1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,40/5 sur 345 votes)

Loading...

J-6 Comprendre c’est bien, appliquer c’est mieux

Bonjour à vous ! Ici David Laroche, là on est à J-6 du Pasino du 29 octobre. J’avais envie de vous partager la suite de la vidéo d’hier.

Là, il y a une bonne énergie et cela va très bien pour cela. On a vu hier : “Aller capter et rechercher les détails.” En fait, d’être perpétuellement en train de s’améliorer, d’aller rechercher comment progresser ? Comment évoluer ? Comment trouver des choses que je n’ai jamais faites pour les faire et finalement m’ouvrir au mystère du futur ?

Cela demande de faire preuve de créativité ; cela implique de demander des feed-back ; cela demande de se remettre en question.

Et maintenant, c’est bien d’avoir tous ces exercices d’amélioration, c’est bien d’avoir toutes ces idées et c’est bien d’avoir toute cette créativité. Mais à un moment donné, si je ne passe pas à l’action pour appliquer et implémenter les idées que j’ai, il ne se passera rien.

Et là, je demandais à Alban, mon associé : « Qu’est-ce qui fait que tu adores travailler avec moi ? » Et il me dit: « C’est simple, on travaille dans la matinée sur un axe d’amélioration, et une heure après, tu es déjà en train de le mettre en pratique. »

En fait, ma philosophie est de mettre en pratique immédiatement les choses que j’apprends, que je comprends, les déclics et les prises de conscience. Non pas, parce que je suis sûr que cela va faire une différence, mais justement, parce que mon idée est de passer à l’action, sans attendre d’être parfait.

Parce que je crois qu’en fait, nous méritons tous, vous méritez, je mérite, d’apprendre à se donner le droit de dire : « J’ai le droit de passer à l’action sans attendre d’être parfait. J’ai le droit de me donner le droit d’être imparfait, de ne pas être au top, de ne pas être tout de suite un génie. J’ai le droit de me donner le droit d’agir tout de suite. »

Du coup, j’agis vite et cela me permet d’avoir de l’expérience, en vivant justement une expérience et d’acquérir de l’expérience. Cela veut dire quoi ? Acquérir de l’expérience ? Cela veut dire “apprendre de mon expérience et savoir si mon axe d’amélioration est vraiment un bon axe d’amélioration”.

Cela me permet de savoir si la chose à laquelle j’ai pensé, comme étant une excellente idée tout à l’heure, est vraiment une bonne idée. Du coup, cela m’évite de m’encombrer de plusieurs idées et de me dire : « Waouh… j’ai tout cela à faire. »

Parce que moi, dans le passé, j’ai toujours été très créatif, j’avais beaucoup d’idées, et qu’est-ce qui se passait ? Je me disais : » J’ai tout cela à faire ! J’ai mille cinq cents idées à mettre en pratique et mille cinq cents axes d’améliorations. »

Je lisais plusieurs livres et forcément une liste de quatre cent deux choses à tester pour voir si cela marche ou pas. J’étais non seulement stressé avec tout ce qu’il y avait à faire et frustrer en me disant : « Si jamais, tu avais mis tout cela en place, tu serais en train de réussir. »

Alors que maintenant, au moins, j’apprends et j’applique… ce qui me permet de faire un tri immédiat, de ce qui ne m’intéresse pas, de ce qui n’est pas important pour moi, cela me permet d’améliorer immédiatement les choses que j’ai mises en pratique. Du coup, c’est exponentiel.

Si j’en suis aujourd’hui à faire un spectacle, c’est parce qu’en fait, j’ai voulu me changer en égoïste, mais en bon égoïste c’est-à-dire à vouloir impacter ma propre vie. Ensuite, comment j’ai fait cela ? Je me suis dit : « Non seulement, je vais impacter ma vie, mais ensuite je vais transmettre et je vais partager autour de moi. »  

Donc, on va dire que la vibration et l’énergie se sont diffusées plus largement. Et puis, je me suis dit, je vais incarner un changement pour les autres.

Donc si j’en suis là, c’est que j’ai commencé à transmettre, à faire des conférences. Puis, j’ai changé mes types de conférences. J’ai appris des choses. J’ai regardé des mentors, je me suis dit qu’est ce que j’aimais chez eux ? J’ai changé et j’ai amélioré, puis je me suis dit : « L’humour est un bon véhicule ».

Donc, j’ai commencé à mettre plus d’humour.

Puis je me suis dit : « Les histoires étaient un bon véhicule. » Et j’ai commencé à mettre plus d’histoire ; puis un jour je me suis dit, et si tu faisais des conférences avec plus d’humour ?

J’avais eu peur. Je me rappelle la première conférence où je m’étais dit cela. Pendant quatre heures, j’avais mal au ventre, je n’osais pas le faire, et je me suis dit : « Tiens, teste-le ! » Et je n’ai fait qu’une introduction avec un peu plus d’humour. Je me suis dit : « Cela marche, c’est intéressant! » Puis durant l’année dernière, j’ai fait plusieurs conférences avec plus d’humour…

Il y avait des gens qui avaient commencé à me dire : « Fais un one man show ! » Je me suis dit : « Non, ce n’est pas pour moi, et puis pourquoi pas ? Ah non, je ne peux pas y arriver, et puis pourquoi pas ? » et je me suis dit : « Oui, mais je ne suis pas un humoriste ! Mais pourquoi pas faire quand même un grand spectacle, sans être un humoriste  ? Oui, mais, je ne serais pas parfait ! Oui, mais pourquoi ne pas faire un spectacle non parfait ? Oui, mais, je veux quand même qu’il y ait de l’inspiration. Pourquoi ne pas faire ,justement, un spectacle où il y a de l’humour, mais aussi de l’inspiration ? »  

En fait, tout cela, c’est un an d’axe d’amélioration. Puis un jour, je me suis dit : « Je réserve le Pasino ! et mille deux cents personnes et quelque chose comme cela ! En tout cas, plusieurs centaines de personnes. »

Et là, on est à plus de six cents, sept cents personnes inscrites payées ( je crois), en plus des personnes qui sont en cours d’inscription. Mais, c’est incroyable, je n’ai jamais été un humoriste de ma vie. Il y a deux mois, je me suis dit : « Allez, je vais faire des spectacles” et il y a déjà des centaines de personnes qui viennent de partout dans le monde pour voir ce spectacle. »  

Il y a des télés qui m’appellent, c’est incroyable. Pourquoi ?  Parce que d’axe d’amélioration en axe d’amélioration, j’ai réellement trouvé ce qui m’inspire. Je n’ai pas voulu faire une copie de quelqu’un d’autre, comme le dit Emerson : « Imitation égale suicide ! » On peut s’inspirer des autres pour se trouver soi, et créer ce qui vient de soi, c’est le seul objectif, mais cela demande d’agir à partir des axes d’amélioration que je vois à l’extérieur. Donc, je vous invite à méditer là-dessus et en fait, sachez que le spectacle est la conséquence de centaines et de centaines d’axes d’amélioration, plusieurs fois par jour, pendant plus d’un an.

Donc je vous souhaite une excellente journée. Moi, je vais profiter avec mes amis, ici à Santa Monica, pour une des dernières journées et des dernières soirées.

Je vous aime et à très vite ! On se rejoint au Pasino le 29 octobre.

Merci à vous !

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This