1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,81/5 sur 479 votes)

Loading...

La réussite de Facebook en 5 clés – #WUC 117

Alors bonjour à vous, ici David Laroche de la série « Wake up Calls » : votre réveil quotidien pour secouer et booster votre vie. Là je suis à Londres à L’hôtel et hier je regardais le film « The social network » sur Facebook. Il y a 5 clés que j’aimerais vous partager qui m’ont inspirées hier soir en regardant le film.
Alors les 5 clés c’est quoi ? C’est que la première chose ce que quand vous regardez le film vous voyez que Zuckerberg il est extrêmement sensible au fait de créer une bonne équipe puissante dès le début. Ça c’est une erreur que j’ai tendance à faire : c’est des fois une tendance à être trop laxiste sur la sélection des personnes en me disant « Dans tous les cas j’aurais des personnes plus puissantes après » à la fois je pense que c’est bien d’être plus souple, d’être souple, mais en même temps ça me permet de me rappeler ce que m’a dit un ami qui est dans le marketing de réseau et qui m’a dit « Si je choisissais bien la bonne personne dans une ville donnée, si je voulais pénétrer une ville et ben si je prenais une personne qui est vraiment pas charismatique et bien la ville prenait pas et si je prenais une personne puissante, la ville prenait ». Et donc la sélection des première personnes si vous êtes entrepreneur, si vous avez envie de faire un projet, une entreprise, une association, une fondation, un sport, c’est quelque chose d’essentiel de choisir dès le début la bonne équipe parce qu’après il va créer comme un effet viral, c’est à dire que du coup, les bonnes personnes vont attirer les bonnes personnes, etc. Donc en tant qu’entrepreneur, c’est essentiel d’avoir en tête que peut-être attendre un peu plus longtemps mais avoir les bonnes personnes et peut-être plus les rémunérer. La deuxième chose, c’est que vous voyez qu’en fait entre l’idée et la pratique pour l’idée, c’est quelque chose qui va très vite. C’est pas juste : « J’ai une idée, j’y réfléchis pendant des années », non, c’est qu’il commence à créer alors que l’idée n’est même pas complètement terminée d’affiner. La preuve, c’est qu’à un moment donné dans le film, il dit : « Je ne sais pas encore ce qu’est Facebook, personne connait ne qu’est Facebook » je l’ai vu en anglais donc j’essaye de vous traduire ce que j’ai compris et donc en gros découvrir au fur et à mesure qu’on le fait et c’est cet allé-retour entre « je sais ce que je veux, vers où je vais, l’idée que j’ai » et ma capacité à passer à l’action, à mettre les mains dessus. La troisième chose c’est que c’est justement par rapport à ce que je vous disais c’est que , en gros, on se sait pas ce qu’on ne sait pas. Il ne sait pas lui-même où il va exactement. Et c’est ce lâcher-prise par rapport à la vision, par rapport aux objectifs qui fait que es fois vous avez des objectifs et vous vous dites : « Bah mais non c’est pas encore complètement clair » et du coup les gens ne passent pas à l’action, ils sont dans une vision binaire 0 ou 1, c’est à dire 0 : j’ai pas d’objectifs ; 1 : j’ai mes objectifs. La réalité, c’est que par exemple si je prends Facebook, ils ont mis plusieurs années avant de trouver leur business modèle. Mais par contre, ils l’ont trouvé en cherchant et en pratiquant ce business modèle, en faisant des expériences. Si vous voulez trouver votre chemin, c’est en allant sur le chemin, c’est en osant aller dans une direction qui n’est pas encore complètement claire, donc qui est floue, et dans ce floue là, trouver de quoi le clarifier de plus en plus. Autre chose d’importe, c’est qu’il sait s’entourer des bonnes personnes. Et là, je ne parle de ses équipe seulement, des gens qui travaillent pour lui, mais aussi ses partenaires. Vous voyez qu’il est extrêmement sensible au patron de l’abster dans le film, et l’art ça c’est quelque chose d’essentiel sur lequel je reviens tout le temps. C’est la puissance de votre environnement. Quels sont les gens qui travaillent avec vous ? Est-ce que vous avez seulement des gens qui sont inspirés par vous ? Ou est-ce que vous avez aussi des gens qui vous inspirent, qui sont au même niveau que vous, voir au dessus et qui vont aller vous challenger, qui vont vous pousser à sortir de votre zone de confort. C’est quand vous jouez contre quelqu’un qui est plus fort que vous au tennis que vraiment vous vous entraînez. Contre quelqu’un qui est en dessous de vous, vous êtes dans la zone de confort. Donc comment vous faites pour vous entourer de gens qui vous inspirent et qui seront là pour vous tirer et là pour vous recentrer quand vous avez tendance à vous raconter des excuses.
Et enfin, c’est cette idée où il dit en gros, voilà on voit bien que les idées ne font pas les projets, que les deux jumeaux, ils avaient une super idée mais ils en ont rien fait, ils ont attendu un mois et demi. Et ils se plaignent qu’il leur a piqué l’idée, ça c’est voilà, après on peut débattre dessus, je pense qu’il aurait pu faire quelque chose de plus écologique dans la relation. Mais ce qui est intéressant, c’est le fantasme des deux jumeaux de croire qu’avec la même idée, ils auraient créé Facebook. La réalité, c’est que ce qu’ils ont gagné en procès, je pense que c’est 10 fois supérieur à ce qu’ils auraient réussi à faire seul, ça aurait été juste un petit réseau étudiant. Pourquoi ? Parce que si vraiment ils auraient été impliqués ils auraient commencé à agir plutôt que d’attendre à seulement poser des rdv et faire du rameur. Donc c’est une question de priorité, d’action et de réaliser que c’est pas parce que vous avez mille idées, que vous avez mille entreprises ou mille projets. Personnellement, j’ai mille idées à la journée, mais entre mes idées et mes concrétisation, c’est deux mondes. C’est à dire que je dois apprendre de plus en plus à être focalisé, focus sur les choses que je veux arriver, à donner vie. Je veux donner vie à certaines choses et je dois mettre mon attention dessus, mon énergie dessus, mon temps dessus, mon argent dessus, mes connaissances dessus, mes compétences dessus, mon réseau dessus et dans ces cas là, ça va germer, ça va pousser. Voilà les 5 apprentissages que je vois au travers du film Facebook. Vous pouvez vous aussi dans les commentaire, si vous avez vu le film, me dire ce que vous pensez du film, ce que vous n’aimez pas dans le film, ce que vous aimez pas chez Zuckerberg, peut-être dans ce qu’il représente, dans sa façon de faire, dans son écologie, ou de ce que vous avez appris d’autre dans le film, ou de ce que ça vous évoque, bref, partagez en commentaire et je vous dis à très vite, peut-être dans une autre ville ! Salut.

3 Commentaires

  1. Danielle

    Merci de me donner le petit coup de fouet. Je sais ce que je veux et je me fais pas confiance. Mais j’ai le partenaire idéal pour mettre en place ce que j’ai à proposer. Je m’y mets et la semaine prochaine je vais présenter mon outil.
    Merci merci merci

    Réponse
  2. Claudine

    Merci David,

    J’adore ta vidéo et je partage ta vision des 5 clés.

    Réponse
  3. Chris

    Merci David pour ces supers conseils.
    J’ai adoré le film « Facebook ». Cela raconte une des plus grandes « success story » de notre époque, donc forcément, cela est très inspirant.
    J’adore également les leçons que tu en as dégagé. Une vidéo que beaucoup d’entrepreneurs devraient voir !
    Encore une fois, Merci !

    Réponse

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This