1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,92/5 sur 776 votes)

Loading...

La peur du regard des autres – WakeUpCalls #87

Là, on va dans le RER A. Je vais rentrer. Pour l’instant, je ne ressens pas encore trop de stress – si ce n’est déjà fait -, mais c’est possible que j’en ressente juste avant. Il faut dire aussi qu’avant d’aller dans le métro, j’ai un gros challenge. Là, je suis bien déterminé à vous aider et à vous dépasser. À tout de suite !

Je suis David Laroche de la série Wake Up Calls, votre réveil quotidien pour secouer et booster votre vie.

Alors aujourd’hui, on va parler de la peur du regard des autres parce que là je suis dans le métro, et je me demande des fois si on va me trouver ridicule. Donc, je me suis dit que c’est un beau contexte au lieu de vous donner des conseils sur la manière de vous sentir bien quand les gens se moquent de vous, ou quand vous croyez qu’ils se moquent de vous, eh bien le contexte, c’est que vous croyez qu’ils se moquent de vous.

La première chose, c’est de réaliser que c’est normal. C’est-à-dire que si maintenant je me demande ce que la personne à côté pense de moi, c’est normal, c’est un système de protection de survie. Donc, la première chose, c’est que c’est normal.

La deuxième clé, c’est de changer vos perceptions. C’est-à-dire qu’on l’a déjà vu, mais on essaie de mettre d’autres lunettes. Et si je change mes perceptions, alors ce que vous verrez sera magnifique, c’est-à-dire que je vois le monde de bonne humeur.

Que se passe-t-il quand je change mes perceptions ? C’est que je décide de voir les choses autrement . Au lieu de me dire qu’ils vont se moquer de moi, je me dirais plutôt que je me dépasse. Je pourrais même me dire que potentiellement, il y en a qui se moquent de moi, mais il y en a aussi qui peuvent m’admirer. Moi, j’aurais admiré quelqu’un le faire. Il y en a peut-être qui s’en moquent complètement, d’autres qui trouvent cela drôle …
Le plus important, c’est que je suis en train de réaliser ce qui est important pour moi, je me dépasse. Donc, changer les perceptions fait du bien.

La troisième chose, c’est de changer le sens que cela a, c’est-à-dire que :
– soit je vais commencer à me dire que les gens se moquent de moi – et forcément je vais me sentir mal -. Si vous allez faire une prise de parole et vous pensez que les gens vont vous haïr et vous rejeter, vous allez également vous sentir mal ;
– soit je me demande pourquoi je le fais. Est-ce que je le fais pour que l’on m’admire, pour que l’on me critique ou pas, ou parce que cela va vous aider – et va potentiellement me rendre fier de moi et/ou faire rire les gens -, mais le plus important, c’est que je suis en train de contribuer à moi-même et aux autres.

La quatrième chose, c’est cette histoire par rapport au fait que l’on se moque de moi. J’en ai peur, mais des fois, le mieux c’est d’en parler, de communiquer et de demander aux gens :
 » Excusez-moi, puis-je avoir votre avis ? Qui se moque de moi. C’est pour valider une petite vidéo.  »
Apparemment, personne ne se moque de moi. Donc, vous pourrez vous rassurer quand vous passez à l’action et que vous prenez des risques, car les gens s’en moquent, ils sont dans leurs univers et font ce qu’ils ont à faire.

Donc souvent, on a peur d’être critiqué parce qu’on est toujours en train de se demander ce que les gens pensent de nous, ce qu’ils veulent ; mais les autres sont en train de se poser la même question :  » Qu’est ce qu’il pense de moi ?  » Vous faites un petit sourire, vous réalisez que ce qui se passe, le stress, etc., c’est normal, et vous changez votre rapport à vous-même.

La cinquième chose, c’est le dialogue intérieur. Si vous vous répétez  » je suis nul, moche, ce que je dis n’est pas intéressant, je n’y arriverais jamais, je n’ai pas la même couleur de peau … ” – tout ce dialogue intérieur -, alors vous allez toujours vous sentir mal.
C’est sûr que si je me répète que, potentiellement, un par un, ils se moquent de moi, alors je ne vais pas avoir envie de continuer. Mais si je me dis seulement : “ C’est génial, je suis fier de moi et je passe un bon moment …” , alors forcément, je me sens bien.

Voilà les cinq points :
1. C’est normal.
2. Changer ses perceptions.
3. Changer le sens que cela a.
4. Communiquer et réaliser que les gens ne se moquent pas de vous, mais sont dans leurs mondes.
5. Transformer votre dialogue intérieur.

À très vite !

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This