1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,72/5 sur 475 votes)

Loading...

La clé ultime de la réussite

Tout ce qui génère inconvénient peut, si vous le décidez, devenir votre plus grand allié. Quoi que ce soit, quel que soit le domaine où il y a un grand inconvénient, si vous vous dépassez plus que la moyenne, vous aurez tous les avantages.

Regardez le nombre de jeunes qui m’ont dit :  » jeune : c’est dur, jeune : tu n’es pas crédible, jeune : tu n’as pas d’expérience, jeune : nous ne croyons pas en toi. » C’est incroyable le nombre de jeunes qui me disent : « Oui mais je suis trop jeune. » Regardez, nous sommes dans une société où les jeunes disent : « Parce que je suis jeune, je n’y arriverai pas. » Moi je me suis dit : « Bon ! C’est bien ! » La majorité ne croit pas en eux alors c’est l’autoroute. C’est la réalité ! Oui au début, cela a été plus dur ; oui au début, il y a eu un manque de crédibilité ; sauf qu’une fois que vous passez, c’est comme passer au-dessus du nuage où personne ne veut passer, vous êtes tout seul. J’y suis tout seul, tranquillement, sans aucune compétition. C’est la réalité ! Vous galérez plus, au début, mais c’est plus facile derrière.

Vous êtes dans un contexte où parce que vous êtes quelqu’un de couleur, la plupart des gens se disent qu’en ayant une couleur de peau, c’est trop dur. Génial ! Laissez-les croire cela ! Vous, avancez ! Vous payez le prix au début mais après c’est facile.

Le nombre de personnes qui m’ont dit : « David, tu n’arriveras pas à t’installer en tant que conférencier et coach aux Etats-Unis! Laisse tomber ! » Le business est sursaturé.

Deuxièmement, les américains n’aiment pas trop les étrangers. Ils aiment bien les étrangers en tant que touristes, mais pas pour faire du business qui va prendre de l’argent à des américains. « Non, laisse tomber ! » En plus, ils aiment bien l’accent parfait. Même les anglais – speakers – n’arrivent pas aux Etats-Unis. C’est un fait ! Il y en peu, très peu. Et le peu qu’il y a ne sont pas les plus connus.

Donc j’ai des amis comme Brian Tracy que j’apprécie énormément, il a 82 ans ; les gens des conférenciers américains me disent droit dans les yeux : « David, ce n’est pas possible ! » Le futur est toujours pareil. Si vous attendez que les autres croient en vous, personne ne croira en vous. C’est toujours la même histoire dans toutes mes interviews : on ne croyait pas en moi, même ma mère ne croyait pas en moi, ni ma tante, ni mon oncle, ni mon neveux, … vous avez une personne à la limite.

D’un coup, que se passe-t-il ? La personne se met à tellement croire en elle que peu importe l’extérieur, je n’y prête pas attention ! Alors cela avance, cela marche et bizarrement, vous avez votre ami qui dit : « Tu sais quoi ? Je crois en toi ! » Bravo ! C’est génial ! « Je m’appelle Mark Zuckerberg, merci ! Tu crois en moi maintenant ? C’est bien ! Je n’en ai pas besoin ! »

Cela va être la même chose pour moi aux Etats-Unis, j’ai seulement à créer cela dans le monde intérieur, m’en convaincre plutôt que de vouloir convaincre les autres, et je sais que ce sera la même histoire. « Regardez le seul français jeune qui réussit aux Etats-Unis ! » C’est toujours la même histoire !

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This