1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,77/5 sur 377 votes)

Loading...

Les 6 HABITUDES quotidiennes des personnes qui RÉUSSISSENT ! – WUC #229

Salut à toi j’espère que tu vas bien !
Bienvenue dans les WakeUpCalls, une série pour booster et inspirer ta vie.

Aujourd’hui, voyons 6 habitudes quotidiennes des personnes qui réussissent.

Cette question est une question qui me fascine et c’est la raison pour laquelle je suis allé à la rencontre de plus de 300 personnes qui excellent dans leurs domaines : des sportifs, des athlètes, des entrepreneurs, des écrivains et des gens qui font le tour du monde : des personnes comme le producteur du « Seigneur des Anneaux » et comme Martellus Bennett, footballeurs américains.

Dans cette vidéo, tu vas voir « six habitudes quotidiennes » qu’ils ont et que tu peux développer, et d’habitude que j’ai moi-même pu développer à leur contact.

Aristote dit que 95% de nos résultats sont le fruit de nos habitudes quotidiennes. Goethe nous dit que chaque chose est difficile avant d’être facile. Le sous-entendu, une habitude qui peut être difficile à développer, mais avec le temps, peut devenir très facile à appliquer dans sa vie, dès lors que cela devient une habitude.

La clé pour développer l’habitude c’est « la répétition. »
Donc tout ce que l’on va  voir ensemble, je t’invite à le répéter.

Première habitude, c’est le fait d’être fasciné et obsessionnel par les objectifs et tes objectifs.

J’ai récemment pu interviewé Janine Allis qui est considérée comme un des tops 30 self-made-women en Australie. Elle s’est développée en partant de zéro et elle a créé une des plus grosses entreprises au monde dans les jus de fruits organiques et bio. Et elle a 95% de Werneth en Australie. C’est à dire que 95 % des gens, des adultes en Australie connaissent sa marque.  

Bref un parcours hors du commun, avec une croissance business incroyable. Et cette femme, tu sens que depuis des années c’était une obsession d’être branchée sur les objectifs de son entreprise.

Si tu veux réussir et avoir des résultats plus significatifs, c’est important que non seulement, tu as des objectifs et que tu les as écrits, fixés et raffinés, mais surtout que tu y penses tous les jours. Parce qu’en fait, ce à quoi tu penses le plus, tu vas l’atteindre, tu vas en parler et créatif à propos de cela. Ce à quoi tu penses que plus, tu vas te former à propos de cela. Et donc, si tu veux développer l’habitude c’est le fait d’allouer du temps, de l’énergie et  des ressources. Penser « temps, énergie et argent » sur tes objectifs va augmenter littéralement ta capacité à l’atteindre.

Dans mon cas, il y a quelques années, c’était important pour moi de développer une chaîne YouTube avec plusieurs dizaines de milliers d’abonnés et j’y mettais toute mon attention tous les jours de : « Qu’est-ce que je peux faire différent, qu’est-ce qu’on peut essayer et expérimenter ». Et j’ai largement dépassé mes objectifs de l’époque en concentrant mon attention dessus.

La deuxième habitude c’est le fait d’être obsessionnelle sur : « produire des résultats » et sur le fait d’aller jusqu’au bout des choses que je démarre.

Plusieurs personnes ont des idées très peu au démarrage, encore moins persévérants et  vont jusqu’au bout. C’est une habitude que je retrouve chez les personnes que j’ai pu rencontrer, interviewer et étudier. C’est la capacité à dire : « OK, j’ai un projet et un objectif. Je vais aller jusqu’au bout jusqu’à ce que cela produise un résultat. »

Plusieurs fois par le passé, justement avant d’avoir cette habitude-là, je marquais des idées de vidéos et je n’en produisais aucune. Après j’ai commencé à avoir des vidéos et commencer des vidéos. J’ai une partie de mon Google Drive de l’époque où tu vois de nombreuses vidéos qui ont été démarrées et pas terminées. Ces vidéos n’ont jamais été diffusées. De ce fait, j’ai développé l’habitude de démarrer moins de projets, mais quand j’en démarre un, peu importe le temps que cela prendra, je vais concentrer de l’énergie jusqu’au bout.

Au niveau du quotidien, cela donne quoi ? Cela commence par se lever le matin et se dire : qu’est-ce que j’ai envie d’avoir atteint ce soir et je vais concentrer mon énergie jusqu’à ce que ce soit terminé.

C’est vraiment très tentant quand je préparais cette vidéo et de partir sur d’autres vidéos et faire autre chose. Mais j’ai décidé qu’aujourd’hui, ce qui allait me rendre fier de moi c’est d’avoir produit un WakeUpCalls sur les habitudes. Donc, j’ai concentré l’énergie dès le matin pour créer le contenu et pour l’organiser c’est de faire cette vidéo. Cela me rend fier de moi et c’est grâce à l’habitude quotidienne d’aller au bout de mes idées.

Donc, tu peux développer cette habitude et plus tu vas le faire, tu vas être drogué et addict à la sensation de « j’ai des projets, je le manifeste et je les transforme dans la matière, je peux les voir. » Le plus belle sensation, c’est la sensation d’avoir une idée puis,  plus tard de se réveiller et se dire : « C’est fait et là cela existe maintenant ».

– La troisième habitude que je peux observer, c’est l’habitude d’être centrée et orientée sur l’être humain, orientée sur les gens et elle prend plusieurs formes. La première forme la plus flagrante que j’ai pu observer surtout sur les profils plus entrepreneurs, c’est comme une obsession à se demander de quoi les gens ont besoin, quels sont leurs problèmes, comment on peut les résoudre, qu’est-ce qu’on peut faire pour eux et quelle valeur on peut apporter ? Et cela peut paraître basique d’une approche marketing, mais avant d’être une approche marketing, c’est surtout une approche humaine.

Si tu veux réussir, c’est important que tu as pour habitude le fait d’être observateur de ce que les gens vivent autour de toi.
Si on prend le compte par exemple d’être en observation des problèmes que vit ta femme, ton mari et des besoins que la personne a, parce que plus, tu arrives à identifier rapidement ce que les gens ont besoin, plus tu vas être en capacité de délivrer de la valeur et de leur apporter ce dont ils ont besoin.

Donc, centrer sur les gens c’est très important. Cela peut aussi être pris sous une autre forme.  Pareil également de l’entreprise « c’est le fait de ne pas fonctionner seul, mais parce que je suis capable de voir en quoi les autres sont à talentueux » et de le regarder,   reconnaître et de voir le génie jusqu’à de produire des résultats. Pas seulement seul cette fois, mais en  compagnie grâce à des personnes qui ont des talents que je n’ai pas.

Et une des forces que j’ai pu observé chez des entrepreneurs de haut niveau que j’ai pu rencontré et interviewé, c’est la capacité à s’entourer des gens qui ont des génies, un génies que eux, ils n’ont pas. Et quand tu crées une équipe de personnes, qui partage une vision commune, un rêve commun et un désir commun de créer quelque chose pour le monde, avec des talents qui sont différents, tu arrives à produire des résultats qui sont extraordinaires. C’est une habitude quotidienne que de demander : « c’est quoi mes talents et  les talents des gens que je rencontre et avec qui je travaille ? »

Aujourd’hui j’ai beaucoup plus l’habitude. Par exemple, on travaille avec plusieurs types de monteurs vidéo et je vois bien que c’est un monteur vidéo qui va avoir comme talent telle chose et être au moins là-dedans. Donc, le muscle de demander :  » Où est-ce que les gens excellent et  brillent ? » C’est indispensable. Muscle que j’avais développé avant et au préalable de mon métier puisque mon métier, aujourd’hui, c’est d’accompagner les personnes à exceller et cela me demande à moi-même de me demander : « où est-ce qu’ils excellent déjà ?  » Afin de les aider à exceller davantage.

C’est donc utile en tant que parent, professeur, entraîneur et manager. C’est utile aussi, énormément en tant qu’entrepreneur. Être centré sur les gens, cela demande aussi de développer une habitude qui est l’habitude du caméléon qui est de me mettre dans la peau et la tête des gens. Rentrer dans leur psychologie : « qu’est ce qu’ils ont besoin et ce qui leur manque ?». Et cela aide énormément pour pouvoir parler dans le langage et le monde de l’autre qui est une clé relationnelle.

La quatrième habitude, elle est très importante et cela je la retrouve chez toutes les personnes qui excellent. C’est l’habitude d’être « en permanence » en train d’apprendre, s’éduquer et de se développer.

Alors, chacun a sa manière et j’ai même rencontré qui sont des addicts de l’apprentissage. On a par exemple Warren Buffet qui a investi, je crois, au minimum 3 heures par jour depuis des années et il a plus de 80 ans. 3 heures par jour de lectures, de revues scientifiques ou  d’investissement pour pouvoir s’instruire et se former. On a Bill Gates aussi qui a investi, je crois,  plusieurs heures de lecture par jour depuis des années.

Donc, on va avoir des personnes qui sont pros de la lecture de livre, on a des personnes plus sous forme d’audio. Sachant qu’une des petites astuces est d’accélérer la lecture rapide de l’audio, tu apprends plus vite.

On va avoir des personnes justement par exemple Janine Allis  en Australie qui lit petit peu, mais elle est plus audio. Et  elle est plus « apprendre via les discussions » donc, c’est plus sous forme de mastermind : rencontrer des personnes qui  sont des entrepreneurs, partager avec eux et échanger avec eux.

On va avoir d’autres personnes et c’est mon cas et j’ai appris énormément via des formations, des séminaires et des formations en ligne. Cela m’a aidé vraiment pour accélérer ma croissance. Et peu importe ton mode d’apprentissage, ce que je peux observer c’est 2 choses:
1- C’est indispensable d’apprendre.
2- Souvent c’est apprendre par plusieurs canaux.

Dans mon cas, j’ai appris beaucoup par les livres et un peu moins maintenant. J’apprends beaucoup par des audios et par des formations et aujourd’hui c’est vraiment les masterminds, c’est à dire dans un petit groupe de personnes que tu veux revoir régulièrement sur une année et cela fait une vraie différence. C’est pour cela que j’ai créé  un mastermind d’entrepreneur et  ils sont 12. Ils se revoient régulièrement et ont mes partages, leurs partages d’un cerveau collectif.

Les séminaires m’ont énormément aidé, c’est la raison pour laquelle je t’invite vraiment à trouver formateur, coach, mastermind pour accélérer ta croissance. Tu vas littéralement jouer à un autre niveau. Et sélectionne bien ce que tu fais entrer dans ta tête. Tous les livres, toutes les formations,  tous les masterminds ne se valent pas. Et surtout de ne pas tirer une conclusion trop rapide en disant « Ah j’ai appris un coaching et que j’étais nul peut être que le coach n’était pas compétent. »  Ou en tout cas pas compétent par rapport à ta personnalité et ton besoin. Teste plusieurs fois, puisque c’est comme un livre, peut-être que tu peux tomber sur un mauvais livre  et un autre jour tu trouveras un autre très bon livre qui transformera ta vie.

On a tous eu au moins lu un livre qui nous a vraiment déçu.   Donc être continuellement en train d’apprendre, c’est un secret et une habitude quotidienne des gens qui excellent à haut niveau.

La cinquième habitude c’est l’habitude d’être orienté sur sa santé.

J’avais eu beaucoup de mal. En fait j’avais eu plusieurs étapes dans ma vie. Une phase où j’étais très malade, plusieurs angines par an et j’étais pas bien donc j’ai mis de la valeur sur ma santé. Et puis, en créant mon entreprise, cela m’a absorbé tellement d’énergie de devoir apprendre tout ce que j’avais  à apprendre : marketing, vente, organisation, comptabilité, le côté juridique et mon propre métier d’accompagnement. Tout cela en même temps : manager et recruter. Cela prend de l’énergie qu’il y a quelque chose que j’ai mis moins de valeur au début c’était : « la santé. »

J’avais mis beaucoup de valeurs juste avant. Et au moment de créer l’entreprise, j’ai mis beaucoup moins de valeur sur la santé, comme si j’avais l’impression de n’avoir jamais le temps pour la santé.  

Il y a une chose qui m’a aidé, c’est ma chérie qui m’a envoyé un article de Richard Branson qui est donc le patron de Virgin et de nombreuses autres entreprises aujourd’hui dans le monde qui m’inspire beaucoup. Il disait qu’une de ces habitudes qui font là où l’on est aujourd’hui, il se peut que là il a plus de 70 ans, il a une forme incroyable qu’on va dire toujours que c’est un enfant. C’est-à-dire de mettre de la valeur en priorité sur sa santé. Et pour être plus précis, j’ai pris des phrases que Branson dit en anglais, mais je vais traduire en direct : »Branson affirme que faire des exercices est l’outil qui l’aide à doubler sa productivité quotidienne. »

Il dit que quand tu as une pratique physique, tu vas être mentalement plus précis plus fin que cela va t’amener à avoir  une meilleure capacité à prendre des décisions au cours de la journée. Et que tu vas avoir une pratique sportive à t’aider à augmenter ta quantité d’oxygène qui circule dans ton cerveau. Cela libère de la chimie qui t’aide à améliorer ta mémoire et ta concentration.

Avoir lu cela à l’époque m’a aidé à me dire : « OK, il est temps de remettre de la valeur sur ta santé. »
Si je me compare à Monsieur et Madame tout le monde, je mettais nettement plus de la valeur sur ma santé, mais, moins qu’auparavant.  Aujourd’hui, il remet de la valeur par exemple ce matin, le simple fait de faire 20 minutes de piscine me met dans une autre énergie, transforme mon corps en assez fort et libère des toxines. Je vois bien que cela active un mode : « OK, cette journée, cela va être une bonne journée, on va entreprendre, être heureux, et on va célébrer. »

Donc, mets de la valeur sur ta santé. Peu importe la forme, fais du sport, du yoga et mange sainement. On a un autre WakeUpCalls de la saison 3 sur la santé que je t’invite à aller voir maintenant.

Sixième habitude, que je vais l’appeler « l’habitude du mode en avance ».
Une des choses qui est flagrante quand j’ai pu rencontrer le PDG de Success Magazine ou encore une fois Janine Allis, et plein d’autres personnes, ou même par exemple, le producteur du Seigneur des Anneaux, c’est qu’elles sont confrontées à une quantité inimaginable de problèmes tous les jours.

On pense que parce qu’elles ont de l’argent, de la reconnaissance ou de la célébrité et elles ont moins de problèmes et que leur vie est juste plus simple. Bien au contraire, elles ont beau avoir une batterie d’assistants et d’assistantes, des gens pour les aider dans tous les sens, des technologies pour les aider, de l’argent pour avoir tout un tas de service pour les accompagner. Cela ne résout qu’une partie des problèmes qu’elles ont.  Et on voit la fraction de ce qui est très formidable dans leur vie on dira : » Ah ! Le Jet, ils ont 5 assistants, le chef pour cuisiner et  la personne pour faire tout cela. »

Oui, mais en fait, s’ils ont tous cela, c’est parce qu’ils leur restent de nombreux problèmes que 99,99999 % de personnes de la population ne voudraient même pas à avoir à y penser.

Donc, quand tu es face à des problèmes qui sont plus complexes comme cela, tu es obligé d’activer le mode « On avance. » Parce qu’une des choses qui sabotent et détruisent notre vie, c’est à quel point on transforme nos problèmes en « des gros problèmes », plutôt que d’aborder le problème comme juste un « Sudoku » ou une chose à résoudre.

Cela n’existe pas un homme ou femme qui est fasciné(e) par les Sudokus qui se plaint quand le Sudoku est plus complexe. Il dit : « Ah génial, il est plus dur, il est plus difficile à résoudre, tant mieux. »

Il s’agit d’activer ce mode de : « Parce que j’excelle, parce que justement je passe un autre niveau, et bien, je me confronte à des problèmes plus grands ».  Cela paraît basique ce que je dis et pourtant cela peut prendre des mois à intégrer, des années quand on n’a pas les outils. C’est la raison pour laquelle j’ai créé la formation sur les « 30 habitudes quotidiennes des personnes qui réussissent » pour avoir non seulement, on a vu 6 un petit peu, mais 30 en profondeurs en détails et avec des exercices pour les intégrer dans ta vie. Je sais combien ce n’est pas évident.

Donc, cela peut paraître basique ce que je vais dire, mais face à des problèmes qui sont plus complexes, souvent on a tendance à se mettre dans une énergie qui est plus faible et  pauvre. Et cela où on crée un énorme problème en réalité. C’est que face à quelque chose qu’on n’a pas encore résolu, on dépense notre énergie en disant : « Je ne sais pas comment je vais faire, je ne vois pas de solution, c’est difficile ou  je ne sais pas si je vais trouver le moyen de m’en sortir. »

Et on fait tout cela à un certain niveau, alors qu’en fait face à un problème qu’on n’a jamais résolu et qui est extraordinaire, le sous-entendu en dehors de l’ordinaire qu’il faut même falloir mobiliser une énergie extraordinaire en dehors de l’ordinaire. Et ce qui est flagrant chez les gens que j’ai pu rencontrer que souvent, cela m’a mis des gifles dans la figure, mais dans le bon sens, c’est que ces gens-là, ils sont en mode « On avance. » On a un problème, OK qu’est ce qu’on apprend ? Comment on peut la former on une opportunité ? Qu’est ce qu’on peut tester qu’on n’a jamais testé ? Qui sur terre peut avoir un bout du puzzle, un bout de la réponse ? Est-ce qu’il existe un spécialiste et quelqu’un dans l’open space qui a des idées ? Et en gros, ils sont obsessionnels sur le mode : « On arrête de se plaindre, les excuses et le mode victime. Juste c’est qu’on avance. Et c’est un petit peu comme si tu avais une énorme pièce en désordre et tu dis : « Mais comment je vais réussir à la ranger ? »

Mais en fait, au lieu de te plaindre et de râler, tu ranges un morceau et tu  essayes de regrouper des petites choses au début. Et puis tu dis : « Mais cela fait 4 heures que je travaille là-dedans et j’ai l’impression juste que j’ai créé des piles. » Et au bout d’un moment, tu as de l’ordre, tu commences à s’affiner et tu commences à dire : « Tiens, je reconnais que cela, c’est les mêmes types d’objets et je peux les ranger comme cela il en est. » Et au bout d’un moment d’un coup, tu as une vision qui apparaît dans ton esprit et là tu dis : » OK je vois maintenant que c’est possible de tout ranger. »

Donc, c’est pareil aussi pour la résolution des problèmes. Janine Allis : « Si tu n’es pas quelque part à l’aise avec le fait d’avoir des galères tous les jours, alors surtout n’entreprend rien de plus grand. » Puisque entreprendre plus grand et réussir un autre niveau, c’est faire face à des problèmes auxquels tu n’as jamais fait face.

Donc voilà les 6 habitudes. Résumons ensemble:

1- Première habitude, être obsessionnel sur tes objectifs, d’y penser tous les jours et d’y allouer : « pensée, temps, énergie et argent » pendant la journée, quotidiennement, pour que cela occupe de l’espace. Et plus, cela occupera de l’espace, plus tu seras créatif, tu auras de l’énergie, des idées, des pensées et plus tu seras efficace et concentré sur ton objectif.

2- La deuxième habitude, c’est d’être obsessionnel sur les résultats. Pas seulement des idées, mais de vouloir aller jusqu’au bout des idées. Développe le muscle et plus tu vas t’entraîner, plus cela va être facile d’aller au bout et de terminer les choses.

3- La troisième habitude c’est d’être concentré et d’aimer les gens, de vouloir se mettre dans leurs têtes, leur psychologie et les comprendre : « À quoi ils sont talentueux ? Quels sont leurs problèmes, leurs rêves, les désirs et les choses qu’ils n’ont jamais dit à personne ? »

Et plus tu vas développer cela, tu seras meilleur en tant que communicant,  partager tes idées et apporter de la valeur au monde.

4- La quatrième habitude, c’est le fait de mettre de la valeur quotidiennement  sur apprendre via des lectures, des formations, des séminaires, des coachings et des formations en ligne.

Aujourd’hui il y a tout ce qu’il faut pour apprendre. Il s’agit juste de trouver son style parce que  chaque format a ses limites. Par exemple, il y a les choses que tu vas pouvoir apprendre sur YouTube, que tu ne pourras pas apprendre en autre format. Il y a aussi énormément de choses que tu vas apprendre en séminaire ou en formation en ligne quand il  y a une pédagogie et que c’est sur plusieurs jours que jamais tu apprendras sur YouTube. Parce que sur YouTube c’est du « light », c’est léger qu’on ne voit pas en profondeur et c’est de manière se désorganiser.

Cela ne voudra jamais, par exemple ce que j’ai pu créer dans les 30 habitudes quotidiennes des personnes qui réussissent, où je te prends par la main pendant 30 jours avec des exercices pratiques, des exemples et des histoires sur 30 jours pour que tu transformes ta vie.

5- La cinquième habitude c’est l’habitude de mettre de la valeur sur ta santé, fait du sport de l’enchaînement, fait de la respiration et prends soin de toi.  Cela va augmenter ta productivité, ton bien-être, ton efficacité, ta créativité, ta mémoire, ta concentration, bref ta capacité à réussir.

6- Et ta sixième habitude c’est être en mode « on avance », oui j’ai des problèmes, oui il y a des choses qui ne sont pas faciles, qu’est ce que j’apprends ? Comment je me transforme en opportunité ? Comment systématiser pour que le problème ne revienne ? Comment je me mets dans une très bonne énergie pour gérer ce problème de la meilleure manière.

Donc voilà !
Si cette vidéo elle t’a inspiré je t’invite à cliquer sur le bouton « J’aime » et à cliquer sur le bouton « Partage » puisque cela peut aider à un de tes amis à cliquer sur le bouton « Abonner » en cliquant sur la petite cloche si tu veux recevoir réellement les vidéos.

Et si tu veux aller plus loin, j’ai réalisé une vidéo qui s’appelle les « 5 erreurs qui t'empêchent de réussir et qui t'empêchent d’avoir les résultats que tu mérites, en sachant qu’une seule de ces 5 erreurs va causer l’échec de tes projets, de ta vie et aussi de ton bien-être. Cette vidéo est   gratuite, je t’invite à cliquer sur le bouton qui apparaît juste là ou dans le lien qui se trouve dans la description pour la visionner dès maintenant.

Et surtout en avance ensemble!

Merci à toi.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This