1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,50/5 sur 375 votes)

Loading...

Le MENTOR IDÉAL ! (et 3 autres accompagnements)

Continuer d’apprendre, ça te rend humble. Ça te met en mode  » perpétuel étudiant « . Et ta croissance dans ta vie, elle n’a rien à voir !

À partir du moment où tu penses que tu as réussi dans le sens  » je sais tout, c’est bon « . Tu t’attires de belles baffes dans la vie pour te rappeler que tu as encore à apprendre, et que tu ne sais pas tout. Si dans les sept derniers jours, tu t’es pas trouvé dans une pièce où tu t’es senti bête, tu as un problème. Sous-entendu, tu te mets tout le temps dans des contextes où tu es le meilleur. Et si tu es tout le temps le meilleur, eh bien, tu n’apprends pas en fait.

Pour moi, il y a 4 modes d’apprentissage que je conseillerais à tout le monde. Le premier, c’est  » Lecture et vidéo  » comme nourriture un peu quotidienne. Même si ce n’est qu’un petit peu, ça te construit l’esprit.

Mon deuxième, c’est la formation. Assister à des séminaires, faire des formations en ligne plus avancées. Contrairement à la nourriture quotidienne, là, tu passes par un cursus. On est plus dans une ère où la clé, c’est le contenu, puisque t’en a partout. La clé aujourd’hui, la valeur ajoutée que tu peux apporter à une personne, c’est la pédagogie.

Moi dans  » Entraîné pour réussir « , je prends la main de quelqu’un et je l’accompagne pendant 6 mois par des exercices, par des exemples, par des stratégies, par des théories, par le fait de voir d’autres personnes. Et ça, elle ne l’a pas sur YouTube. Donc, c’est une séquence d’apprentissage. Donc ça, c’est mon deuxième.

Le troisième, c’est le coaching. Donc il va y avoir un entretien individuel. Déjà, c’est vraiment sur-mesure à ton problème, à qui tu es, à ta personnalité. En tous cas, si le coach est un minimum bon et qu’il fait la différence entre coach et consultant. Puisque le consultant, il donne des réponses, et le coach, il s’adapte à toi.

Ça m’est arrivé d’avoir des personnes, enfin souvent d’ailleurs, depuis 6 mois, ils sont bloqués sur un problème business, je change leur état interne, je leur permets de voir le problème autrement, et c’est elle-même après 35 minutes, elle trouve une réponse d’elle-même alors que ça faisait 6 mois qu’elle les cherchait. Ça, c’est typique d’un bon coach.

Le consultant lui, c’est différent. Il fait un diagnostic, et il se dit  » tiens, ce dont elle a besoin, c’est de telle stratégie marketing « . Pour les 80%, la formation, ça suffit. Tu vas pouvoir avancer rien qu’avec les outils de la formation. Avance tout seul, entraîne-toi tout seul, coach-toi tout seul, et pour les derniers pour-cent, sur ceux que tu n’arrives pas à faire, va chercher quelqu’un. Moi, je suis des coachings tout type, des coachings business, coaching mental, coaching émotionnel.

Et le dernier format, c’est un mentor. Ce n’est pas pareil que le coach. Il est là pour ouvrir dans ta tête la case que c’est possible. Juste ça, c’est énorme. J’étais en contact de gens, ils ne m’ont pas coachés, ils ne m’ont dit pas comment faire. Mais leur présence, leur regard bienveillant sur moi, et ce qu’ils étaient tout simplement, a changé ma vie, tu vois ?

Toutes les personnes que j’ai interviewées qui sont au top de ce qu’elles font, quand je leur demande d’où c’est né, c’est né au contact d’un mentor. Ca peut être un contact virtuel, j’ai lu un livre, j’ai vu quelqu’un à la télé, et quand j’ai vu ça pour la première fois de ma vie, je me suis dit :  » S’il peut, je peux « . Et ça, c’est le but du mentor.

Il y a des gens qui sont brillants pour certaines choses. J’essaie plutôt de me dire, par rapport à l’homme que j’ai envie de devenir, qu’est ce que j’ai envie de développer chez moi ? Et dans ce que j’ai envie de développer chez moi, qui est au top là-dedans ? Je dirais qu’Obama, ça a été un mentor pour  » comment démarrer une prise de parole en public « . La première minute du discours d’Obama au moment où il est élu, je l’ai écouté peut-être 1000 fois. Je l’ai écouté en essayant de refaire les gestes, la posture, et ça m’a beaucoup aidé. Un des beaux exercices que je conseille à tout le monde, c’est que tu fais la liste des 10 personnes que tu côtoies le plus, et tu te demandes, en quoi ils sont un génie.

On a beaucoup de gens autour de nous qui peuvent nous inspirer, mais on ne le réalise pas. Tiens, mon grand-père, qui est décédé il y a quelques semaines, il est agriculteur. Un jour je mes suis assis à côté de lui, et j’ai dis  » Ok papi, j’aimerais savoir : quand tu as acheté du grain, tu faisais comment ? Quand tu le vendais, tu faisais comment ? « . Et en fait, je me suis rendu compte que mon grand-père, sous plein d’aspects, il pouvait être mon mentor. On peut même voir l’interview, vous pouvez taper  » David Laroche, Papi « , et vous verrez une interview que j’ai faite 3 ans avant qu’il décède. Et c’est un beau cadeau que je me suis offert d’ailleurs de faire ça avec lui. Et je dirais qu’il y en a un cinquième et qu’il ne faut pas oublier et qui est quand même important : il faut être élève et être maître en même temps.

Parce que c’est super bon pour le cerveau d’apprendre de quelqu’un et d’apprendre à quelqu’un. Apprendre à quelqu’un te permet de structurer ton esprit, et de donner. Mais le problème c’est que si t’es seulement en posture de donner, ça peut te faire exagérer toi-même en disant  » c’est moi qui donne « . Et continuer d’apprendre, ça te rend humble. On en a parlé hier avec Julie, ma chérie, je disais : le fait que je rencontre des gens, qui au niveau business et donc à un moment à des années-lumière de moi, au-dessus, j’entends, ça me garde humble. Du coup, ça te met en mode perpétuel étudiant et je pense vraiment que ta croissance dans ta tête, ta vie elle n’a rien à voir.

Aujourd’hui, j’ai pas un mentor, j’ai des gens qui m’inspirent pour une chose : il y a eux tous, ça donne mon mentor idéal, que moi, j’ai envie de devenir. Et que je fais en sorte de devenir chaque jour.

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé une vidéo qui s’appelle « les 5 erreurs que la majorité d’entre nous font » et qui va nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite. Une seule de ces 5 erreurs va t'empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux.

Clique sur le lien dans la description, va voir la vidéo, c’est un indispensable. Je te dis à très vite, on avance ensemble, cette année, c’est notre année ! C’est parti !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This