1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,62/5 sur 381 votes)

Loading...

Tout est-il VRAIMENT POSSIBLE ? – La réponse va vous surprendre

Bonjour à vous !

J’avais envie de vous faire une petite vidéo sur le fait de croire ou non en ses rêves.

Des fois, je ressent la frustration de rencontrer des personnes qui me disent : “Tel rêve est impossible, je ne peux pas y arriver » sous prétexte que peu de personnes y arrivent ou que les statistiques disent que c’est impossible.

Pour moi, c’est la vraie distinction entre un économiste et un leader. L’économiste  prend le passé et prolonge l’évolution du passé jusqu’au présent, en disant : « Voilà comment ceci a évolué, donc voilà comment il va évoluer », alors que le leader dit  : « En fait, j’ai envie de partir de ce que j’ai envie de créer, de ce que j’ai envie de devenir et qui j’aimerais être dans la vie. »

Je pense qu’on peut devenir une personne dont on n’a aucune idée aujourd’hui, qu’il y a un talent, quelque chose d’extraordinaire à l’intérieur de vous, dont peut-être  vous n’avez même pas encore idée aujourd’hui.

Ce qui me frustre, ce n’est pas le fait de ne pas réaliser des rêves – parce qu’il y a beaucoup de rêves qu’on n’a pas réalisés – mais c’est surtout le fait de se lever et de décider de croire que c’est impossible.

Je pense qu’on devrait suffisamment s’aimer pour, au moins par amour, se dire : « Je mérite d’y croire. Je ne sais pas si c’est possible ou impossible, mais au moins dans le doute, je vais tout donner. » Il y a des gens qui vont dire : « David, tu es dans ton délire parce que tu n’es même pas sûr que tu vas y arriver et que c’est possible. » Je leur dis : « Non, je ne suis pas sûr que c’est possible, mais par contre, je suis sûr que si je décide de croire que c’est impossible, alors cela devient impossible. » Alors qu’à l’inverse, je peux décider de croire que c’est possible. Ce n’est peut-être pas à 100% sûr que cela l’est, mais au moins en y croyant, cela va me donner de l’énergie, et je vais commencer à agir, sourire et me déplacer différemment. Alors l’énergie dans laquelle je vais être va faire que je vais créer des résultats que je n’aurais pas créé si je me levais le matin et que je me disais : « C’est fini ! Mon rêve est impossible, je ne deviendrai jamais confiant, je ne pourrai jamais être en couple, je ne pourrai jamais mincir, je ne pourrai jamais arrêter de fumer. »

Alors que si à l’inverse, on se dit : « Je ne suis pas sûr que c’est impossible, donc quelque part, je peux y arriver. » Et tu commences à te demander : « Qu’est-ce que j’ai envie d’être ? Qu’est-ce que j’ai envie de faire dans le monde ? » Cela te donne de l’énergie le matin et tu commences à avoir une autre énergie. Et à partir de ce qu’on pourrait appeler un « délire », tu vas créer une autre réalité et une autre vie parce que tu vas commencer à être différent.

Alors en te mettant à passer à l’action et à bouger , tu te mets à avoir des résultats que tu n’aurais pas eu si tu avais décider de ne pas y croire. Là, tu commences à dire : « J’y ai cru et j’ai créé ces résultats. » Donc si j’y crois encore, je peux créer d’autres résultats, et ces derniers t’aident à y croire. Sauf qu’au début, tu as eu besoin de devenir un maître, d’aller vers la philosophie du maître : « L’élève a besoin de voir pour croire », c’est-à-dire qu’il a besoin que les autres croient en lui pour croire en lui, de voir des résultats pour croire en lui. Alors que le maître dit : « Que j’aie des résultats ou non, je crois en moi. Que les autres croient en moi ou non, je crois en moi. » Et le jour où tu crois en toi, peu importe ce que les autres disent et tes résultats, ton énergie change et tu obtiens des résultats.

J’adore cette phrase d’Einstein qui dit : « Il y a deux types de personnes : ceux qui pensent que la vie est un miracle et ceux qui pensent que la vie ne l’est pas. Les deux ont raison », sauf qu’il y en a qui, en croyant que la vie est un miracle, changent leur énergie et se mettent à créer une vie différente.

La dernière idée que je voudrais vous partager, c’est que même si j’étais dans mon délire et que je n’y arrivais pas, la question est :  » Est-ce que je vais être fier de moi à la fin de ma vie, d’au moins avoir testé et tenté ? » J’ai envie de faire partie de ces personnes qui disent : « Je n’ai peut-être pas réussi, mais j’y ai cru, et parce que j’y ai cru, j’ai mis en place des actions et des choses que je n’aurais pas mis en place si j’avais décidé d’arrêter d’y croire. En le faisant, je suis fier de moi. »

Il y a maintenant onze ans que j’ai décidé de croire ce que je pourrais devenir un homme confiant et heureux qui pourrait avoir un couple épanoui et qui grandit, et avoir de belles relations avec ses parents. Il y avait une grande partie de moi qui n’y croyait pas, mais j’ai décidé d’y croire. Aujourd’hui, je peux vous dire que je suis fier de l’homme que je suis devenu. Je ne vous dis pas cela pour vous impressionner, mais pour vous dire que si je peux le faire, c’est également possible pour vous. Que ce soit des Mandela, des Martin Luther King ou Mohamed Ali, toutes ces personnes ont des points communs, c’est de se dire que c’est possible : « Je ne sais pas ce qui est possible ou non, alors j’agis comme si tout était possible. »

Plus qu’un grand rêve hollywoodien, c’est surtout pour être fier de moi. Donc, soyons fiers de nous-mêmes, décidons d’y croire parce qu’on n’est pas sûr que c’est impossible et pour être fier de nous.

C’est ce que je voulais vous dire.

On avance ensemble.

0
0
voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Share This