1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,20/5 sur 457 votes)

Loading...

Imitation = Suicide ! – VLOG #036

 

 

Peut-être la conclusion, c’est que du coup, elle va arriver comme jamais à être « présente. » Peut-être même, on se rend compte qu’il y a la manière de relayer ses enfants à ce projet. C’est ce que tu commences à faire. Mais c’est une autre réflexion, ce n’est pas que je dois y être présent pour ressembler à une bonne maman, qui ne veut rien dire. C’est du suicide, Emerson, il a dit : « Imitation est le suicide. » Quand on essaie de vivre les valeurs de quelqu’un d’autre, tu donnes suicide.

===============================

Je fais une petite vidéo-là. On est en train d’aller à l’hôtel et justement par rapport au séminaire qui a lieu demain et j’en profite pour te dire encore une fois : si tu as un rêve, un projet qui t’inspire, d’aller tout donner, peu importe le rejet, les critiques, ce que les gens pensent et qu’on dit de toi, ce que tu es extraordinaire ou que tu n’es pas à la hauteur, que tu ne devrais pas y arriver ou que cela ne va pas marcher.

Si tu as un grand rêve qui t’inspire, de « tout donner et d’y aller ». Parce que si tu regardes que ce soit les grands sportifs, entrepreneurs, musiciens et les grands créateurs, ils ont tout cela en commun d’être des machines de détermination. Peu importe ce qui se passe, ils continuent.

Pas quelqu’un qui n’a jamais de bas ou jamais des moments tristes ou en colère, mais quelqu’un qui en un claquement de doigts transforme cela et avance.

Voilà je dis à très vite merci à toi on avance ensemble, déchire tout !

=============================

Tu vois à la fin de ta vie, ils se disent : « Ah, il a raison et a toujours été là. » Mais ils n’ont pas la collecte réalité de la vie qui les inspire. Tu veux, piles ou rouge ? C’est extrême aussi. Il se dit : « Il va loin et il a un sens ». Pourquoi pas, il faut faire, pourquoi pas ils sont venus à moi ? Mais, il va vivre l’essentiel que tu le faisais. C’est-à-dire à choisir entre deux extrêmes. Changer ta vie va être plus en dégradée avec, mais si là tu as eu les deux extrêmes, tu dis quoi ?

Interlocuteur : Ici

Là, oui !

Donc, cela veut dire qu’elle choisit entre deux extrêmes, c’est le plus haut dans tes valeurs. C’est d’avoir, eux, une vie qui les inspire avant le fait qu’ils se disent qu’ils ont de la valeur.

C’est cela ?

Interlocuteur : Oui.

C’est très important parce que vos valeurs, elles arrivent à vous faire revivre.

Quand tu connais ta hiérarchie de valeur, tu vas organiser ta vie autour de cela. Donc, essayez de focaliser sur les priorités, mais pas la tienne.

Ta priorité et la question à se poser ce n’est pas comment faire pour que les enfants soient fiers de moi, qui n’est pas ta valeur première. C’est comment faire les envies des enfants vis-à-vis que tu les inspires. Et cela soulève d’autres questions.

Elle n’est pas plus facile, mais cela l’amène autrement. D’accord ? Et pour toi, il y a de grandes chances que cela te donne plus d’énergie. « Comment avec la vie que j’ai, avec qui je suis, avec mon histoire de vie, je veux accompagner des enfants à vivre la vie qui les inspirent ? »

Question numéro un, tu vas être forte ?

Interlocuteur : Oui.

C’était d’ailleurs ta question ?

Interlocuteur : Non.

Cela n’a rien à voir ?

Interlocuteur : Oui.

Elle se demandait de vivre une vie qui n’est pas la sienne. De la manière, cela c’est facile. C’est comme cela que tu savais que ta vie, il y a du jugement.

Je ramenais, elle, à assumer son système valeur. Et dans des cas, elle assume son système valeur. S’il a dit obligatoirement, donc la condamnation est humaine.

Donc, je n’ai pas besoin, ce n’est pas juste la dette, mais c’est juste que c’est inévitable.

Si je vous fais monter sur scène et je vous fais sortir ce qui est le plus important dans la vie, il y aura une partie dans la salle qui va vous soutenir que vous êtes génial et une partie qui s’en foute parce qu’ils n’ont pas dit. Et c’est pour cela que la masse préfère jouer petit pour re-éviter la condamnation.

Là, plutôt je vois le fait de vivre ta vie extraordinaire, mais pas la vie que d’autres personnes dans la salle avec leurs valeurs à eux voudraient que tu vives. Et c’est la raison pour laquelle, elle n’ait pas la réponse et en quoi c’est problème ? Parce qu’au fond d’elle ce n’est pas prioritaire que ses enfants disent : « Merci maman. » Ce n’est pas là priorité, c’est important, mais ce n’est pas là priorité.

Après, elle va choisir tout de suite entre des enfants qui ne disent pas « merci », voir même tu n’as pas été la même avant, mais qui vivent une vie extraordinaire. Et les enfants se dispersent s’ils ne vivent pas une vie extraordinaire. Et elle n’a pas de réflexion, cela a été immédiat, vous l’avez vu ?

Ce n’est pas une façon de penser et ce n’est pas si compliqué, mais c’est que : « je sais ».

Cela ne veut pas dire puisqu’on polariserait qu’elle va être plus près et qu’elle ne va pas être présente. C’est quand même bien de savoir qu’est-ce qui est prioritaire pour elle ? Peut-être la conclusion, c’est que du coup, elle va arriver comme jamais à être présente.

===============================

La place de l’énergie descend lorsqu’on va essayer d’être quelqu’un d’autre. Cette énergie monte immédiatement dès qu’elle commence à écouter ce qui est important pour elle et qu’elle assume.

Alors, je vais me montrer forte, et elle était jugée malgré sa manière gérante, jugement et que les gens disent : « j’ai un problème avec le jugement ». Non ! Vous êtes tous ici prêts à dire « Fuck » au jugement pour valeur.

Donc, oui, cela s’entraîne à l’appréciation du jugement. Mais sans travailler, vous avez déjà une capacité à embrasser le jugement qui est beaucoup plus grand si on tape pile d’ouvrir la porte.

Si vous voyez encore une fois l’importance des valeurs, imaginez que je ne fasse pas ce que je fais et je ne l’écoute pas. Et du coup, lui il a tendance à être motivé. De s’occuper de ses enfants comme moi je le ferai. Ce n’est pas la même, je suis un être humain, je vais projeter mes valeurs et c’est pour cela que je ne veux pas répondre la question de : « en quoi c’est un problème ? » Puisque moi, je peux en voir des problèmes qui n’en sont pas pour elle et certaines choses ne peuvent pas être des problèmes pour moi qui en sont pour elle. Ta question de maman, c’est : « Comment élever des enfants à vivre la vie qui les inspirent ? »

Je me disais ce matin que j’avais envie une vidéo là, par rapport à la thématique de ce séminaire qui s’appelle « Le séminaire deuxième palier. » Si vous lui donnez un nom, cela serait vraiment le séminaire qui t’aide à devenir qui tu es vraiment et trouver important et intéressant de partager une chose qui est pour moi est le cœur du message de ce séminaire-là et de pourquoi je l’ai créé des choses les plus importantes.

C’est qu’il y a beaucoup de choses que tu ne t’autorises peut-être pas à faire dans ta vie. Cela peut être une activité, un projet, une autre façon de t’habiller et d’autres amis à côtoyer. Sans se rendre compte et des fois, on a tendance à vouloir faire plaisir aux autres ce qui en soit OK, mais des fois, trop vouloir faire plaisir aux autres qu’on s’empêche de vivre la vie qui nous correspond.

Et la chose, c’est qu’il y a un rapport entre notre capacité à embrasser la critique et le rejet et notre capacité à exprimer la vie qui nous inspire parce que vu que tu ailles à hiérarchie de valeur, ce sont des choses sans importances pour toi, différentes de ton voisin, conjoint, conjointe, tes enfants, tes parents et les gens autour de toi.

Naturellement, on va juger les autres quand ils expriment des traits de caractère et des choses qui ne sont pas dans nos valeurs.

Par exemple, si tu as la valeur travail, et que tu as quelqu’un autour de toi qui est plus dans la valeur, par exemple, spiritualité et contempler la vie, tu vas avoir tendance à le juger en disant : « Bon, elle prend un peu trop de temps et elle ferait mieux de produire. » Et à l’inverse, si tu as de la valeur plus spiritualité et moins travail, tu vas juger ceux qui travaillent en disant peut-être qu’ils travaillent trop et ils ne prennent pas leur temps pour être connecté à la vie.

Donc, c’est intéressant parce que le choix qu’on fait beaucoup et qui je fais beaucoup dans mon passé c’est que : « Pour ne pas être trop rejeté, critiqué et condamné, le seul choix qu’on a c’est de jouer petit, faire en sorte de vivre la vie d’autres personnes et pas la sienne. »

C’est vrai, le meilleur moyen que ton père t’aime enfin, qui te soutient surtout c’est de vivre la vie qu’il aimerait que tu vives. Mais, la vie qu’il aimerait que tu vives, il peut t’aimer énormément, mais pas forcément la vie que tu désires vivre. Tes enfants, ton mari, ta femme et les gens autour de toi, ils peuvent désirer que tu aies une vie, mais souvent, inconsciemment, et ce n’est même pas à ne pas à leur en vouloir, ils vont désirer que tu vives une vie en fonction de leur valeur et pas des tiennes.

Et donc, le vrai leadership, souvent on croit que leadership, c’est rassembler du monde. Moi, cela c’est à la limite et la dernière étape du leadership parce que tu peux avoir : « être un influenceur à rassembler du monde, mais pas être tant que cela un leader. »

Pour moi un leader, c’est quelqu’un qui sait dire en fait, la critique, rejet et ce que les gens pensaient de moi. C’est inévitable et tu ne pourrais pas y échapper. Et c’est normal même parce qu’à chaque fois que je vais oser vivre la vie qui m’inspire, cela va déranger d’autres personnes pour qui ces valeurs-là ne sont pas dans leur valeur et cela va les déranger.

Et la bonne nouvelle, c’est qu’il y a un sens à cela parce que quand tu vas faire, et vivre la vie qui t’inspire et que tu vas déranger des personnes et qui vont te critiquer pour cela. Tu vas les aider à apprendre à s’aimer eux-même. Parce qu’il y a des grandes chances que s’ils te jugent quand tu fais cela, ils se jugent eux-mêmes quand ils le font.

Par exemple si tu juges les gens quand elles sont en retard, il y a des grandes chances que tu te juges toi-même quand tu es en retard.

Donc, ce qui est génial quand les gens vivent la vie qui les inspire c’est que même si tu les juges, ils t’entraînent à t’aimer et à aimer. Donc, le vrai leader, c’est quelqu’un qui ose vivre la vie qui l’inspire, peu importe les rejets, les critiques, les échecs, les erreurs, ce que les gens vont penser et qui va au bout de ce qui l’inspire.

Et en faisant cela ce qui est génial, et d’où la dernière étape du leadership : « C’est que plus tu vis la vie qui t’inspire, plus tu deviens comme un aimant qui magnétise à lui des gens qui, quelque part, d’une manière ou d’une autre désire vivre une vie similaire. Donc, tu vas attirer d’autres formes d’amis, un conjoint ou conjointe différente. Peut-être, tu vas attirer une autre forme d’entreprise pour laquelle travailler ou que d’autres collaborateurs et d’autre clients.

Parce que c’est logique si aux yeux du monde, tu n’oses pas te montrer tel que tu es, comment vouloir attirer des gens qui t’aiment tel que tu es ? Alors qu’en osant à être toi-même, à vivre la vie qui t’inspire, être rejeté et critiqué pour qui tu es pour aller juste à ce qui t’inspire. En fait tu te donnes l’opportunité d’être visible aux yeux des gens qui “oui” ils vont te critiquer pour cela, mais tu vas être aussi visible aux yeux d’autres personnes qui vont se dire : “Waouh, elle m’inspire, elle ose faire cela.”

Donc, tu pourras parler pendant des heures, mais je t’invite à aller vivre la vie qui te correspond, peu importe ce que les autres peuvent penser.

Encore une fois, tu n’es pas obligé d’y aller d’un coup, mais juste étape par étape, progressivement dans peut-être, ta façon de manger, t’habiller, parler, ce que tu fais et les gens que tu côtoies.

Cela va vraiment transformer ta vie, fais-moi confiance !

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé la vidéo qui s’appelle : “Les cinq erreurs que la majorité d’entre nous font et qui vont nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite.”

Une seule de ces cinq erreurs va t’empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux. Clique sur le lien dans la description, va voir la vidéo “c’est un indispensable.”

Je te dis à très vite. On avance ensemble !

C’est année, c’est notre année. C’est parti !

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This