1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Est-ce que tes croyances dirigent ta vie ?

  • Si je saute du 20ème étage, je vais mourir
  • La famille est le fondement de toute vie
  • Si je suis trop sexy, c’est un appel au viol et une atteinte à la religion
  • La réussite vient du travail acharné, il faut travailler dur
  • Les hommes ne pleurent pas
  • Le feu brûle
  • Etc,

D’après le Robert, la définition d’une croyance, c’est  une « Action, fait de croire une chose vraie, vraisemblable ou possible »

Nos croyances émanent principalement de notre milieu socio-culturel et dirigent nos vies, qu’elles soient fondées ou non.

Elles sont si profondément ancrées en nous, qu’elles construisent notre identité.
C’est pour cette raison précise qu’il est difficile de les remettre en question.

Paradoxalement, même quand nos croyances s’opposent entre elles, nous les acceptons sans même les remettre en question.

Prenons un exemple simple : Si une personne est passionnée par un travail correspondant à ses valeurs et ses aspirations, elle a plus de probabilité de mieux performer que son collègue qui compte péniblement les heures qui le libéreront de son châtiment.

Si nous sommes tous d’accord avec cette croyance pourquoi une majorité de Français se retrouve dans la catégorie des personnes obligées de subir leur travail comme un fardeau.

C’est dans ce type de contexte que le principe de la motivation induite prend tout son sens. Si tu ne connais pas ce principe, tu dois absolument lire ce guide de la motivation induite qui changera définitivement ta perception de la motivation.

Nos croyances nous limitent tous, consciemment et inconsciemment.

Dans la vidéo ci-dessus, tu découvriras comment casser ses limitations et accepter que tu as le droit de te diriger vers ce qui t’inspire sans suivre le diktat de facteurs externes.

Et si nos croyances ne dirigeaient pas notre vie ?

Je finis une conférence et j’ai un gars qui vient et il était énervé contre moi et il me fait : « Si tu étais quelqu’un de bien, tu ferais quelque chose pour les sourds et muets. » Je lui dis : « À ton avis, c’est quoi le problème si je passe mon temps à suivre la cause des autres plutôt que la mienne ?

Comment être motivé ?

Comment avoir une motivation sans faille ?

Quel est l’impact de la culture sur nos croyances ?

« La langue russe ne favorise pas la possession, car c’est très compliqué d’exprimer la possession en russe. C’est ce qui fait que, par exemple, les Russes, quand ils entreprennent, ils arrivent beaucoup mieux à entreprendre en anglais parce que la langue anglaise favorise la possession. C’est pour ça que la langue anglaise, c’est la langue du business.

En français, par exemple, on n’est pas une langue très orientée sur le commerce. On a tué Saint-Barthélemy, tous les protestants et tous les commerçants. Donc, on a du mal à commercer et à vendre avec la langue française typiquement. Il y a une nana que j’aime beaucoup, qui s’appelle Erin Meyer, qui a étudié le pouvoir de la culture sur tes croyances. Elle étudie, par exemple, l’influence du pays dans lequel tu es né, sur ce que tu penses possible ou pas possible, ce qui est accessible, pas accessible.

Et c’est fou, on ne s’en rend pas compte à quel point notre famille, à quel point notre pays, à quel point notre religion conditionnent nos croyances. Quand tu voyages, tu le sens encore plus ce truc-là, à quel point en fonction de là où tu vis, il y a des choses qui sont possibles, pas possibles, critiquées et valorisées. Tu vas à La Réunion, par exemple, la famille, c’est une valeur forte.

Ce qui est intéressant, c’est qu’à la fois, on peut se dire que c’est beau, mais tu as des gens pour qui la famille, ce n’est pas leur valeur à eux. Le problème, c’est que si tu es né à La Réunion et que ta valeur numéro une ce n’est pas la famille, tu ne vas pas te sentir bien. Tu ne vas pas te sentir bien et tu vas avoir tendance à vouloir mettre la famille en numéro un, pas parce que ton cœur te dit que la famille, c’est important, mais parce que ta société autour de toi te dit que la famille, c’est important. Si tu es né aux États-Unis, travailler, c’est une valeur forte.

Travailler longtemps, fortement, c’est une valeur forte, mais peut-être que ton cœur te dit autre chose. Donc, le truc qui moi m’intéresse le plus pour aider les gens à réaliser leurs rêves, c’est les aider à prendre conscience des croyances qu’ils ont. Moi, j’ai grandi, par exemple, avec mes parents qui ont divorcé quand j’avais deux ans et donc j’ai appris inconsciemment : le couple égal conflit. J’avais beau mentalement me dire : « Je veux être en couple et je veux m’engager. »

Profondément en moi, j’avais associé : couple égal douleur. Les gens ne se rendent pas compte à quel point leurs croyances dirigent en permanence leur vie tout le temps et à quel point on est plutôt des automates plutôt que des personnes libres. Et c’est ça qui est fort avec l’être humain, c’est qu’il est capable de se regarder lui-même et de se dire : « Tiens, cette croyance, elle était top jusqu’à maintenant, mais je n’en veux plus. C’est la croyance de mes parents, c’est la croyance de ma société, mais ce n’est plus la croyance que j’ai envie d’avoir.

Pourquoi remettre tes croyances en question ?

Plusieurs femmes dans mes clientes ont un vrai attrait pour la spiritualité, mais la spiritualité, par exemple, pour les femmes, condamne beaucoup le fait de prendre soin de sa beauté quand ce n’est pas dans la case de ce qui semble naturel. Du coup, le nombre de femmes qui, en fait, aiment la beauté, aiment le design, aiment le maquillage et en fait, au moment où elles arrêtent de se plier aux dogmes d’un être humain qui a dit : « La spiritualité, c’était comme ça » et qu’elles s’autorisent à créer leur spiritualité, paradoxalement, elles ont beaucoup plus d’énergie, le cœur beaucoup plus ouvert, elles sont beaucoup plus aimantes, elles se sentent beaucoup mieux, elles sont beaucoup plus attirantes.

C’est fascinant à quel point nos croyances dirigent notre vie et c’est un des trucs que j’invite vraiment tout le monde à développer, c’est la capacité à questionner ses propres croyances.

Quand je dis quelque chose avec certitude, comment je le sais vraiment ? Comment je sais que telle chose n’est pas possible, comment je sais que telle chose est comme ça ?

Et ça passe par questionner ses mentors, ça passe par questionner les gens qui t’inspirent aussi, de ne pas prendre les choses comme une vérité. Ce n’est pas parce que Goenka a une charge contre l’entrepreneuriat alors qu’il est entrepreneur, que moi je ne peux pas entreprendre et que c’est mal, en fait.

Donc, c’est important de prendre ce que j’ai envie de prendre et de questionner les croyances qui me sont dictées autour de moi.

Comment être motivé pour travailler ses croyances limitantes ?

Comment être motivé en dépassant ses croyances ?

Je finis une conférence et j’ai un gars qui vient et il était énervé contre moi, mais vraiment énervé. Je ne le connaissais pas. J’étais assez intrigué d’avoir un mec qui soit autant énervé contre moi alors que je ne le connais pas.

Et je lui dis : « Qu’est-ce qui se passe ? » Il me fait : « Elle était top ta conférence, mais qu’est-ce que tu fais pour les sourds et muets ? » Je dis : « Ben je ne sais pas, qu’est-ce que tu veux dire ? » Il me dit : « Si tu étais quelqu’un de bien et que tu avais vraiment du cœur, tu ferais quelque chose pour les sourds et muets. » « Qu’est-ce qui fait que tu me dis ça ? » Il me dit : « Parce que pour moi, c’est important la cause des sourds et muets. » Je lui dis : « Ce que je te propose, c’est que tu viennes dans mes conférences et que tu fasses quelque chose pour les sourds et muets. »

Et il me fait : « Non, c’est à toi de le faire, parce que si tu es quelqu’un de bien, tu vas faire quelque chose pour les sourds et muets. » Je lui fais : « Tiens, c’est intéressant ce truc-là, parce que tu sais qu’à chaque conférence, j’ai quelqu’un qui vient me dire un truc similaire. Sauf qu’une fois, ce sont les sourds et muets. Le lendemain, ce sont les sans-abri. Le lendemain, ce sont les enfants. Le lendemain, ce sont les animaux. Le lendemain, c’est l’écologie. »

Je lui dis : « À ton avis, c’est quoi le problème si je passe mon temps à suivre la cause des autres plutôt que la mienne ? » Pendant longtemps, tu vois, je n’étais pas bien avec ce truc-là parce que je me pliais au dogme que vu que je suis dans le coaching, je suis censé être un saint, un saint qui fait tout parfait. Et c’est la pression. Du coup, tu n’es pas bien parce qu’en fait tu es un être humain. Quand tu lis la vraie histoire de Gandhi, tu te rends compte que Gandhi, ce n’est pas la légende de Gandhi.

Gandhi, il y a plein d’endroits où il était loin d’être l’homme illuminé. Einstein, ce n’était pas un père incroyable. Mandela, il avait des gros problèmes dans son couple. Ce sont juste des êtres humains. Mère Teresa, elle avait tendance à mentir pour essayer de récupérer des dons. Ce sont des êtres humains. Moi, je ne les juge pas et ils restent des êtres incroyables.

J’ai un ami qui m’a contacté et il me dit : « Tu as une audience qui est énorme David, tu as 600 000 abonnés. Pourquoi tu ne fais pas plus de choses pour l’écologie ? » Je lui dis : « Il y a deux choses, il y a David dans sa mission et il y a David l’être humain. » David l’être humain, il apprend l’écologie comme beaucoup d’êtres humains en ce moment, mais ce n’est pas ma cause profonde.

Je lui dis : « Ma cause profonde, c’est l’éducation et c’est la psychologie. » Aider les enfants, ça m’a toujours inspiré, mais mille fois plus que l’écologie. Je dis : « Moi, ce que je souhaite, c’est que les gens qui sont inspirés par l’écologie contribuent à l’écologie et que les gens qui sont inspirés par l’éducation contribuent à l’éducation. »

Ce sont nos croyances qui vont nous empêcher, entre autres, de se connecter à ce qu’on aime, parce qu’on n’assume pas, parce qu’on se dit : « Non, ça, ce n’est pas bien. » Mais j’invite vraiment les gens à questionner leurs croyances. Pourquoi je crois tel truc et pourquoi je croirais à telle personne ? Même mes clients qui sont religieux, je les invite à questionner leurs religions et à customiser, à créer leur religion sur-mesure.

Je suis inspiré par Giordano Bruno qui a eu le courage de défier la religion et dire que la Terre n’était pas le centre du système solaire. Il s’est fait condamner en Italie, condamner en France. À la fin de sa vie, il a le bourreau devant ses yeux et lui dit : « Vous avez plus peur de me tuer que moi de mourir, parce qu’en me tuant, vous allez délivrer mon message au travers des siècles. »

C’est le cas aujourd’hui. En Italie, il célèbre la vie de Giordano Bruno. Je souhaite vraiment que les gens suivent leur cœur et arrêtent de se plier aux dogmes, parce que les dogmes ont été créés par d’autres êtres humains.

Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de truc à apprendre, mais ça reste être humain. Gandhi, c’est un être humain. Mandela, c’est un être humain. Donc je prends que j’ai envie de prendre. Et si ça ne te va pas, tant pis.

Comment avoir une motivation sans faille ?

J’espère que la vidéo t’a plu.

En tout cas, je partage un message qui, pour moi, est vraiment important. Mets-moi en commentaire un rêve que tu as ; si tu le réalises d’ici la fin de ta vie, tu serais vraiment fier de toi. Je vais lire chacun des commentaires. Si le sujet de la motivation t’intéresse, tu vois, pendant des années, moi, j’ai eu des difficultés à trouver de l’énergie, à être motivé. Ma mère disait : « Tu es léthargique. » Et j’ai découvert un principe qui m’a beaucoup aidé, je l’ai appelé depuis la Motivation induite. J’ai créé un guide qui s’appelle Le Guide pratique de la Motivation induite. Ça a aidé déjà des centaines de personnes. Si ça t’intéresse, tu cliques juste sur le bouton qui apparaît, je te l’envoie gratuitement. Vraiment, ça va t’aider et ça change encore une fois la vie de dizaines de personnes. En attendant, je te dis à très vite et surtout, rappelle-toi, cette année, c’est notre année.

Pour aller plus loin, voici 2 vidéos sur la puissance des croyances

5
1
vote
Évaluation de l'article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à voter)

Loading...

Maintenant la partie plus importante : VOUS!!

Votre opinion est ce qui a le plus de valeur à mes yeux.

 

Alors que retenez-vous ? Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
5 1 vote
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Share This