1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,50/5 sur 350 votes)

Loading...

Quel est le pire qui puisse vous arriver ?

J’aimerai vous parler de la pire chose qui pourrait vous arriver en croyant et en allant vers vos rêves. Je croise beaucoup de personnes qui me parlent de leurs peurs. La peur de l’échec par exemple, la peur que leur projet ne se fasse pas, la peur de ne pas réussir, la peur de s’investir pendant des années, des mois, voir des dizaines d’années et de ne pas avoir de résultats, la peur de faire des erreurs, la peur d’être imparfait, la peur d’être critiqué et d’être jugé par les autres. Parfois même la peur de réussir, qu’est ce qui se passerait si je réussis. Comment les autres vont me percevoir, quelles sont les conséquences de cette réussite ? La peur de se faire mal, la peur d’être blessé, la peur de s’épuiser.

J’entends beaucoup de peur au quotidien par rapport aux projets ou aux rêves.

Pendant longtemps, j’ai eu peur d’échouer. J’avais tellement peur d’échouer que je préférais même ne pas tenter, ne pas me lancer dans un projet, dans une compétition ou quoi que ce soit par peur d’échouer. J’étais un peu comme cette personne qui veut jouer au basket mais qui préfère ne pas tirer par peur justement de se rater.

Et aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous quelque chose qui peut vous donner envie d’aller vers vos rêves.

Souvent, j’avais peur de regarder le pire du pire. Je restais à la surface, je restais à l’idée d’être critiqué par les autres, je restais à l’idée d’échouer, à l’idée de m’investir pendant des années et de ne pas avoir de résultats.

Et puis un jour, j’ai découvert cet outil fascinant qui est le pire du pire du pire. Finalement, j’ai pris chacune de mes peurs, la peur de l’échec par exemple, en me demandant : finalement, si j’échoues c’est quoi le pire ? Au début, je me disais, je vais mal le vivre. Mais c’est quoi le pire ? Et en creusant à chaque fois, que ce soit sur le peur de l’échec ou la peur du jugement des autres ou la peur de faire des erreurs, je me rendais compte qu’il y avait toujours l’autre partie de l’équation et l’autre partie de la pièce. Et finalement, j’ai réalisé que j’avais jamais rien réalisé et réussis quelque chose sans avoir eu un échec au préalable. J’avais jamais appris quelque chose sans jamais avoir fait une erreur au préalable. Finalement, je n’avais jamais réussi à m’aimer davantage, sans avoir été critiqué au préalable, donc j’ai réalisé à quel point finalement la pire chose qui pourrait m’arriver, c’est d’apprendre, c’est de réussir, c’est de m’élever davantage et de grandir. Et j’aime creuser en allant au pire du pire du pire, si je m’investis pendant 30 ans, que les gens me critiquent, me jugent, que je n’arrive pas à réaliser mon projet, je n’ai que des échecs, je fais beaucoup d’erreurs, et les gens se moquent de mes erreurs, et je me suis même imaginé au dernier jour de ma vie. Et j’ai réalisé que finalement, au dernier jour de notre vie, quoi qu’on a fait, peu importe les erreurs qu’on a fait, peu importe ce que les autres ont pensé de nous, on est face à nous mêmes devant notre miroir, devant nous mêmes, au dernier souffle de notre vie, et je me suis dit que la dernière chose qui comptait c’est d’être fier de moi.

J’ai réalisé qu’au final, ce qui te rend fier de toi, ce n’est pas d’avoir réussi tes projets, c’est d’avoir tenté. C’est d’avoir donné une chance à ses rêves.

Le but de cette vidéo c’était d’insister sur cela. La pire chose, le pire du pire qui peut vous arriver, en croyant en vos rêves et en allant vers vos rêves, c’est d’être fier de vous. La réalité, elle est là. Parce que finalement, on peut perdre de l’argent, on peut perdre du temps, de l’énergie, on peut perdre que de choses qui, finalement, soit, ne sont pas si importantes que cela, soit des choses qu’on peut retrouver. On a le choix, de passer de quelqu’un qui se dit : « Pourquoi y aller alors que je ne suis pas sûr d’y arriver ? A pourquoi ne pas y aller ? Vu que je ne suis pas sur d’y aller ou vu que je ne suis pas sur d’échouer. »

La pire chose qui peut nous arriver, c’est au dernier jour de notre vie, pouvoir nous regarder nous même dans les yeux, et se dire : j’y ai cru, j’ai tenté, et je suis fier de moi. Est ce que vous êtes d’accord que par rapport à vos projets ou à vos rêves, quoiqu’il arrivera, vous serez fier d’avoir au moins osé ou tenté. Ce qui nous inspire chez les héros, chez les gens ou les mentors qui ont fasciné cette histoire, ce n’est pas leur réussite, ce qui nous inspire, c’est le chemin qu’ils ont traversé avant de réussir. 100 % de ces personnes là ont vécu des situations difficiles, des challenges, des difficultés, des erreurs, des critiques, du jugement des autres.

Et donc, ce qui nous fascine chez eux, c’est leur capacité à avancer. Même si au final, il y a l’échec. Même si au final il y a l’erreur. Je pense que l’on tous en nous, ce pouvoir d’être un héro, ce pouvoir d’oser se relever. Ce pouvoir de se dire : « ça me touche , c’est important pour moi, et peu importe que j’y arrive ou non, je vais le faire ».

Alors ça vaut vraiment le coup pour moi d’aller vers ces rêves. On vit des situations difficiles. On vit des moments qui des fois, ne sont pas agréables. On vit la critique. On vit le jugement des autres. Mais j’aime bien dire aux personnes qui me demandent : « Mais c’est épuisant d’aller vers ses rêves, c’est dur ». J’aime bien leur répondre que c’est dur aussi de ne rien faire pour ses rêves. C’est dur aussi, de ne pas se respecter. C’est dur aussi, de se créer une vie à l’encontre de ce que l’on veut vraiment. C’est dur aussi de vivre une vie qui n’est pas en accord avec soi même, mais qui est en accord avec celles de ses parents ou de la société. Alors quitte à avoir une vie qui est dur. Je préfère une vie dur, en direction de mes rêves, en direction de qui je suis. Qu’une vie dur où je me demande pourquoi je suis sur cette terre et pourquoi je vis. Dans tous les cas, ça sera dur. Ce sera non seulement dur mais ce sera aussi plaisant, dans les deux cas, ce sera plaisant, qu’on aille vers nos rêves ou pas, de toute façon, ce sera de la souffrance ou du plaisir, ce sera les deux. Mais quite à vivre souffrance et plaisir, autant que ce soit, vers la direction de notre coeur, vers ce qui nous touche et ce qui nous passionne, vers ce qui nous fait vibrer.

J’ai fait le choix il y a des années de me dire, peut-être que ce sera long, peut-être que j’y arriverais ou pas, mais je veux donner une chance à mes rêves, vous savez certainement j’avais envie de me suicider, et j’ai pris cette décision, et elle à changé ma vie. Et j’avais envie de vous dire aujourd’hui, que cela en valait vraiment le coup, pleins de fois, j’étais en colère, j’étais triste et pleins de fois, j’avais peur, et pleins de fois, j’ai célébré, pleins de fois, j’ai eu de la gratitude, pleins de fois, j’ai vu le chemin que j’ai parcouru, et j’imagine que c’est pareil pour vous. Alors si vous avez un rêve ou quelque chose qui vous touche, je vous invite à y aller car la pire chose qui peut vous arriver c’est d’être fier de vous, et de de vivre des choses magiques, d’apprendre pleins de choses, de grandir, d’attirer à vous des personnes qui comme vous ont envie d’aller vers leur rêve parce que quand on commence à aller vers ses rêves, on devient un aimant. On devient un aimant à d’autres personnes qui réalisent leur rêve. On devient un aimant à opportunité, à idée parce que tous, si on a le choix entre deux amis, celui qui déprime, qui pourri sa vie et celui qui donne une chance à ses rêves et à sa vie, on choisira toujours celui qui donne une chance à ses rêves et à sa vie, même s’il n’y arrive pas.

Donc, c’est cela qui est magique. Quand on ose croire en ses rêves, quand on ose y aller, quand on ose agir vers ses rêves, non pas seulement y croire, mais agir vers ses rêves, on se met à avoir d’autres amis, d’autres idées, d’autres envies de lecture, de voyage, de conversation. Au final, les gens nous disent : mais alors, est-ce que tu as réalisé ton rêve ? Et là, on réalise qu’en fait, ce n’est même pas la fin qui compte, c’est maintenant que cela compte.

On réalise qu’on est déjà en train de réussir, que la personne, l’homme, la femme qu’on est devenu, personne ne peut nous l’enlever. On peut nous enlever notre argent, les gens qu’on connaît, notre réseau, notre matériel, mais on ne peut pas nous enlever qui on est. On ne peut pas vous enlever qui vous êtes. La pire chose qui peut vous arriver, c’est de grandir, d’apprendre, d’être fier de vous et au final, réussir. C’est peut-être d’inspirer d’autres personnes à croire en leur rêve et d’y aller.

La pire chose qui peut nous arriver, c’est d’inspirer nos enfants, nos petits-enfants, l’humanité entière en allant vers nos rêves. On n’a même pas besoin d’être parfait, ni même d’être un héros sans faille, on a seulement besoin de se lever, de sentir son cœur qui bat, de sentir la vibration à l’intérieur de nous et de se dire : cela me fait rêver, je vais y aller, peu importe que j’y arrive ou non, je vais y aller, j’y crois et je vais foncer.

J’aimerais que cette vidéo rajoute une petite goutte en plus, soit pour vous dire : je décide d’y aller ou peut-être parce qu’aujourd’hui, vous avez besoin de cette petite goutte pour continuer d’y croire parce que vous êtes entrepreneur, vous êtes voyageur, vous êtes parents, voilà.

Si vous avez un rêve, croyez-y. La pire chose qui peut vous arriver, c’est d’être fier de vous, de grandir, d’inspirer les autres personnes.

Si cette vidéo, elle vous inspire, partagez-la et surtout, on avance ensemble !  

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This