1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Comment surmonter ta peur de l’échec ?

Tous les êtres humains ont peur de l’échec.

Le problème, avec cette émotion, c’est qu’elle nous immobilise.

Elle nous empêche de passer à l’action et nous pousse à procrastiner par peur de ne pas assez bien faire, de décevoir, de se prendre un mur…

Et pourtant un échec n’est pas une fatalité en soi, bien au contraire !

Franck Leboeuf n’a pas gagné la coupe du monde de Football sans avoir traversé des échecs, sans avoir eu des blessures, sans avoir eu peur de se planter.

Cette vidéo t’aidera à mieux comprendre que ce qui se cache derrière ta peur de l’échec est en réalité… un manque de confiance en toi !

Dans ce genre de situation, le principe de la motivation induite prend tout son sens. Si tu ne connais pas ce principe, ce guide changera définitivement ta perception de la motivation.

Enfin dans la vidéo ci-dessus, tu découvriras toutes les clés de cette philosophie qui te permettra d’affronter ta peur de l’échec, ainsi que quelques hacks bien utiles.

Comment ne plus avoir PEUR de l’ÉCHEC – Je t’explique comment !

On était devant la pyramide Chichén Itzá, et ma femme me dit : « Tiens, je te donne le défi de danser là, devant tout le monde. » C’est genre la terreur absolue. Tout être humain a peur. Ce qui fait la différence, c’est…

Pour arrêter d’avoir peur de l’échec… travaille sur ta confiance en toi !

PEUR de l'ÉCHEC solution

La confiance en soi, clairement, c’est quelque chose qui se développe avec le temps, qui n’est pas forcément évident à développer et en plus, il n’y a pas de gare d’arrivée.

On développe en permanence et toute sa vie notre confiance. Il y a, ne serait-ce que trois-quatre ans, j’étais dans une salle de sport et j’ai croisé Jay-Z, le mari de Beyoncé.

Et quand je suis allé lui parler, j’ai perdu mes moyens, je n’arrivais plus à parler et pourtant, je suis censé être quelqu’un qui partage des clés de confiance en soi.

En anglais, je n’ai pas réussi à être très, très bon. Mais ce qui est important, c’est de se rendre compte que c’est un chemin. Et j’étais mal dans ma peau, complexé quand j’avais 15 ans.

Jamais, je n’aurais pensé pouvoir ne serait-ce que faire le dixième de ça. Il y a plein de choses qu’on peut faire sur la confiance en soi, mais je cherchais un moyen de me dire : « Tiens, il y a quoi comme clés, un petit peu rapides, qui peuvent marcher quand a un petit coup de mou ? »

Et donc, du coup, j’ai fait un sondage avec différentes questions pour essayer de voir quelles questions favorisaient le plus la confiance en soi des personnes qui faisaient des sondages.

Et je me suis rendu compte qu’il y avait une question qui aidait beaucoup les personnes, c’est : prends le temps de te rappeler trois choses qui t’ont semblé compliquées, difficiles, voire même impossibles que tu as réussi à réaliser, que tu as réussi à dépasser.

Que ça soit un problème que tu as vécu dans le passé ou que ce soit un rêve que tu avais et qui te semblait complètement impossible, il faudrait que tu prennes le temps de fermer les yeux, de retrouver le moment où tu te disais que c’était impossible, la sensation que tu avais et le moment où tu as réussi à le faire.

Et toute la clé de la question, ce n’est pas de juste la comprendre intellectuellement, mais c’est qu’en fait, c’est impossible au moment où tu vois ce que tu as réussi à faire par le passé, en même temps que tu vois ça, ce n’est pas possible d’avoir en même temps peur.

C’est un petit peu comme au moment où tu regardes ta main gauche, tu ne peux pas voir ta main droite en même temps. De la même manière, quand tu es focalisé sur ce que tu as réussi déjà à accomplir dans le passé, c’est très difficile d’avoir peur par rapport au futur.

Donc, un exercice qui est tout simple, que tout le monde peut faire, c’est lister trois, voire 10 choses qu’ils ont réussi à accomplir dans le passé et prendre le temps de les retrouver, les ressentir.

Et encore une fois, peu importe, le domaine de vie. Je te donne un exemple : on était au Mexique avec ma chérie, donc ma femme. On était devant la pyramide Chichén Itzá, qui est la pyramide maya.

Et ma femme me dit : « Tiens, je te donne le défi de danser là, devant tout le monde, là, comme ça. » Et elle me donne ce défi-là, parce que danser, surtout à ce moment-là de ma vie, c’est genre la terreur absolue.

C’est-à-dire que c’est la deuxième chose qui me fait le plus peur après chanter. Et donc vraiment, je suis vraiment stressé, je n’arrive pas. Clairement, je bloque. Et en plus, je m’en veux, parce que je me dis : « Putain, tu partages des conseils pour avoir confiance en soi et tu n’y arrives pas, etc. »

Et pendant, je ne sais pas, 45 minutes, je n’y arrive vraiment pas. Tellement, c’est phobique. Et en fait, ma chérie va me dire juste une phrase ou une question, – je sais plus comment elle l’a formulée –, mais elle va dire : « David, rappelle-toi d’où tu pars ! »

Et quand elle a prononcé cette phrase, j’ai revu le David de 15 ans qui était suicidaire, mal dans sa peau, incapable de lever la main en cours, qui avait envie de mettre fin à sa vie et qui, en voyant entre autres Martin-Luther-King, s’est dit : « J’ai envie de miser sur moi. »

Et quand j’ai revu ce David de 15 ans, je me suis dit : « Attends, le David de 15 ans, il a eu le courage de lever la main en cours, il a eu le courage d’aller parler à des inconnus dans la rue, il a le courage de faire ça et toi, tu ne peux pas avoir le courage de danser là maintenant ? »

Deux minutes plus tard, je dansais, parce que je me suis rappelé de ce qu’il y avait à l’intérieur de moi.

Et ce qui est important là-dedans, c’est de comprendre qu’on a trop tendance à dire : « Il y a des gens confiants, il y a des gens pas confiants. »

En fait, ce n’est pas vrai.

Pour aujourd’hui, accompagner des gens qui ont des chiffres d’affaires à plusieurs dizaines de millions d’euros de chiffres d’affaires ou des champions olympiques qui ont des médailles, tout être humain a peur.

Ce qui fait la différence, ce n’est pas est-ce que tu es peureux ou confiant. Tout être humain est confiant et peureux. Ce qui fait la différence, c’est la capacité à retrouver de la confiance au moment où tu en as besoin.

Et entre autres, ça passe par la capacité à se rappeler qui tu es, à se rappeler du chemin que tu as parcouru, à se rappeler tout ce que tu as accompli depuis ton enfance, à se rappeler que déjà, oser entreprendre, c’est déjà un accomplissement en soi.

L’échec n’est pas un échec

Vaincre la PEUR de l'ÉCHEC solution

C’est important de se rappeler de ce truc-là que même si au final, là demain, on devait déposer le bilan, c’est déjà une réussite d’avoir été jusque-là, ça, c’est la première chose.

En plus de ça, ce n’est pas parce que tu fais faillite demain que tu ne vas pas pouvoir te réinventer. Richard Branson, il a fait faillite, recréé des boîtes et aujourd’hui, ça va.

On a aussi Ray Dalio, qui est l’un des plus grands investisseurs de la planète, il s’est pris une grosse humiliation, – je ne sais plus en quelle année – il a tout perdu. Il était multi, multi, multimillionnaire, il a dû retourner dormir chez ses parents, vendre sa voiture et tout.

Et aujourd’hui, ça fait partie du top 100 des milliardaires. C’est ça le truc qui fait qu’on a peur, c’est qu’on s’imagine que même l’échec, il est final.

Alors qu’en fait, même dans le pire des cas, tu déposes le bilan, tu vas apprendre, tu vas te réinventer, tu ne vas pas perdre tout ce que tu as appris dans toutes tes années d’expérience et d’entrepreneuriat. Ça, c’est dans le pire des cas.

Et avant le pire des cas, il y a plein de choses que tu peux faire pour transformer cette situation en opportunité, il y a plein de manières de servir le client, il y a plein de manières de créer des offres irrésistibles en ce moment, il y a plein de manières de communiquer sur les réseaux sociaux.

Les difficultés te font avancer

PEUR de l'ÉCHEC

Ce qui est génial dans les moments de crise, c’est que ça te force à te réinventer. Il y avait un guide qui fait visiter dans les villes. Il est passé par une phase de son entreprise qui était en difficulté.

Mais ce qui est génial, c’est que ça l’a forcé à se réinventer sur les réseaux sociaux. Il n’avait jamais réalisé qu’il avait un talent de dingue pour raconter les histoires en fait, il le faisait dans son métier.

Et du coup, il a commencé simplement à filmer ses présentations et les mettre sur YouTube, et les gens de la planète ont commencé à adorer entendre son storytelling.

Il y a des personnes qui sont coiffeurs aujourd’hui, qui ont un talent incroyable pour raconter des histoires, qui ont un talent incroyable pour peut-être expliquer comment coiffer.

Peu importe ! C’est l’opportunité en ce moment de communiquer, que ce soit en one to one par téléphone ou sur les réseaux sociaux.

Ce qui est génial, et c’est ça qui est vraiment dingue, c’est que dans 10 ans ou même déjà dans un an, il y a des gens qui vont se dire exactement comme Steve Jobs : « C’était douloureux, mais le patient en avait besoin. »

Il y a plein de gens qui vont se réinventer et avoir un business qui va mieux marcher après Covid qu’avant Covid. Par exemple, le fondateur de Netflix en 2008 ou 2000, je ne sais plus laquelle, grosses difficultés.

Ils ont licencié 40 % de leurs salariés. Il avait vraiment peur qu’il aille faire faillite. Au final, suite à ça, il s’est rendu compte qu’il avait peur qu’il y ait plus de motivation en licenciant la moitié des personnes.

Mais ça crée une énergie de dingue dans les équipes, et Netflix s’est mis à exploser dans les années qui ont suivi cette crise. Il y a tellement d’opportunités.

Et ce qui est sûr, c’est que si je me concentre sur : « Je ne vais pas y arriver, je ne vais pas y arriver », je ne pouvais pas être créatif. Et le peu qui vont être créatifs vont en ressortir fois deux, fois trois par rapport à avant.

Les dix pré-requis à la réussite

Comment vaincre la PEUR de l'ÉCHEC solution

J’espère que la vidéo t’a plu. En tout cas, je partage un message qui, pour moi, est vraiment important.

Mets-moi en commentaire un rêve que tu as. Si tu le réalises d’ici la fin de ta vie, tu serais vraiment fier de toi. Je vais lire chacun des commentaires.

Et si le sujet de la motivation t’intéresse, tu vois pendant des années, j’ai eu des difficultés à trouver de l’énergie, à être motivé. Ma mère disait : « Tu es léthargique ! » Et j’ai découvert un principe qui m’a beaucoup aidé, je l’ai appelé depuis : la motivation induite.

J’ai créé un guide qui s’appelle Le Guide pratique de la motivation induite. Ça a aidé déjà des centaines de personnes. Si ça t’intéresse, tu cliques juste sur le bouton qui apparaît, je te l’envoie gratuitement.

Vraiment, ça va t’aider, et ça change encore une fois la vie de dizaines de personnes. En attendant, je te dis à très vite et surtout, rappelle-toi cette année, c’est notre année.

0
0
votes
Évaluation de l'article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Maintenant la partie plus importante : VOUS!!

Votre opinion est ce qui a le plus de valeur à mes yeux.

 

Alors que retenez-vous ? Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Share This