1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,50/5 sur 400 votes)

Loading...

Les 3 types de cadeaux- #WUC 118

Bonjour à vous, ici David Laroche.

Donc, là je suis dans le train en direct de Bruxelles jusqu’à Mance. Je vais passer dans une des radios qui est connue en Belgique. J’adore leur radio et c’est une super belle expérience.

J’en profite pour  vous faire une petite vidéo afin de vous partager un point essentiel qui fait la différence dans mon niveau de bien-être et dans ma réussite.

Vous allez voir, on va découvrir trois types de cadeau. En appliquant ça, je vous assure  que non seulement vous pouvez davantage réussir, mais surtout profiter du chemin.

Vous savez, j’imagine qu’il y a des challenges dans votre vie, ce que vous appelez d’ailleurs  peut-être des problèmes et que je vous invite à remplacer par challenges, des difficultés, des trucs que vous avez et dont vous vous dites : “Oh ! Je déteste cette vie, je n’aime pas ça. Pourquoi ?” et vous ne comprenez pas ce qui vous arrive. Vous passez de “Adorer la vie” à “Détester la vie” en un claquement de doigts parce que la voiture tombe en panne, parce que vous êtes largué, parce que le train n’arrive pas à l’heure, parce que votre chef est de mauvaise humeur, parce que vos enfants ne réagissent pas comme vous le voulez.

Dans ces situations là, ce sont généralement des situations où on n’aime pas vraiment la vie.

Je crois qu’il y a trois types de cadeau. C’est parce que j’ai une foi beaucoup plus globale que je ne sais pas ce que je ne sais pas. C’est-à-dire que ce n’est pas parce que je ne vois pas les choses, qu’elles n’existent pas.

Si je vous demandais de décrire la réalité autour de vous, avec dix personnes dans la même pièce, il y aurait dix réalités. Quand vous pensez à votre passé, vous avez une perception erronée de la réalité. C’est-à-dire que vous choisissez inconsciemment ou consciemment le cône du passé, c’est-à-dire, une sélection arbitraire du passé.

Généralement, les personnes vont dire : “il n’y a rien qui va dans ma vie”. On va leur demander : “Est-ce que tu aimerais avoir les jambes en moins ?” et ils vont dire “Oui mais bon…”

Alors du coup, ce sont eux qui ont décidé de se focaliser sur ce qui n’allait pas et qu’en fait, il y a toute une partie de leur qui va. Donc, je ne suis pas en train de nier la partie qui ne va pas, mais juste en train d’ouvrir le champ de confiance, une vision beaucoup plus globale.

Dès que vous commencez à ouvrir le champ de conscience, vous commencez à vous sentir mieux parce que votre niveau de bien-être dépend de ce sur quoi vous focalisez votre attention et votre perception dans tous les cas erronés de la réalité. C’est-à-dire, quel contraste vous faites en ce qui va et ce qui ne va pas.

Dès que vous commencez à équilibrer la balance, c’est justement ce que l’on travaille dans les stages, vous commencez à vous sentir bien et vous commencez à développer la foi et les opportunités commencent à arriver.

Donc, là, très brièvement, trois types de cadeau.

En cas de problème, en cas de challenge, le premier type, c’est le cadeau caché. C’est un cadeau que vous ne pouvez pas voir. C’est un peu comme à Pâques, vous allez chercher les oeufs mais vous ne les voyez pas, il faut les chercher. Et pour chercher les choses, il faut se poser les bonnes questions : “C’est quoi le cadeau dans cette situation ? Qu’est-ce que j’apprends ? Qu’est-ce que cette situation m’apprend ? Qu’est-ce que ça va me permettre de faire différemment la prochaine fois ?”

Par exemple, on m’avait volé mon vélo. Je suis responsable de ça. Peut-être que la chaîne que j’ai utilisée n’est pas la bonne, peut-être que je n’ai pas garé le vélo au bon endroit, peut-être que prendre un vélo dans cette situation n’est peut-être pas adéquate. Vous allez dire que c’est un peu tiré par les cheveux, mais non. Cela va me permettre de pouvoir être davantage dans le bien-être dans le futur et ça a de la valeur.

Dès que vous commencez à réaliser que vous pouvez être dans le bien-être dans le futur, vous commencez à être dans le bien-être dans le présent. C’est la loi de la physique antique.

Donc, qu’est-ce que j’apprends dans cette situation ? Qu’est-ce que je pourrais faire différemment dans la prochaine situation ?

Par exemple, dans un entretien, vous n’avez pas réussi. Qu’est-ce que vous avez appris ? Dès que vous apprenez, vous capitalisez et vous êtes voué du coup à réussir après.

Le deuxième type de cadeau que j’aime beaucoup, c’est le cadeau créé, c’est-à-dire, même si je ne vois pas quel est l’avantage de cette situation, je vais créer le cadeau.

Par exemple, j’avais une carte 12 – 25 ans et je payais moins cher les billets grâce à ça. Qu’est-ce qui se passe ? Ma carte était périmée d’un jour et je me retrouve à avoir une amende périmée d’un jour. Déjà, ce que j’apprends clairement, c’est que je suis en partie responsable au niveau de la communication et que dans plein de situations, vous n’imaginez pas les trucs incroyables qui me sont arrivés, le fait d’être dans la bonne énergie. Sauf que là, j’étais un peu frustré qu’il voit ma carte périmée d’un jour alors que je paye toute l’année les billets et qu’il mette une amende. Mais c’est ma responsabilité.

La deuxième chose, c’est que je peux créer quelque chose. Et là, je me suis dit le soir que je vais m’impliquer à lire davantage de livres sur le succès que d’habitude. Du coup, j’avais lu vraiment au moins le double ou le triple de pages par rapport à d’habitude de livres sur la motivation et le succès, de telle sorte que le lendemain, si on me pose la question : “Est-ce que tu regrettes ce qui s’est passé ? “, j’ai équilibré la balance. De telle sorte que, finalement, je puisse dire “Gratitude à ce contrôleur. Merci de m’avoir contrôlé. Merci de m’avoir mis une amende”. C’est comme si j’avais payé pour lire plus.

Donc, la balance, c’est cet équilibre. Ça m’est arrivé plein de fois dans ma vie. D’ailleurs, plein de choses extraordinaires que j’ai construites sont suite à des évènements douloureux.

Le troisième type de cadeau, c’est le cadeau invisible. Vous ne pouvez pas le voir parce qu’il est en dehors de votre champ de conscience. En fait, quand on dit “Évoluer”, c’est quoi ? Évoluer, c’est quand votre champ de conscience grandit. C’est quand vous prenez conscience des choses que vous ne pouviez pas voir avant. Généralement, quand vous évoluez, vous vous demandez comment avant vous faisiez pour ne pas voir les choses. Vous vous demandez même aussi comment les autres ne peuvent pas les voir.

Moi, je vois bien dans mon entreprise que je capte des opportunités qui ont toujours été autour de moi mais que j’étais incapable de voir. Plus je capte les opportunités, plus je réussis.

Donc, souvenez-vous de votre passé. J’imagine qu’il y a des galères que vous avez eues et que, finalement avec du recul, vous vous dites “Heureusement qu’elles sont arrivées”. À partir du moment où vous réalisez qu’à chaque fois ça fait ça, je ne cherche pas forcément à tout le temps les voir, mais je sais que globalement, je ne sais pas ce que je ne sais pas et que si je m’attire ça, il y a un sens plus grand à ce truc là, et que plus tard, j’en serai heureux.

Pourquoi attendre ? Si plus tard j’en rigolerai, autant commencer maintenant. Donc, je me calme et je me dis : “OK. Je ne comprends pas ce qui se passe mais j’ai la foi que c’est juste la bonne chose, au bon moment, au bon endroit et que l’univers conspire avec moi comme dit Paolo Coelho.

Donc, voilà un petit échange. Je vous dis à bientôt. Moi, je passe à la radio en Belgique. Vous pouvez me suivre sur le site RTBF, c’est l’émission Viva cité.

À bientôt. Profitez de votre journée ! Créez une journée inspirante et partagez cette vidéo. Salut !

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This