu pourras passer à la deuxième technique : communiquer tes besoins à ta ou ton partenaire !

2 – Gérer le conflit amoureux : réussir à se comprendre mutuellement

gérer conflit amoureux cnv

La grande majorité des conflits émergent à cause d’une incompréhension mutuelle.

Pourtant, nos besoins sont universels. Ce sont uniquement les moyens développés pour les exprimer et les combler qui nous différencient.

Communiquer de façon précise sur ses besoins est donc une manière de créer une atmosphère propice à l’empathie partagée.

Pourquoi ?

Car si nous les avons déjà ressentis, nous pouvons comprendre les besoins des autres.

Pour ce faire :

  • Explique quels besoins sont insatisfaits
  • Exprime les requêtes ou demandes qui en découlent

Afin de désamorcer un conflit amoureux, apprends à communiquer sur tes besoins.

Tu ne sais pas par où commencer ?

Mets-toi en situation :

« Comment peut-il s’étonner de ma réaction ? Il sait très bien que je ne supporte pas quand il fait ça ! »

« J’ai beau lui répéter, rien ne change ! Elle se fout de ce que je dis ou de ce que je ressens… »

Si ces deux exemples semblent différents, ils mettent en avant un problème similaire : l’incompréhension.

Le fait de ne pas se sentir écouté(e), ni même entendu(e), est grande cause de tensions dans le couple.

Et pour cause : une telle dynamique maintient les deux interlocuteurs dans une impossibilité de dialoguer.

Comme si chaque personne récitait son petit monologue devant l’autre, sans réelle écoute mutuelle.

La deuxième étape, consiste donc à sortir de cette boucle infernale grâce à deux techniques :

  • Trouve les termes qui définissent le plus justement ce que tu ressens et ce dont tu as besoin
  • Parle uniquement de ce que TU ressens et non de ce que tu reproches à l’autre
  • Utilise un langage positif

Par exemple, dire que tu te sens triste donne peu d’informations à ton interlocuteur(ice). Pour qu’il ou elle comprenne mieux ce que tu veux lui dire, sois plus précis(e) :

Es-tu frustré(e) ? Angoissé(e) ? Mélancolique ?

Si tu souhaites apprendre à définir ce que tu ressens avec précision, saisis-toi d’une liste détaillée des émotions ! Elle t’aidera à poser le meilleur mot sur ton ressenti et ton besoin.

Ensuite, indique à l’autre ta demande réelle, sans utiliser la négation.

Pourquoi l’utilisation d’une tournure positive est si importante ?

D’une part, car l’idée n’est pas d’éliminer quoi que ce soit, mais d’améliorer ou d’obtenir quelque chose de supplémentaire.

Ensuite, imagine que tu dises :

« Je ne veux pas que tu finisses trop tard le travail »

Ta ou ton partenaire pourrait sortir du travail et aller boire un verre avec des amis. Elle ou il respecterait ta demande initiale. Et pourtant, il y a fort à parier pour que tu sois insatisfait(e) !

Dire ce que tu ne veux pas ne rend pas ta requête plus claire.

La véritable demande serait plutôt :

« Je voudrais que nous passions plus de temps ensemble. »

Il s’agit donc d’exprimer ce que tu ressens et de demander précisément ce que tu souhaites.

Pour t’aider dans cette démarche, dis-toi que tu dois être capable d’exprimer ton besoin par des actions clairement attendues.

Car comment ta ou ton conjoint(e) pourrait deviner ce dont tu as besoin, si tu n’arrives pas toi-même à le cerner ?

Tu ne peux pas attendre de l’autre qu’elle ou il sache avant toi ce que tu veux. Encore moins qu’il ou elle partage en permanence tes envies.

Être amoureux(se) donne parfois l’impression que l’autre peut nous comprendre en un regard. Mais l’osmose – aussi magnifique soit-elle – reste passagère, et la réalité est souvent plus complexe.

Il ne faut pas hésiter à communiquer un maximum, afin d’éviter tout quiproquo, qui pourrait alimenter les tensions.

Pour apaiser un conflit amoureux, il faut donc s’efforcer de combler le manque de clarté.

Tu t’en rendras vite compte : être précis(e) rendra le dialogue bien plus serein et productif !

gestion de conflit couple

3 – Améliorer son couple : ne pas reprocher à l’autre ses propres choix

Peut-être t’est-il déjà arrivé de devoir choisir entre deux options à première vue insatisfaisantes ? Au sein du couple, comme dans d’autres situations, cela peut mener à se sentir obligé(e) de faire un choix frustrant.

Pourtant, quel que soit le choix ou les raisons pour lesquelles tu dois le faire… il reste une prise de décision et il t’appartient.

Si nous sommes parfois tenté(e)s de le faire, rejeter la faute sur l’autre ne résout pas les disputes.

La majorité du temps, c’est même l’inverse qui se produit : chacun reste campé sur ses positions et rien n’avance.

Afin de régler un conflit amoureux, il est donc essentiel d’assumer ses responsabilités et ses choix.

Besoin d’un exemple concret ?

Imagine que ton ou ta partenaire rêve de faire le tour du monde depuis plusieurs années et que c’est enfin possible. Pour vivre pleinement ce rêve, il ou elle prévoit de partir un an, au minimum.

De ton côté, tu as de nombreuses raisons – personnelles, professionnelles, émotionnelles – de ne pas partager cette envie.

Le premier niveau de réponse voudrait qu’il n’existe que deux options :

  • Vous suivez votre conjoint(e)
  • Vous vous séparez

Un tel choix pourrait entraîner de la souffrance, et vous pourriez reprocher à votre partenaire de vous infliger telle douleur.

Vous ne pouvez pas agir sur cette divergence : c’est un fait, vous ne partagez pas les mêmes envies.

Alors, que souhaiteriez-vous d’autre ? Qu’elle ou il demeure malheureux(se) et dénigre son accomplissement personnel au profit du vôtre ?

Si ce n’est évidemment pas la solution, il en va de même pour l’inverse.

Se sacrifier pour le bonheur de son partenaire entraîne rarement un épanouissement total.

Mais dans ce cas, comment sortir d’une situation si inextricable ?

Deux techniques peuvent vous aider :

  • Accepter de faire un choix qui n’est – à première vue – pas totalement satisfaisant, mais décider de l’assumer pleinement
  • Ne pas se limiter aux deux options et faire preuve d’inventivité

Dans cet exemple, la première technique consisterait par exemple à décider de rompre tout en assumant totalement cette décision :

« Oui, cette rupture me rend très triste. J’ai beaucoup de chagrin et je vais certainement mettre du temps à m’en remettre. Mais nous étions trop différents. Je souhaitais rester dans cette ville où je suis né(e), alors qu’elle/il rêvait de parcourir le monde en sac à dos. Tôt ou tard, cela aurait posé problème. »

Si au contraire, vous ne comptez pas déménager et vous n’avez aucune envie de rompre… montrez-vous innovant(e) !

Faites par exemple évoluer votre couple afin de rester ensemble, malgré la distance ! Ce choix n’a pas besoin d’être définitif. Il y a même de fortes chances pour qu’il se transforme au fil de la relation.

Mais il ouvre le champ de possibles et il permet à chacun(e) de se sentir entendu(e) et respecté(e).

Votre partenaire pourrait partir dix mois au lieu d’un an ? Vous pourriez la ou le rejoindre à la moitié de son voyage ? Ou pourquoi ne pas vous retrouver dans un endroit qui vous attire tou(te)s les deux ?

Les solutions sont nombreuses, et elles n’attendent que votre créativité pour voir le jour !

L’important ici, c’est de libérer le temps et l’attention nécessaires pour trouver un accord qui convient pleinement à tout le monde.

Cette approche modifie la relation amoureuse, car elle :

  • Responsabilise chaque personne
  • Supprime la notion de sacrifice
  • Maintient une forme d’équilibre dans le couple

Comme l’explique Marshall, le fait d’assumer ses choix et de trouver des solutions à deux alimentent l’amour.

C’est un outil efficace pour résoudre les conflits amoureux et avancer ensemble dans une direction épanouissante. Ton couple en ressortira grandi… et toi aussi !

Sources et références

0
0
votes
Évaluation de l'article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Maintenant la partie plus importante : VOUS!!

Votre opinion est ce qui a le plus de valeur à mes yeux.

 

Alors que retenez-vous ? Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Share This