1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4,00/5 sur 328 votes)

Loading...

Une SEULE règle ! – VLOG #013

Yes ! On a une nouvelle chambre et la vue est incroyable et surréaliste.

Franchement, si ce n’est pas beau ça ! On est à Hawaï et en train de vraiment profiter d’un magnifique « breakfast » (petit-déjeuner). C’est tentant de prendre autre chose que des fruits. Hier, on a pris des crêpes nutella ; aujourd’hui, je vais prendre un maximum de fruits pour faire du bien à mon corps, et ensuite, je fonce à la piscine pour profiter de cette magnifique journée avec ma chérie. Peut-être que ce soir, on prendra le bateau pour aller voir le volcan.

J’aimerais qu’on aborde un point qui est pour moi essentiel : qu’est-ce qui fait que deux personnes qui assistent au même séminaire / lisent le même livre / regardent la même vidéo, l’une se met à avoir des résultats spectaculaires et l’autre non ? Cette question m’obsède, je me la pose à chaque séminaire. Elle m’obsède presque tous les jours : qu’est-ce qui fait la différence entre ces deux personnes ? Pourquoi certaines s’offrent une vie extraordinaire alors que d’autres stagnent et ne font que renforcer ce qui ne va pas dans leurs vies ?

Pour vous faire une introduction à cette clé, je vais vous raconter la première fois que j’ai fait du karting.

Je vais au karting – j’aime tout ce qui a de la vitesse -, je m’installe dans le kart et j’appuie à fond sur l’accélérateur – peut-être que vous faites partie de ces personnes comme moi -, j’accélère. Alors le kart fait beaucoup de bruits, tremble, bouge, les pneus crissent sur le sol et j’ai l’impression d’aller vite. Je fais plusieurs tours, je regarde les scores, et je vois qu’il y a quelqu’un qui est largement au-delà de moi. Au bout d’un moment, il y a une personne qui passe devant moi comme une fusée et je me rends compte que ses pneus crissent et dérapent beaucoup moins. Pourquoi ? Parce que la personne ne fait pas qu’appuyer sur l’accélérateur ; de mon côté, c’est comme si j’avais compris qu’il n’y avait que l’accélérateur dans une voiture et pas de frein.

En fait, il y a trois types de profils au karting : celui qui accélère tout le temps – qui tape les pneus et se prend plein la figure -, celui qui reste sur les lignes d’arrivée et qui n’est que sur le frein – il est là pour contempler la beauté de ce qui se passe et pour se connecter au moment présent -, et le champion qui maîtrise l’accélérateur et le frein.

Pourquoi cette métaphore ? Parce qu’on a souvent tendance à ne vouloir utiliser qu’une polarité et pas l’autre, plutôt que de s’équilibrer.

Cela veut dire qu’il y a des personnes dans ce monde du développement personnel qui ont tendance à être très attirées par la spiritualité, le lâcher-prise, tout ce qu’enseigne Deepak Chopra, ou écarteler sur le moment présent, la méditation, le yoga, laisser venir les choses, il y a également – je vais les mettre dans la même case même si c’est à deux doigts différents – la loi d’attraction, laisser venir les choses, la loi de l’intention, etc. … toutes les choses qui sont autour de plutôt laisser venir, être contemplatif, c’est-à-dire la philosophie du bouddhiste qui est de contempler sa respiration, les aléas de la vie, et ce qui est agréable et désagréable.

Ces personnes dont j’ai fait beaucoup partie ont tendance à ne lire que des choses autour du moment présent, de la spiritualité, faire des séminaires et des formations uniquement autour du bien-être, de la gratitude, de la loi d’attraction et de l’intention, ne regarder et n’avoir des discussions qu’autour de cela, et finalement, elles renforcent toujours le même scénario qui est de rappuyer sur le frein.

À l’inverse, on a des personnes qui ont tendance à également s’intéresser au développement personnel, mais qui est un autre angle plus autour de l’action, le dépassement de soi, l’efficacité, la productivité, la confiance en soi, traverser la peur ; si on va plus loin, il y a l’entrepreneuriat, l’organisation, la productivité, tout ce qui est autour de la carrière, ou encore plus loin : générer de l’argent, le leadership, l’influence, la communication, etc.

Là, on a des personnes qui sont plutôt autour de l’accélérateur, elles poussent sans cesse, et de l’autre côté celles autour du frein. Encore une fois, il n’y a pas un qui est mieux qu’un autre. Souvent, ceux qui sont « carrière » ne vont lire que des choses autour de la carrière, et ceux qui sont autour du moment présent vont aller autour du moment présent. Il va y avoir comme une guerre entre ces deux mondes qui ont du mal à se comprendre.

La conclusion de ce partage, c’est qu’on a tendance à renforcer ce qui est confortable pour nous. Quelque part, c’est devenu confortable pour quelqu’un qui est dans le dépassement de soi de se dépasser, de passer à l’action, de faire cinquante coups de téléphone et d’aller parler à des gens dans la rue. Cela ne veut pas dire que c’est 100% agréable, mais c’est plus confortable pour cette personne de faire cela que d’aller s’équilibrer à faire autre chose.

C’est la raison pour laquelle je me suis mis à faire dix jours de méditation dans le silence, ce qui a été pour moi un énorme challenge parce que je ne devais ni bouger, ni parler et ne rien faire, sans contact avec l’extérieur. Pourquoi ? Parce que j’ai compris qu’en fait, le maître maîtrise les opposés et les paradoxes. On est dans un monde où les gens débattent s’il faut faire une chose ou une autre. Mais la maîtrise et l’excellence reposent dans les deux.

Effectivement, si tu aides les personnes qui sont très « productivité, carrière et efficacité » à s’équilibrer, à être plus dans le moment présent, dans la gratitude, dans l’appréciation, dans le fait de savourer la vie, ce sont généralement celles-là que tu vas voir dans les témoignages en vidéos pour les formations autour du bien-être. Elles vont dire :  » Cela a révolutionné ma vie, voire même depuis que je médite, mon entreprise a explosé « .

Alors, les personnes qui sont dans le  » bien-être  » vont entendre cela et vont se dire :  » Il faut que je fasse encore plus de méditation, que je respire plus, que j’apprécie encore plus parce qu’elle, elle a doublé son chiffre d’affaires / cela l’a aidé à trouver la femme de sa vie. « 

Mais les gens ne comprennent pas que la personne a eu un effet spectaculaire dans sa vie parce qu’à la base, elle avait déjà la capacité à passer à l’action, à s’organiser, à dépasser ses peurs, à avoir plus confiance, à planifier et à avoir une vision.

À l’inverse, il y a des personnes qui étaient très présentes avec gratitude, qui apprécient la vie, et elles vont juste s’équilibrer en se dépassant un peu plus, en passant un peu plus à l’action, en faisant un stage autour du dépassement de soi. Vous allez voir que généralement, ces personnes en témoignage le mélangent de l’ouverture de coeur qu’elles ont à la base, leur capacité à apprécier le moment présent, à connecter avec les gens avec une vraie relation d’amour, plus de la vision, de l’organisation, la productivité et du pragmatisme. C’est généralement celles-là que tu vois en témoignage en vidéos sur l’action, qui te disent :  » C’est incroyable ! Depuis que j’organise ma vie, je passe à l’action. Je suis encore plus heureux qu’avant parce que maintenant, j’arrive à exprimer mon potentiel. « 

Ici, souvent, les gens te disent qu’ils n’arrivent pas à exprimer leurs potentiels, et là les gens te disent :  » J’ai beaucoup de résultats, mais ma vie n’a pas de sens et je me sens en train de me brûler – burned-out -. « 

Les deux sont intéressants et le maître maîtrise les deux. C’est la phrase d’Einstein qui dit que l’amour, c’est la synthèse et la synchronicité des opposés. Laissez venir les choses et provoquez-les.

Quoi d’autre a-t-on comme exemple pour s’équilibrer ?

Voici un autre exemple en communication : l’art de communiquer, c’est de savoir maîtriser le côté directif, ferme, énergie masculine qui va être souvent perçu comme plus méchant ; et aussi plus l’ouverture, le lâcher-prise, laisser venir, créer la relation, laisser arriver à soi l’énergie féminine qui est plus souvent considérée comme gentille.

Il y en a qui créent la relation et d’autres qui créent de la sécurité intérieure. Personnellement, je préfère un chirurgien qui est un peu agressif, mais que je sens que quoiqu’il se passe, il ira jusqu’au bout, il est productif, efficace, ferme et directif que la personne qui est très gentille avec moi et qui va être en mode valorisation, gentillesse, ouverture et va me laisser mourir si c’est la catastrophe au milieu du bloc opératoire.

Donc, je conseille aux personnes qui sont extrêmement asserties voire agressives ou directives, d’apprendre à valoriser, à être dans l’écoute, dans l'empathie, la valorisation, de se mettre à la place de l’autre, laisser venir les choses, créer des relations ; cela va changer leurs vies.

Et je conseille aux personnes qui sont tout le temps en mode empathique, à l’écoute,  » l’autre à ma place « , en train de jouer petit, d’apprendre à être plus directifs, fermes, orientés objectifs et être capable de prendre le rôle du méchant.

Maîtriser la vie, c’est apprendre à s’équilibrer. J’étais en mode très addict à la paix, l’harmonie et la gentillesse. Je ne me rendais pas compte que me priver d’être plus directif, assertif et ferme, m’incitait à me créer des relations qui amenaient de la destruction, des conflits, de l’attention et des guerres. À vouloir être trop gentil, je m’attirais l’opposé de ce que je voulais.

C’est pareil de l’autre côté, à vouloir être trop assertif et trop ferme, au final, les gens s’attirent l’opposé de ce qu’ils veulent. C’est-à-dire que là, ce qu’ils veulent, c’est que les gens filent droit, sauf que quand tu es trop comme cela, tu crées beaucoup d’insatisfaction, et en entreprise, on le voit bien, cela donne des collaborateurs démotivés et qui n’ont plus envie de travailler pour leur manager.

Donc, on a besoin d’un manager ferme, mais également à l’écoute, c’est l’équilibre. Encore une fois, ce qui compte, c’est de s’équilibrer. Si vous êtes en un mode, équilibrez-vous.

J’ai beaucoup d’autres exemples comme ceux-là, mais pour moi c’est une révélation. Et depuis que j’ai compris cela, les gens en coaching individuel ont des résultats bien plus spectaculaires parce que j’arrive à comprendre où ils sont déséquilibrés par rapport aux 8 domaines de vie et je les aide à s’équilibrer ; ce qui crée des résultats juste spectaculaires.

Je vous invite à mettre de la valeur là-dessus, et je vous garantis que votre vie va se transformer. C’est une pépite que je viens de vous donner.

Regardez à nouveau la vidéo s’il le faut.

Je vous remercie. On avance ensemble. Dépassez-vous ! Faites-le !

Pour résumer :

– mange sainement et prend soin de ton corps ;

– pose tes 8 domaines de vie et trouve ceux qui sont déséquilibrés ;

– amuse-toi à inverser tes habitudes, dans un ou plusieurs de tes domaines de vie, en expérimentant à ta manière son opposé ;

– pense « équilibré ».

Avance, donne tout, profite, et crée-toi une vie sur mesure !

 

 

1 Commentaire

  1. Bertiet

    Super vidéo

    Réponse

Laisser un commentaire

Une seule de ces 5 erreurs suffit à vous empêcher de réussir

Recevez dès maintenant une vidéo gratuite pour éviter de les commettre en remplissant le formulaire ci-dessous

C'est bon ! Vous devriez recevoir la vidéo par e-mail dans quelques instants :)

Share This