1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,79/5 sur 327 votes)

Loading...

Je ne suis pas À LA HAUTEUR ! – Comment retrouver l’estime de soi

Si tu es concerné par ce sentiment de : « ne pas être assez », donne-toi de l’amour, prends soin de toi, choisis-toi, et arrête d’attendre que qui que ce soit te reconnaisse !

Salut à toi ! J’espère que tu vas bien !

Là, je suis dans « Joshua Tree Park » un parc, qui m’ouvre le cœur. J’avais envie de te faire une petite vidéo si cela te parle, la phrase : « Je ne suis pas assez. »

Si tu as tendance par exemple à vouloir performer et accomplir des choses, mais ce n’est jamais assez. Tu ne fais pas assez et tu n’as pas assez donné.

Pourquoi j’ai envie de te parler de cela ? Parce que j’ai souffert pendant des mois et des années de ces sentiments que : « ce n’est jamais assez ce que je fais et que je ne suis pas assez ». Tel que je suis n’est pas suffisant qu’il faudrait quelque chose de plus en moi pour qu’enfin je sois bien.

Cela m’a apporté beaucoup de choses, le fait de me bouger, de me former, apprendre, voyager, poser des questions, me remettre en question.

Je pense que je n’aurais pas progressé aussi vite dans mon métier de coach parce que c’était une obsession de faire mieux pour accompagner plus les personnes.

Par contre, c’était aussi très frustrant que j’avais des témoignages de gens qui changeaient leur vie sur beaucoup d’aspects. C’était incroyable !

Au fond de moi, je n’avais jamais assez !

J’ai essayé beaucoup d’approches pour me libérer de ce sentiment. J’avais une boule de pression régulièrement au niveau du plexus solaire, du ventre, de la nuque et de la mâchoire.

J’ai fait beaucoup de choses qui ont contribué à un système pour transformer ma vie.

Mais je n’ai pas envie dans la vidéo de dire spécialement tout le protocole pour avancer.

C’est le but d’une autre vidéo. Mais au moins de te dire que si tu es concerné par ce sentiment de ne pas être assez, je voulais te dire que tu es normal.

Les Américains disent: “You are not broken.” Une phrase que j’aime beaucoup. En gros, tu n’as pas de problèmes. Tu es juste un être humain qui a peut-être besoin de se donner quelque chose que tu attends à l’extérieur.

Souvent, quand tu es en mode : « Pas assez. Pas à la hauteur ! », tu développes un besoin de reconnaissance qui va prendre beaucoup de formes. Tu vas vouloir être reconnu par ton mari, ta femme, tes enfants, tes parents, ton collègue de travail, ton patron, la société, etc.

J’ai créé une chaîne YouTube, avec plusieurs dizaines de millions d’abonnés, à la fois pour impacter du monde, mais aussi pour certainement combler quelque chose.

À partir du moment où j’ai pris conscience de ce sentiment de ne pas être assez, je me suis dit :  « Je vais arrêter de chercher la reconnaissance à l’extérieur, de croire que c’est une question d’accomplissement pour me sentir assez. Je vais commencer à me comporter avec moi-même, comme se comporterait un parent bienveillant. »

Et ma vie s’est transformée.

Je fais beaucoup d’exercices. Je mets ma main sur mon plexus solaire et je me répète en boucle : « Je suis assez ! » jusqu’à avoir des larmes d’inspiration et de l’amour.

Et cette boule a littéralement disparu.
C’est-à-dire qu’aujourd’hui, je ne l’ai peut-être que pour un ou deux jours, pour une durée 20 minutes, pendant toute l’année.

Alors qu’avant, six soirs sur sept, je l’avais et même quand je me couchais le soir avec ma chérie. Au point même qu’il y a un moment donné, c’était amplifié.  

Je me demandais : « Est-ce que c’est lié à ma chérie. », puisque je l’avais encore plus quand j’étais à son contact. Mais au final, ça n’a rien à voir !

Quand j’étais à son contact, je prenais plus le temps de moins travailler.

Vu que je prenais plus le temps, cela crée plus de silence que je ne sentais plus cette frustration.
Je la comblais en me dépassant, avançant et bougeant.

Si tu vis le même cas, c’est normal !

Deuxièmement, je t’invite à donner ce que tu cherches désespérément à l’extérieur et que tu n’arriveras jamais à trouver à l’extérieur.

Diam’s a tout fait pour remplir des stades au point qu’elle remplisse un stade et que les gens lui disent : « Diam’s, on t’aime ! »

En même temps qu’elle entend cela, elle se dit : « Je ne suis pas à la hauteur ! Je ne la mérite pas ! Pourquoi je mériterais autant d’amour de ces personnes-là ? »

Cela lui a fait un « burnout ».

C’est symptomatique de chercher des choses à l’extérieur, alors qu’il s’agit de donner ton intérieur.

Si tu vis cela, tu es normal. Donne-toi de l’amour, prends soin de toi, choisis-toi et arrête d’attendre que qui que ce soit te reconnaisse !

J’ai passé des mois, et des années à vouloir que mon père me reconnaisse.

Le déclic, cela a été le jour où je me suis dit : « J’arrête de demander à mon père de me reconnaître. Je me reconnais, je me choisis et je suis là pour moi. » Et que j’échoue ou que je réussisse, que je dise quelque chose de brillant ou d’idiot, que je sois adoré ou détesté, que j’arrive à générer de l’argent ou pas, je m’aime !

Cette capacité à être là pour moi a changé beaucoup de choses : mon bien-être, charisme, certitude, détermination.

Et tu sais quoi ? J’hésitais à t’en parler parce que je n’ai pas envie que tu le fasses pour cela.

Mais c’est quand même important parce que c’est le bonus.

J’ai commencé à me sentir tellement mieux que je n’en avais rien à faire que mon père me reconnaisse, rien à faire des commentaires sur YouTube, à ce que j’allais être rejeté par cette personne dans la rue.

Paradoxalement, j’ai mon père au téléphone et je m’étais dépassé pour un de mes jobs. C’est pour la première fois selon ma mémoire que mon père m’appelle au téléphone, et qu’il me dit : « Mon fils ! Je suis fier de toi ! »

C’était un moment émouvant parce que je me suis écroulé de larmes, de gratitude pendant dix minutes au moins.

Non seulement parce qu’il me le disait, mais aussi, le jour où il me la dit, était le jour où je ne me souciais pas qu’il me le dise.

Ma chaîne YouTube a commencé à croître. Je commençais à être plus à l’aise à aborder les gens, à parler sur scène devant des milliers de personnes, à rencontrer les gens qui m’inspiraient. Parce que je me suis choisi, de vouloir arrêter que l’extérieur me reconnaît.

Ce n’est pas terminé, mais jusqu’au dernier jour qu’on travaille la reconnaissance. Et c’est le fait de se choisir.

Quand je vois d’où je pars, je me dis que c’est possible pour toi !

Si cette vidéo t’inspire, clique sur « j’aime » et partage. Cela peut vraiment aider des personnes à se libérer de ses pressions physiologiques.

Abonne-toi si tu ne l’es pas encore ou si tu ne me connais pas !

Cliques sur la cloche, car même si tu es abonné, tu ne verras pas les vidéos sans cocher cette cloche !

Cette phrase a d’autant plus de sens parce que je la répète dans chacune de mes vidéos :
« On avance ensemble ! »

Si tu as la moindre question, pose-la en commentaire !
À toute !

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé une vidéo qui s’appelle « Les cinq erreurs que la majorité d’entre nous font », et qui va nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite. Une seule de ces cinq erreurs va t’empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux.

Clique sur le lien dans la description, et va voir la vidéo. C’est un indispensable !

Je te dis à très vite ! On avance ensemble.

Cette année, c’est notre année ! C’est parti !

5
1
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
5 1 voter
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Share This