1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,34/5 sur 402 votes)

Loading...

Transforme l’impossible en POSSIBLE ! – VLOG #019

C’est la fin du tournage. Là, on est en train de rentrer à Montpellier.

Cela a été un tournage challengeant ! Mais comme je le disais dans le précédent épisode, c’était également stimulant. Transformer les galères les unes après les autres fait partie du jeu.

Je suis très content et j’ai hâte de voir le résultat final de ce que cela a donné : les plans de drone, les plans de coupe, les plans de passe. C’est vraiment top !
À chaque fois, dans chaque tournage, il y a un moment où on s’amuse bien, je ne vous donnerai pas le contenu des blagues. C’était vraiment bien et j’ai hâte de voir le résultat final.

Tout à l’heure, on a failli se faire attaquer par des vautours qui allaient attaquer le drone. J’avais peur pour le drone.

C’était extraordinaire, on a vu beaucoup des paysages différents. J’ai découvert un endroit de France que je ne connaissais pas. Cela vaut le coup d’aller dans les Gorges du Verdon. Il y a eu de bons moments partagés et on est bien fatigués.

Je sens que je vais bien dormir dans les prochains jours, même si je n’ai pas beaucoup de temps pour dormir parce que demain, j’ai une conférence. Et après, je prends l’avion tôt à Marseille pour aller en Grèce faire  » l’immersion Titanium.  »

À chaque tournage, j’apprécie le fait d’être dans le Vannes, se déplacer, aller d’un lieu à l’autre, le côté découverte et aventure. C’est fatigant, mais on avance. J’aime cela !

Ce qui me rend fier, globalement du premier jour jusqu’à maintenant – pour moi, c’est une clé pour réussir -, c’est la phrase de Mohamed Ali quand on lui demande combien il fait de pompes et qu’il dit :  » Je n’en sais rien parce que je ne commence à compter que quand cela fait mal.  » ; ou alors la phrase de Schwarzenegger quand on lui demande combien il fait de tractions et qu’il dit qu’il n’en sait rien, et qu’il ne commence à compter que quand les autres arrêtent de faire des pompes.

J’aime bien l’idée que dans les derniers millimètres, tu vas sentir des choses qui n’étaient pas prévues. Je le valide beaucoup de fois dans le tournage.

Voici un exemple typique. On trouve un lieu sympa et je me dis que je vais aller encore un peu plus loin pour découvrir un autre endroit que je vais encore mieux aimer, d’où le fait d’aller encore tourner un peu plus tôt. Et heureusement qu’on a fait cela puisque si on ne tournait pas à 15h, on n’aurait pas pu faire le plan du coin et cela m’aurait rendu triste.

Globalement, le fait de toujours chercher le détail, le fait de me dire qu’à chaque minute, j’ai l’opportunité de faire passer le projet à un autre niveau, c’est ma plus grande fierté. Je n’en serais d’ailleurs pas là aujourd’hui si je n’étais pas tout le temps en train de chercher le millimètre.

C’est ce qui me remplit le plus. L’autre chose, c’est que j’ai été encore plus calme que tous les précédents tournages. Hier soir, il y a eu quelques moments de fatigue, mais je suis resté calme. Pourtant, j’étais plus fatigué, avec plus d’éléments qui me rendaient tendu. Mais l’expérience et le fait de m’engager à réduire le temps, ça marche !

Après chaque tournage, l’idée est de corriger les erreurs qu’on fait dans les précédents, mettre des processus en place, mieux s’organiser. Donc, apprendre des précédents tournages, c’est aussi valable sur l’aspect émotionnel, communication, mieux communiquer, etc.

Dans mon cas, je dois encore mieux gérer mes émotions quand je dors peu sur plusieurs nuits, avec des longues journées à devoir être concentré, à répéter les mêmes phrases ; sachant qu’en parallèle des fois, je gère des choses pour l’entreprise.
Je vois que de plus en plus, je fais attention à écouter mon intuition sur le fait de faire ou pas telle chose, expérimenter, tester.

C’est intéressant pour moi de voir où je fais des erreurs, alors que mon intuition m’a dit de faire autre chose. Cela s’avère payant.

Donc, ce n’est pas quelque chose de nouveau pour moi, mais je mets beaucoup de valeur sur les réapprentissages parce que j’aime bien dire que pour moi, je n’ai pas appris quelque chose tant que ma vie ne démontre pas que je l’utilise.
Pour moi, le savoir intellectuel a une petite valeur, contrairement à la vie au quotidien qui est de grande valeur.

S’il y a encore une autre chose qui est intéressante peut-être pour toi qui regardes la vidéo, cela va sous une idée de millimètre, mais c’est un peu différent.

Je sais qu’il y a nombreuses personnes qui, dans des moments où ils ont des discussions/négociations, peuvent abandonner, elles passent à côté de beaucoup de choses en abandonnant. Des fois, elles s’arrêtent aux règles, à ce qui est forcé à être possible ou pas.

C’est incroyable comment ma vie s’est transformée en me disant :  » Qu’est-ce qui est possible ? Comment on transforme les choses en possible ?  » C’est un autre apprentissage.

Beaucoup de fois, je me suis dit que je n’y arriverai pas. Je sais qu’aujourd’hui, c’est devenu un état d’esprit de me dire :  » Tant que je n’ai pas essayé 3 ou 4 fois de suite et qu’on ne m’a pas dit 10 fois non, c’est que je n’en sais rien.  »

Je fais très attention à ne pas prendre l’idée des préconçus des autres personnes qui me disent :  » Non, mais j’ai déjà essayé. C’est mort. Il n’y arrivera pas. Ce n’est pas possible.  » et de valider et expérimenter, parce que cela a marché et des portes se sont ouvertes plusieurs fois.

C’est une autre chose que je revalide. Même si on te dit que c’est fini, c’est encore possible.

Pour résumer :
– C’est dans les derniers millimètres que tu vas sortir des choses qui n’étaient pas prévues.
– Chaque minute, tu as l’opportunité de faire passer ton projet au niveau supérieur.
– Écoute ton intuition, expérimente, teste, et tu changeras ta vie en transformant les choses en possible.
– Tu n’as pas appris quelque chose tant que ta vie ne démontre pas que tu l’utilises.
– Tant que tu n’as pas essayé plusieurs fois et qu’on ne t’a pas dit 10 fois non, tu ne sais pas si c’est possible ou non.
– Même si l’on te dit :  » C’est mort ! « , c’est encore possible !

Si tu as envie d’aller plus loin, j’ai réalisé une vidéo qui s’appelle :  » Les 5 erreurs que la majorité d’entre nous font  » et qui vont nous causer l’échec de nos projets, nos rêves et notre réussite.

Une seule de ces 5 erreurs va t'empêcher littéralement de réussir et d’être pleinement heureux.

Clique sur le lien dans la description, va voir la vidéo. C’est un indispensable !

Je te dis à très vite ! On avance ensemble. Cette année, c’est notre année ! C’est parti !

0 commentaires

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This