1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,80/5 sur 450 votes)

Loading...

Pourquoi J’AI PERDU 2X mon JOB ??

Je vois la Directrice de mon école qui vient me voir ; et là j’ai mon cœur qui s’affole juste à voir sa tête à dix mètres. Et je lui dis : « Qu’est-ce qui se passe ? » Elle vient me voir et me dit : « David, tu vas nous tuer. » … C’est surréaliste !

J’ai envie de rendre mes parents fiers. Tes parents, des fois, par leurs propres peurs, quand tu leur dis : « Je vais me lancer dans le sport et je vais faire ça, je vais faire mon voyage, je vais entreprendre, je vais faire tels trucs. » Beaucoup de parents, par amour et par peur, ils te disent non ! Et tu n’y arriveras pas. Et « si tu veux trop qu’ils soient fiers de toi, tu va faire ce que eux ils veulent pour toi. » Mais il y a un écart énorme entre ce que eux ils veulent pour toi dans leur tête et ce que eux ils veulent pour toi dans leur cœur. Sauf que ce que eux ils disent souvent, c’est ce qu’il y a là (dans la tête). Il y a un décalage entre le moment où tu prends soin de toi et mises sur toi, et le moment où tes parents sont fiers de toi. J’ai tout fait pour me rendre mon père fier, pendant des années, de moi ; et je voulais absolument qu’il me reconnaisse, et j’ai commencé à m’occuper de ma vie.

Donc j’arrive à mon école, j’était en alternance et Je vois la Directrice de mon école qui vient me voir, elle a fait une tête bizarre et je me dis, et c’était la rentrée scolaire, et j’ai dû encore faire des conneries l’année dernière parce que j’étais un peu actif, à parler en classe. Donc, elle vient me voir en me dit : « David, on a un vrai problème. » Et je vois à sa tête que c’est sérieux, et je dis : « M*rde, qu’est-ce qui se passe ? » Et tu commences à avoir de l’adrénaline, juste sans savoir ce qui se passe. « J’ai eu ta RH, en fait, il y a un problème lié au fait que ta boîte a envoyé le dossier, trop tard, d’alternance. » Et je dis : « Donc, qu’est-ce qui se passe ? » Elle me dit : « Du coup, en fait, ton dossier n’a pas été reconduit en alternance. » Et donc : « Qu’est-ce qui se passe ? » Et bien elle me dit : « Tu as perdu ton emploi, et tu as perdu le financement de ta formation. » Parce que le but de l’alternance c’était un salaire, tu bosses et on plus on te paye tes études, qui étaient des études privées dont, je n’avais pas l’argent pour les payer. Et donc, je là à ma rentrée scolaire et maintenant j’ai perdu mon emploi et j’ai perdu le financement de ma formation. Et je dis donc : « Qu’est-ce qui va se passer ? » Et elle me dit : « En fait, tu as un mois, si tu veux continuer les études, un mois pour soit trouver un job en alternance, soit trouver le financement de la formation. » Sachant que la plupart du temps, déjà quand tu t’y prends huit mois à l’avance, c’est dur d’avoir un job. Et là j’ai l’impression qu’une montagne s’écroule et je ne sais pas comment me démerder pour récupérer mon emploi, et après passer 24 heures à être vraiment en colère contre le système, puisque ça n’a pas de sens. Ma boîte est contente de moi, l’école est contente que je fasse de l’alternance, moi je suis content, je ne comprend pas le système, tu vois ? Et pendant ce mois-là, je vais lire la biographie, parce qu’à l’époque c’était Sarkozy le Président, et il y la biographie de Sarkozy, il y a la biographie du Ministre de l’Éducation, il y a la biographie du Ministre de l’Emploi. Je vais contacter pleins avocats, et je vais lire le droit alors que je déteste le droit. Je vais mettre des citations d’inspirations dans ma chambre, aux toilettes, de partout, pour être inspiré. J’en parle à tous les gens que je connais, à ma famille, aux personnes, est-ce que vous avez des idées, non pas en « mode victime » mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Et tout le monde me dit c’est mort, c’est légal, ils ont fermé le financement. J’en parle à ma RH, j’en parle à mes profs, j’en parle à ma prof de droit, j’en parle à tout le monde. Et après un mois à ne faire que ça, pendant un mois, je finis par écrire une lettre à l’assistante du Ministre de l’Éducation en lui expliquant – j’ai vu pleins d’interview d’eux – en disant que vous avez dit que l’alternance c’était important pour vous, et la boîte elle est contente, moi je suis content, qu’est-ce qu’on peut faire, et pas en mode accusateur en mode j’essayes de lui montrer leur intérêt à eux de m’aider à récupérer mon emploi. Et je dis voilà, vous dites que c’est important pour vous l’alternance, vous dites que vous voulez des jeunes qui en veulent et qui sont prêts à travailler et que c’est important de faire ça. Moi j’en veux, je suis prêt à travailler, je suis prêt à bosser mais là j’ai tout perdu et on fait cette lettre, on l’envoie, tout le monde me dit : « David, ils s’en foutent de toi. » Le Ministre de l’Éducation répond au Directeur Général de ma boite, qui est une grosse boite mondiale. Ça redescend et je finis par recevoir une lettre comme quoi je récupère mon emploi, et c’est un truc de dingue, et au passage j’apprends que 300 autres étudiants dans la même situation que moi, grâce à ça, ont récupéré leur emploi. C’est un truc de ouf, je récupère mon emploi, je suis tellement heureux.

Je dois rattraper mes cours d’un mois puisque je n’ai rien foutu au niveau des études, et après un mois, donc, on a deux mois des études, j’ai ma Directrice qui vient me voir avec la même tête en pire que il y a deux mois, et là j’ai mon cœur qui s’affole, juste à voir sa tête à dix mètres, et je me dis : « Qu’est-ce qui se passe ? » Elle vient me voir et me dit : « David, tu vas nous tuer, je viens d’avoir ta RH au téléphone. » Et elle me dit : « Il y a un autre problème. » Tu vois, je pense à des personnes qui se battent pour quelque chose et au final ça marche et juste derrière ça ne marche pas. Là, j’ai vraiment l’épuisement, et elle me dit : « En fait, ton ancienne RH, la première, celle qui t’a embauché à l’origine, elle a fait une erreur dans le contrat, elle a mis un 1 au lieu de 2. » Et je dis : « C’est quoi le problème ? » « En fait, elle t’a mis en CDI au lieu de CDD. » Et moi dans ma tête CDI c’est mieux que CDD, et elle me dit : « En fait, il y a une loi qui dit que tu n’as pas le droit de faire deux CDI en contrat pro avec la même personne. » Le principe du contrat pro c’est que tu fais d’abord un CDD de deux ans et puis un CDI. Sauf qu’elle m’a mis en CDI la première fois et vu qu’on a rompu le contrat pour faire un CDI, le deuxième contrat devient obsolète et illégal et caduc ; et je dis : »Donc, qu’est-ce qui se passe ? » Elle me dit : « Et bien, tu viens de perdre ton emploi, et tu viens de perdre le financement de ta formation. » Et là je me dis : « C’est surréaliste, je ne comprends pas le truc ! » Et là elle me dit : « N’essayes même pas de contacter des gens, c’est illégal, ils ne peuvent pas te réembaucher, c’est la loi. » Là, j’ai tellement de colère, je ne comprends pas ; injustice, et je me dis : « Fais-le, donnes tout, même pas parce que ça va marcher, fais-le pour être fier de toi, fais-le pour voir que ça te donne de tout donner. » Pendant cette période-là, j’ai fait des entretiens d'embauche dans tous les sens, je teste des trucs que je ne teste pas d’habitude, communiquer différemment dans les entretiens, je vais voir tous les jours ma RH, en disant : « Peut-être que vous ne pouvez pas faire le contrat pro mais est-ce que vous pouvez faire une période de professionnalisation. » Je lis la convention collective de ma boite, je lis le droit, je détestait le droit ! Et après un mois, je suis en entretien d'embauche dans un salon d’entreprise et il y a plein d’entreprise et il y a ma boite vu que c’est une grosse boite et à côté il y a la boite de leur concurrent et après un mois à ne faire que des entretiens et à lire des bouquins sur la communication, j’ai progressé. Ma RH voit dans le regard de la RH concurrente, que la RH concurrente a l’air vraiment contente de m’avoir face à elle, le lendemain, j’ai ma RH qui m’appelle de ma boite qui dit : « Tu as un rendez-vous. » J’ai dit : « OK, avec qui ? » « Avec moi ton N+1 et le N+4. » Rendez-vous, j’y vais, elle me dit : « On a trouvé une solution. » Et je dis : « Mais quelle solution? » « On va t'embaucher en CDI à temps plein mais pas en contrat pro. » Je dis : » « Mais je ne peux pas être à temps plein, il faut que j’aille aux études. » « Rassure-toi, on te met un avenant au contrat, tu auras le droit, avec ton avenant au contrat, à tous les jours d’école à y aller. » Mais je dis : « Vous ne pouvez pas, votre convention collective, elle dit que n'embauchez que des cadres hors contrat pro. » Et ils disent : « OK, on te met cadre. » Et je leur dis : « Du coup, ça veut dire que vous êtes obligé de m’augmenter dans le salaire. » « On t’augmente en salaire. »

Je sors, j’habite à Lyon, je vais dans le parc de la Tête d’Or, je hurle, je hurle de victoire, c’est un truc de malade, on est à trois mois là, il s’est écoulé un mois avant ça. Et là j’appelle mon père et je lui annonce, je lui dis : « Papa, c’est un truc de dingue, j’ai récupéré mon emploi. » Et là, pour la première fois de ma vie, j’entend mon père qui me dit : « Je suis fier de toi. » Quand je raccroches, je me mets à pleurer pendant au moins deux heures, j’ai les larmes aux yeux. Je n’ai pas les larmes aux yeux parce qu’il me dit « je suis fier de toi », mais parce que pour la première fois, ce n’était pas si important, je ne l’appelais pas pour qu’il me me dise, je suis fier de toi, je l’appelais, juste pour lui partager où j’en étais. Et donc voilà, « je ne cherche pas à ce que mes parents soient fiers de moi, je cherche à être fier de moi. » Et si je suis persuadé que je suis fier de moi, et s’ils m’aiment, ils seront fiers de moi ; et ils le sont. Ma mère fait tous mes séminaires, elle m’a écrit un sms, elle me dit : « Mon fils, tu m’inspires, je réalises mes rêves grâce à toi et à tes formations. » Donc, c’est sûr qu’ils sont fiers de moi. Mais voilà, je ne veux pas que les gens fassent trop pour les autres. « Fais pour toi en pensant à eux. » C’est le paradoxe ! Je pense tout le temps à mes parents, je veux qu’ils soient heureux, mais je ne veux pas être victime du fait qu’il soient fiers de moi. C’est rare, à la fin de l’histoire, une fois que ça marche pour toi, que tes parents se préfèrent de toi. « Fais ce qui t’inspires toi, et peut-être qu’un jour, ils seront fiers de toi. » En revanche, tu peux les aimer, mêmes quand ils te disent, que tu n’y arriveras pas.

En résumé
Ta famille, tes proches, par amour et par peur, peuvent te freiner dans l’accomplissement de tes rêves.

« Fais les choses pour toi et non pour les autres. »

« Si tu fais les choses pour toi, les autres seront fiers de toi. »

« Je ne cherche pas à ce que les autres soient fiers de moi, je cherche à ce que je sois fier de moi. »

« Et même, s’ils me disent que je ne vais pas y arriver, je peux le faire pour moi et je peux les aimer. Et un jour ils seront fiers de moi. »

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé une vidéo qui s’appelle « Les cinq erreurs que la majorité d’entre nous font » et qui va nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite. Une seule de ces cinq erreurs va t'empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux. Clique sur le lien dans la description voir la vidéo. C’est un indispensable. On se dit à très vite, on avance ensemble. Cette année, c’est notre année. C’est parti.

5
2
votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gabriel
9 mois il y a

Merci beaucoup, c’est pile ce dont j’avais besoin. Je me suis lancé à mon compte depuis 8 mois. Je fais vraiment ce dont j’avais envie de faire depuis toujours, je suis heureux, mais il est vrai que des fois, il est dur de trouver la motivation quand tu as l’impression que tes parents ne croient pas en toi.

Mais je vais continuer de faire ce qui ma passionne. Je sais que je vais y arriver. Merci encore !

5 2 votes
Évaluation de l'article
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Share This