1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,40/5 sur 334 votes)

Loading...

Les 3 personnalités ESSENTIELLES pour entreprendre et RÉUSSIR !

 

 

Salut ! J’espère que tu vas bien et que tu es en pleine forme, que tu es prêt à te créer la vie qui t’inspire dans le cadre de cette vidéo : « L’entreprise qui t’inspire. »

Dans quelques jours, je crois, trois jours, j’ai une interview avec Michael Gerber qui est un peu une légende aux États-Unis pour aider les « Small Business Owner », les petites moyennes entreprises à se développer.

Il a été reconnu par Ink Magazine comme une référence pour aider les petites entreprises.

J’avais envie de te partager dans cette vidéo, une des notions qu’il aborde que je trouve vraiment intéressante quand on a envie de devenir un entrepreneur d’un autre niveau. Il parle de plusieurs personnalités en tant qu’entrepreneur et j’en avais abordé déjà trois dans cette vidéo. Trois personnalités qu’il est important de développer si on veut avoir un business au niveau où on souhaite l’avoir.

Si on ne veut pas développer cela, au minimum, il va falloir s’entourer de gens qui vont nous complémenter.

La bonne nouvelle c’est que si tu n’es pas entrepreneur, cette vidéo s’adresse aussi à toi parce que cela s’adresse à n’importe quelle personne qui veut entreprendre des choses.

Quelles sont les trois personnalités qui permettent de créer une entreprise d’un plus haut niveau ?

  • La première personnalité est ce qui s’appelle en anglais « Le dreamer », qu’on pourrait traduire comme « le rêveur ».

La personne qui a un rêve et qui croit en quelque chose de plus grand en impossible. C’est la personne qui réinvente les choses, qui est en train de vouloir résoudre des problèmes significatifs et majeurs pour ces clients.

Il ne parle pas de rêve dans le sens d’avoir une Ferrari, beaucoup d’argent et de voyager, mais un rêve dans le but de résoudre des problèmes de l’humanité à petite ou grande échelle.

C’est important de développer cette capacité-là parce que toute l’énergie d’une entreprise vient du « dreamer » qui lui va rêver de quelque chose.

Le « dreamer » vient du cerveau droit, la partie créative. On n’est pas dans les limites de « qu’est-ce qui est possible ou non » ni de « comment on va le faire. »

On est dans « Qu’est-ce que je désire », le « what », qu’est-ce qui est important. On est dans : « pourquoi c’est important » avec aucune notion de limite.

Le « dreamer » prend plus de place quand tu es dans la nature. Tu prends une douche, tu es détendu et tu es calme.

À chaque fois que tu es dans un espace de vide, tu vas plus naturellement être créatif et faire émerger des nouvelles visions, rêves et du futur de ton entreprise.

  • La deuxième personnalité dont il parle c’est le « thinker. » Donc, on pourrait traduire « Le penseur. »

Si le « dreamer » est cerveau droit, le « thinker » c’est cerveau gauche. Et la question du « thinker » c’est : « comment. » Le sous-entendu c’est : « comment passer du rêve à la réalité. »

Le « thinker » lui, il va avoir tendance à effectivement mettre des limites qui sont nécessaires pour pouvoir s’appuyer sur ce qui existe aujourd’hui comme : protocole, personne, talent, compétence, ressource et technologie pour pouvoir faire passer l’idée à quelque chose de concret.

On se rend compte qu’il y a beaucoup d’entrepreneurs qui sont coincés au stade du « dreamer. » Ils ont de nombreux rêves et idées. Ils réinventent en permanence le monde et leur entreprise. Ils identifient facilement des problèmes à résoudre, mais ils ont du mal à passer du grand rêve à quelque chose de concret dans la matière.

On a des personnes qui sont très fortes pour se dire : « comment on peut faire et transférer les choses dans la matière, mais qui ont du mal à rêver et créer cette impulsion. » Parce que la force du « dreamer » c’est de faire émerger un rêve qui mobilise de l’énergie.

Dans le « thinker », il n’y a pas d’énergie puisqu’on est vraiment dans le processus. Il y a une énergie, mais qui est beaucoup moins puissante que dans l’énergie d’un rêve qu’on retrouve dans Martin Luther King « I have a dream » ou d’Henry Ford qui dit : « Je vais inonder la terre de voitures et changer complètement le mode de transport des gens dans le monde. »

  • Le troisième profil de personnalité dont il parle, il appelle cela le « storyteller », le raconteur d’histoire.

Il explique le problème du « dreamer » qui va avoir un rêve, mais qui l’enthousiasme. Il va avoir du mal à communiquer avec ses équipes, ses employés, et au monde de manière général pour qu’il y ait des gens qui se mobilisent pour son rêve.

Est-ce qu’il y avait d’autres personnes que Martin Luther King qui avait le rêve d’unifier les noirs et les blancs à l’époque ? Nombreux, mais la force de Martin Luther King en plus d’être un « dreamer », un « thinker » et comment on va faire ? C’était d’être un « Storyteller » de raconter d’une manière qui fasse qu’on ait envie de le suivre et porter par lui.

C’est une vraie capacité et compétence que de raconter ton rêve d’une manière qui stimule tes équipes, collaborateurs, associés, ta femme, mari, tes enfants et tes parents qui stimulent le monde.

Par exemple, Steeve Jobs qui est un très bon exemple de personne qui donne envie d’être suivie ou Elon Musk plus récemment avec son rêve qu’on aille sur Mars.

Si on faisait un petit bilan, est-ce que tu as besoin de développer ta capacité à rêver, à transférer les rêves en action concrète et pragmatique et à communiquer ton rêve ou vision pour donner envie à des personnes de la suivre et de la créer avec toi ?

  • Le quatrième profil dont je ne vais pas te parler dans cette vidéo c’est le leader.

Parmi les trois premiers que j’ai donnés, dans lequel tu as le plus travaillé ?

Sachant que j’insiste dans le « dreamer », ce n’est pas rêver pour soi, mais pour les autres. Quel problème vais-je résoudre pour les autres ?

Si tu as aimé la vidéo, mets-moi en commentaire. Ou tu te reconnais dans les profils, pose-moi une question de business ou sur n’importe quel sujet. J’y répondrais avec plaisir et je suis là pour cela. Et surtout partage et abonne-toi.

Je te dis à très vite. On avance ensemble pour créer des entreprises qui ont du sens, qui servent le monde et qui nous rendent heureux.

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé une vidéo qui s’appelle « Les cinq erreurs que la majorité d’entre nous font », et qui va nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite. Une seule de ces cinq erreurs va t’empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux.

Clique sur le lien dans la description, et va voir la vidéo. C’est un indispensable !

Je te dis à très vite ! On avance ensemble.

Cette année, c’est notre année ! C’est parti !  

 

 

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This